La découverte du nouveau monde...

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 25 Aoû 2015 - 22:29

Un sourire démontrant qu'elle était sûre également de l'issue du combat se dessina sur les lèvres d'une Siasske se tenant bras croisés parmi la foule lorsque Thrain rugit. Cette vision de lui, avide de se battre, lui avait manqué après tout ce temps, et le voir en action lui faisait... plaisir? Quoi qu'il en soit elle suivit la charge de l'Orc du regard et observa attentivement le combat qui suivit, jaugeant les deux guerriers. Ils avaient des styles bien différents, ce qui pouvaient promettre un spectacle très intéressant sur le plan technique à voir.
La satisfaction de la Chasseresse fut très vite refoulée lorsqu'elle se rendit compte que son amant ne ferait pas le poids alors que Mozdram accusait ses coups rageurs avant de les lui retourner avec toute autant de violence, mais mieux contrôlée. C'est donc légèrement déçue mais surtout en rogne contre le Roué qu'elle s'approcha de Thrain lorsqu'il fût sorti du cercle qui définissait le lieu du combat afin de constater les dégâts d'elle-même. Tout en passant une main sur son visage alors qu'elle regardait l'impact du coup de sabot, une pensée lui traversa l'esprit : celle qui allait falloir qu'elle démontre à Thrain que puiser dans sa colère ne suffirait plus maintenant que l'énergie démoniaque n'était plus. Elle nota mentalement ce point, se disant que ce n'était probablement pas le moment pour une leçon là tout de suite, préférant s'occuper de lui tranquillement.
Elle sentit tout de même ses instincts de guerrière bagarreuse qui s'agitaient et la poussaient à aller à la suite de Mozdram pour le choper par l'épaule et le retourner en lui filant une beigne, par pur esprit de vengeance, voire même pour provoquer l'un des "combattants" alentours en duel, mais elle força son corps trépignant d'impatience à rester sur place.

Alhia de son côté avait acclamé avec les badauds tout le long du combat, mais n'avait pas spécialement participé aux huées de fin, ça restait Thrain tout de même. Et son subconscient lui rappelait qu'elle n'aimait pas Mozdram, même si elle se permit de l'applaudir à l'issue du duel. A la suite de quoi elle s'en retourna à ses activités festives, puisque dans son état elle était incapable de soigner Thrain. Imbibée d'alcool et de bulles, elle riait à gorge déployée en ce moment aux blagues graveleuses d'un humain, dont elle ignorait toute les significations, qui l'avait installé sur sa jambe droite et passé sa main gauche à sa taille, l'autre tenant une chope de bière débordante de mousse, signe qu'elle était pleine et que c'était loin d'être la première.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mer 26 Aoû 2015 - 20:06

Eärfalas regarda un moment Gawel, totalement paralysé comme s'il n'arrivait pas à se rendre compte que la miséricorde lui était accordée. Il baissa alors ses yeux emplis de larmes et se permit de sourire. Un sourire si rare et si sincère qu'il pensait lui même avoir oublier comment en faire. S'il ne devait écouter que la voix qui résonnait dans sa tête, le paladin sans talent se serait laissé aller à la paranoïa mais cette fois, il était totalement maître de lui même. Le paladin se releva alors, envoyant au passage un regard reconnaissant mais digne au fusilier puis tourna le dos.

Eärfalas, toujours retourné : Je regrette tout ce que j'ai pu vous dire. Vous êtes des meilleures personnes que je ne le serai jamais. Si un jour, nos chemins devaient se recroiser, je vous promets à tous d'avoir changé.

Il hocha finalement la tête, marquant cette promesse dans son cœur avant de commencer le début de son étrange pèlerinage dans l'antre même de la mort afin de rejoindre un double maudit qui était sa seule chance de survie dans ce monde étrange. Pour autant, cette fois, ses doutes s'étaient dissipés et il avançait, certain que son existence ne toucherait pas tout de suite à son terme.

-

Thrain, inconscient un certain temps, se réveilla dans les bras protecteurs de sa douce. Il lui esquissa alors un faible sourire qui témoignait de son humilité concernant l'issue du combat... mais derrière cela, se cachait en réalité un message bien plus difficile à encaisser. Il profita alors d'un dernier sursaut de lucidité pour le lui faire parvenir.


Thrain : J'ai été détrôné, un autre plus légitime a pris ma place. Je devrai maintenant faire ma route... sans vous.

Aussitôt, il tomba de nouveau dans une inconscience profonde.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Ven 28 Aoû 2015 - 0:40

Alors qu'Alhia s'amusait et profitait de manière plus que déraisonnable de la fête à une vingtaine de mètres de là, s'étant rapprochée d'Arkturus qu'elle essayait de faire goûter au nouveau verre que sa main gauche tenait, Siasske de son côté s'inquiétait pour Thrain qui avait perdu connaissance suite au violent coup de sabot qu'il avait reçu. Quelques badauds pas trop alcoolisés encore malgré la fête avancée se tenaient également autour du couple, certains donnant des conseils à l'Elfe sur ce qu'il fallait soi-disant faire pour l'Orc, d'autres essayant de la conforter de manière manquant de délicat ou de tact.
Lorsqu'il revint à lui pour un court instant, elle se redressa sur ses genoux, penchée sur lui et lui tint une main, attentive à ses moindres gestes ou paroles. Et les quelques mots qu'il lui adressa la laissèrent quelque peu pantoise, alors que les deux trois personnes derrière elle acquiesçaient sur un sujet qu'il ne connaissait pas du tout. Le visage de l'Elfe se ferma, alors qu'elle baissait les yeux sur la main verte qu'elle tenait dans la sienne. Elle eut l'impression de dessaouler un peu trop rapidement avec ce qu'il venait de se passer et ces quelques mots, sur lesquels elle se questionnait : signifiait-il vraiment ce qu'il devait, ou s'était-il mal exprimé..?
Après un moment de réflexion, elle se redressa et se tourna vers les trois personnes encore présentes autour d'elle.


Sia' : Si vous voulez m'aider, je vous serais redevable si vous acceptiez de le porter jusqu'à l'auberge la plus proche. Je ne sais pas quand il reviendra à lui, et je ne peux pas le porter toute seule...

Sa question les fit hausser les sourcils, étonnés, mais ils acceptèrent et soulevèrent comme ils le purent l'immense Orc,tandis qu'elle les guidait jusqu'à la première auberge qu'elle repéra pas très loin, réquisitionnant une des chambres les plus correctes que son propriétaire possédait afin d'y faire monter Thrain. Ses trois porteurs improvisés furent soulagés lorsqu'ils le posèrent sur le lit, se massant tous une partie du corps différentes, qui les bras et qui le cou, en ressortant de la pièce une fois remerciés par la Chasseresse. Cette dernière s'approcha du lit et regarda son compagnon un moment avant de placer l'une de ses grosses mains sur son ventre, laissant l'autre le long du corps. Positionné ainsi, il donnait plus l'impression de dormir. Du moins c'est ce dont elle essayait de se convaincre alors qu'elle s'asseyait à la chaise placée à l'opposé de la pièce.

Deux heures passèrent facilement alors que Siasske s'était d'abord contentée de rester assise sur sa chaise avant de finir par se relever et faire les cents pas dans la chambre. S'arrêtant parfois près du lit afin de voir s'il respirait toujours, ou à la fenêtre pour regarder les gens dehors en contrebas, elle réfléchissait quand à ce que Thrain avait dit plus tôt. Pourquoi plus légitime? Et pourquoi continuer seul..? Elle s'interrogeait surtout sur ce deuxième point, et sur les raisons qui pourrait le motiver à vouloir faire sa route seul, loin de la Compagnie. Estimait-il que quelque chose n'allait plus dans leur façon de travailler? Ou le problème était-il ailleurs? Et que devait-elle alors faire..? Après avoir été si longtemps séparés, elle rechignait un peu plus maintenant à le laisser et à devoir être aussi loin de lui encore une fois pour de longs moments. Si de plus il partait réellement, elle ignorait si elle pourrait le suivre ou si la Ligue resserrerait un peu plus ses griffes autour d'elle...
Elle ressassait dans sa tête, marmonnant parfois à voix haute, et alors qu'elle faisait un énième aller-retour de la porte à la fenêtre, un grognement de personne se réveillant se fit entendre dans son dos, et elle se retourna soudainement en direction du lit.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Ven 28 Aoû 2015 - 0:44

Une fois l'agitation du combat retombée, la musique reprit, et le haut-elfe chancelant reparti de son côté vers on ne sait quelle route qu'il avait l'air de connaître sur le bout des doigts, Marden, Gawel et Ghalron se retrouvèrent à se regarder dans le vert des yeux, le dernier ayant le regard quelque peu plus fixe que ses compagnons. Celui-ci semblait ne pas avoir compris totalement l'échange qui avait eu lieu, mais en tout cas il n'avait plus l'air de vouloir massacrer qui que ce soit, ce qu'Eärfalas n'avait visiblement pas arrangé.

Marden : J'ai pas tout entendu, mais il a l'air plutôt à bout de nerfs.
Gawel : *fixant la direction dans laquelle il était parti d'un air grave* Hm... J'espère quand même qu'il va pas se faire choper par le premier type mal intentionné qu'il croisera.
Marden : *avec un sourire en coin* Il a survécu jusque là, je suis sûr qu'il a quelques réserves bien utiles pour se débrouiller.

Le rôdeur remarqua l'air un rien accablé de Gawel. Il haussa un sourcil.

Marden : Bah alors ? Tu t'inquiètes pour ce type ? T'y était pas vraiment attaché, que je sache.
Gawel : Non mon ami, mais je me demande si on est pas un peu responsables de son état.
Ghalron : *vrillant un regard agressif à Gawel, tentant -vainement- de se faire aussi grand que lui* Et alors, hein ?! Il a qu'à crever la gueule ouverte, pour ce que j'en ai à carrer, moi.
Gawel : Franchement Ghalron je ne comprends pas vraiment ce que tu as à lui reprocher, à part son... exubérance.
Ghalron : *renifle de frustration* Ouais, ç'doit être ça. Son exb... exebu... exubétruc. *reprend une lampée* Il a tout fait rater l'action, avec ses conneries, là.
Gawel : *semblant s'en rappeler* Oui c'est vrai, hm. Marden, tu y étais non ? Je sais juste que Mozdram est sorti vainqueur, mais comment ça s'est passé ?
Marden : ça avait l'air personnel en tout cas, sur la fin. Thrain tenait pas sa garde, Mozdram a été plus malin et a exploité les failles. Pas plus compliqué.

Et ça aussi, il connaissait.

Gawel : *semblant presque un peu déçu du vainqueur* Ah... Il va bien au moins ?
Marden : Il s'en remettra. La dernière fois que je regardais, Siasske était avec lui. Toujours pas revenu, notre mage préféré ?
Ghalron : Hm. Il est parti chais pas où. Sûrement avec un type. R'viendra.

Marden tenta de comprendre les émotions de Ghalron, mais elles étaient noyées par l'alcool. Après tout il avait été très virulent avec Mozdram, et avait des affinités plus fortes avec Thrain, il se serait attendu à ce que le chevalier sans ordre tempête et veuille réclamer une deuxième manche contre le Roué, mais il n'en était rien. Ghalron se contentait de se tenir aussi proche que possible de sa précieuse bouteille, quand il n'était pas en train de la vider de son contenu sans en perdre une goutte. Marden n'avait pas besoin d'être un expert en psychologie pour comprendre que son confrère balafré s'ennuyait. Beaucoup. Il se promit de le remercier d'avoir choisi cette option pour la soirée, plutôt que d'avoir commis l'irréparable.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Ven 28 Aoû 2015 - 1:06

Arkuturus resta un temps la tête sur le comptoir. Tout tournait autour de lui et il n'avait rien trouvé de mieux pour se reposer. Seulement l'arrivée d'Alhia le tira de sa torpeur alcoolisée. Le worgen leva alors la tête, toutes oreilles dressées avant de lever le doigt pour parler. Cependant l'action fut trop brutale et il tomba en arrière maladroitement. Le druide se releva difficilement, sous les quelques rires de certaines personnes plus saoules que lui, avant de refuser poliment la boisson que lui proposait Alhia. Il dû néanmoins se raccrocher à elle pour éviter de se vautrer de nouveau.

Arkturus : Exchcusez moi, je suis un peu bourrance ce soir.

Mozdram, lui, était toujours occupé à fumer sa pipe tranquillement dans un coin. Il venait de prendre en mire Endirvis qui restait étrangement seul et immobile dans un coin. Nul doute que le troll n'avait même pas porté son attention sur le combat. Tant mieux, il refusait qu'une négligence de sa part ne déclenche un massacre malencontreux.

-

Thrain se réveilla et découvrit la chambre où il logeait, qui ressemblait étrangement à la salle de l'église de l'Outre-Comté. Un instant, dans un frisson, il se crut de retour dans le passé, revenant tout juste de son coma infernal. Cependant lorsqu'il redressa la tête, il remarqua Siasske et découvrit aussi, au passage, un violent mal de crâne. Il passa sa main sur son visage en se remémorant les étapes de sa soirée jusqu'au moment décisif. Décidément, ce Mozdram n'y était pas allé de main morte. L'orc sourit un temps. Il avait sûrement bien fait, sans ça la tête du Roué ce serait retrouvée détachée de son corps. Cependant, ce sourire disparut vite, comprenant que l'air grave de Siasske ne venait pas seulement de son état mais aussi des paroles qu'il avait pu prononcer. Le belluaire ne se souvenait pas de l'exact moment mais il savait qu'il les avait laissé s'échapper. Il posa ensuite ses pieds sur le côté du lit, se massa légèrement le visage avant de tourner la tête en direction de sa bien aimée.

Thrain : Je suppose que nous n'aurons pas d'autre meilleur moment pour avoir cette discussion. Pose tes questions je te prie, je serai honnête avec toi.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Ven 28 Aoû 2015 - 1:33

L'Elfe de la Nuit fut rassurée de le voir sur ses pieds (façon de parler), et se rapprocha doucement de lui alors qu'il prenait connaissance de son environnement et de l'état dans lequel il était. Devinant le mal de crâne à la grimace qu'il faisait, elle pencha légèrement la tête sur le côté en souriant un peu, mais ce sourire s'effaça rapidement lorsqu'elle s'installa à côté de lui sur le lit et qu'il lui demanda ce qu'elle voulait savoir.
Siasske soupira, ne sachant pas trop par où commencer tant le départ de Thrain soulevait de questions, mais elle en posa une première.


Sia' : Tu souhaites vraiment continuer seul..?

Elle le regardait avec un air soucieux et attristée à la fois, aillant eu le mince espoir qu'il puisse revenir avec eux, accéder au Promontoire et les guider de nouveau pour leur prochaines batailles. Mais il n'en serait apparemment rien.
Elle enchaina avant qu'il ne réponde.


Sia' : Si tu pars, j'aimerais savoir pourquoi? Est-ce la Compagnie, ou nos mandataires, qui te poussent à partir? Tu ne crains pas les conséquences que provoquera un tel départ..? Tu sais que certains dépendent de toi parmi nous...

Elle le fixa quelques secondes en disant cela : tous les deux savaient très bien de qui elle parlait.

Sia' : Et surtout, qu'adviendra-t-il de nous..? Je crains de ne pouvoir te suivre, bien que ce ne soit mon seul désir en ce moment même.

~

En bas dans la foule, Alhia avait regardé en riant Arkturus tomber et se relever avec moult difficultés avant de s'accrocher à elle. Elle but une grosse moitié de son verre avant de le poser sur la table à côté et d'essayer d'entrainer le Worgen dans la foule et la danse, avide de pouvoir le voir danser autrement que comme un petit nobliau.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Ven 28 Aoû 2015 - 2:05

Thrain baissa la tête lourdement, émettant tout de même un grincement des dents, comme si les mots eux même redoutaient d'affronter la dure réalité. Peut-être était-ce le cas après tout, tout prenait vie dans ce foutu univers. Il ferma les yeux une dernière fois avant d'enfin répondre aux questions d'une Siasske inquiète.

Thrain : Je vais rejoindre les Ligemorts Cendrelangues de nouveau. Enfin, je ne les ai jamais réellement quitté. Je n'appartiens, et je ne veux pas appartenir à la Ligue. De ce que tu m'as dit, ils sont bien plus intéressés par leur vision des choses que par la liberté d'Azeroth. Le Conseil, lui, bien que corrompu par les envies égoïstes de chacun reste tout de même sur une ligne de conduite stricte.

Il soupira, se leva puis se posa à la fenêtre. Dans un sourire, il se mit à observer des enfants de différentes races jouer alors que la fête résonnait autour d'eux. Les chérubins s'amusaient à toucher de leurs brindilles un tauren écroulé dans la boue, probablement à cause d'une trop grande consommation d'alcool. Cela le fit sourire de nouveau.

Thrain : Je ne veux pas douter de mes actions. Je veux rester fidèle à moi même.. et par conséquent les Ligemorts sont ma seule solution.

Il écouta ensuite la question de la dépendance d'Endirvis à sa personne mais celle qui le secoua le plus fut celle concernant le futur de son couple. Il serra le poing. Voilà la question qu'il redoutait tant. Soudain, une légère larme pure coula sur sa joue. L'orc passa alors sa main épaisse pour l'essuyer puis resta un léger moment à fixer le liquide dorénavant sur ses doigts. C'était la première fois qu'il pleurait, jamais il n'avait connu cela auparavant. Le belluaire reprit tout de même sa concentration et se retourna pour faire face à Siasske.

Thrain : Je ne laisserai pas un grand vide derrière moi. Endirvis me sait vivant et pensera vainement que je suis dorénavant en sécurité, que ce soit le cas ou non... Vous êtes aussi dirigé par une personne compétente, peut-être plus que moi.

Un léger silence suivit dans lequel il prit le temps de s'agenouiller et de prendre dans ses mains, celles de sa douce.

Thrain : Cela peut paraître égoïste, et ça l'est sûrement mais j'ai besoin que tu y restes. Il faut que je sache mes Karad en sécurité, et tu es la seule en qui j'ai assez confiance. Des personnes comme Alhia, Azriv, Gawel ou Arkturus sont dignes de garder du bon côté. Ce sont des êtres vertueux et ils sont trop rares. Ils ont dorénavant besoin d'une figure à suivre, mais je ne peux plus l'être.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Ven 28 Aoû 2015 - 2:52

Anxieuse, Siasske regarda Thrain déambuler dans la pièce alors qu'il lui répondait. Au fond, elle connaissait déjà la réponse à ses questions, pour la plupart en tout cas. Il était clair que le long coma de son compagnon avait creusé un écart important entre la Compagnie avec leur dirigeants actuels, et lui qui était resté avec les Ligemorts. Et le temps passé avec lui pendant ces derniers jours où elle avait pu lui décrire de ce qu'elle savait et estimait de la Ligue n'avait probablement pas aidé. Cependant les affirmations de l'Orc remettait en cause les motivations de la Chasseresse, se targuant de toujours agir pour le bien aux côtés de gens qui lui semblaient agir pour ce même bien commun. Avec ce qu'il venait de lui dire, tout ce qu'elle pensait bien faire pouvait maintenant n'être que des mirages.

Elle fut surprise de le voir aussi émotif les concernant, même si elle-même retenait moins ses sentiments vis-à-vis de lui dorénavant, et le regarda s'agenouiller avec tristesse, écoutant ce qu'il disait. Elle attendit qu'il eut fini pour répondre.


Sia' : Je comprends ton point de vue. Je le comprends, et je le respecte, même si j'aimerais qu'il en soit autrement. Je reconnais également la qualité de Mozdram en tant que dirigeant, bien que je ne le lui ai jamais dit : sa discipline est quelque chose d'important pour la Compagnie. Mais c'est une lourde tâche que tu me confies là. Alhia n'est qu'une enfant sur laquelle il est déjà difficile de veiller, et je vais devoir garder un œil sur tout le monde également, même si ton successeur veille bien au grain déjà. Le futur, le notre et celui de la Compagnie, me semble bien sombre. Je n'ai pas peur de ce qui viendra pour nous affronter mais... avec la Ligue au-dessus de nous... Je ne sais pas.

La Chasseresse soupira de nouveau, et se massa le front d'une main, sentant poindre un mal de crâne pour le lendemain. Mais pour le moment, elle n'aspirait qu'à arrêter de réfléchir, et profiter du temps qu'il lui restait avec son amant.

Sia' : Je ne sais pas si on pourra se revoir... Le Promontoire est très fermé. Mais je suis sûre qu'on peut trouver un moyen de se prévenir lorsque nous sommes en même temps à Shattrath, et de pouvoir se voir. Quitte à ce que j'use de mes qualités d'assassin pour faire le mur...

Un sourire franc se dessina sur ses lèvres pendant qu'elle disait cela : l'Elfe comptait clairement faire des pieds de nez à la Ligue si ils essayaient de la retenir loin de lui, même si la perspective de mettre la Compagnie dans le pétrin assombrissait ses pensées, bien qu'elle n'en fit pas part à Thrain.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 31 Aoû 2015 - 21:33

Thrain, ne souhaitant plus continuer cette discussion davantage, se permit d'embrasser langoureusement son amante. L'orc voulait profiter d'une dernière nuit avec elle, sachant pertinemment que malgré son nouveau statut, il était bien loin d'être invincible. Leurs étreintes étaient passionnées mais aussi empruntes d'une certaine détresse. La possibilité qu'il soit définitivement séparé à jamais ne leur avait pas échappé, d'autant plus que chacune des missions que leur unité respective allait recevoir, que ce soit celles des Ligemorts Cendrelangues ou des Justicars, étaient rarement sans risque.

De son côté, Mozdram resta encore une bonne heure seul, assis à fumer sa pipe et surveillant d'un coin de l’œil Endirvis qui restait impassible mais aussi Ghalron qui se trouvait de plus en plus agressif à mesure que son taux d'alcoolémie montait. Il décida qu'il était temps de rentrer quand ce dernier proposa à qui le voulait d'enfoncer leur visage dans le mur le plus proche. Une fois levée, il se rendit compte qu'il avait encore du mal à récupérer des coups de son rival et qu'il allait devoir s'accorder quelques jours de repos, contrairement à Thrain qui s'était déjà remis de sa violente commotion. Après avoir récupéré Arkturus qui dansait comme une bête sauvage à côté d'une Alhia hilare, le Roué envoya Marden à la recherche d'Azriv. Celui-ci après une bonne dizaine de minutes de recherche, l'arrêta net dans sa découverte de la culture draeneï. La seule personne qu'il autorisa à rester en dehors du Promontoire fut Siasske, lui accordant une dernière nuit avec son partenaire.

Une fois la Compagnie dans leurs quartiers, chacun vaqua à ses occupations, qui se résumait généralement à pester sur leur chef pour avoir mis fin à leur petite sauterie puis à allez s'enfoncer la tête la première dans le dortoir commun, certains n'arrivant même pas jusqu'au lit. Endirvis fut, comme à son habitude, une exception à la règle et alla directement dans la salle d'entraînement, probablement pour continuer à écumer le Royaume des Ombres dans son avide recherche de maîtriser le pouvoir nouvellement acquis du Seigneur du Vide.

-

Une bonne semaine passa de nouveau, Siasske était revenue parmi eux tandis que Thrain avait rejoint définitivement les Ligemorts, se trouvant à la tête de sa propre équipe. C'était d'ailleurs la seule information qu'elle avait pu lui soutirer dans une de leurs furtives rencontres avant qu'il ne parte en mission, le reste étant classifié. Elle ne connaissait ni son équipe ni son actuel assignement. Cependant, il ne fallut pas longtemps non plus à la Compagnie pour recevoir à leur tour un nouvel ordre de la part des Vigiles.

Pour cette tâche qui s'annonçait bien différente des autres, il n'y avait normalement aucune capture à effectuer. Elle consistait en une investigation d'une base de recherches de la Ligue des Psykers, nommée Mellion dans le nord de Désolace. Celle-ci n'ayant plus donné de nouvelles depuis un mois. Les dernières informations ayant atteint les Vigiles concernaient une arrivée prématurée d'une délégation de Ligemorts Cendrelangues mandatée par le Conseil de Shattrath pour surveiller les actuelles expérimentations de la Ligue des Psykers. Il n'y eut plus aucune nouvelle par la suite. Les Vigiles, craignant le mauvais présage que cela annonçait, à savoir une envenimation voir un début de schisme au sein des Héritiers d'Azeroth avait décidé d'envoyer la Compagnie afin de clarifier la situation. Ils n'avaient que deux directives à suivre : ne laisser aucun témoin extérieur rejoindre ou sortir de Mellion ainsi qu'empêcher toute escalade du conflit.

Cependant, afin de rejoindre au plus vite cet endroit, ils se devaient tout de même de passer par un téléporteur et rejoindre une zone civilisée, en l'occurrence, l'intérieur des Terres Sauvages Cénariennes aux mains du Cercle Cénarien et de l'Union des Trois Lances*. De plus, la zone étant extrêmement dangereuse pour ceux qui n'étaient pas des locaux, être accompagné par un groupe de maraudeurs centaures expérimentés était une obligation.


* : L'Union des Trois Lances est l'actuelle alliance de trois clans centaures réunis suite à une initiative du Cercle Cénarien dans le but d'annihiler toute trace de la Lame Ardente de la région. Elle comprend le Clan Gelkis, des maîtres des arts occultes, le Clan Magram, chamanique et pieux ainsi que le Clan Kolkar, le plus guerrier et puissant des trois. Reconnaissants et dorénavant unis par un lien fraternel fort, ils ont juré d'aider le Cercle Cénarien à rendre sa splendeur d'antan à leur région ainsi que massacrer tous les Infinis sur leur territoire. Cette dernière raison est notamment motivée par les machinations du Vol Infini qui a conquis une partie de Maraudon, la capitale historique des centaures, en promettant au Clan Maraudine la suprématie de leur clan dans la nouvelle ère qui approche s'il massacrait les autres centaures ainsi que leurs alliés.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mer 2 Sep 2015 - 0:39

Alors que Siasske était restée une nuit de plus loin du Promontoire et de la Ligue, Alhia fut ramené avec le reste de la Compagnie lorsqu'il fut décidé que la fête se terminait pour eux. L'Elfe d'Adun n'en pouvait plus de voir Arkturus danser, elle se tenait pliée de rire à une table lorsqu'on la retrouva et lui faire comprendre qu'il était temps de rentrer n'avait pas été chose aisée, pour le Worgen blanc non plus d'ailleurs. Sur le chemin, elle était encore assez euphorique, racontant à son compagnon Druide ce qu'elle avait vu et fait, parlant fort et brassant l'air en narrant de manière très décousue ses aventures. Elle avait demandé où était Siasske, mais quelque chose dans sa tête lui fournit rapidement une réponse, un peu floue à travers l'alcool que la jeune fille avait ingurgité, et une fois arrivée chez eux, elle se tût pratiquement aussitôt et papillonnait des yeux, la fatigue alourdissant ses épaules maintenant qu'ils étaient loin des clameurs festives. Son lit l'accueillit quelques courtes minutes plus tard, après qu'elle se soit débarrassée de sa robe et ses talons sans plus réfléchir pour se glisser sous la couverture et s'enfoncer dans un sommeil plus que profond.


Siasske rentra le lendemain même, peu avant midi, fraîche et contente de sa soirée, mais les plus attentifs pouvaient sentir que quelque chose n'allait pas malgré son air détendu. Sa jumelle dormait encore, roupillant allégrement dans le dortoir, un sourire flottant sur les lèvres, et la Chasseresse décida de la laisser récupérer tranquillement après toute l'agitation dont elle avait fait preuve la veille. Entre temps, elle prit un moment pour parler seul à seul avec Mozdram, l'informant sur la décision de Thrain, et lui indiquant où il était maintenant et ce qu'elle avait pu savoir de sa nouvelle "position". Le fait qu'il souhaitait la voir rester parmi eux afin de "veiller" sur le groupe, elle le garda pour elle, estimant qu'il n'avait pas besoin de savoir cela, cependant elle estimait plus important d'avertir leur Chef en premier afin de décider avec lui de ce qu'elle pourrait dire au reste des Compagnons.
Ce fut dans l'après-midi seulement qu'elle alla réveiller sa jumelle, trouvant que cette dernière avait suffisamment dormi pour aujourd'hui. Cette dernière fut surprise de la voir ici, s'attendant à ce que la Chasseresse ne disparaisse encore pour quelques jours, mais lorsque l'Elfe de la Nuit la mit au courant au sujet de Thrain, elle comprit pourquoi elle était là. Alhia resta paresseusement dans son lit en discutant avec Siasske pendant un temps, avant de se faire houspiller pour se lever et prendre une douche. Elle finit par s’exécuter, et retrouva sa consœur une heure plus tard : elle était assise en tailleur sur un coussin posé sur la pierre du balcon, et regarder tranquillement les gens évoluer dans les jardins en contre-bas. Alhia se permit de sonder ses pensées via leur lien, découvrant avec surprise l'esprit relativement vide de Siasske.


Sia' : Si je me vide la tête, ce n'est pas pour que tu t'y engouffres, Al'...
Al' : C'est tellement bizarre comme sensation!
Sia' : Quoi donc?
Al': D'habitude, ton esprit fourmille d'idées, de réflexions, d'envies et de jugements... Là... C'est d'un calme plat. C'est plutôt impressionnant.
Sia' : Il faut bien que je repose mon cerveau de temps en temps.
Al' : Comment tu fais?

En posant la question, la Druidesse regardait dans quelle position était installée la Chasseresse.

Sia' : En méditant.
Al' : Euh, pardon?
Sia' : Va prendre un coussin dans le salon, ou ton oreiller. C'est plus agréable de s'asseoir dessus que d'avoir les fesses sur la pierre pendant des heures.

Sa jumelle s'exécuta rapidement, curieuse, et revint en quelques secondes, posant son oreiller en face de Siasske et imitant sa position lorsqu'elle le lui demanda. Elle lui tendit ses mains lorsque l'Elfe de la Nuit les lui demanda, sans trop comprendre.

Sia' : Ça devrait être facile dans notre condition. D'abord, essaye d'ignorer ce qu'il y a autour de toi. Les bruits de nos amis, des gens en bas.
Al' : Les gens deviennent plus bruyants quand tu veux les ignorer, comment tu veux faire ça..? *Grogne.*
Sia' : Concentre-toi sur ma voix, ferme les yeux, se sera plus facile. Je ne te demande pas de ne plus les entendre, juste de passer outre toute cette agitation. Lorsque tu auras réussi ça, je veux que tu te concentres sur le calme de mon propre esprit.

Alhia grimaçait en face d'elle, éprouvant des difficultés à ignorer ce qu'il se passait autour d'elle. Cela lui prit un bon quart d'heure, pendant lequel Siasske patienta tranquillement.
Au bout d'un temps, sa jumelle se détendit et peu à peu, elle put l'aider à se vider l'esprit de ses pensées une à une.


Sia' : Tu vois, ce n'est pas si dur.
Al' : Hm... Je ferais pas ça tous les jours. Et j'ai mon truc bien à moi pour m'enlever les mauvaises idées de la tête.

Siasske eut un sourire, tandis que sa jumelle se leva, récupéra son oreiller, et rentra dans le dortoir, laissant de nouveau la Chasseresse à sa méditation.

~

Le reste de la semaine se passa tranquillement pour les deux Elfes. Elles discutèrent entre elles souvent, Siasske forçant chaque jours sa jumelle à s'entrainer contre elle dans la salle en dessous, et Alhia continuant à parler avec Arkturus quand elle en avait le temps. Parfois on pouvait la trouver dans les jardins en train de dessiner sur un carnet, sinon elle passait son temps dans leur quartier à discuter avec les autres quand ils étaient propices à ses conversations en tout genre.

Sans nouvelle de son amant, Siasske était parfois un peu sombre dans les moments ou elle était seule et sans occupation, méditant pour se vider l'esprit ou s'entrainant une grande partie de son temps pour au contraire se l'occuper et éviter de trop s'inquiéter.

Leur nouvel ordre de mission les surprirent un peu tous, les deux femmes s'entre regardèrent les sourcils haussés.
"- Personne à tuer? Enfin!
- C'est inattendu comme mission.
- C'est où Désolaaaace?
- En Kalimdor, pas très loin de là où je suis née si tu veux savoir.
- Vraiment?
- Oui.
- Et tu connais des gens là-bas, où on va?
- Non, je ne fréquente pas des masses les Centaures ni le Cercle Cénarien, bien que cela soit une part importante de notre culture avec les Druides.
- Je vais rencontrer de vrais Druides..?
- Pas qu'un peu normalement."
Sa jumelle la regarda avec étonnement, avant que les réflexions internes de Siasske concernant leur mission ne viennent rejoindre son esprit.
"- Qu'est-ce qui t'inquiètes..?
- Cette histoire d'expérimentation. Et de silence. Ce n'est pas normal. Et pour que se soit nous que l'on envoie, c'est qu'il y a quelque chose de vraiment pas normal."
La jeune Druidesse frémit, finalement peu rassurée, et regarda les autres, curieuse de connaitre leur avis avant qu'ils ne soient envoyés sur le lieu de mission.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Mer 2 Sep 2015 - 20:03

Certains mirent plus de temps à se remettre de la fête que d'autres, surtout en la personne d'un certain chevalier sans ordre, qui avait mis une journée de sommeil et de mauvaise humeur à décuver. Ceux qui l'avaient dérangés, volontairement ou pas, avaient pu faire les frais de sa mémorable gueule de bois, et le groupe avait ainsi décidé d'un commun accord de le laisser dormir autant qu'il le faudrait. Ghalron fit montre d'une capacité à enchaîner les heures de sommeil plutôt phénoménales pour sa constitution, totalisant plus de vingt-deux heures d'inconscience, parfois espacées de courtes périodes d'un réveil malgracieux. À part lui, les autres se remettaient des évènements sans écueils notables. Azriv s'était un peu plaint de n'avoir pu finir ce à quoi il était occupé quand l'ordre avait été donné de rentrer dans leurs quartiers, mais son dépit ne dura que quelques minutes, avant qu'il ne décide de manger un morceau et d'aller dormir, loin du lit occupé par Ghalron, afin d'éviter tout risque provoqué par un réveil impromptu de ce dernier. Les deux autres étaient partis se doucher à tour de rôle, avant de profiter d'un sommeil réparateur.

Le reste de la semaine s'était écoulé dans la tranquillité, beaucoup trop de tranquillité d'ailleurs selon Ghalron, qui malmenait, parfois sans y faire attention, ses compagnons d'entraînement tant il ne supportait plus cette inaction. S'il y avait une personne à qui partir en mission et n'en revenir que pour y repartir immédiatement pouvait manquer, c'était bien lui. Il emplissait ses journées de sa mauvaise humeur, se montrant de moins en moins patient au fil des jours. Curieusement, il y mettait également de moins en moins d'énergie, comme si cet ennui le drainait, peu à peu, de toute volonté. D'autres, tels que Marden ou encore Gawel étaient souvent là pour lui rappeler qu'il devenait un peu chiant, mais ça ne l'empêchait pas d'exprimer son mécontentement. Les autres s'occupaient sans trop y prendre garde, qui en se reposant, dans l'attente de leur prochaine affectation, qui en s'entraînant à de nouvelles techniques. Marden parlait peu, en dehors de quelques discussions, dont l'une, quelque peu animée, avec ses compagnons elfiques, où il fut question du départ, apparemment définitif, de leur ancien meneur. Marden se trouvait souvent dans la salle d'entraînement, parfois juste pour regarder les compagnons ferrailler, et au cours d'une journée particulièrement vide d'évènements, en vint à se poser des questions sur leurs "employeurs", sans beaucoup de réponses. Il n'aimait pas beaucoup l'idée de devoir ses services à des gens sur qui il ne savait rien, et il espérait pouvoir y voir un peu plus clair dans leur jeu, à force. Avancer en aveugle, il n'avait jamais aimé ça, pas plus d'ailleurs que d'obéir à des ordres.

Vint enfin le jour où on leur fit part de leurs prochaine mission. Entendant les enjeux et la nature de la chose, Ghalron l'accueillit d'un soupir agacé. Mais enfin, avec de telles disparitions mystérieuses, il y aurait bien quelques crânes à briser pour résoudre le mystère, non ? C'est la seule réaction qu'il eut, n'ayant pas beaucoup de volonté de discuter les directives. Il jeta un regard à ses compagnons, pour voir ce qu'ils en pensaient. Azriv avait l'air un peu inquiété par ces annonces, mais aussi soulagé qu'on ne les envoie pas se jeter au milieu d'une armée assoiffée de sang, cette fois-ci. Le mage s'assombrit immédiatement se rappelant que "capturer Léodan" n'avait pas eu l'air d'être une tâche très complexe non plus, au premier abord. Gawel fronçait intensément les sourcils, peu rassurés par rapport au contexte qu'on leur expliquait. De quelles expérimentations s'agissait-il ? Il n'était pas homme à discuter les ordres, mais ceci lui paraissait très louche, et ne le rassurait pas vraiment sur le bien fondé des intentions de leurs supérieurs, qui étaient à présent presque leurs maîtres. Il n'aimait pas vraiment ça, et Ghalron le voyait bien. Celui-ci essaya ensuite de lire l'expression de Marden, sans succès. Comme à son habitude, celui-ci conservait une physionomie on ne peut plus neutre, ne trahissant rien de son avis, ou de ses éventuelles réserves. Il lui semblait que le rôdeur était à l'écoute, attentif aux moindres détails, mais c'était tout ce qu'il arrivait à déduire en le regardant.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mer 2 Sep 2015 - 21:20

Mozdram regarda le reste des compagnons pendant un moment, cherchant à déceler les réactions de chacun. Pour sa part et de la même manière que Marden, il ne laissait rien dans son comportement le trahir. Le Roué avait en effet pris l'habitude de lire les instructions sans y mettre aucun sentiment personnel, comme s'ils étaient totalement irréfutables. Pour autant, il souhaitait tout de même savoir si l'un des compagnons allait se manifester, si au moins un d'entre eux en avait assez d'être un faiseur avançant dans une totale cécité. Son regard se posa en premier lieu sur Arkturus. Ce dernier avait écarquillé les yeux un temps pendant l'explication succincte de la mission, avant de secouer la tête, sans émettre pourtant un seul bruit. Visiblement, cette nouvelle mission allait encore à l'encontre de son code moral. Pour autant, le druide ne dit rien, conscient qu'à l'inverse de la majorité des Compagnons, il avait rejoint les Justicars de son plein gré et qu'il était donc bien mal placé pour se plaindre.

De l'autre côté, Endirvis était resté lui aussi silencieux mais un sourire transparaissait sur son visage déformé. Il se doutait que cette mission allait se révéler plus ardue qu'une simple enquête. Ils devraient même peut-être faire face à des expérimentations hors de contrôle ou des Ligemorts Cendrelangues refusant de coopérer. Peu lui importait en réalité, le monstre voulait simplement se repaître de l'âme de ses futures victimes. Bien que sa faim avait été rassasiée par l'absorption des restes de Lithius, il possédait un nouveau moteur pour justifier ses meurtres : amplifier ses pouvoirs afin de réellement pouvoir se targuer d'être l'Avatar de la Mort. Il se prit même à rêver de prendre la place de Bwosamdi.

Le chef de la Compagnie ne perdit pas davantage de temps avant de mettre les autres en route, passant brièvement dans la salle des téléporteurs. Le vétéran grisonnant remarqua d'ailleurs que Castus était absent. Un robot de manufacture gnome à la voix horripilante prit d'ailleurs sa place et actionna l'autre machine afin de les envoyer en Désolace, une terre où régnait anciennement le désespoir.

-

Après plusieurs crépitations intenses d'énergie arcanique, ils arrivèrent au milieu du bosquet cénarien près de druides abasourdis qui s'éloignèrent d'eux aussi rapidement que possible. Un groupe de quatre dragons-faës se mirent alors à tourner autour d'eux, se questionnant ouvertement sur le goût possible de la chair des inconnus. Pour autant, les créatures voraces se dispersèrent, quant un grand elfe de la nuit aux sublimes longs cheveux blancs comme l'écorce d'un bouleau s'approcha d'eux. Il semblait suffisamment vieux pour subir la perte d'immortalité de son peuple, se maintenant debout grâce à une canne fait avec le bois local, l'extrémité haute ressemblait d'ailleurs à une tête de cerf, probablement en l'honneur de Malorne. Le vénérable elfe possédait une courte barbe mais aussi deux imposants bois de cervidé sur son crâne, rappelant sa grandeur en tant qu'archidruide. Ses traits de visage, sur sa peau bleue claire, étaient marqués, il ne semblait pas avoir dormi depuis longtemps. D'un autre côté ses yeux ambres pouvaient s'avérer menaçant s'il devait froncer ses épais sourcils. D'une voix qui se voulait douce et rassurante, il accueillit les Justicars.


Archidruide : Bienvenue à vous. La Ligue des Psykers m'avait averti d'une éventuelle arrivée de leurs troupes d'élite dans la région.
Mozdram : Qui êtes-vous ?
Archidruide : Je suis l'Archidruide Meldoril Calmelune, responsable du Cercle Cénarien dans la région. Je coordonne avec les Trois Khans, la revitalisation de ce pays et la lutte contre les impitoyables Infinis.

Meldoril haussa un sourcil en direction du vétéran roué pour lui retourner la question.


Mozdram : Mon nom est Mozdram, commandant des Justicars présents devant vous. J'ai reçu pour ordre d'être accompagné jusqu'à Mellion.
Meldoril : Oui, je suis au courant. Laissez moi juste le temps d'envoyer un messager les prévenir.

Il siffla entre ses doigts. Quelques secondes plus tard une imposante chouette aux plumes d'un argent pur se posa sur son épaule. L'Archidruide murmura alors à son oreille et la sublime créature s'envola à nouveau sans tarder.


Meldoril : C'est chose faite. Les patrouilleurs de Kallian arriveront le plus vite possible. Pendant ce temps, je vous propose de vous reposez dans notre humble sanctuaire.

L'Archidruide hocha la tête dans un sourire avant de rejoindre un autre groupe de druides. Mozdram haussa un sourcil et détailla l'endroit. Rien de bien extraordinaire, ils étaient dans un bosquet en plein milieu de la forêt. Des tentes elfiques se dressaient ça et là, un puits de lune trônait au milieu du camp. Quelques druides bavardaient, certains à propos l'arrivée impromptue de la Compagnie, d'autres de l'avancée des Maraudines dans les Terres Sauvages. Trois autels en l'honneur des Dieux Sauvages étaient aussi dispersés en triangle autour du campement. Un groupe de centaures s'était incliné devant l'autel de Cénarius le Seigneur de la Forêt avant de continuer leur patrouille. Des druides de plusieurs ordres s'étaient regroupés autour de l'autel d'Aessina. Le dernier autel, se trouvant être celui de Goldrinn, regroupait quelques druides, probablement plus tournés vers le combat vu leurs armures. Le worgen décida d'ailleurs de s'y diriger pour se joindre à leur prière, après tout, il avait un rapport à faire au loup demi-dieu. Cependant une fois arrivé à destination, les autres druides quittèrent leur méditation et se levèrent, s'inclinant devant Arkturus avant de partir vaquer à d'autres occupations. Ce dernier se gratta l'épaule, visiblement incommodé. Est-ce que ces personnes savaient qui il était ?
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Jeu 3 Sep 2015 - 20:08

Sans plus tarder, ils décidèrent de laisser leurs à-priori derrière eux, ou de les garder pour plus tard, avant de s'engouffrer dans le portail. Peu de temps après, et alors que Ghalron avait déjà prévu de couper un des dragon-faë en deux et en était à porter la main à sa ceinture, les créatures les laissèrent tranquille, alors que deux ou trois compagnons regardaient le chevalier sans ordre d'un air inquiet. Celui-ci remit ses bras où ils étaient avant et releva les oreilles, prenant un air agacé. Décidément cette journée commençait bien. Personne n'avait ressenti le besoin de s'adresser à l'archidruide, tous les compagnons étant occupés à détailler l'endroit et ses occupants, et à se demander ce qu'ils allaient bien pouvoir trouver.

Marden semblait particulièrement intéressé par ce qui se disait sur les potentielles menaces qu'ils pouvaient rencontrer, Maraudine ou Infinis. Il se demandait également qui constituerait la patrouille qui venait apparemment à leur rencontre. Gawel et Azriv étaient en pleine conversation, le mage cherchant à savoir si le fusilier avait des pressentiments ou des doutes sur leur mission. Quant à Ghalron, il détaillait les druides présents non loin d'un œil maussade, comme s'il trouvait leur compagnie aussi intéressante que celle des nobles lors de la première partie de la soirée, il y avait de ça une semaine. Azriv lui faisait part de ses inquiétudes, peu habitué à des "missions calmes", qui souvent n'en portaient que le nom. Le chevalier sans ordre, de son côté, attendait que le temps passe, espérant justement que la mission ne soit pas calme. Quelle que soit l'issue du voyage, il y avait la une bonne part de doutes et d'inquiétudes pour chacun.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Sam 5 Sep 2015 - 23:52

En arrivant dans le bosquet Cénarien, Alhia avait levé la tête pour regarder l'imposante masse verdoyante qui les entourait. Elle ne s'attendait pas du tout à ça suite à ce qu'elle savait de la région grâce à Siasske, et était donc surprise de se retrouver dans un tel endroit. La jeune fille rebaissa la tête un peu trop vite lorsque l'Archidruide les accueillit et fit les yeux gros en le voyant. Elle le dévisagea des pieds à la tête, impressionnée par sa stature et sa prestance, ainsi que par les bois sortant de son crâne. Elle avait déjà vu des Elfes mâles mais celui-ci était totalement différent des autres. Siasske à côté d'elle haussa un sourcil face à sa réaction.

Sia' : Eh bah? Qu'est-ce qu'il t'arrive..?
Al' : Baaaah... Y a qu'il a des cornes le monsieur!
Sia' : Ne fais pas l'ignorante je t'en ai déjà parlé.
Al' : Ouais mais c'est plus impressionnant quand tu vois ça en vrai...

La Chasseresse leva les yeux au ciel en entendant ça, alors que sa jumelle regardait l'homme s'éloigner en direction d'autres Druides. Siasske regarda le bosquet, et naturellement suivit Arkturus jusque l'autel de Goldrinn. La réaction des Druides à l'arrivée du Worgen la fit hausser les sourcils de curiosité, mais puisque son camarade lui-même semblait ignorer la raison de leur départ, elle se contenta de se mettre à genoux, alors que sa jumelle s'approchait du Puits de Lune, face à l'imposante forme du Dieu Loup et ferma les yeux afin de vider son esprit tout en s'adressant à l'un de ses nombreux protecteurs. Elle ne demanda rien pour elle, sûre d'elle et de ses agissements (en partie du moins), mais demanda plutôt à ce qu'il veille sur son compagnon de coeur, dont elle ignorait l'endroit où il se trouvait et ce qui pourrait bien lui arriver. En tant que Champion de Goldrinn maintenant, elle espère que ses prières portent leur fruits.
Elle se redressait tranquillement lorsqu'une voix dans son dos la fit se retourner plus brutalement qu'elle l'aurait voulu.


... : Siasske OmbreLune! Si je pensais te voir un jour ici..!

Tout en souriant, la Chasseresse dévisagea la personne qui venait de l'interpeller. C'était une grande Taurène au crin entièrement noir seulement tranché par deux courtes cornes au blanc éclatant. Habillée dans une robe de cuir d'un vert sombre, elle tenait dans sa main gauche un grand bâton stylisé avec des plumes colorés.

Sia' : Je ne pensais pas te recroiser de sitôt non plus, ma chère Hillàya.
Hillà', souriant : Le plaisir est pour moi.

Les deux femmes se saluèrent en s'attrapant l'avant-bras droit l'une et l'autre avec un mouvement de tête. Alhia, qui observait la scène de loin, trouva ça très guerrier et manquant de tendresse entre deux amies, mais quelque chose dans l'attitude de la grande Taurène lui indiquait que c'était quelqu'un de féroce lorsqu'il le fallait. Elles se rapprochèrent d'elle et du Puits de Lune par la suite, Siasske présentant son amie à sa jumelle.

Sia' : Alhia, laisse moi te présenter une amie de longue date, Hillàya.
Al' : Euh bonjour..?
Hillà' : Je vois que tu ne t'entoures que de Druides Siasske... Qui est-elle? Tu ne m'as jamais parlé d'elle?
Sia' : Hm... C'est une de mes "cousines éloignées"
Hillà' : Je t'ai rarement connu fraternelle pourtant... *Rire léger.*
Sia' : Disons que la situation est assez... particulière.

En disant cela, elle regarda la Taurène dans les yeux, et celle-ci comprit immédiatement le message : il y avait quelque chose de plus gros là-dessous. Elle se contenta d'un hochement de tête avant d'enchaîner.

Hillà' : Alors Alhia, qu'est-ce que tu préfères chez nous..?
Al' : Euh, je... Je suis juste une petite débutante.
Hillà' : Allons, je suis sûre que tu sais faire quelques trucs.

Hésitante, Alhia regarda Siasske, qui lui fit un petit signe pour l'inciter à faire quelque chose. Par conséquent, l'Elfe d'Adun décida de se transformer, et prit la forme d'un félin, qui se recroquevilla sur lui-même, peu rassuré.

Hillà' : Ah, tu maîtrises quand même nos formes.
Sia' : Détrompe-toi, c'est la seule qu'elle soit capable d'adopter, et encore. Elle débute vraiment, elle manque de confiance en elle et de maîtrise. Ce n'est qu'une enfant encore...
Hillà' : Hm, je vois. Tu ne l'a jamais introduite auprès d'un de nos Maîtres?
Sia' : Mes activités m'en empêchent. Tu sais que je ne travaille plus seule en ce moment.
Hillà' : J'ai cru comprendre, oui.
Sia' : De plus, notre Worgen est un Druide plus expérimenté qu'elle, et qui semble déjà l'apprécier. Je pense qu'il saura l'aider.

Alhia, après avoir repris sa forme naturelle, tira soudainement sur la manche d'Hillàya, qui baissa la tête avec surprise pour regarder la jeune fille.

Hillà' : Oui mon enfant?
Al' : Est-ce que tu, euh... Tu peux te transformer toi aussi?

En souriant, la Druidesse passa la main devant elle, et après un temps, se mit à rapetisser. Tout son corps changea jusqu'à ce qu'elle ne soit devenue un impressionnant félin à la fourrure noire marquée de rouge par endroit. L'animal s'étira de toute sa longueur en grognant, devant une Alhia plus qu'impressionnée qui le regardait avec stupeur.

Al' : Woh... Il est plus gros que moi.
Sia' : Hillàya a des années d'expériences. Tu seras comme ça aussi un jour.

Le félin se redressa sur ses deux pattes arrières, et l'instant d'après la Taurène était revenue parmi elles. La Druidesse attrapa quelque chose par terre qu'elle tendit paume ouverte à Alhia. La jeune Elfe regarda la chose s'ouvrir et une pousse en sortir pour grossir et faire une jolie fleur qu'elle regarda en ronronnant. Hillàya la prit et la lui passa dans les cheveux en souriant.

Al': C'est super joliiii!
Hillà' : Et facile à faire. N'hésite pas à utiliser ce qui t'entoures pour t'aider. Tu es Druide, tu tires ta force de la Nature, ne l'oublie pas.

La Taurène se redressa et fit signe à Siasske de venir avec elle. Cette dernière demanda à Alhia de rester là et d'attendre patiemment qu'elle revienne, ou de la prévenir si ils devaient partir avant qu'elle soit revenue.

Une fois suffisamment éloignées, la Druidesse se tourna vers son amie.


Hillà' : Je sens que tu as des questions, je t'écoute.
Sia' : Pas que des questions, il y a beaucoup de choses qui tournent en ce moment. Mais qu'est-ce que tu peux me dire sur la région..?
Hillà' : Le Cercle s'est établit ici dans le but d'aider la région à se revitaliser, mais avec l'arrivée des Infinis tout s'est compliqué. L'union des Centaures vient de nous, c'est un moyen de nous aider. Après avoir éliminée presque toute la Lame Ardente, ils nous aident maintenant contre les Infinis et les Maraudines, qui sont tombés sous leur joug.
Sia' : Comment sont les Infinis?
Hillà' : Violents, et épuisants. Ils utilisent les Maraudines contre nous à chaque occasions, attaquent dès qu'ils le peuvent. Ils nous usent petit à petit.
Sia' : Je vois...
Hillà' : La raison de votre présence ici m'est floue cependant.
Sia' : Nous sommes ici pour enquêter. C'est tout ce que je peux te dire, malheureusement. T'en dire plus te mettrait en danger, je le crains.
Hillà' : Je comprends. Et pour ta "cousine"?
Sia' : Tu comprendras également que je ne m'explique pas là-dessus. Un jour peut-être. Quand tout ceci sera fini.

La Taurène fronça les sourcils en baissant la tête, se demandant ce qu'il pouvait bien se tramer à Mellion pour requérir la présence de l'Elfe et sa troupe d'élite là-bas.

Hillà' : Tout n'est pas rose dans ce monde, mais je me méfierais beaucoup de la Ligue et des Psykers à ta place. Je ne sais pas si tu as eu vent des rumeurs
Sia' : J'en ai entendu quelques unes, et je vis à l'intérieur si je puis dire, et ça m'inquiète de ne m'en rendre compte que maintenant. J'ai été trop aveugle ces derniers mois.
Hillà' : Tu le fais, c'est déjà ça. Sois juste prudente à l'avenir, ne te contente pas de suivre sans réfléchir, c'est très loin de ta manière d'agir mon amie.
Sia' : Je sais... Il aura fallu un événement impromptue pour me perdre et un autre pour me rouvrir les yeux.

Avec un sourire, elle serra brièvement la Taurène dans ses bras, qui s'empressa de connaître la nature de ces événements. Siasske lui narra avec un certain plaisir les dit événements, lui décrivant sa nouvelle relation. La Druidesse face à elle semblait très émue de la voir comme ça, surtout après l'avoir connu peu après l'accident de son premier compagnon.
Les deux amies rejoignirent Alhia près du Puits de Lune peu après et continuèrent à discuter tranquillement pendant que la Compagnie attendait l'arrivée de leur escorte.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Dim 6 Sep 2015 - 0:45

Le sol se mit soudain à trembler alors que les deux amies finissaient leurs retrouvailles. Arkturus quitta rapidement sa méditation, afin de se préparer à une attaque surprise, possiblement des Infinis ou de leurs serviteurs. Mozdram fit de même, dégainant sa lance et regardant dans les recoins. Endirvis, lui, s'était contenté de se relever calmement et lentement, s'attendant à ce que quelque chose d'aussi terrifiant que lui ne sorte des ombres de la jungle. Il n'en fut rien cependant, en tout cas rien qui ne pouvait menacer les Justicars et les druides présents. Un groupe d'une quinzaine de maraudeurs centaures se trouvaient maintenant dans le camp, accompagnés de quelques kodos. Celui qui devait être leur chef, Kallian, était un svelte centaure paraissant plutôt jeune, au vu des deux courtes défenses sur les côtés de sa mâchoire. Sa peau était noire, tout autant que ses cheveux et son pelage. Son corps était protégé par une légère armure en cuir bouilli mais aussi marqué par des tatouages violets qui trahissaient son appartenance au clan Gelkis. Il tenait dans sa main une lance rudimentaire mais qui semblait tout de même redoutable si elle était bien maniée. Elle était d'ailleurs orné d'un crâne d'un autre centaure en dessous de la lame. Dans son dos se trouvait un arc long, comme c'était le cas pour la plupart de ses semblables, donnant des indices sur leur manière de combattre. Finalement, il posa ses yeux bridés sur la Compagnie et s'inclina.

Kallian : Mesdames et messieurs, vos montures sont arrivées.

Quelques rires de ses camarades saluèrent ce faux civisme alors qu'il désignait les kodos. Le Roué lança un regard à ses compagnons et hocha la tête, ordonnant par ce biais aux autres de monter sur les imposants reptiles natifs de cette région. Sans un mot, Arkturus s'exécuta, laissant deux places libres derrière lui alors que la bête docile s'était mise en tête de ruminer. Endirvis lui, préféra invoquer son raptor. Nul doute que personne n'allait vouloir d'un mutant collé à lui durant l'intégralité de la chevauchée jusqu'à Mellion. De toute façon la solitude lui allait mieux dernièrement. Alors que Tilwo émergeait du Royaume des Ombres, les druides n'hésitèrent pas à exprimer leur dégoût, bien à l'inverse des Gelkis. Kallian sembla même admirateur de l'invocation, somme toute basique, du chevalier de la mort.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Dim 6 Sep 2015 - 20:23

Les uns avaient continué de parler avec les autres des divers sujets qui les occupaient, au milieu d'autres qui se contentaient d'écouter et d'observer. Lorsque la tranquillité fut interrompue à grands bruits, Ghalron se joignit aux membres des Justicars qui se méfiaient de cette soudaine agitation, sortant sa lame en prévision d'une escarmouche. Mais une fois de plus, son bain de sang lui fut refusé. Il rengaina l'arme après un moment d'hésitation, ne sachant pas s'il pouvait se fier à ces hommes-bêtes dont il avait préféré se tenir loin. Il les regardait d'un air méfiant, que certains des éclaireurs leurs rendaient bien, refusant comme Endirvis de monter sur ces animaux, probablement pas pour les mêmes raisons. Il invoqua son destrier, chez qui on aurait juré déceler la même soif du combat que chez son maître. Le chevalier sans ordre monta sur le coursier, qui n'était docile que pour lui, et attendit que les autres s'arrangent entre eux pour la chevauchée.

Azriv et Marden choisirent de s'installer sur les places laissées par Arkturus, après avoir rapidement discuté du choix avec ce dernier. De son côté, Gawel s'octroya la place de conducteur d'un des animaux, adressant un air inquiet au kodo alors qu'il prenait place, craignant que la monture ne prenne peur de ce cavalier inconnu, mais le kodo continuait d'attendre, sans un mouvement trop prononcé. Gawel trouvait quand même que tout cela manquait de finesse et de fiabilité, et sentait certainement plus fort qu'une bonne mécanique. Comme son compagnon de méchante humeur, lui non plus n'accordait pas une confiance totale à leurs accompagnateurs, mais il faudrait faire avec. Il se résolut, presque inconsciemment, à les surveiller pendant qu'ils seraient avec eux.


-------

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr/viewtopic.forum?t=102
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum