La découverte du nouveau monde...

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Meeran le Ven 24 Juil 2015 - 0:05

   Jadear avait suivi Khadgar et les autres et avait préféré rester derrière son maître durant la marche vers le carnaval, afin de ne pas se faire remarquer. À présent, il regrettait en partie de l'avoir fait mais ce regret nourri par la mélancolie et la nostalgie d'avant sa mort était supplanté par le sentiment de sécurité apporté par le fait qu'il n'ait pas à répondre de ses dernières absences, par la peur de le déranger, et de peut-être lui faire passer un moment désagréable en alimentant la conversation que lui-même ne voulait pas avoir, gâchant ainsi probablement une partie de cette fête pour Marden. C'est bien parce qu'il pensait à tout cela que l'elfe n'était pas en train de discuter, de boire ou de danser comme les autres mais plutôt dans un coin, près d'une table.
   Accoudé à un mur, il était perdu dans ses pensées, il ne faisait attention à rien d'autre qu'à ces fils qui se présentaient à lui un à un, et qui l'emmenaient dans des conversations internes; le genre de pensées qu'il avait développé depuis qu'il n'arrivait plus à dormir. Ces insomnies irrémédiables l'avaient rendu pensif et penseur de force. Elles l'avaient aussi drainé et il s'inquiétait plus que jamais des autres, sans plus avoir le courage de s'y confronter.
   Ses confrontations internes étaient déjà assez fortes et assez émotionnelles pour qu'il n'ait pas besoin d'en avoir de vraies en plus. Son état, que l'on pourrait probablement qualifier de dépressif s'il n'était pas assez mort pour que de nombreux symptômes de cette maladie soient difficiles à déceler, l'empêchait actuellement d'apprécier les couleurs et les rires de la foule. En vérité, pour lui, ils étaient trop bruyants. La vie de Compagnon n'était pas calme mais ses dernières nuits, passées partiellement éveillées avaient été un rappel, magnifique à ses yeux, du calme de ses vies précédentes. Sa vie avant Marden, et sa vie avant la Compagnie baignaient assurément dans un calme relatif... Surtout par rapport à cette vie... Ou à ce moment précis.
   Ce moment précis était par ailleurs facilement caractérisable pour Jadear par le fait qu'une petite créature lui criait dans les oreilles depuis le sol.


Gnome : Monsieur, ce n'est pas très poli de ne pas répondre à une dame !
Jadear : Pardon? Euh désolé? Je ne faisais pas attention.
Gnome : C'est ma taille n'est-ce pas? C'est toujours à cause de ma taille.
Jadear : Mais non ! Je...

Jadear se remémora les paroles de Khadgar et réprima son amertume.

Jadear : Vous n'êtes pas en cause, soyez-en assurée.

   La petite être en robe d'étoffes blanche, rouge et orange et qui portait un loup bleu sur lequel avaient été rajoutées des plumes grises pour donner à l'ensemble du masque un aspect rieur sembla se détendre. Elle arrêta de trépigner.

Gnome : Vous appartenez à la ligue, c'est bien cela?
Jadear : En effet, pourquoi cette question?
Gnome : Le sceau sur votre habit m'était familier. Je voulais juste m'en assurer. Vous devez mener une vie particulièrement éprouvante.
Jadear : C'est vrai, mais... Il doit bien y avoir des gens pour s'occuper des problèmes que l'on nous demande de régler, n'est-ce pas? En dehors de cela, je ne servirais probablement à rien et ce serait dommage, au vu de la situation d'Azeroth, de ne pas aider à sa manière.
Gnome : Hm oui, c'est vrai... Mais vous ne préféreriez pas rester entre les murs de Shattrath ?
Jadear : Qui ne préférerait pas avoir un semblant de sécurité ? Je ne crois pas que nous soyons là par plaisir mais plutôt par nécessité.

  Jadear gardait son calme et tentait de garder un contrôle complet sur sa voix et son visage. Heureusement, son masque cachait une partie de ses mimiques, car il ne croyait pas une seconde à ses histoires de nécessité. S'il était devenu membre de la Compagnie, ce n'était pas pour sauver Azeroth mais pour se sauver lui. Au départ, lui et son maître étaient arrivés comme des opportunistes, pour voyager sans trop de peine, éviter les autorités et survivre. Le seul de ses arguments qui avait un fond de vérité, était que sans cela, il ne servirait à rien. Son but n'était pas d'aider, cependant, mais cela le !réconfortait d'être plus utile que le poids qu'il apportait aux cercles dont il faisait partie.

   Meeran, à quelques mètres, était en pleine danse avec une humaine. Ses voiles colorés suivaient ses mouvements avec grâce bien qu'il tentait d'éviter d'incommoder sa partenaire avec, ce qui rendait ses propres pas parfois imprécis. Dans l'ensemble, elle semblait apprécier la danse et les autres personnes autour aussi, au point qu'il se demandait s'il ne venait pas de lancer une nouvelle mode. La danse dût cependant avoir un terme, qui fut fait d'applaudissements et de quelques acclamations discrètes. Dès que sa partenaire l'eût remercié et quitté, il s'en chercha une nouvelle. Il évitait les conversations tout en gardant ses invitations courtoises et presque charmeuses. Sans presser l'orque qui se tenait devant lui, il fit preuve de quelques manières tant pour se reposer que pour laisser le temps à la demoiselle d'avoir son avis sur le draeneï puis il lui proposa une danse. Elle accepta et son manège reprit. Meeran ne voulait vraiment pas avoir d'interaction avec ces gens.
avatar
Meeran

Messages : 519
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Zarkov le Sam 25 Juil 2015 - 15:43

Pendant ce temps adossé contre un mur, un verre de vin à la main. Zarkov racontait des histoires de son invention à trois jeunes femmes qui buvaient ses paroles. Des histoires de prouesses imaginaires, de créatures fantastiques et de terribles monstres. Plus l'histoire ventait les qualités du jeune gilnéen plus elles en redemandaient. Ça lui faisait du bien de se perdre lui même dans son imagination, son pays lui manquait, les paysages, l'odeur de l'air, le bruit des animaux, tout était différent sur cet étrange monde. Au moins ici, avec ses groupies et perdu dans ses pensées il se sentait presque de retour à Gilneas. Il devait cependant avoué qu'un tel évènement était très impressionnant, il avait déjà participé à une fête similaire dans sa jeunesse, mais ce n'était rien comparé au grandiose de celle-ci.

Tout en comptant ses histoires, le worgen scrutait la foule à la recherche de ses nouveaux compagnons. Il aperçu Azriv qui semblait passer un moment agréable ou encore Jadear parlant avec quelqu'un de suffisamment petit pour rester cacher derrière la foule. Puis il tomba sur deux visages familiers. Deux jeunes filles, le visage fins, les cheveux mi-long tombant un peu au-dessus des épaules. L'une était d'une robe blanche et avait un masque à rayures horizontales blanches et noires qui lui recouvrait la partie droite du visage, ses cheveux étaient du même blanc que sa robe. L'autre était sa copie conforme hormis que le noir remplaçait le blanc. Zarkov les regarda, se coupant net dans son récit. Il les connaissait, il les avait déjà vu, mais qui.
Il remarqua qu'un homme les suivait, grand, un manteau de cuir ample et comme masque, juste de quoi cacher le contour de ses yeux. Ça ne faisait aucun doute, c'était son grand frère, et les deux filles, ses sœurs, des jumelles. Ça faisait tellement longtemps qu'il ne les avait pas vu, il avait perdu de vue sa famille après sa transformation en worgen. Il n'avait jamais vraiment cherché à les retrouver d'ailleurs. Ses sœurs avaient tellement grandit, son frère lui n'avait pas beaucoup changé, peut être plus imposant qu'auparavant.

Les souvenirs refirent tous surfasse en même temps, les entrainements avec son frère, les parties de cache-cache avec ses sœurs... Des tas de petites choses, mais ça faisait des années qu'il n'y avait pas repensé. Mais le plus important dans tout ça, c'était que malgré tout ce qu'il c'était passé ses dernières années, ils étaient toujours en vie, et ils avaient l'air heureux.


La fille rousse à coté de Zarkov : "Ben alors, qu'est ce qu'il s'est passé après que vous ayez tué cette araignée géant alors que vous n'étiez seulement armé d'une poêle ?

Zarkov repris ses esprits et se rappela qu'il était en train d'inventer une histoire pour captiver son auditoire. Cependant, il avait lui même perdu le file et se demandait comment il avait bien pu parler d'araignée géante. Pour sauver les apparence et pour se continuer à observer sa famille, il pris la jeune fille rousse par la main et parti direction la piste de danse.


Zarkov : Je raconterai la fin plus tard, pour le moment allons danser.
avatar
Zarkov

Messages : 29
Date d'inscription : 16/12/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Dim 26 Juil 2015 - 16:03

Alhia avait fini par s'éloigner de Malcolm, tout en restant à portée du buffet et de son alcool, et appréciait toujours la musique.
Les groupes commençaient à jouer des musiques un peu plus entrainantes et joyeuses, et l'Elfe frappait en rythme dans ses mains avec gaieté, imitant d'autres personnes qui faisaient de même, un grand sourire sur le visage.
Les robes volaient sous le rythme des musiques et les masques miroitant de couleurs qui apparaissaient et disparaissaient sous les mouvements de danse donnaient un peu le tournis à la Druidesse. Néanmoins lorsque l'homme qu'elle avait longuement regardé peu avant s'approcha d'elle après avoir remarqué son insistance pour lui proposer une danse, elle accepta avec entrain. Portant une tenue complètement colorée d'un or clair et repiquée d'un blanc immaculé et éblouissant par endroit, surmontée d'un masque inversé sur les couleurs par rapport à ses vêtements, l'homme semblait parfaitement se marier à la Druidesse, qui avait posé sa main droite dans la sienne tendue pour l'inviter, et le suivait jusqu'au milieu de la foule compacte, sans remarquer qu'elle perdait de vue la grande majorité des Compagnons de cette manière. Tout en passant un bras à sa taille, l'homme commença la conversation avec légèreté.


... : Vous et votre cavalier précédent avaient fait forte impression il y a quelques minutes.
Al' : Vraiment? Je ne me suis pas rendue compte...
... : Même après avoir salué une foule?
Al' : C'était plus par courtoisie. *Sourit.*

Les mouvements qu'il lui indiquait n'étant pas les mêmes qu'avec Malcolm, il prit le temps de les lui expliquer de sa voix de velours, ravissant les oreilles de l'Elfe. Elle semblait complètement ailleurs aux bras de cet inconnu, oubliant littéralement tous les avertissements qu'on leur avait donné lors de leur arrivée quelques temps plus tôt.
Elle se coordonnait aux mouvements de son cavalier et suivait le rythme imposé, plus rapide et vif que tantôt, l'écoutant parler. Lorsqu'elle eut un mouvement de tête et qu'il aperçut la broche sur son masque, il se resserra contre elle.


... : Ainsi vous leur appartenez?
Al' : Plait-il?

Elle le regarda, interrogative, alors qu'il touchait du bout de l'index le symbole de la Ligue que son masque portait.

Al' : Oh. Cela vous inquiète?
... : Me surprend plutôt. Vous semblez vous être aisément accommodée à la foule. Que vient faire la Ligue ici?
Al' : Nous participons au Carnaval et montrons à tous que nous sommes comme tout le monde, tout simplement. Nous aimons faire la fête.
... : Si la Ligue comporte autant de ravissantes femmes que vous, peut-être vaut-elle le coup...

Alhia sentit ses joues rougir sous le compliment, et baissa un peu la tête, gênée. Qu'il parlait bien cet homme, et il semblait si gentil avec elle... Une telle attitude après tout ce qu'elle avait vécu vis-à-vis d'étrangers la surprenait. Il lui redressa la tête pour qu'elle le fixe toujours alors qu'il enchainait.

... : Allons dites moi tout. La Ligue parait si sérieuse, tous sont étonnés de voir que vous savez vous relâchés un peu.
Al' : Nous sommes ni plus ni moins que des personnes comme vous, je ne comprends pas cette méfiance.
... : Vous savez, il a été surprenant pour tout le monde de voir arriver ces personnes si particulières parmi nous, un peu de prudence ne fait de mal à personne.

Il lui prit la main et la levant au-dessus de leur tête la fit tournoyer sur elle-même avant de l'entrainer sur le côté de quelques pas, se mêlant encore plus à la foule mouvante.

... : N'ayez pas peur, vous pouvez tout me dire, cela restera entre nous.

L'Elfe sembla fondre sur place alors que d'un ton velouté il venait de lui chuchoter cette phrase au creux de l'oreille, et elle se redressa encore plus rouge que tout à l'heure.

Al' : Eh bien... La Ligue souhaitait que nous apaisions les tensions entre les différentes élites, afin de montrer que nous n'allons pas essayer de prendre le contrôle de l'univers, en quelque sorte.

Tout en hochant la tête, l'homme sourit face à elle, d'un sourire qu'elle ne parvint pas à déchiffrer mais qui lui mit soudainement le doute sur ce qu'elle venait de révéler, et l'entraina un peu plus vite dans la danse, alors que le rythme de la musique lui-même accélérait sur ce qui semblait être un final.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mer 29 Juil 2015 - 12:47

Se contentant de suivre sa disciple un temps, Arkturus s'était trouvé happé un moment dans la foule, perdant de vu l'innocente Alhia. Errant pendant un moment, quasiment désœuvré, à la recherche d'Alhia, il s'était retrouvé assiégé de paroles extérieures généralement ineptes et de questions, sous couvert d'une totale innocence, extrêmement envahissantes qui lui martelaient le crâne. Rapidement, malgré les bons moments qu'il avait pu passer durant cette fête, sa hantise était revenue... Mais pour un worgen tentant de faire bonne figure, la colère ou la peur n'arrive jamais seul, aussi, il préféra s'éclipser discrètement de la fête, préférant rejoindre de nouveau le Promontoire de la Ligue et plus précisément les quartiers de la Compagnie plutôt que de commettre un massacre aveugle. Arrivé là-bas, le Justicar se défit de ses habits et de son apparence humaine dans un soulagement qui en disait long, puis il s'assit dans la bibliothèque, prenant un livre qu'il avait commencé les jours d'avant décrivant les aventures d'un maître-lame orc pendant la Troisième Guerre, écoutant aussi de temps à autre distraitement les paroles explosives de Gawel et Endirvis à l'étage.

-

La journée fut longue pour Mozdram, bien plus longue qu'il ne l'avait imaginé, malgré ses tentatives pour tromper le temps en discutant majoritairement avec des Compagnons. Cependant, après son douzième verre, n'appréciant pas que ses hommes soient dispersées dans cette foule éparse de gens biens élevés, Mozdram se mit à la recherche d'une occupation. Après avoir écarté un nobliau un peu trop curieux du derrière d'Alhia, le Roué se décida de la surveiller pendant le reste de l'évènement en éloignant les curieux, s'offrant ainsi une occupation de choix plutôt que de se noyer dans l'alcool. Une fois la nuit arrivée, accompagnée au passage d'une légère pluie qui avait forcée les participants de cette fête extravagante à rejoindre les bâtiments pour s'abriter, le vétéran grisé se permit de regrouper, non sans mal, les Compagnons restants, remarquant tout de même l'absence d'Arkturus. À son ordre, ils le suivirent de nouveau dans le logis de la Compagnie. Le Krokul ne fut pas étonné de voir un worgen blanc dormir négligemment sur un canapé, un livre entre ses griffes. Après tout Arkturus n'avait jamais caché son dégoût pour ce genre d'évènements, il n'était donc pas impressionnant qu'il est déserté. Cependant il n'avait pas réussi à protéger et éduquer Alhia, cela méritait donc une remontrance de sa part. Alors qu'il proposait aux autres de se défaire de leurs accoutrements pour rejoindre la Ville Basse, Mozdram se fit la réflexion qu'il n'espérait pas que ce genre d'évènement devienne commun, n'appréciant pas réellement la compagnie de l'ennui.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mer 29 Juil 2015 - 22:35

Tous les couples s'arrêtèrent en même temps sur un presque même mouvement lorsque la dernière note se fit entendre, et Alhia et son inconnu du moment les imitèrent. La jeune femme semblait s'attendre à ce qu'il ne la salue, prêt à repartir et à la laisser seule, mais à sa grande surprise il resta face à elle, et se replaça alors qu'un nouvel air s'élevait des groupes de musiciens et il l'entraîna une nouvelle fois à sa suite. Malgré son doute quand à ce qu'elle avait dit, elle se laissa faire.

Les musiques s'enchaînèrent toute la journée, et emporter par l'ivresse de la danse et de la musique, la Druidesse avait continué à suivre les pas de son cavalier d'une fois, qui n'avait pas manqué de continuer à lui parler de tout et de rien afin de la distraire. Parfois passant aux mains d'un autre noble lorsque des mouvements l'exigeaient, elle avait également eut le loisir de discuter avec d'autres groupes que l'homme lui avait présenté, et à qui il n'avait pas manqué de préciser pour qui elle "travaillait", ce qui avait bien évidemment attiser la curiosité de nombreuses personnes se mettant à poser tout un tas de questions qu'elle ne comprenait pas toujours, et auxquelles elle essayait de répondre du mieux possible. Parfois la raison lui chuchotait furieusement de fuir cette étrange compagnie mais elle était immédiatement attirée par autre chose, et elle vint à oublier la raison de sa présence et les Compagnons lorsque s'annonça la fin de la journée, et avec elle un Mozdram décidé à ne plus la lâcher des yeux.
Il était soudainement sorti de la foule alors qu'Alhia et l'homme s'étaient isolés de l'autre côté de la place et assis tous les deux sur un banc de pierre. Il lui tenait les mains en lui parlant, alors qu'elle se tenait droite et le dévorait des yeux sous son masque, lui souriant en l'écoutant. Elle fût tirer de sa torpeur par la Roué, qui ramena soudainement la dure réalité avec lui, et elle perdit son bienheureux sourire pour un air attristé. Forcée de le suivre, elle passa le temps restant appuyée contre un mur à regarder ses pieds, trouvant le temps soudainement long.

Une fois rentrée dans leur quartier, elle s'était d'abord dirigée dans la cuisine afin de boire un grand verre d'eau, puis était montée à l'étage dans le dortoir pour se libérer du serre taille de sa tenue qui commençait à l'étouffer après l'avoir si longtemps porté. Elle enleva les gants blancs et son magnifique masque avec un soupir triste et se sépara également du manteau blanc, se disant que pour la fête d'en bas, il serait peut-être un peu hors contexte. De sa tenue de noble elle ne garda que la robe fendue au doré clair, qu'elle trouvait quand même très jolie et qui lui allait bien, ainsi que les talons, et redescendit comme ça jusqu'au salon où elle s'installa dans un fauteuil en attendant que les autres soient prêts à descendre.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Ven 31 Juil 2015 - 1:34

À l'annonce qu'ils allaient rejoindre leurs quartiers et quitter la compagnie des puissants du lieu, Ghalron émit un soupir de soulagement, sans se cacher de son ressentiment pour le lieu. Marden avait fait ses adieux à sa cavalière, ne s'attardant pas à lui demander s'il la reverrait dans la Basse-Ville. Ce n'était d'ailleurs pas si grave, même lui commençait à peiner à supporter sa conversation. Quant à Azriv, il avait eu un peu plus de mal à délaisser sa cour, adressant un clin d'oeil peu discret à Zarkov lorsqu'il le rejoignit avec le reste du groupe.

En entendant le bruit que faisaient les Compagnons plus ou moins sobres en rentrant dans le bâtiment, Gawel n'interrompit pas sa conversation pour autant, fort pris qu'il était dans une diatribe à propos de son histoire d'amour pour la poudre. Il fut tout de même rassuré en entendant que tout semblait normal, pas de massacres ou de scandales à déplorer. Il se demanda s'il allait les accompagner dans la Basse-Ville, mais à la réflexion, il s'y sentait un peu obligé. Ghalron exultait d'apprendre qu'il n'aurait pas besoin de garder son accoutrement pour le reste de la célébration. Il ne se sentait pas à l'aise dans ces vêtements, bien au contraire de certains de ses camarades. Peu désireux de revêtir sa pesante armure de plaques, même si elle était parfois comme une seconde peau pour lui, Ghalron se contenta de sa tenue de cuir, qui lui attirerait probablement moins d'attentions. Il était clair, même pour Azriv, qui aurait préféré garder son costume, que de tels atours ne seraient pas raccord avec la foule. La présence du worgen endormi ne manqua pas de surprendre le mage, d'abord, puis de lui rappeler les quelques fois où une transformation subite de son compagnon de jeux les avaient surpris tous les deux. Le mage jeta un regard à Ghalron, revenant paré de son armure. Il avait le pas sûr, mais l’œil un peu vitreux, et le rire facile. Au moins il ne serait probablement pas dangereux. À part lui, la majorité des Compagnons semblaient avoir été raisonnables, bien qu'Alhia lui avait paru plutôt joyeuse également, bien que tempérée par Mozdram. Marden ne tarda pas à les rejoindre, ses préparatifs personnels n'ayant pris que le temps qu'il fallait pour dissimuler une ou deux lames - juste pour être sûr - dans sa tenue, son cuir brun habituel, bien que lavé pour l'occasion. En attendant qu'ils soient prêts à repartir, le rôdeur fredonnait un des airs joués à la fête, la ritournelle, simple mais entêtante, s'étant gravée dans son esprit.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 3 Aoû 2015 - 2:07

Une fois tout le monde extirpé de leur discussion ou de leur sommeil plus ou moins profonds, Mozdram annonça la marche à suivre. Le Krokul s'était défait de son costume pour le moins gênant afin de reprendre sa traditionnelle tenue qui avait la qualité d'être légère, au contraire de celle de Ghalron ou d'Endirvis. Ce dernier toutefois préférait garder son armure, toujours fendue et laissant apparaître ses grotesques mutations, comme si le poids normalement encombrant n'était en aucun cas une gêne pour le chevalier de la mort. Le Roué laissa Fin-des-Colosses dans le bâtiment de la Compagnie, pas sans une moue attristée. Il avait un attachement très spécial pour cette arme. Il prit cependant un de ses kamas à fouet intégré, sait-on jamais. Arkturus de son côté, se trouvait silencieux, en retrait, ne préférant pas s'adresser directement au Chef de la Compagnie, conscient de sa "désertion". Mozdram ne lui fit pourtant aucune remarque pour le moment et ils purent quitter le Promontoire de la Ligue sans aucune incidence. Pendant que l'ascenseur descendait de nouveau, Mozdram lança un regard vers le Domaine du Conseil, la plateforme appartenant anciennement à l'Aldor. Il se fit la réflexion que ces deux terrasses étaient condamnées à illustrer de futiles rivalités.

Ayant pris les rues requises, ils arrivèrent très vite dans la Basse-Ville, tout de même grandement rénovée pour accueillir les peuples d'Azeroth les plus divers. Passant de roturiers humains à réfugiés arakkoas, on pouvait trouver de tout, ce qui devait émerveiller quelques compagnons peu au fait de la multitude de races existantes. Ils avancèrent ça et là, sous la direction d'une Alhia quasi-frénétique, au milieu des diverses animations pour le moins pittoresques et entremêlant des cultures totalement différentes, qui réussissaient leur but premier, amuser tous les peuples et les unir dans la joie et le partage. Si le Roué n'était pas un pessimiste convaincu, il se serait laissé aller à un sourire admirateur comme celui d'Arkturus. Après qu'Alhia leur ait une fois de plus demandé de se bouger les fesses plus rapidement, ils arrivèrent en face de Siasske et de Thrain. Le couple était assis paisiblement, au milieu d'un petit bosquet crée par les Cénariens afin de se reposer.

Dans ce réel havre de paix et de calme au milieu de la fête maintenant bien avancée, Mozdram fit face à son prédécesseur. L'orc le regarda et le jaugea un temps... Par un simple regard, Thrain, comme Mozdram fit comprendre à son rival qu'il ne le pensait pas à sa place. Pour autant, l'orc aux yeux dorénavant bien moins ardents se leva et tendit sa main au Roué, qui s'apprêta à la lui serrer après un moment d'hésitation. Cependant, il fut coupé par un Endirvis totalement enjoué qui pris entre ses bras son fidèle ami revenu d'entre les morts. Thrain d'abord surpris, se défit rapidement du chevalier de l'impie, en prétextant qu'il manquait d'air. Il recula avant de regarder longuement son protégé tandis que ce dernier insultait les Compagnons pour lui avoir camoufler la nouvelle...


Thrain, baissant la tête : Siasske m'avait prévenu mais je ne pensais pas que ce serait si...
Endirvis : Génial hein ? Putain, tu ve'wwais ce que je peux fai'we avec ! Je...
Mozdram : Pas maintenant, pas ici. Tu ne voudrais pas effrayer les personnes de ce lieu.

Le troll envoya un regard méfiant à Mozdram avant de renoncer à extirper sa lame de son fourreau de chair. L'orc resta lui un instant à contempler le troll, témoin des effets de sa disparition sur son ami. Il n'avait pas été à même de le protéger et il se doutait que d'autres avaient fait les frais de son erreur. L'ancien Chef de la Compagnie réussit à quitter son obnubilation sur le chevalier de l'impie avant de lancer un regard aux autres membres, remarquant quelques têtes nouvelles. Le Belluaire s'inclina cependant en voyant Arkturus.


Thrain : Oshu'karn, c'est un honneur de te voir ici.
Arkturus : Allons pas besoin de ça Thrain, nous sommes avant tout des amis.

Le worgen blanc sourit, avant de se gratter nerveusement l'épaule gauche, témoignage d'un léger mal à l'aise.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 3 Aoû 2015 - 9:54

Pour les retrouvailles avec leur ancien chef, qu'il avait peu connu, mais aussi pour le calme offert par l'endroit, Gawel était assez heureux d'avoir accompagné la troupe. Le fusilier salua respectueusement Thrain, pas mécontent qu'il s'en soit tiré. Il n'avait jamais été très observateur, mais il lui semblait cependant que quelque chose avait changé chez l'orc. Marden lui adressa un sourire -franc- et un signe de tête respectueux, peu désireux d'interrompre ses retrouvailles avec les Compagnons qu'il connaissait mieux, ou son introduction auprès des nouveaux. Ghalron semblait nerveux, mais la présence de Thrain n'y était pour rien, aussi se résigna-t-il à prendre son mal en patience et attendre que la soirée se passe, affichant son air le plus décontracté. Après tout, revoir Thrain rendrait peut-être la tâche moins pénible. Azriv l'avait remarqué, sans toutefois y accorder beaucoup d'attention. En plus de la fête qui continuait et du changement d'ambiance, son esprit était également occupé par la présence du belluaire orc. Lors de la semaine dans les quartiers, Ghalron lui avait appris la nouvelle, se doutant qu'il voudrait être tenu au courant, mais il doutait de la vérité jusqu'à ce qu'elle se présente devant lui. Le jeune mage souriait jusqu'aux oreilles, probablement pas aussi touché qu'Endirvis, mais plus que ses compatriotes elfiques. Voir Thrain disparaître avait été pour lui comme perdre un parent proche, même s'il en avait peu fait mention, à l'époque.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 3 Aoû 2015 - 14:46

La Druidesse était surexcitée, encore plus qu'il y a quelques heures. Elle voyait dans le Carnaval d'en bas un moyen idéal de fêter le retour de Thrain parmi eux. Elle avait guidé les Compagnons dans tous les sens à travers la foule, en direction du bosquet Cénarien toutefois, regardant les activités autour d'eux et piaillant milles et milles commentaires sur tout ce qu'elle voyait. Probablement en train de fortement agacer les autres, ou inaudible avec le bruit environnant, elle se calma un peu lorsqu'ils retrouvèrent Thrain et Siasske, même si elle était toujours aussi euphorique.
Lorsque la Chasseresse se leva pour pouvoir saluer la Compagnie, sa jumelle lui sauta immédiatement dans les bras, ne lui laissant pas l'occasion de parler. Elle serra toutefois la Druidesse contre elle, contente de la retrouver aussi après cette semaine séparées.
Alhia nota que Sia' s'était changée depuis son départ : elle arborait un pantalon neuf en cuir souple et léger noir, surmonté d'une chemise d'un rouge flamboyant au col largement ouvert sur le décolleté de l'Elfe, qui ignorait royalement les regards tombant dedans ou sur son tatouage bien visible d'ailleurs. Elle avait toujours sa ceinture d'arme à la taille, et avait pour une fois attaché ses cheveux en une tresse qui lui balayait le dos lorsqu'elle ne la ramenait pas devant, et qui dégageait le visage de la Chasseresse, offrant un spectacle plutôt surprenant. Alhia ne manqua pas d'être étonnée par ce détail, dont elle lui fit la réflexion.


Al' : Eh bah, ta petite escapade t'as fait du bien j'ai l'impression!
Sia' : En effet. Je suis contente de vous retrouver cependant.

La Chasseresse souriait, se tenant au bras de Thrain à côté d'elle lorsque Endirvis l'eut lâché et que Alhia se soit écartée d'elle. Au même moment la Druidesse fit un petit coucou à Hope et Shen'kyro qui venait de se manifester derrière le couple bienheureux.
En parlant d'Endirvis, Siasske ne manqua pas d'immédiatement interroger sa jumelle sur son état, constatant avec inquiétude son changement de couleur.
"- Je l'ai trouvé comme ça... J'ai cherché, mais impossible de trouver une raison à sa pigmentation soudaine.
- Tu n'as pas essayé de l'interroger..?
- Impossible de l'approcher, voire même de le trouver certaines fois. J'ai essayé, mais dans la journée il disparaissait.
- Hmm, soit."
Pour un temps ce soir, Siasske et Alhia balayèrent d'un commun accord leur inquiétudes et décidèrent de profiter de la fête qui s'offrait à eux. La Druidesse s'exécuta instantanément en racontant à son original tout ce qu'elle avait vu sur le chemin, et tout ce qu'elle désirait goûter, essayer et faire pour la nuit à venir.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Invité le Mer 5 Aoû 2015 - 17:51

Aller dans la Ville Basse n'était pas vraiment un problème pour quelqu'un comme Augustus von Lutgardis, et bien que son nom et son statut ne se prêtaient pas au lieu ni au peuple qui fréquentait les quartiers populaires, son esprit ouvert et son honnêteté de brave garçon lui permettaient de se faire voir d'un œil bienveillant. Après tout, son nom et ses manières n'étaient pas écrites sur son front dès le premier coup d’œil! Et c'était dans des vêtements de ville tout ce qu'il y avait de plus banal qu'il s'était aventuré au côté des compagnons armés jusqu'aux dents. Un veston marron en cuir tanné pardessus une ample chemise blanche et un pantalon marron également faisaient office de tenue de soirée, assez léger pour lui permettre de bouger et de ne pas avoir trop chaud et assez épaisse pour tenir la fraîcheur de la soirée qui s'installait petit à petit dans la ville. Il était resté accompagnés des elfes de sang, qu'il considérait désormais comme les personnalités de bonne compagnie dans le cercle des guerriers et des mages. Socialement parlant il estimait déjà Azriv et Ghalron, Gawel et Marden quand à eux lui inspiraient de la sympathie. Et quand leur formation était arrivée à hauteur d'un petit bosquet aménagé par magie druidique il ne put retenir des yeux surpris à la vue de Dame Siasske en compagnie d'un orc. Celui-ci se faisait accoster et même houspiller quelque peu par tous, et même le troll étrange et difforme semblait s'être acoquiné avec lui. Il cligna des yeux, entendant plusieurs fois le nom "Thrain". A son souvenir, il avait déjà ouï dire ce nom comme était celui d'un ancien chef de la Compagnie, voir le prédécesseur de Mozdram. Quand l'orc balayait les Compagnons du regard, il ne put s'empêcher de se mettre fièrement au garde-à-vous, faisant battre le fer de son épée contre sa cuisse, dans un sursaut de discipline. Son attention s'était ensuite portée sur le worgen blanc avec lequel il se mit à converser. Arkturus! Il lui semblait manquer un battement de cœur en voyant le compagnon ainsi debout non loin de lui. Comment avait-il fait pour ne pas le voir avant? Ils avaient sans doutes dû faire chemin ensemble, c'était stupide...

Sans aucune raison il sentit le sang lui monter à la tête et lui empourprer les joues, pestant contre sa propre distraction. Une fois qu'il était certain d'avoir été introduit auprès de l'orc et de lui avoir présenté ses respects, il se détacha légèrement du contingent pour tomber nez à nez avec une vieille roulotte en bois, à moitié décrépie et déposée négligemment sur le sol. Avec un peu plus d'attention, il remarquait que de faible lueurs jaunes et bleu dansaient autour du bois de la chariotte, comme si des lucioles prenaient vie autour de la presque ruine. Le bois lui semblait vieux, mais était tordu vers le ciel comme les branches d'un arbre. Le tout dans une quasi-obscurité qui renforçait l'aspect mystique de la scène. A l'intérieur d'une roulotte se trouvait une vieille femme avec un œil de verre, des cheveux blancs et sales lui retombant des deux côtés du visage, lui donnant presque l'aspect de son fondre avec la vieille chariotte. On aurait presque dit un visage ancien paisiblement taillé dans le bois si l'on ne faisait pas assez attention. La vieille femme remarqua le regard interloqué du jeune gilnéen et lui fit signe d'approcher. Au bout de quelques seconde d'hésitation, il glissa jusqu'au comptoir de la chariote, pour s'apercevoir que l'intérieur de celle-ci était étrangement meublée de babioles, livres et autres ustensiles poussiéreux et sans aucuns doutes utiles pour les grands desseins de ce qu'il devinait comme étant l'atelier d'une diseuse de bonne aventure.

«Vous me semblez troublé, mon garçon. Vous n'appartenez pas à ce lieux.» fit la vieille femme alors qu'Augustus était sur le point de souhaiter le bonsoir. Interloqué, celui-ci fronça les sourcils quelques secondes.

«Qu'est-ce qu'il vous fait dire ça?» rétorqua-t-il avec une once de surprise dans son timbre.

«C'est la première fois que je vous vois ici.» dit-elle dans un sourire édenté. On aurait presque dit un sourire de jeune fille. Insouciant, mystérieux. Quelque chose était presque irréel dans le visage de la vieille femme. «Laisse moi te montrer quelque chose d'intéressant, pour te souhaiter la bienvenue...» fit-elle en battant un jeu de cartes qui avait l'air aussi ancien qu'elle. Le papier était bruni et écaillé, comme si elles étaient devenues friables avec le temps et se le point de se désagréger.

«Que..?»

Tout ce que purent voir les autres compagnons n'était qu'un Augustus penché et fasciné par le tour de l'étrange petite femme dans sa chariote, ses yeux bleus luisant étrangement à chaque fois qu'une de ces lucioles passait devant son visage et virevoltaient autour de lui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Jeu 6 Aoû 2015 - 12:30

La Chasseresse tentait comme elle le pouvait de contenir l'excitation de sa jumelle qui avait commencé à l'entrainer dans la direction inverse à l'endroit où se trouvaient encore les Compagnons, tout en sautillant sur place, la robe légère qu'elle avait gardé volant autour d'elle. L'Elfe d'Adun parlait de tout en même temps, voulant essayer tellement de trucs qu'elle ne savait plus ce qu'elle disait et s'emmêlait un peu les pinceaux. Siasske lui prit les mains et lui demanda de se calmer. Alhia s’exécuta, mais continuer à trépigner d'impatience sur place.

Sia' : Je veux bien t'accompagner cette nuit, mais il va falloir que tu te mettes les idées en place et que tu fasses des phrases concrètes, se sera plus simple pour nous si on veut faire tout ce que tu as envie de découvrir.
Al' : Oui, oui, oui, oui! Mais y a tellement de trucs à voir Siasske!
Sia : Oui je sais, mais détends toi! *Mets ses mains sur ses épaules pour l'empêcher de sautiller.* On a tout le temps, donc, tout doux.
Al' : Oui! *Très enthousiaste.*

Se disant, Alhia venait de remarquer qu'Augustus s'était déplacée vers cette très étrange roulotte aperçue un peu plus tôt par la jeune fille et, avec une exclamation enjouée, elle attrapa la main de Siasske et la guida jusque l'humain et la vieille femme, se plantant à côté pour regarder ce que la dame s'apprêtait à faire. L'Elfe de la Nuit derrière elle fit la moue, croyant guère à la bonne aventure, mais puisqu'elle avait dit qu'elle accompagnerait sa jumelle, elle se tut et s'intéressa aussi à ce qu'il se passait.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 10 Aoû 2015 - 12:18

Azriv suivit paresseusement le déplacement d'Augustus du regard. À vrai dire, il songeait lui aussi à se soustraire à la Compagnie pour explorer les environs. Savoir Thrain en bonne santé était un immense soulagement, mais il avait bien d'autres choses à faire ce soir, et il ne comptait pas vraiment sur la compagnie de l'orc pour l'épauler. Il écoutait les conversations des compagnons d'une oreille, mais prêtait plus d'attention à la roulotte dans laquelle venait d'entrer l'humain. Comprenant assez vite qu'il s'agissait de l'antre d'une diseuse de bonne aventure, il sourit en coin, et s'approcha de Ghalron, posant sa main sur l'épaule du chevalier sans ordre, qui était très occupé dans ses pensées, puisqu'il eut un certain temps de réaction avant de le remarqurer, grommelant quelque chose à l'adresse d'Azriv. Le jeune mage lui adressa quelques mots à voix basse, probablement pour ne pas déranger les conversations. Ghalron haussa un sourcil et tourna la tête en direction de la roulotte.

Ghalron : Tu crois à ces trucs, toi ?
Azriv : J'aime bien savoir ce qu'ils ont à dire. Qui sait, ça peut être intéressant ! Je vous retrouverai plus tard.
Ghalron : Hmhm.


Azriv adressa quelques sourires aux compagnons qui s'étaient tournés vers lui, puis se dirigea sans hâte vers la roulotte, observant les environs. S'arrêtant à l'entrée, il se mit à observer silencieusement et avec une certaine fascination la scène qui s'offrait à lui, peu désireux d'interrompre le jeu, arnaque ou magie, de la voyante.

Marden se décida à aller se chercher de quoi boire un coup, se demandant s'il allait voir ce que la vieille avait à dire le concernant. Il éprouvait une certaine sympathie pour les charlatans et les tireuses de cartes, se sentant finalement assez proche d'eux. Il informa Ghalron de sa quête de boisson. Celui-ci salua l'initiative, commençant à se sentir à nouveau en proie à l'ennui. Il jeta un regard maussade à Gawel, qui observait la roulotte d'un œil mauvais, après qu'Azriv s'y soit rendu. Voir les membres du groupe se disperser un peu n'était pas vraiment à son goût, surtout s'il fallait retourner les chercher par la suite. Le fusilier finit par se convaincre que ça n'était pas ses affaires, et qu'il ferait mieux de se préoccuper de passer un bon moment. Au moins les gens n'étaient plus sapés n'importe comment, et c'était déjà ça.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 17 Aoû 2015 - 14:42

Thrain était resté un moment à palper son menton dorénavant glabre, affublé d'un air perplexe, son attention totalement concentrée sur Endirvis qui lui racontait avec un air extrêmement enjoué toutes les plus récentes péripéties de la Compagnie et surtout faisait la part belle à exprimer sa joie infinie concernant ses retrouvailles avec son meilleur ami qu'il pensait perdu à jamais. L'orc, cependant, n'écoutait pas réellement, en premier lieu parce qu'il était au courant de leurs aventures récentes grâce à Siasske mais aussi parce qu'il essayait de déceler si son ami mutant n'allait pas se décider à massacrer tout ce qui l'entourait pour démontrer ses pouvoirs qu'il devinait grandissant.

Thrain, coupant le troll : Dis moi Endi... Ça fait combien de temps que tu n'as pas tué quelqu'un ?
Endirvis : Un peu plus d'une semaine maintenant, pou'wquoi ?
Thrain, fronçant les sourcils : Me prends pas pour un idiot. Tu sais exactement pourquoi je pose cette question. Les chevaliers de la mort en général souffrent de leur malédiction au bout d'à peine trois jours sans meurtre ou torture.
Endirvis : Les aut'wes, mais pas moi. *sourire vicieux* Plus maintenant.

L'orc sentit un frisson lui parcourir l'échine. Les paroles du troll étaient inquiétantes, au plus haut point. Avec hésitation, le belluaire posa la question suivante.

Thrain : Comment pourrais-tu surpasser une telle malédiction ?
Endirvis : *ton solennel* La de'wniè'we chose que j'ai dévo'wé... C'était un Seigneu'w du Vide du nom de Lithius. J'ai passé un moment à tenter d'app'wéhender le pouvoir qu'il m'a confé'wé... Mais au final je l'ai utilisé, en g'wos, pou'w nou'wwi'w cette malédiction à jamais... Je ne tue'wai maintenant que pou'w mon p'wop'we plaisi'w.

Thrain ne se réjouit pas outre mesure de la délivrance de son meilleur ami. À cet instant exact, il venait de mettre le doigt sur le lien qui l'unissait, lui et Endirvis. C'était un reflet brisé de lui même, une version bien plus obscure de ce qu'il aurait pu être. Certes, le chevalier de l'impie s'était délivré de sa malédiction mais de la même manière que lui, il n'était pas maître de lui même. Jamais il ne le serait. L'orc posa ensuite le regard sur la terrible Brisâme. Une partie d'un Seigneur du Vide y trônait dorénavant. Il se souvint de la fois où il avait tenté de manier la lame runique mais tout ce qu'il avait réussi à faire, c'était s'écroulé au sol, paralysé par l'horreur dont il avait été témoin en empoignant simplement le manche de l'épée.

Soudain Endirvis nota l'engouement qui s'amoncelait autour d'une diseuse de bonnes aventures, mettant fin à la discussion qu'il entretenait avec Thrain. Il regarda ensuite un moment cette dâme âgée, il savait que c'était traditionnel chez les trolls d'avoir de tel prétendu voyant mais il ne pensait sincèrement pas possible que ce soit le cas chez les humains, cette race préférant la froide logique empruntée aux nains. Il incita alors son meilleur ami à rejoindre l'amoncellement de compagnons, pas parce qu'il voulait connaître sa fin, après tout, il était l'Avatar de la Mort, mais surtout pour écouter les absurdités de cette dame sénile.

Thrain, lui, était bien davantage intéressé concernant une prédiction sur son éventuel futur que son ami mutant. D'ordinaire, il n'aurait aucune confiance dans les révélations de cette vieille humaine qui ne devait probablement pas voir plus loin que le bout de son nez, sans compter que les flots du temps étaient perturbés par les Infinis et par la folie de Nozdormu. Cependant, le feu qui l'avait consumé, et qui s'était décuplé pendant son coma hantait encore ses rêves, aussi se laissa-t-il aller au bénéfice du doute. L'orc était notamment assailli par deux questions primordiales : quel rôle allait-il jouer dans la suite des évènements ? Ou est-ce qu'il y en avoir simplement une... de suite ?
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Invité le Ven 21 Aoû 2015 - 22:05

Et alors que l'attroupement se faisait plus grandissant au fil des minutes, le visage du jeune gilnéen s'était assombris au fil des murmures de la diseuse de bonne aventure. Quelque chose semblait comme hors du temps, des mots, ou peut-être des gestes, ou peut-être simplement l'ambiance ésotérique qui émanait de la roulotte le perturbait. Ce n'était pas magique du tout, mais un sentiment étrange lui enserrait la poitrine, tandis que la vieille femme balbutiait quelques paroles à son égard. Lorsqu'Alhia approcha en première, elle ne put voir que le visage tantôt surpris tantôt fermé d'Augustus. Lui qui d'habitue se montrait posé et agréable avec tout le monde, l'exact contraire de son habituelle attitude était représentée sur son visage. Il avait clairement l'air troublé quand il s'éloigna de la roulotte, faisant quelques pas en arrière avant de tourner les talons sans mots dire. Ses pas le conduisirent un peu plus loin près de l'enclave cénarienne où il put trouver un siège sur une souche d'arbre, laissant son regard pensif divaguer et son mutisme contemplatif le maîtriser entièrement. La vieille femme dans sa roulotte, elle, n'avait pas cillé le moins du monde, et regardait les nouveaux venus avec un regard presque bienveillant. On aurait cru une grand-mère rassemblant ses petits-enfants autour d'elle. Toute cette compagnie ne semblait pas l’impressionner : au contraire, elle semblait s'épanouir à chaque nouveau visage, aussi fin et délicat ou bien hideux et muté fut-il. Et quand la jeune druidesse s'était penchée à son comptoir, elle tendit sa main ridée et sèche en sa direction, paume vers le ciel, demandant implicitement à la jeune femme de lui montrer les lignes de sa paume. Quelques lucioles voletaient autour des elfes de la nuit, comme si elles faisaient partie de la roulotte désormais, éclairant leurs longs cheveux avec diverses nuances rosées, vertes ou jaunes. Soudainement, la diseuse de bonne aventure passa un pouce fin et élimé par le temps sur la main de la jeune femme, et commença son étrange discours.

«Doux amour, jeune et jolie prunelle, les lignes de votre cœur me parlent bien. Vous vous languissez de quelqu'un qui puisse vous protéger et vous respecter, et votre chevalier blanc viendra à l'issue d'une terrible tragédie. Vous allez commettre une erreur qui vous sauvera la vie. Regarde cette hésitation ma petite, fais bien attention à elle... un jour une petite maladresse peut causer plus de bien que de mal.» fit-elle avec un air confiant, avant de finalement lâcher la main de la jeune fille.

Elle observa ensuite toutes les autres personnes qui s'étaient présentées à elle. Des elfes de sang, un orc et un troll. Et la grande chasseresse qui accompagnait la jeune Alhia. Ses yeux expérimentés flambèrent soudainement d'un éclat d'intuition et de lucidité, si bien que de lui-même un paquet de carte commençait à se battre sur le comptoir. La vielle femme passa ses mains parcheminées sur la surface du paquet qui avait fini de bouger dans un bruissement rappelant le vol d'un papillon. Sa main passa au-dessus de la surface abîmée du comptoir. Le bois était craquelé et semblait aussi avoir subit l'usure du temps. Depuis combien de temps cette roulotte existait-elle? Tout semblait si irréaliste qu'une mise en scène était bien plus qu'envisageable. Mais les plus intuitifs de la Compagnie comprendront peut-être que ce n'était que ce mystère de crédule qui faisait tout son charme à cette bonne femme. Un sourire édentée trônait désormais sur son visage; et en face de chacun des membre de la compagnie se trouvait désormais une carte retournée face cachée. Tour à tour la vieille dame retournait donc les cartes, en commençant par Siasske.

«Mon enfant, le Chariot qui vous fait face symbolise la fin de vos incertitudes amoureuses et la promesse d'un dépassement de vous-même dans un avenir proche. Je peux très bien voir la passion qui anime votre corps... votre amant doit être quelqu'un de très chanceux.» fit-elle en donnant un grand sourire  à la chasseresse. «Votre route vous poussera toujours vers l'avant, et vous n'aurez pas à vous soucier de l'adversité tant que vous croyez en ce que vous faites. Votre avenir sera à l'image de votre cœur : radieux et confiant.»

«Jeune homme, cette papesse renversée en dit long sur ce que vous avez en tête. Vous avez marqué un temps d'arrêt sur nombre de vos relations, et vos regrets vous rattrapent. Ne vous repliez pas sur vous-même comme vous le faites, soyez humble et faites profiter aux autres votre présence. Vous pouvez avoir un rôle important dans leur cœur.» annonça la vieille femme en hochant de la tête à Azrif.

«Le soleil s'est tourné vers vous et vous éclaire dans son infinie sagesse.» fit-elle en pointant du doigt Marden. «Vous voyez clair dans le cœur de vos amis, et la perspective de les voir s'égarer vous chagrine. Ne vous en faites pas, vous veillerez sur les personnes qui vous sont chères et rien ne pourra vous en détourner. Car votre vaillance brûle aussi fort que le soleil... mais attention à ne pas vous brûler les ailes, hihi.» finit-elle en ricanant doucement.

«Guerrier d'un autre peuple... l'Arcane sans nom qui s'est présentée à vous n'est pas anodine. Un grand changement dans votre vie va se préparer, et vous devez être prêt à assumer toutes les conséquences qu'aura ce dernier. Ne vous inquiétez pas outre-mesure. Entourez-vous de personnes de confiance et de confidence qui peuvent vous aider quand vous en aurez besoin. C'est rarement le signe d'un grand drame.» fit-elle en hochant la tête d'un air grave à l'attention d'Endirvis.

Puis, lorsqu'elle croisa le regard de l'orc et en observant la lame retournée en sa direction, elle prit un instant de pause. Le silence religieux dans lequel la diseuse de bonne aventure s'était plongée pouvait laisser pantois. Mais sans fioriture, elle dévoila un Hermite à l'envers devant Thrain. «Brave homme, votre chemin d'épreuve n'est pas terminé. Je pressens que vous avez quelque chose d'important à faire... seul. Et cela vous causera un grand chagrin.» annonça-t-elle, l'air grave.

Soudainement, les cartes se retrouvèrent hors de la vue des membres de la Compagnie et se replacèrent sur le sommet du paquet de la vielle femme, qui s'était retournée dans sa roulotte en maugréant quelques paroles concernant un thé qui bouillait ou quelques bribes sur ô combien il était dur de voir dans les cartes ces derniers temps.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Sam 22 Aoû 2015 - 2:50

Concentrées sur ce qu'il se passait aux abords de cette roulotte, ni Alhia ni Siasske n'entendirent la conversation entre Endirvis et Thrain. Alors que la jeune Druidesse avait passé plusieurs jours à chercher une raison à l'état du Troll, elle venait de passer à côté d'une information capitale. Quant à la Chasseresse, elle perçut vaguement un échange entre les deux amis, mais son attention était plus tournée en face d'elle que sur ce qu'il se passait derrière elle, et la "faim" assouvie du Chevalier de la Mort s'effaça dans la bise de la Ville-Basse.

Alhia était donc la première près d'Augustus, observant les mouvements de la vieille femme et essayant d'écouter les murmures qu'elle avait pour le jeune homme. Le visage de ce dernier passa d'une expression à une autre, d'une humeur à une autre, que la Druidesse regardait également, curieuse de ce que la personne en face d'elle pouvait bien révéler à leur nouveau Compagnon. Finalement elle s'écarta pour le laisser reculer, interrogative, mais l'expression d'accueil de la diseuse la fit rester près de la roulotte alors qu'elle tendait la main pour lui réclamer la sienne. Avide de tenter l'expérience, Alhia la lui donna donc, frémissant légèrement sous le contact de la peau âgée. Aidée par l'atmosphère presque magique qui régnait autour de l'endroit, l'Elfe d'Adun était complètement emportée par les paroles de la femme, et l'écoutait avec énormément d'attention, pendue à ses lèvres. Lorsqu'elle se tut et lui rendit sa main, elle passa doucement un doigt à l'endroit où ceux de la diseuse étaient passées, fascinée par ce qu'elle venait d'entendre. Pour la jeune innocente qu'elle était, les dires lui semblaient criants de vérité, décrivant presque parfaitement les ressentis d'Alhia sur ce "sentiment" et sur les erreurs qu'elle pouvait effectivement commettre.
Entre temps, les cartes venaient de se mouvoir et se poser devant chaque Compagnon assistant à ce moment, et Siasske regardait la sienne avec un sourcil haussé, sceptique. Cependant elle fit un pas en avant lorsque la vieille femme la retourna et lui adressa la parole, écoutant. La réflexion de la femme concernant son "amant" la fit sourire, amusée. Même si elle ne croyait guère à ce genre de prédictions imaginées, celle-ci lui semblait assez juste, aussi accorda-t-elle une once de crédibilité à ce qu'elle venait d'entendre, avant de se tourner vers les autres pour écouter ce qui les concernait.
La prédiction concernant Thrain la fit tiquer légèrement, elle pencha quelque peu la tête sur le côté en le regardant pensivement, avant de se détourner de lui en se reconcentrant sur Alhia qui venait de lui attraper la main pour l'entrainer ailleurs, la diseuse disparaissant dans sa roulotte, son spectacle terminé.

Et cet ailleurs pour Alhia se trouvait à quelques pas uniquement de l'endroit où ils étaient rassemblés, sous la forme d'un comptoir et d'un homme parlant fort derrière et qui aguichait les gens en leur invitant à gouter son nouveau breuvage : "Doux sur le palais, fort dans le sang!" criait-il, et la Druidesse se laissa donc prendre au jeu et leva la main parmi la foule rassemblée en décrétant vouloir goûter. L'homme l'interpella aussitôt, réclamant à la foule de s'écarter pour "laisser la jolie demoiselle à la robe dorée passer!", en tendant la main vers elle. L'Elfe d'Adun s'empressa de rejoindre le comptoir sous le regard attentif de la Chasseresse, et porta une chope à ses lèvres pour goûter la boisson miracle. Sa réaction et sa grimace de "dégout" de petite fille face à l'amertume du liquide firent rire les gens ainsi que le tenancier, alors qu'elle se tapotait le haut de la poitrine en toussant et en déclarant que c'était pas bon pour elle. Avec un clin d’œil l'homme lui offrit quelque chose de plus doux en lui disant que ça calmerait le mauvais goût du breuvage précédent. Alhia le remercia généreusement, mais était déjà accaparée par autre chose et ignora le clin d’œil racoleur, reprenant Siasske par la main pour l'emmener ailleurs.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Sam 22 Aoû 2015 - 14:01

L'expression de curiosité amusée de Marden pouvait faire penser à un gamin découvrant des merveilles le laissant un brin sceptique, et pour cause, lui parler de vaillance, c'était bien mal le connaître, tout le monde savait cela. Il ne put s'empêcher un petit rire amusé en entendant cette prédiction. Il n'avait pas beaucoup prêté attention à celles des autres, s'intéressant plus à leurs réactions qu'à ce qu'on leur annonçait. Le rôdeur échangea quelques mots de remerciements en langue commune, avant de se diriger d'un pas léger vers la sortie de la roulotte, curieux de se mêler un peu plus à la foule. Il n'attendit d'ailleurs pas très longtemps avant de se diriger vers un petit groupe de badauds, vraisemblablement rassemblés autour de quelques bouteilles. Son attitude décontractée, ainsi qu'une certaine curiosité venant de ses interlocuteurs, lui permit de rapidement s'intégrer à leur petit groupe, causant de tout et de rien, mais surtout de la belle soirée qui s'annonçait. Il ne déclina pas l'offre quand un des fêtards lui proposa de boire un coup avec eux.

Du côté du groupe, Azriv était revenu vers la compagnie, réfléchissant à la prédiction sans toutefois la prendre pour argent comptant. Il y voyait certaines vérités, mais d'autres choses restaient incertaines. Ghalron l'interrogea du regard concernant ce qui venait de se produire. Le jeune mage haussa les épaules en souriant, avant de replacer une mèche. Le chevalier sans ordre manifesta un certain désintérêt pour toutes ces histoires de bonne aventure. Ce qu'il avait entendu de la part d'Endirvis juste avant lui paraissait beaucoup plus important. C'était probablement une bonne nouvelle, mais il n'était pas sûr que la situation de son camarade ne s'arrange pour autant. Gawel en pensait plus ou moins la même chose, tout en se disant que ça faisait beaucoup de choses à surveiller. Il croisa le regard de Ghalron. Gawel semblait s'ennuyer, et quant à Ghalron, il était clair qu'il avait également besoin d'une occupation. Ils décidèrent de concert de se diriger vers l'attroupement assoiffé qui écoutait les annonces racoleuses de ce qui semblait être un vendeur de spiritueux. Gawel adressa un sourire enjoué à Ghalron. Cela leur paraissait être une riche idée. Toujours près de l'enclave cénarienne, Azriv, de son côté, avait remarqué Augustus qui s'était un peu isolé, et se demandait si c'était la prédiction qu'il avait reçu qui le chagrinait. Il n'irait probablement pas le déranger, mais il n'en était pas moins intrigué.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Sam 22 Aoû 2015 - 16:44

Endirvis s'était amusé des dires de la vieille dame, considérant ses prédictions interchangeables pour n'importe quel clampin qui passait par là. C'était pourtant lui d'habitude le naïf du groupe mais son aversion pour cette personne qu'il ne savait pas expliqué sur le moment avait brisé son âme d'enfant. Ceci dit, une fois qu'il s'était éloigné du reste du groupe pour préférer s'asseoir seul dans un coin, il comprit l'origine de sa haine, pourquoi il n'arrivait pas à garder sa crédulité et ne faire que semblant de croire à ce genre de choses. Il avait déjà eu à faire à une voyante, qui devint d'ailleurs plus tard sa femme, Nilwana. Celle-ci lui avait prédit un avenir glorieux, un sublime mariage et une grande destinée pour lui ainsi que pour ses enfants. Certes, la majorité des évènements s'était réalisée mais le destin avait totalement déformé son rêve pour n'en faire qu'une vulgaire parodie morbide où tout ce qu'il chérissait dans son ancienne vie avait été détruit, généralement par sa propre main. Pour le troll, il valait mieux ignorer son futur.  

Thrain, quant à lui, avait lancé un regard amusé à Siasske en écoutant la prédiction consacrée à cette dernière. Il était vrai qu'il avait de la chance. Siasske représentait pour lui son idéal et leur relation avait grandement évoluée dernièrement, passant d'une simple attirance physique à un véritable amour fusionnel. Pour autant, son futur selon la voyante lui paraissait étrangement plus vraisemblable et concret. L'annonce qu'il allait devoir faire et supporter seul, il la connaissait. C'était son départ définitif de la Compagnie pour rejoindre les Ligemorts Cendrelangues. Il n'en avait d'ailleurs fait part à personne, même pas à sa compagne. L'orc appréhendait cette discussion, il craignait de devoir justifier ses raisons puisque son départ n'était pas anodin et invoquait un grand jugement sur la Compagnie. À l'heure actuelle, il considérait qu'elle n'était pas sur le droit chemin et il ne souhaitait pas les suivre davantage. Le belluaire mit cependant fin à sa réflexion interne quant il fut appelé par Arkturus, laissant au passage Endirvis seul dans les réminiscences de son passé.

Le worgen albinos resté en retrait avait fini lui aussi seul une fois que Mozdram lui avait fait sa remontrance qu'il craignait tant, concernant sa fuite de ses responsabilités durant le carnaval un peu plus tôt. Même s'il n'y avait aucune punition et qu'uniquement des mots avaient été invoqués, la fierté et la confiance du druide se trouvaient grandement blessées. Suite à cela le Roué était parti seul dans la Basse-Ville afin de rejoindre le Temple des Ligemorts Cendrelangues, probablement dans un pur élan de nostalgie. Le druide quant à lui reprit le sourire quand Thrain lui fit de nouveau une révérence, sachant pertinemment que ces marques de respect gênaient son ami. Aussi, l'orc l'invita, d'une tape dans le dos, à rejoindre un vendeur de liqueur qui bavait plus qu'il ne criait, et ce n'était pas peu dire.

-

Une bonne heure passa ainsi, dans la joie et l'allégresse, où chacun pouvait oublier ses problèmes et se réconforter dans les bras de l'un ou de l'autre... Ou même dans ceux de l'alcool, qui dans son immense mansuétude, acceptait même les plus détestables. Pour autant, un jeune pyromancien bien connu pu remarquer une silhouette étrangement familière. Un haut-elfe aux longs cheveux blonds platines emmêlés apparaissait au loin. Il arborait un teint presque maladif et des cernes violacés, ne portait que de simples guenilles surmontées d'un large vêtement trop ample fait d'une fourrure à la teinte verdâtre et étrangement zébré se trouvant dans un piètre état. Il boitait et lançait des regards inquiets alors qu'il évoluait tel une ombre sur un mur dans la rue bondée. Le mage pu déceler sans avoir de doute l'identité de cette personne : Eärfalas Sittorval.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Dim 23 Aoû 2015 - 22:44

Pendant cette heure-là, Alhia et Siasske avaient continué à s'éloigner à l'opposé de la Compagnie, ignorant ce qu'ils pourraient bien leur arriver.
Après avoir goûter à quelque chose de vraiment très amer, la Druidesse avait évoqué l'envie de manger un morceau pour faire passer ce goût "vraiment pas bon" et elles s'étaient donc attablées parmi toute une flopée de tables placés là par un aubergiste dont les employés courraient derrière les bancs en servant et resservant des clients ivres et plus que joyeux par la fête. Alhia était emportée par cette ambiance, et riait tout le temps, partageant sa bonne humeur à son original qui avait l'esprit léger avec l'alcool et appréciait également la soirée en compagnie de sa jumelle. Les deux femmes mangeaient un plat très copieux à base de rôti de viandes différentes et accompagnés de légumes et autres choses lourdes pour l'estomac, échangeant sur plusieurs choses à la fois.


Al' : Et alors, avec Thrain, ça s'est passé comment?
Sia' : Qu'est-ce que tu veux dire?
Al' : Je me suis pas concentrée sur vous tout le temps, j'étais pas mal occupée également. Allez, raconte!
Sia' : Eh bien...
Al' : En gros hein! J'ai pas besoin de certains détails.
Sia', riant : Je ne t'aurais pas tout dit, rassure-toi. Mais disons que de se retrouver comme ça tous les deux, loin de tout, nous a permis d'apprendre à mieux s'appréhender, mieux se connaître. On a pu évoquer certains sujets assez épineux calmement, sans personne pour nous interrompre.
Al' : Huum.
Sia' : Oui?
Al' : Tu as parlé de ton..."mini-toi"?

Avec un soupir, Siasske hocha la tête, lui indiquant que effectivement, elle avait mis Thrain au courant sur son incapacité à enfanter. Alhia haussa les sourcils, impressionnée mais en même temps contente que ce sujet ait été mis à plat avec le compagnon de cœur de la Chasseresse, estimant que c'était une bonne chose pour eux deux, même si elle-même ignorait encore beaucoup de choses sur ce point là.

Al' : Bon, j'ai vu encore pleins d'autres choses à faire, alors ne tardons plus à table!

Redevenue légère, Alhia repoussa son assiette et attrapa de nouveau la main de Siasske pour l'entrainer toujours plus au cœur de la foule. Elles se dirigèrent vers tout un attroupement de personnes qui assistaient à différent jeux d'adresses et autres genres, et il ne fallut pas longtemps avant que la Druidesse ne demande à participer, se faisant encore une fois applaudir sur son passage et charmer par les gérants des jeux qui lui montraient comment jouer, l'Elfe se prêtant à la chose. Siasske l'imita quelques minutes après, mais fut vite interdite de participer : les jeux de lancer étaient beaucoup trop faciles pour elle, et plusieurs participants et gens de la foule avaient commencés à crier à la triche. La Chasseresse s'était retirée des jeux et contentait de regarder Alhia faire, jusqu'à ce que cette dernière ne se lasse et retourne la chercher pour faire autre chose.

~

A l'heure actuelle, les deux Elfes étaient en train de danser, s'étant jointes à tout un groupe d'autres danseurs et suivaient joyeusement les mouvements des gens. Elles se tenaient de profil en face-à-face, leur deux mains gauches levées à hauteur d'épaules et apposées l'une contre l'autre, suivant le rythme de la musique que plusieurs groupes de bardes produisaient tout autour de la place. Alhia était radieuse, dansant avec entrain, resplendissante dans sa robe dorée toute légère qui volait autour d'elle, tandis que Siasske suivait le tempo avec précision, mais contente de voir que sa jumelle s'amusait avec passion.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 24 Aoû 2015 - 20:59

Les divers compagnons s'occupaient comme bon leur semblait, bien conscients qu'après cette petite sauterie, ils devraient bien vite revenir à leur rythme normal. Marden buvait des coups avec ses compagnons pour la soirée, deux humains et un elfe de la nuit en guenilles. Ils avaient été un peu méfiants, mais la bonhomie naturelle du rôdeur les avait rapidement mis en confiance. Ils riaient de bon cœur à ses plaisanteries, tout en partageant les histoires qu'ils avaient à raconter. Marden ajouta même une cigarette de feuillerêve au mélange, que personne ne refusa. C'était somme toute une atmosphère assez bon enfant, malgré les aspects peu engageants des divers participants.

De leur côté, Ghalron et Gawel profitaient tranquillement de la soirée, Ghalron en buvant plus que de raison, même avec ses expériences des lendemains difficiles, et Gawel en savourant chaque verre, empli à chaque fois d'un breuvage différent et exotique, pour ne pas dire vraiment bizarre. Le fusilier écoutait la rumeur de la foule distraitement, laissant les éclats de voix, la musique et tous les autres bruits se fondre en une toile de fond désorganisée mais non dénuée de charme. De temps à autre, il jetait un oeil à la ronde, pour apercevoir les différents compagnons, et ceux qu'il pouvait voir n'avaient pas l'air de nuire à qui que ce soit, mais la densité de la foule l'empêchait de garder l'ensemble de ses confrères en vue, aussi avait-il décidé de ne plus s'en faire pour ce soir, mais il avait du mal à se défaire de ces lourdes responsabilités, dont il s'était affublé de lui-même.


Après avoir goûté diverses liqueurs, rarement à son goût, Azriv, lui, était allé chercher de quoi passer le temps en bonne compagnie, et il n'avait d'ailleurs pas tardé à trouver, en la personne d'un svelte draeneï à la peau d'un bleu très pâle, proche du blanc, semblant jeune, mais cela restait difficile à dire pour ce peuple. On aurait pu penser que celui-ci aurait des réserves à s'acoquiner avec un elfe de sang, mais il devait avoir des choses plus urgentes en tête que des querelles dépassées. Les deux individus en étaient à partager une cigarette, lorsqu'Azriv aperçut quelqu'un qui s'amusait bien moins qu'eux. Bien moins qu'à peu près tout le monde, à vrai dire. Plissant les yeux un instant pour être sûr d'avoir bien vu, le doute ne resta pas longtemps dans l'esprit du jeune mage. Il en était sûr à présent, c'était bien le paladin que le groupe avait chassé qu'il voyait là, bien changé par une vie d'errance, forcé à être voué à lui-même. Une pointe de remords l'assaillit, même s'il n'était pas responsable du sort d'Eärfalas; que la Ligue ne veuille plus de lui était une chose, et ils ne pouvaient pas le garder avec eux, mais il avait encore bien en mémoire la façon dont il avait été renvoyé, sans beaucoup de ménagement, il fallait le dire. Malgré son comportement, qui était loin de plaire toujours à Azriv, celui-ci jugeait néanmoins qu'il n'avait pas mérité ce traitement. Il se demanda un instant s'il devait aller lui glisser quelques mots, et peut-être de quoi survivre un peu plus longtemps, mais il n'en fit rien, retenu à la fois par ses activités actuelles, et par la certitude, peut-être infondée, que la réaction du haut-elfe ne serait pas forcément agréable. Sentant le regard interrogateur de son compagnon, Azriv lui sourit et lui dit que ce n'était rien, mettant fin au malaise qu'il ressentait en passant à autre chose, sous les regards tantôt amusés tantôt désapprobateurs des badauds.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mar 25 Aoû 2015 - 0:52

Eärfalas continua ainsi de dissimuler parmi la foule pendant encore une bonne dizaine de pas. Il semblait chercher quelque chose, ou quelqu'un et ses yeux fous trahissaient un besoin d'aide immédiat face à une mort imminente. À le regarder, il illustrait la réelle nature de la Basse-Ville sans toutes les frivolités et festivités actuelles. La réalité était bien plus froide que ne laissait penser ce joyeux carnaval et cet évènement devait sonner comme un temps de répit pour nombre des habitants des bas fonds de la capitale des Héritiers d'Azeroth, même s'ils n'étaient pas aussi mal lotis que les habitants de l'Outre-Comté. Pour autant, le paladin sans talent continua sur sa lancée, regardant un temps en arrière, persuadé d'avoir entendu quelque chose avant de se heurter à une grande silhouette aux longs cheveux d'un rouge familier. Soudain, il blêmit davantage et se vautra sur son postérieur, paralysé par la terreur comme si son bourreau s'apprêtait à mettre fin à sa vie.

Eärfalas : S'il vous plait ! Ayez pitié de moi !

Une larme de désespoir coula sur sa joue amaigrie alors qu'il mettait les bras en avant, attendant le coup fatal qu'il pensait recevoir d'ici peu.

-

De leur côté, Thrain, Arkturus et Mozdram s'étaient retrouvés autour d'une pinte. L'orc venait de faire une complète liste des qualités du worgen à l'actuel dirigeant de la Compagnie pour le pardonner de sa faute. Légèrement éméché, le Roué accepta les excuses balbutiantes d'un Arkturus peu habitué aux alcools locaux qui ne manqua pas ensuite de poser sa tête sur le comptoir pour se reposer un moment. Alors qu'ils continuaient à discuter de l'état déplorable d'Azeroth, le Champion de Goldrinn et le vétéran Justicar entendirent parler d'un duel amical organisé par quelques citoyens qui voulaient régler des dettes via la diplomatie du poing. D'un œil attentif, quelques gardes observaient le regroupement sans intervenir mais furent tout de même surpris en voyant deux massives carrures s'engoncer au milieu des spectateurs. Le herculéen Ragesang et l'agile Traque-les-Damnés firent fuir les deux candidats actuels, qui se trouvaient être un humain chétif et un nain roux totalement éméché. Refusant, l'un comme l'autre, le pugilat, un local apporta un bâton et une épée d'entraînement aux deux vedettes de la soirée. Avec ce qu'ils avaient ingérés d'alcool, les deux avaient décider régler leur rivalité latente une bonne fois pour toute.

Mozdram : Je vais te mettre au pas moi, en garde bleusaille.
Thrain : J'aimerai bien voir ça vieillard.

Les deux se jaugèrent un long moment, prenant chacun une position de combat, permettant un plus large attroupement autour d'eux qui commençait à lancer des paris sur le probable victorieux.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Mar 25 Aoû 2015 - 1:10

En entendant la rumeur d'un combat gonfler, Marden haussa un sourcil, ses compagnons actuels semblant s'intéresser au combat, sans lâcher leurs précieuses bouteilles. Quant à Ghalron, ses oreilles s'étaient dressées à la mention du duel, comme si tous ses sens étaient en éveil devant la possibilité de voir un peu de sang couler. Bien entendu il aurait préféré le faire couler lui-même, mais il n'avait pas vraiment une lutte d'ivrognes en tête. De là où il était, il pouvait encore à peu près voir les évènements, mais si la foule s'épaississait encore, il se verrait obligé de se déplacer. Jaugeant le pour et le contre, il continua d'observer les évènements, avant d'être distrait de sa distraction par une plainte prononcée d'une voix qu'il crut reconnaître, malgré qu'elle soit un peu moins gracieuse, un peu plus erraillée. Il tourna son regard, interrogateur, vers le sol, d'où venait les protestations. Reconnaissant leur ancien compagnon, il émit un grognement de dégoût, prêt à éloigner l'importun, mais Gawel l'en dissuada, jetant un de ses regards les plus noirs au chevalier sans ordre. Celui-ci opéra un repli quasi immédiat, prenant un air offusqué. Il n'y avait jamais pensé, mais il est vrai que sans le connaître, Gawel pouvait paraître intimidant, avec son air hirsute et sa grande taille. Le fusilier se rasséréna, adoptant l'air soucieux que l'apparition avait suscitée chez lui. Il observa l'elfe prostré d'un air perplexe, tout en mâchonnant son cigare. Il lui tendit une main tout en ployant le genou, avec l'intention de l'aider à se lever. La main se rapprochant du pauvre diable le fit sursauter, alors qu'il tentait de se faire encore plus proche du sol qu'il ne l'était déjà. Ghalron regardait tout ceci d'un air peu convaincu.

Gawel : Eh bien ? N'ayez crainte l'ami. Relevez-vous. ça n'a pas l'air d'aller bien fort, depuis la dernière fois, hein ?

Gawel essayait d'imaginer ce qui avait pu arriver à leur ancien compagnon, même s'il avait passé peu de temps parmi eux. Pendant qu'il lui proposait son aide, en essayant de paraître le plus bienveillant possible, il lui semblait que d'autres compagnons venaient le rejoindre, ou bien venait-ils assister au spectacle donné par les combattants ?
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 25 Aoû 2015 - 1:52

Ayant continué à danser pendant un bon moment, Siasske et Alhia avaient continué par la suite à se balader parmi les fêteurs jusqu'à finalement se retrouver à leur point de départ.
Coïncidence idéale, Siasske aperçu de loin Mozdram debout entouré par la foule et hâta quelque peu le pas en leur direction, intriguée. Alhia avait remarqué le mouvement de son original et s'était également intéressée à ce qui se passait, découvrant les deux protagonistes près à se taper sur le coin du visage. La Druidesse tapa dans ses mains, aussi irrationnelle qu'elle l'était, enjouée par cette animation impromptue, mais l'Elfe de la Nuit à côté d'elle paraissait un peu plus concernée par la chose.


Al', l'entrainant : Allez viens, ça va être drôle! Et surtout impressionnant à voir!
Sia' : Drôle et impressionnant?
Al' : Bah ouais, deux montagnes de muscles comme eux, ça peut que être assez costauds à voir.
Sia' : Hin hin...

Siasske dévisagea des pieds à la tête Alhia, tenant un verre au cocktail à bulle alcoolisé dans une main, un pan de sa robe relevée dans l'autre et avançant franchement en léger zig zag à travers la foule. La jeune femme une fois près du spectacle se plaça en première ligne parmi les badauds, levant son verre en l'air et tapant dans ses mains pour acclamer les participants avec les gens autour d'elle.
La Chasseresse se tint à côté d'elle pendant quelques secondes, jaugeant les bastonneurs, avant de se rapprocher d'une démarche féline tout à fait calculée en direction de Thrain, bien visible de sa part et sourire en coin. Elle passa la main sur son épaule droite et la fit glisser sur le haut de son dos sur l'épaule opposée en passant derrière lui avant de se pencher vers lui. Pressée contre lui, il se passa quelques secondes de flottement pendant qu'elle lui parlait d'une voix basse et langoureuse à l'oreille, indiquant la présence d'une "surprise" plus tard à l'issue du combat, puis elle se redressa, et trouva son chemin jusque la foule en avançant entre eux deux, fixant Thrain avec un air visiblement envieux en passant devant lui, puis se détourna alors qu'elle retrouvait sa jumelle qui riait de ce qu'elle venait de faire.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mar 25 Aoû 2015 - 2:52

Eärfalas se releva prestement avec l'aide de Gawel, trop heureux de pouvoir se confier à quelqu'un sur ses récentes misères, sans même que le principal intéressé ne les ait demandé. Le fusilier rouge put au premier abord croire à de bêtes problèmes que le paladin ne devait jamais avoir soupçonné d'exister. Quelque part, ce n'était que justice de mettre un tel être arrogant à sa place mais l'histoire qu'il allait entendre de la bouche du haut-elfe tremblant se devait de lui faire changer d'avis. Ainsi, le haut-elfe se resserra un instant contre le fusilier, posant sa tête sur le torse de ce dernier comme pour se protéger, se cacher ou ne serait-ce que pour recevoir du réconfort.

Eärfalas : Ils me cherchent... Ils ont failli m'avoir.

Le paladin tourna la tête, posant un regard fou aux alentours avant de continuer son récit sans que Gawel ne le coupe.

Eärfalas : Hier, alors que je me rendais dans cette rue où j'avais usé de mon charisme pour attendrir une gueuse afin qu'elle m'offre quelques menues victuailles, je me suis trouvé entouré par des guerriers en armure blanche, aux visages indiscernables derrière leur heaume. Cette guenon avait découvert sa vraie nature de vipère, elle m'avait vendu, comme me l'avait prédit Uroloki.

Il se resserra davantage, murmurant plus doucement cette fois-ci, craignant que quelqu'un d'extérieur ne l'entende. Il semblait que le paladin n'avait même pas remarqué la présence de Ghalron, sans quoi il aurait déjà probablement déguerpi à toute allure.

Eärfalas : Des hommes encapuchonnés portant des vêtements de cuir noir sont cependant arrivés derrière eux sans que mes agresseurs ne remarquent quoi que ce soit. *hésitant* Ils les ont massacré sans pitié. J'ai alors profité de cette boucherie pour m'enfuir et la voix dans ma tête m'a ordonné de le rejoindre dans les Maleterres... Mais avec les préparations récentes, tout était bouché. Ce soir est ma seule chance de m'échapper, les autorités sont bien trop occupées à gérer ce carnaval de plébéiens.

Il s'écarta ensuite, baissa le regard sur ses mocassins qu'il portait déjà lors de son exil, appréhendant avec grand effroi la réaction de Gawel concernant le dilemme qu'il allait lui poser.

Eärfalas : Il ne faut pas que tu en fasses part à tes maîtres, ni à ce chien galeux de Mozdram. Ce sont vos geôliers qui me veulent et mes bienfaiteurs masqués m'ont sauvé une fois, ils ne le referont sûrement pas. S'il te plait, laisse moi partir... Je ne causerai plus aucun mal...

Dans un nouvel élan pathétique, le haut-elfe tomba sur ses genoux et réclama de nouveau la clémence à la personne qu'il jugeait responsable de vie ou de mort sur sa personne.

Eärfalas : Je ne sais même pas ce qu'ils me veulent..!

-

Thrain semblait agréablement surpris concernant les promesses salaces de Siasske pour l'après match. Mozdram ne manqua d'ailleurs pas de le remarquer, ce qui se manifesta par un léger haussement de sourcil de sa part.

Mozdram : Besoin de l'aval de ta femme pour combattre ?

L'orc baissa la tête, amusé, avant de lever son épée d'entraînement en l'air prouvant toute sa confiance concernant l'issue de ce duel. Il posa ensuite son regard de prédateur sur le Roué puis rugit avant de charger. Ce hurlement guerrier et caractéristique de Thrain fit frémir nombre des spectateurs et rappelait probablement aux Compagnons plus d'un souvenir. Surpris, Mozdram encaissa la charge. Ses sabots laissant une trace sur le sol sur toute la longueur mais il resta tout de même debout. Profitant du léger hébètement, le belluaire asséna un premier coup au visage du vétéran qui l'envoya sur le côté. Confiant, Thrain s'avança pour le frapper de nouveau mais reçu un violent coup de bâton dans les côtes. Il grinça des dents avant d'esquiver le coup suivant d'un pas en arrière, confirmant ses réflexes aiguisées. En représailles, le belluaire tenta une frappe au visage que le vétéran anticipa. Ce dernier attrapa le bras de son rival et lui fit lâcher son arme puis d'un revers de bâton, il l'envoya une première fois au sol. L'agile Mozdram recula de quelques pas en faisant tournoyer son arme, laissant le temps nécessaire à son adversaire de se relever.

Mozdram : La colère ne te mènera à rien Thrain. Beaucoup pense que des adversaires tels que toi sont imprévisibles mais ils n'ont pas vécu ce que j'ai vécu. J'ai massacré bien trop de tes congénères dégénérés pour me laisser surprendre.

L'orc serra le poing, enrageant suite à cette raillerie qui avait fait mouche. Le Champion de Goldrinn se jeta alors dans un bond animal sur l'actuel chef de la Compagnie. S'attendant à l'attaque mais pas à une telle vitesse, le Roué finit tout de même au sol et ne put retenir Thrain qu'en usant de son bâton comme protection. Elle fut néanmoins éphémère puisque sa défense fut vite brisée par la fureur de l'orc. Mozdram reçu alors au moins deux coups puissants au visage mais la dextérité du vétéran lui permit de parer les suivants puis de reprendre l'avantage, en l'envoyant sur le côté. Une fois tous les deux relevés, Thrain ne perdit pas un seul instant pour tenter d'emporter son adversaire dans un coup qui se voulait final mais celui-ci esquiva à la dernière seconde en se baissant puis asséna un savant croche patte, tout cela dans une sérénité remarquable. Une fois son adversaire au sol, le vétéran se retourna et lui asséna un violent coup de sabot en plein visage, qui eut pour effet de l'assommer directement.

Le duel prit alors fin et les hués du public se firent entendre, les participants ayant majoritairement misés sur l'orc colossal. Mozdram cracha un glaviot de sang avant de passer au milieu de la foule, un sourire satisfait ornant ses lèvres. Cependant, le Roué titubait légèrement et ne mit pas longtemps à s'asseoir afin de récupérer. Il observa alors son adversaire qui venait d'être dégagé négligemment du terrain par quelques personnes pour faire place aux nouveaux combattants. Son prédécesseur s'était montré plus puissant qu'il ne l'avait pensé. Mozdram savait que si Thrain n'était pas si prompt à céder à sa rage, le Roué aurait probablement perdu. Afin d'évacuer toutes les émotions récentes, le vétéran sortit une pipe de sa besace.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Mar 25 Aoû 2015 - 12:51

Le hurlement de rage du belluaire avait bien failli tirer Azriv de son petit nuage, tant il connaissait ce son et ne l'avait plus entendu depuis ce qui lui semblait une éternité, mais il fut rapidement soulagé en se rappelant que ce n'était qu'un duel "amical", sans risque apparent pour les combattants autre que des blessures et l'un ou l'autre os brisé. Il se concentra un moment sur les huées soudaines de la foule, intrigué, ne pouvant pas savoir qui avait remporté le combat d'où il était. Mais il en entendrait probablement parler bien assez tôt. Pressé par d'autres affaires, le jeune mage se leva et se laissa entraîner par son compagnon dans un endroit où ils ne seraient pas dérangés. Le souvenir tenace du pauvre haut-elfe halluciné qu'il avait vu foncer vers la foule allait se faire oublier.

Le combat, Marden avait pu en voir tous les détails, au milieu de la foule hurlante, bien que lui se refusait à se joindre à leurs cris -et d'ailleurs il n'avait pas vraiment d'intérêt à le faire. Le Roué avait été plus malin que l'Orc, sans aucun doute, mais leurs forces étaient quasiment égales, et il n'avait du sa victoire qu'à son vilain tour consistant à provoquer sa rage, et Marden s'y connaissait assez bien en vilains tours. Il ne s'inquiéta pas pour l'état de Thrain, connaissant l'endurance du champion Orc. Il aurait peut être un mal de crâne respectable pendant un temps, mais il s'en remettrait. Le rôdeur avisa ses compagnons de la soirée, qui étaient très occupés à expliquer haut et fort -mais pas de manière très polie- qu'ils étaient déçus de l'issue du combat, en relation avec le fait que leurs paris en disaient autrement sur l'identité du probable vainqueur. Marden leur faussa doucement compagnie, s'en retournant auprès de compagnons qu'ils pouvaient apercevoir, en la personne de Ghalron, le nez dans un verre comme à son habitude, et Gawel, qui semblait être pris en otage par un local, dont l'identité devint moins floue à mesure que le rôdeur se rapprochait d'eux. Eärfalas Sittorval avait définitivement connu de meilleurs jours.

Ghalron salua brièvement Marden avant de s'en retourner à l'observation du piteux spectacle. Le haut-elfe faisait certes peine à voir et à entendre, mais au moins cela faisait une distraction dans la soirée. Le chevalier sans ordre s'amusait de la situation de Gawel, pris d'abord pour un bourreau, puis un confident, puis un juge, puis un bourreau encore. Le fusilier rouge semblait certes agacé, mais surtout, il avait pitié de l'énergumène, et ne savait pas trop s'il fallait croire tout ce qu'il déblatérait. Le cigare entre les dents, Gawel considérait chaque élément du discours décousu l'un après l'autre. Ces guerriers en armure blanche semblaient faire partie d'une histoire de fous, mais il n'était pas impossible que quelque ordre ait voulu le garder captif, il n'était après tout pas de ce monde. Gawel renâclait cependant à prendre tous les détails pour argent comptant. Craignant un moment qu'Eärfalas ne lui demande d'être pris sous l'aile de la Compagnie pour fuir ses détracteurs, il fut cependant pas mécontent de comprendre que ses craintes étaient toutes autres. Le pauvre paladin était sans doute affligé d'une forme de paranoïa développée par ses mésaventures. Gawel soupira avant de considérer une réponse. Dans ce charabia, il avait été question de leurs supérieurs, leurs "geôliers", selon ses mots, et le nerf loyal du fusilier le titillait, mais il se résignait à vouloir aider le pauvre elfe plutôt qu'à lui causer encore plus d'ennuis.

Gawel : Écoutez mon vieux, nous ne sommes pas là pour vous arrêter. *jette un coup d’œil à la foule, toujours aussi agitée* Si vous voulez vous tirer d'ici, c'est en effet le bon moment.
Marden : Si j'peux me permettre ? Tu devrais partir vite, avant que quelqu'un d'important ne te voies avec nous, et avant que Mozdram ne revienne de son... glorieux combat. En plus la foule et en ébullition, t'auras pas forcément d'autre chance comme ça.

Gawel jeta un regard un rien torve à Marden, s'étonnant que celui-ci daigne aider le paladin. Le rôdeur se contenta de lui rendre son regard en haussant les épaules. Aider quelqu'un à fuir des autorités supérieures, il s'en accommodait toujours. Entre deux verres, Ghalron se demandait ce que pouvait être en train de faire Azriv, avant de décider qu'il ne voulait peut-être pas le savoir.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 25 Aoû 2015 - 22:29

Un sourire démontrant qu'elle était sûre également de l'issue du combat se dessina sur les lèvres d'une Siasske se tenant bras croisés parmi la foule lorsque Thrain rugit. Cette vision de lui, avide de se battre, lui avait manqué après tout ce temps, et le voir en action lui faisait... plaisir? Quoi qu'il en soit elle suivit la charge de l'Orc du regard et observa attentivement le combat qui suivit, jaugeant les deux guerriers. Ils avaient des styles bien différents, ce qui pouvaient promettre un spectacle très intéressant sur le plan technique à voir.
La satisfaction de la Chasseresse fut très vite refoulée lorsqu'elle se rendit compte que son amant ne ferait pas le poids alors que Mozdram accusait ses coups rageurs avant de les lui retourner avec toute autant de violence, mais mieux contrôlée. C'est donc légèrement déçue mais surtout en rogne contre le Roué qu'elle s'approcha de Thrain lorsqu'il fût sorti du cercle qui définissait le lieu du combat afin de constater les dégâts d'elle-même. Tout en passant une main sur son visage alors qu'elle regardait l'impact du coup de sabot, une pensée lui traversa l'esprit : celle qui allait falloir qu'elle démontre à Thrain que puiser dans sa colère ne suffirait plus maintenant que l'énergie démoniaque n'était plus. Elle nota mentalement ce point, se disant que ce n'était probablement pas le moment pour une leçon là tout de suite, préférant s'occuper de lui tranquillement.
Elle sentit tout de même ses instincts de guerrière bagarreuse qui s'agitaient et la poussaient à aller à la suite de Mozdram pour le choper par l'épaule et le retourner en lui filant une beigne, par pur esprit de vengeance, voire même pour provoquer l'un des "combattants" alentours en duel, mais elle força son corps trépignant d'impatience à rester sur place.

Alhia de son côté avait acclamé avec les badauds tout le long du combat, mais n'avait pas spécialement participé aux huées de fin, ça restait Thrain tout de même. Et son subconscient lui rappelait qu'elle n'aimait pas Mozdram, même si elle se permit de l'applaudir à l'issue du duel. A la suite de quoi elle s'en retourna à ses activités festives, puisque dans son état elle était incapable de soigner Thrain. Imbibée d'alcool et de bulles, elle riait à gorge déployée en ce moment aux blagues graveleuses d'un humain, dont elle ignorait toute les significations, qui l'avait installé sur sa jambe droite et passé sa main gauche à sa taille, l'autre tenant une chope de bière débordante de mousse, signe qu'elle était pleine et que c'était loin d'être la première.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum