La découverte du nouveau monde...

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Dim 14 Juin 2015 - 15:17

Gawel fut réveillé par les cris enthousiasmés d'Alhia, et ne compris pas tout à fait ce qu'elle voulait dire, encore engourdi par le sommeil. Il se redressa sur sa couche, avec le réflexe immédiat de se demander combien de temps sa sieste avait duré. La consultation d'une horloge proche le lui apprit, pas assez longtemps. Il soupira, leva les yeux au ciel, et considéra de se recoucher, tout en prêtant une oreille distraite à la cavalcade de l'elfe de la nuit. Un instant, le fusilier rouge se demanda où étaient les autres Compagnons. Il s'attendait à voir Ghalron et Marden ronflant dans leurs lits, mais le dortoir était quasiment désert. En apercevant les armes de Marden, encore à leur place, il en déduit que celui-ci ne devait pas être loin, et se laissa flotter paisiblement jusqu'à ce qu'il s'endorme à nouveau. À propos de flotter, il n'y avait pas une odeur bizarre ?

Dans une autre pièce, la sirène Alhia fit probablement sursauter les deux Compagnons qui étaient très occupés à fumer en dissertant sur des choses plus ou moins importantes, mais toutes justifiées selon eux. Azriv interrompit sa tirade, portant sur le sentiment coupable qu'il éprouvait en marchant, parce que quand même, le sol ne méritait pas d'être piétiné ainsi à longueur de journée. Meeran acquiesçait silencieusement.. Il oublia définitivement le sens de sa phrase (qui n'en avait déjà pas beaucoup) lorsqu'Alhia se mit à faire un raffut sans nom dans les quartiers de la Compagnie. Elle déboula dans la pièce et se mit à courir vers Azriv, qui eut le réflexe, enfoui depuis longtemps, de planquer la cigarette derrière son dos. L'elfe de la nuit l'attrapa comme pour lui faire un gros câlin et le secoua comme un prunier en lui hurlant au visage que Thrain était vivant. Azriv émit quelques protestations hésitantes quant au fait de se faire secouer ainsi alors qu'il parlait de choses très importantes, avant de se taire en considérant la nouvelle, mais Alhia était déjà partie. Il plongea ses yeux dans ceux, embrumés, de Meeran, qui avait pour sa part reçu un bisou sur la joue totalement gratuit, puis ils éclatèrent tous deux de rire avant de continuer leur bel ouvrage.


Avec tout ce bruit, difficile de comprendre ce qui se passait, il y avait eu un cri, cri qui avait poussé Marden, à moitié habillé, à se ruer dans sa direction, reconnaissant le timbre, pour comprendre ce qui se passait, puis un soudain réveil d'une certaine personne, qui était maintenant en train de réveiller toute la population environnante. Marden, perplexe, regardait le jacuzzi, encore plein d'eau, mais sans personne dedans. Il y avait pourtant les vêtements de Jadear éparpillés sur le sol. Très vite agacé par ce sentiment d'incompréhension, Marden choisit de croire que son élève lui faisait une blague et allait le pousser à le chercher, or il n'était pas vraiment d'humeur pour ça. Il laissa les habits où ils étaient, referma la porte, et se dirigea vers l'autre source de cris, qui en était à s'époumoner pour appeler Mozdram.

-

Pendant ce temps, loin de toute cette agitation, le petit groupe en compagnie de leur précédent chef, mais toujours ami, sortait du bâtiment austère, pour se retrouver dans le bidonville à l'extérieur, beaucoup plus calme à cette heur avancée de la nuit. Ghalron inspira un bon coup, heureux de se retrouver à l'extérieur. C'était assez clair à présent que la pression qu'il ressentait avait beaucoup diminué d'un coup, non sans le fatiguer au passage. Même lui n'était pas invincible, et il avait hâte de pouvoir se reposer. Il regarda Thrain du coin de l’œil. Le voir en bonne santé était un vrai soulagement, mais il ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce qui allait se passer par la suite. Après tout il ne faisait plus vraiment partie de la Compagnie, aux dernières nouvelles. Le chevalier sans ordre secoua la tête, chassant les pensées, préférant apprécier cette ambiance fraîche et agréable. Ils n'y avaient pas droit tellement souvent, ces derniers temps. Il ne lui pressait pas de retourner s'enfermer dans leur luxurieuse cage.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Meeran le Lun 15 Juin 2015 - 1:23

La grande musicalité de la voix d'Azriv rendait ce que ce dernier disait terriblement intéressant, aux oreilles de Meeran. Il fut à la fois amusé et désolé de voir l'elfe se faire secouer et couper dans sa diatribe contre le fait de heurter le sol, qui nous sert de support sans rien demander en retour, mais fut encore plus interpellé par la nouvelle amenée par Alhia. Il se sentait heureux que l'orc s'en soit sortit, mais les réflexions d'Azriv flottaient encore dans son esprit, et reprirent le dessus.

Dans la salle d'armes, on pouvait distinguer plusieurs râteliers d'armes, des mannequins et quelques autres outils d'entraînement. Sur les tapis, simples nattes végétales, on pouvait trouver çà et là quelques taches de sang, des Compagnons qui s'étaient entraînés un peu trop efficacement. Et perdus, dans un coin de la pièce, se trouvaient Endirvis, inerte et un Jadear nu, sur le dos sur les genoux du troll. Scène cocasse s'il en est, elle en demeurait quelque peu effrayante.
Le fait est qu'elle l'était en réalité, car Jadear et Endirvis n'étaient plus présents sur ce plan, mais dans une réalité déformée où vivent de nombreuses créatures. Dans une réalité où les couleurs sont des notions étranges, et où les vivants ne peuvent ressentir que le froid et un léger sentiment de mal-être.
Cependant, le plan de l'Ombre avait un climat bien à lui, que ses habitants et les individus qui lui étaient lié avaient la capacité d'appréhender ; un climat étrange, nauséabond dont certains s'accommodent. Actuellement, l'air était pesant et ... gras. Les murs et les objets, aux contours inexacts, dont certaines courbes étaient parfois improbables, passaient par tout le spectre entre le bleu et le gris et tout autour de Jadear était sombre.
Il tourna la tête, vers la source de cet air gras, selon lui et eut l'impression que sa tête tournait légèrement, que son champ de vision ne suivait pas tout à fait ses mouvements, et que plusieurs versions des objets que son oeil rencontrait se rentraient dedans avant de ne former à nouveau plus qu'un.
À son grand étonnement, Endirvis se trouvait en face de lui, et son raptor squelettique le toisait, de ses yeux creux. Jadear risqua un pas vers l'avant, en fixant le Chevalier de la Mort, et se mit à noter toutes les différences qu'il pouvait, entre son dernier souvenir d'Endirvis et cette version. Son mouvement ne provoqua aucune réaction, il se mit donc à avancer vers le troll, et remarqua un mouvement non loin du troll. Il s'arrêta pour regarder mas ne voyait pas bien. Il semblait que différentes créatures de l'Ombre tournaient autour de cet Endirvis blanc et noir. Il se dégageait d'eux un sentiment d'envie et de respect.
Jadear s'arrêta. Il considéra l'idée de se retourner et de se réveiller quelque part, mais cela semblait beaucoup trop irréel pour être faux.
Jadear : Endirvis?... Il éclata en sanglots Qu'est-ce qu'il se passe?
avatar
Meeran

Messages : 519
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 15 Juin 2015 - 2:38

Thrain s'arrêta à une rivière, puis procéda à enlever ses bottes dans le but clair de faire tremper ses pieds dans l'eau fraiche. Le contact, bien que déplaisait au premier abord, le revigorait, le faisait se sentir vivant de nouveau. Il en était certain maintenant, ce n'était plus un énième mirage qui le torturait, il était de retour. L'orc envoya ensuite un regard à ses trois compagnons, leur faisant le sourire le plus sincère puis il le dirigea en direction de Siasske qui l'avait rejoint. Il replaça une mèche violette de sa protégée, découvrant au passage les cicatrices récentes de la kaldorei.

Thrain : N'essaye pas de me cacher ça, tu sais que j'en raffole. *sourire charmeur*

Le Belluaire passa ensuite sa main sur la joue de son amante avant de l'embrasser langoureusement, dans le but, qu'il savait impossible, de rattraper tout le temps qu'ils avaient perdu.

-

Mozdram était resté enfermé dans sa pièce, il finissait manifestement la rédaction d'une lettre, ne prêtant aucune attention aux cris successifs et stridents d'Alhia. Cependant, en l'entendant arriver et l'appeler, il rangea en vitesse son papier dans le tiroir le plus proche avant de se lever. Le Krokul lança un dernier regard à son bureau puis sortit, fermant directement la porte derrière lui. Le vétéran fut surpris d'avoir à peine le temps de se retourner qu'il se trouvait déjà en face de la petite druidesse enjouée.


Mozdram, agacé : Quoi ?

-

Endirvis se trouvait là, au milieu d'une salle changeante en fonction d'où l'on posait ses yeux, embrumé d'une certaine manière par ce plan aux règles différentes. Le troll était presque majestueux, malgré son apparence déformée, pour ne pas dire horrifiante. En voyant Jadear s'approcher de lui, il fut d'abord méfiant, ce qui se manifesta en premier lieu par les légers grognements de Tilwo, son raptor squelettique en armure qui lui servait de monture puis ensuite par le déplacement des spectres qui tournoyaient dorénavant autour du marchelombre. Cependant quand l'elfe éclata en pleurs, Endirvis écarquilla les yeux et toute trace de méfiance se dissipa, tout comme les ombres.


Endirvis : P'tit bonhomme, ça va ?

Il posa sa main monstrueuse sur son épaule et lui accorda un sourire qui se voulait rassurant, bien que ses canines changées dû aux mutations n'étaient probablement pas la meilleure vision à offrir.

Endirvis : Tu es dans le W'oyaume des Omb'wes, Jadea'w, le plan des mo'wts, des omb'wes et des engeances du vide. Cela fait des années que je le pa'wcou'ws alo'ws ne t'en fait pas, tu es en sécu'wité avec moi. D'autant plus qu'avec l'éne'wgie w'estante du seigneu'w du vide, j'ai atti'wé la w'évé'wence de nomb'weux locaux.

Il enleva ensuite son bras de l'elfe, remarquant au passage qu'il était nu comme un ver. Il se permit une petite note d'appréciation mentale quant à la condition physiquement culbutable de cet élève en devenir puis redevint sérieux, autant qu'il le pouvait être.


Endirvis : Et puis tu n'as pas à t'en fai'we, pou'w un mo'wt-vivant comme toi, avec de telles aptitudes, c'est le pa'wfait te'wwain de jeu.

S'affublant d'un sourire carnassier, il regarda les alentours, s'imaginant déjà inculquer les vertus de l'ombre dans ce repère caché aux yeux des non-initiés.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 15 Juin 2015 - 13:34

L'Elfe de la Nuit était toute sourire (ce qui lui était très inhabituel) pour le moment, ravie de voir que son compagnon de cœur se portait bien, sans qu'il n'y ait aucun effet secondaire à ce qu'il venait de subir. Elle posa sa main sur celle de Thrain lorsqu'il découvrit ses marques, un peu honteuse d'avoir essayé de les lui cacher, bien que la plupart lui demeuraient invisibles pour l'instant. Elle passa ses bras à son cou après l'avoir embrassé, afin de le serrer contre elle et lui montrer combien il lui avait manqué.
Après cet instant tendre, elle l'imita en enlevant également ses bottes et en s'asseyant au bord de la rivière, les pieds dans l'eau, se débarrassant aussi de sa ceinture d'armes qui la gênait un peu. Hope vint s'hydrater un coup avant de s'allonger à
côté d'elle pour avoir droit à sa part de "câlins" lui aussi.

~

Au même moment, Alhia venait d'apparaître devant Mozdram, son sourire éclatant d'une oreille à l'autre. Bien qu'elle vut qu'il semblait plutôt agacé, elle se fit la réflexion qu'il avait toujours cet air là de toute façon, et ne s'empêcha pas de gazouiller de joie en lui annonçant la bonne nouvelle, tapant toujours dans ses mains.
Une petite voix dans sa tête, appartenant bien sûr à Siasske, lui fit la réflexion que ce n'était pas vraiment très doux tout ces cris, mais la Druidesse était tellement euphorique avec cette nouvelle que lui demander de baisser d'un ton semblait dérisoire.


Al' : Où est Endirvis, il faut le lui dire, il sera content! *Joie et gazouillement.*
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Invité le Ven 19 Juin 2015 - 15:30

Partager la route avec son compatriote worgen avait été une bonne chose durant le voyage jusqu'à la capitale. Il purent notamment discuter de choses et d'autres du pays, comme les vieilles rumeurs qu'ils entendaient quand ils étaient enfants ou bien se rappeler avec nostalgie où ils aimaient se rendre. Chacun avait une histoire différente de l'autre, et partager ces souvenirs comme des amis le feraient autour d'une choppe avait quelque chose de rassurant, si bien que l'esprit déterminé du magelame s'était commué avec une sérénité et une joie intérieure indécrottable. Arrivé au vortex crépitant d'énergie arcanique, Augustus ne put retenir son enthousiasme quand à l'idée de franchir la barrière entre les deux mondes, si bien qu'il prit tout le temps nécessaire pour savourer cet instant où le sentiment d'excitation et d'aventures le prenait aux tripes, partant cependant avec l'espoir de revoir sa patrie libre et couronnée de gloire. Quelque peu déboussolé par le changement brutal d'environnement après son tout premier voyage par portail, Augustus n'eut même pas l'occasion de voir le temps passer. La vue de Shattrath qui s'étendait à perte de vue sous des lumières divines l'avaient laissé pantois. La cité où s'étaient réfugiés les peuples libres d'Azeroth resplendissait à ses yeux et lui donnèrent un élan de contemplation béat. Arpenter les longs chemins, suivant la procession de la Compagnie, il ne put s'empêcher de laisser son regard vaquer d'un bâtiment à l'autre, regardant tantôt en haut en direction des hautes flèches de la ville, tantôt en bas où les places et les bazars grouillaient de vie. Peut-être même allait-il pouvoir retrouver ses parents dans cet endroit ? Obtenir la bénédiction de son père serait la confirmation du commencement de sa nouvelle vie en tant Compagnon, au cours de laquelle il comptait bien faire honneur à son pays en accomplissant les hauts-faits d'arme commandités par la Ligue des Psykers. Ces individus mystérieux semblaient avoir une puissance suffisante pour mettre fin à la Domination, et il espérait de tout cœur pouvoir obtenir leur appuis pour sauver Gilnéas.

Le jeune gilnéen était encore en proie à de multiples questionnements quand Mozdram, le Roué à la moustache, vint le quérir, peu de temps après qu'ils aient pénétré dans une enceinte gardée et légèrement à l'écart des places peuplées. Il avait perdu du regard les elfes de sangs auprès desquels il aurait aimé entamer une conversation. Tout le monde semblait savoir où aller pour s'occuper, comme si retourner dans ces quartiers faisaient partie de leur routine. En compagnie de l'autre worgen et d'Arkturus, il se dirigèrent vers une grande salle en hémicycle où se fréquentaient des énergies encore inconnues au gilnéen. Il pouvait grandement sentir l'influence de l'arcane dans ces lieux, mais il s'agit de quelque chose allant bien au-delà.

Il écouta avec attention tout ce que le conseil des trois Psykers eut à dire à Mozdram  et se mit en position devant eux quand il lui fut demandé. Il ne se doutait pas un seul instant qu'il allait être interrogé sans même faire l'usage de la parole. Tout d'abord, le contact froid de la main du Psyker le fit frissonner, et quand son esprit commençait à être sondé il en avait presque le haut-le-cœur. Instinctivement ses réflexes se mage se mirent en marche mais toutes ses tentatives de protections se soldèrent par un échec. L'esprit et les souvenirs complètements à nu sous le regard psychique de son inquisiteur, il sentit son énergie physique le quitter lentement au fil des minutes. Puis quand il fut libéré de la présence du Psyker, il lui fallut quelques secondes pour retrouver ses repères et se lever. Il avait l'impression d'avoir couru des heures durant et pourtant ni sa respiration ni une seule goutte de sueur ne trahissait un quelconque effort physique. Lui qui désirait parcourir la ville plus tard se voyait bien déçu de voir que l'entretiens avait été un peu plus musclé que ce qu'il se l'était imaginé.

Il avait lancé quelques regards à l'égard de  Zarkov le long de la route, lui qui était resté bien discret depuis leur départ de Gilnéas. Bien qu'il avait déjà échangé quelques paroles avec le worgen il semblait s'inquiéter pour lui, alors qu'ils avaient tous les deux subis le même traitement de la part des Psykers. Arkturus lui semblait toujours aussi bien portant, même si le magelame avait pu déceler une once de pitié dans son regard, comme l'alpha qui veillait sur sa meute  et qui faisait cas de l'état de ses camarades. Cela lui avait mis un peu de baume au cœur et il décida d'exprimer sa gratitude en montrant l'exemple et en arrêtant de courber la tête. Il se redressa autant que ses forces le permettaient malgré son état de fatigue et fit le chemin la tête haute et sans plus grimacer jusqu'au quartiers de la Compagnie. Là-bas il fut briefé par Mozdram qui l'avertit du caractère restrictif de leur séjour en ces lieux. Une pointe de déception put se lire sur le visage du gilnéen quand il réalisa qu'il ne pouvait alors pas retrouver ses parents plus tard. Il se contenta alors de demander le chemin du dortoir et de se trouver un lit inoccupé, qu'il s'occupa de dresser sommairement avant de s'y asseoir et de reprendre ses esprits.

Ça y est, c'était officiel. Les Psykers l'avaient reconnu digne de rejoindre la Compagnie et il faisait désormais partie de cet ensemble hétéroclite d'individus. C'était comme une deuxième intégration à un corps d'armée pour lui. Cependant, au vu du nombre réduit d'individus, il pensait petit à petit qu'il s'agirait d'une bonne chose pour eux tous de mieux se connaître, au moins un minimum. Après tout ils ne s'étaient battus qu'une seule fois avec eux et le peu de coordination qu'il a du avoir avec Azriv et Marden lui avait donné envie de partager quelques instants avec eux. Il se leva alors du lit au même moment où du brouhaha se faisait entendre dans le bâtiment. Il cru entendre une voix féminine crier de joie quelques paroles dont il ne pouvait discerner les mots, puis plus rien. Curieux, il se dirigea vers la grande salle où il aperçu Meeran et le mage qui avaient un air pantois. Visiblement il arrivait juste après qu'une tornade de cris soit passé, cris qu'il pouvait entendre reprendre de l'autre côté d'une porte. Il s'enquit de l'était un peu béat de ses nouveaux camarades et s'avança aussi rapidement que ses jambes éreintées le lui permettaient pour aller les saluer. Arrivé à leur hauteur il constatait qu'une odeur particulière flottait autour d'eux, comme si des encens étaient en train de brûler ou quelque chose du genre. En regardant leurs mines d'un peu plus près, Augustus put presque déceler le semi-état d'ivresse dans lequel ses compagnons s'étaient plongés, à moins que ce ne soit que pure coïncidence et que le choc de la furie criant quelque chose était encore assez retentissant pour laisser une marque indélébile sur leurs visages.

«J'ai cru entendre crier...Que se passe-t-il, au juste? Et euhm... Vous allez bien?»

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Ven 19 Juin 2015 - 19:13

Après un ultime regard témoignant d'une concentration profonde échangé avec Meeran, Azriv prit la décision de se lever, afin de se mettre à la hauteur du gilnéen pour lui répondre. Il aurait bien bavardé avec lui plus tôt, surtout qu'ils avaient apparemment déjà partagé le même lit, si ses souvenirs étaient bons, mais la fatigue avait surpassé cette curiosité.

Azriv : Meeran et moi-même profitions du calme de la nuit pour nous détendre un peu. Pas d'inquiétudes à avoir pour nous. En revanche... *bref regard pour la porte par laquelle est partie, en trombe, Alhia* Je ne suis pas très sûr d'avoir compris ce qu'elle voulait, mais on ne devrait pas tarder à le savoir.

Et il ne mentait pas, en disant qu'il ne savait pas ce qu'elle était venu annoncer. Pour cause, Alhia les avait tous les deux brutalement tirés d'une torpeur tranquille, ainsi que de conversations à haut potentiel philosophique, aussi il était compréhensible que le sens de ses mots aient pu lui échapper. Une des oreilles du mage se dressa plus que l'autre, alors que la voix, plus lointaine, de l'elfe de la nuit se faisait entendre en piaillements excités, mais au moins elle ne criait plus. Il centra à nouveau son attention sur Augustus, comme pour le jauger, mais un voile vitreux devant ses yeux absinthe témoignait de son état pas des plus éveillés. En plus, il était sûr que quelque chose d'important lui échappait, mais quoi ?


Selon la rumeur, qui avait sûrement des sources bien fondées, Thrain s'en était tiré. Marden ne se posa pas la question de son état, il lui paraissait assez clair que "vivant" ne s'opposait pas ici à "mort", mais plutôt à "comateux". Tant mieux pour l'Orc et pour ses amis parmi les Compagnons, mais le rôdeur ne pouvait pas vraiment dire qu'il était heureux ou soulagé. Après tout, il ne l'avais pas beaucoup connu, et n'avait jamais beaucoup interagi avec lui. Dans le même temps, il comprit que c'était probablement avec lui que se trouvait Ghalron. La nouvelle le rassurait un peu. ça n'aurait pas été la première fois que l'elfe de sang disparaissait en pleine nuit pour aller on ne sait où. Grand bien leur fasse, la vie était sûrement une condition préférable à ce que l'ancien chef de la Compagnie avait traversé. Sa curiosité satisfaite, Marden se dirigea vers la cuisine des appartements, n'ayant pas encore pris le temps, depuis leur arrivée, de manger un morceau. Il n'allait pas s'esquinter à chercher Jadear, celui-ci reparaîtrait bien assez tôt.

-

Ghalron, probablement comme Arkturus, resta un peu en retrait par rapport à leurs deux camarades. D'abord parce que le chevalier sans ordre estimait qu'ils avaient bien droit à un semblant d'intimité, et ensuite parce qu'il n'avait pas trop envie de patauger, pour sa part. Il s'était assis dans l'herbe, un peu moins proche du cours d'eau, et observait les environs, calmement, sans rajouter de mots à une situation qui n'en avait pas vraiment besoin.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Meeran le Lun 22 Juin 2015 - 13:27

Meeran regarda le gilnéen avec un regard mort. Il avait eu quelque chose à répondre, d'intelligent bien entendu, mais la réponse du mage lui fit oublier la sienne. Il ne savait plus trop ce qu'il voulait dire, c'est pourquoi il discutait avec lui-même en son fort intérieur pour tenter de se rappeler de ce qu'il voulait dire tout en oubliant ce qu'il y avait autour de lui, désactivant ainsi les options "expressivité" et "social".

De son côté, Jadear regardait Endirvis, l'air d'attendre plus de précisions. Au bout de quelques secondes, l'infiltrateur osa poser sa question à haute voix :


Jadear : ... Je... Suis.... Je peux avoir plus de précisions? ...

Sa voix et le mur contre lequel il s'appuyait à présent se brisèrent sur la fin de sa question, avant de se reformer tous deux comme si un trou s'était formé dans le mur puis rebouché de suite, ou que l'oeil avait été pendant un moment incapable de voir ce point précis du mur, et que la voix de Jadear s'était encore plus déformée qu'elle ne l'aurait dû.

Jadear : Mais ce n'est pas possible? Je ne peux pas être mort, je marche ! Je respire... Je vois... Je...

L'elfe baissa les yeux. Il avait envie de pleurer mais aucune larme ne venait troubler sa vision. Il ne put s'empêcher de s'attarder sur la marque sur son torse, qui brillait légèrement d'un éclat lugubre, verdâtre.

Jadear : Quand?... Et qu'est-ce que je vais faire maintenant? Mon maître?...

Jadear se laissa tomber au sol, sur les genoux puis se roula en boule comme pour tenter d'échapper à tous les sentiments qui venaient le frapper, ou comme si il pensait qu'en rouvrant les yeux, il se réveillerait dans un lit, et qu'il pourrait se calmer.
avatar
Meeran

Messages : 519
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 22 Juin 2015 - 18:32

Mozdram, toujours perturbé par l’exubérance d'Alhia mit un court instant avant de répondre. Il fronça ensuite les sourcils en apprenant que Thrain était vivant, pas qu'il en était déçu, il ne le connaissait pas. Cependant, il se sentait maintenant comme un usurpateur. Il riva finalement ses yeux dans ceux d'Alhia.

Mozdram : Je ne sais pas, la dernière fois que je l'ai vu, il se dirigeait vers la salle d'entraînement.

Il la jaugea ensuite du regard, se faisant la réflexion interne qu'elle n'avait jamais dû y aller.

Mozdram : C'est plus loin, à gauche puis sous la trappe.


-

Endirvis s'approcha de Jadear et l'incita à se relever, sans un mot. Il se mit ensuite dos à lui, avant de se gratter le menton. Il se rendit compte au passage qu'il avait perdu son magnifique bouc et se permit un léger grincement de dents, la puissance avait quelques effets néfastes sur sa capillarité. Le troll reprit finalement le fil de sa pensée et se permit de rectifier Jadear sur un point.

Endirvis : J'ai eu un maît'we une fois. Un qui m'o'wdonnait chaque pas, chaque mo'wt, un qui avait une de ses fantaisies stupides de conqu'wi'w le monde, ce qui a mené à sa mo't pa'wce que quand on a ce gen'we de lubie, on se fait pas mal d'ennemis.

Le chevalier de la mort se retourna alors et fit crépiter son bras mutant d'énergie noire. Après une courte incantation, il se matérialisa un souvenir perceptible : la bataille de la Chapelle de la Lumière qui avait vu la naissance de la Croisade d'Argent et de l'Ordre des Chevaliers de la Lame d’Ébène. Ce rappel du passé visible dans ce plan malléable se concentra sur un troll en retrait qui avait encore sa lame plantée dans un garde de l'Aube d'Argent alors qu'Arthas exposait son plan à Tirion Fordring. On put voir ses yeux s'écarquiller alors que le contrôle du Roi Liche se dissipait.

Endirvis : Quand j'ai été déliv'wé de lui cependant, je me suis w'endu compte qu'il m'avait p'wivé de nomb'wes de plaisi'w. Pa'wmi le plus impo'wtants, il y avait celui de me mait'wiser pa'w moi même ca'w je te le dis Jadear, tu n'as d'aut'we maît'we que toi même. Cependant quand tu as été comme moi sous le joug mental de quelqu'un, il est difficile de se défai'we de ce'wtaines habitudes.

Le souvenir se transforma alors, se concentrant cette fois sur la fin de la Nuit Rouge alors qu'Endirvis et Ghalron regardaient leur œuvre macabre. On pouvait remarquer qu'Endirvis n'arborait aucun sourire sadique, contrairement à ses habitudes.

Endirvis : Quoiqu'il en soit, ne fait pas comme moi. J'ai w'efusé ma non-mo'wt pendant longtemps, c'woyant naïvement que je pouvais enco'we goûter aux joies de la vie : manger, boi'we, do'wmi'w ent'we aut'we. Ce n'est plus le cas. Tout ça n'est qu'illusion, tes w'êves sont hantés pa'w de te'wwibles c'wéatu'wes. Plus vite tu emb'wasse'was ton w'éel statut, plus vite tu découv'wi'was la vaste étendue de tes pouvoi'ws. C'est une bénédiction des Loas que tu as w'eçu, ne le w'enie pas.

De nouveau, le souvenir changea, cette fois-ci sur Endirvis qui observait un mort-vivant abattre des guerriers de l'Aube d'Argent avec un zèle excessif et une certaine rage. C'était un humain, aux longs cheveux noirs, à la peau nécrosée et aux yeux scintillant d'un givre magique permanent, trahissant ainsi son statut de chevalier de la mort. Le troll avait cette fois-ci un large sourire en regardant ce novice à l’œuvre.

Endirvis : Bien que je w'efuse que tu m'appelles maît'we, je veux bien te mont'wer la voie pou'w que tu comp'wennes tes capacités. Je l'ai déjà fait auparavant et je peux le w'efai'we.

Le souvenir se dissipa devant les yeux de Jadear. À sa place se trouvait le grand troll déformé, les bras fermés et le regard sérieux en l'attente d'une réponse.

-

Arkturus, qui se tenait bel et bien en retrait au côté de Ghalron, en avait profité pour observer les alentours, surpris de découvrir que la Forêt de Terokkar était pleine de vie. Pour lui, l'Outreterre n'était qu'une vaste région ardente à la terre rouge, s'ouvrant parfois sur des geysers crachant de la lave et du sang. En voyant une meute de worgs au loin, il se souvint alors du rituel et quitta son euphorie passagère. Il s'approcha de Siasske avec un air sérieux, profitant que Thrain ait décidé de se jeter à l'eau, au sens propre.

Arkturus : Je pense que Ghalron et moi n'allons pas tarder à rentrer... Cependant, j'ai besoin de quelqu'un pour surveiller Thrain, il est encore faible... et il faudra lui expliquer son nouveau titre... Je sais que le code des Justicars est strict mais une exception s'impose, je...
Thrain : Bah alors, vous allez me laisser tout seul ?
Arkturus : L'eau, très peu pour moi.
Thrain : Roh, t'es un worgen, pas un petit chat !
Arkturus : Oh tu sais quand on est druide, on a tendance à confondre. *sourire*

Thrain se mit à rire avant de s'immerger de nouveau et de nager sur quelques mètres, laissant le druide interroger du regard l'elfe de la nuit. Le worgen blanc se sentait lâche de nouveau, il abandonnait encore ses obligations mais il pensait que Siasske était la meilleure personne pour lui parler de ce rôle qu'il lui avait imposé.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 22 Juin 2015 - 19:06

La petite Druidesse remercia joyeusement Mozdram pour ses indications et se précipita à l'endroit sus-dit, ravie de pouvoir annoncer la bonne nouvelle au plus proche ami de Thrain.
Elle souleva la trappe de ses maigres forces et passa un peu la tête dans le trou afin de jauger de l'endroit. Elle fronça les sourcils en se relevant, curieuse, avant de descendre par l'échelle, dos à la salle. Elle était toujours supra-contente de la bonne nouvelle, mais la soudaine ambiance assez glauque de l'endroit fit s'étouffer ses cris dans sa gorge. La scène en face d'elle y était pour beaucoup, lorsqu'elle découvrit Endirvis plus blanc que blanc dans le coin opposé de la salle d'entrainement. Elle porta aussitôt les mains à son visage, la frayeur montant peu à peu, et identifia également Jadear à côté du Troll, qui n'était clairement pas en meilleur état.
Les deux individus ne semblaient pas avoir noté sa présence, aillant l'air absent. Elle avança pas à pas vers eux, se penchant pour essayer de deviner ce qu'il se tramait ici bas, avant d'élever doucement la voix.


Al' : Endirvis..? Jadear..? Est-ce que... Est-ce que vous m'entendez? Tout va bien..?

Le bien lui sembla un peu dérisoire : il était clair que dans leur états respectifs, ils n'allaient pas bien. Elle était à deux pas d'eux, hésitant à s'approcher plus ou à les toucher pour essayer de les "réveiller".

~

Siasske s'était contentée de s'allonger dans l'herbe au bord de la rivière en gardant les pieds dans l'eau, laissant Thrain se baigner tout seul. Elle somnolait tranquillement d'un œil, attentive à ce qui les entourait, échangeant quelques mots avec Ghalron et Arkturus de temps en temps. Lorsque le Worgen s'approcha d'elle, elle se redressa sur les coudes pour le fixer et l'écouter sérieusement. Même s'il n'eut pas le temps de finir son explication, son regard long par la suite disait clairement ses intentions. La Chasseresse hocha doucement la tête en sa direction.


Sia' : Je ne suis pas faite pour vivre enfermée, allez-y.

En fixant le Druide dans les yeux, elle comprit bien qu'il n'aimait pas partir sans donner d'explications à son ami, mais elle se releva en position assise et lui fit signe que tout allait bien.

Sia' : Je ferais ce qu'il faut. Rentre l'esprit léger, tout ira bien pour lui et moi.

Elle serra affectivement l'épaule d'Arkturus, le remerciant une nouvelle fois de ce qu'il avait fait pour l'Orc, et lui indiquant qu'elle ne lui en voulait pas de ne pas pouvoir assumer les risques de la chose, comprenant tout à fait que ce ne soit pas facile.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Meeran le Lun 22 Juin 2015 - 22:44

Jadear regardait les souvenirs du troll avec une attention qu'on lui connaissait peu. Il semblait presque tenter de s'identifier aux visions. Non plus pour se trouver un maître, mais pour se trouver une autre vie. Le retour à la réalité sombre lui fit réaliser le discours d'Endirvis.
Jadear : ...Accepter ?

Jadear se mit à trembler à nouveau, comme lorsqu'il s'était relevé pour le troll. Accepter la mort ? C'était impensable, la mort c'était... Quoi? Il était encore en vie non? Sa gorge se dénoua quelque peu en réalisant qu'il n'était pas réellement mort, qu'il avait la faculté de penser ainsi que celle de se mouvoir. Il prit quelques petites minutes pour se rendre compte en silence que s'il était mort, il n'était pas putréfié, décérébré, contrôlé. Que finalement il avait eu de la chance dans son malheur et que malgré que son corps fut mort, son corps ne l'était pas complètement, qu'il était un peu comme tous les morts-vivants qu'il avait pu rencontrer avec qui il avait eu une conversation saine et sensée. Malgré tout... Il n'était plus complètement vivant... Il en vint alors à se questionner sur ce qu'était vraiment la vie, puis se rappela qu'une question lui avait été posée.
Il ne tremblait plus, et même si l'angoisse n'était plus aussi forte, il se sentait mieux. Endirvis avait choisi les bons mots, mais l'inquiétude subsisterait tant qu'il n'aurait pas du temps pour y penser seul.
Tout à coup, une suite de questions s'imposa à lui.
Jadear : Je suis un fantôme?.. Et... Qu'est-ce que je peux apprendre de plus dans ma condition?... Tu as parlé de bénédiction? En quoi est-ce que ça peut être une bénédiction?! Comment tu fais pour vivre en étant ce que tu es?... Je... Désolé, je pose bien trop de questions... Je... Serais heureux que tu m'apprennes ce que tu as à m'apprendre, je crois... Si ça peut me faire aller mieux... Je sais bien que je ne pourrais jamais être vivant à nouveau.

Jadear baissa à nouveau la tête, défait. Il ne ressentait plus que le grand vide inhérent à l'Ombre qui l'habitait et qu'il habitait. Il n'avait plus aucune idée de ce qu'il faisait ici et préférait encore attendre en vidant son esprit plutôt que continuer à se poser tant de questions qui lui faisaient du mal.
avatar
Meeran

Messages : 519
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Zarkov le Mar 23 Juin 2015 - 9:49

Pendant ce temps dans les cuisines...

Zarkov était très fatigué et avait l'étrange impression que son esprit avait été violé. A cela s’ajoutait l'étrange monde dans lequel est venait d'arriver, la couleur du ciel, l'odeur de l'air et ses étranges habitants. Merril et Zevran, son araignée et son corbeau, avaient l'air d'avoir beaucoup mieux vécu le changement de monde que leur maitre. En effet l'araignée commençait déjà à tisser une toile dans les cuisines. Quand à lui, il ne savait pas vraiment quoi penser de sa situation actuelle, avait il bien fait de venir ici de et suivre cette compagnie ? Après tout il ne les connaissait pas. Une chose était sûre, il n'allait sans doute pas s'ennuyer avec eux.

Le worgen était en forme humaine et tentait de comprendre le fonctionnement du four dans lequel il voulait y faire rôtir un poulet, il n'avait pas manger depuis un moment et son estomac lui faisait remarqué de plus en plus ardemment. La porte de la pièce s'ouvrit alors pour laissé arriver Marden. Zarkov en profita pour lui demander une question qui lui brulait les lèvres.


Zarkov : Tu sais comment te servir de ce four ?
avatar
Zarkov

Messages : 29
Date d'inscription : 16/12/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Mar 23 Juin 2015 - 14:46

Ghalron lança un dernier regard en direction de Thrain, qui batifolait dans l'eau. Revoir son ami en bonne santé était un immense soulagement, mais il commençait à se dire que boire un coup et se reposer un peu dans un lit n'était pas une mauvaise idée. Pas certain de l'issue de la discussion qui était à venir entre Thrain et Siasske, il adressa un sourire à la fois franc et désolé à l'elfe de la nuit, avant de s'en retourner vers les quartiers des justicars en compagnie du worgen druide.

Pendant ce temps, dans les quartiers, Gawel dormait toujours, se révélant d'une opiniâtreté rare en matière de temps de sommeil à rattraper, malgré l'agitation ambiante. Au même moment, Azriv annonça aux deux Compagnons présents qu'il avait soudainement grand faim, allez savoir pourquoi. Il s'excusa platement de leur fausser ainsi compagnie, avant de se diriger vers les cuisines, pour tomber, le regard un peu ahuri, sur Marden et Zarkov, qui étaient en train d'essayer de faire marcher un four.

Marden : ça doit pas être bien compliqué. *tourne des boutons pour voir ce qui se passe*
Azriv : Hum. Tout va comme vous voulez ? *regarde le poulet d'un œil peu convaincu*
Marden : Ah tiens qui voilà.
Azriv : J'avais un creux. Par contre je vais vous laisser vous débrouiller avec ça, hein.

Il se mit ensuite à fouiller dans les réserves, ne se rappelant visiblement pas qu'il pouvait invoquer de quoi se sustenter. Il finit par trouver son bonheur, sous la forme d'un genre de brioche, qu'il entreprit de découper, manquant plusieurs fois de se planter le couteau dans les doigts, effrayant un peu Marden au passage. Pour le rôdeur, il était assez clair qu'Azriv n'était pas très éveillé. Il finit de le surveiller un peu, puis reporta son regard sur Zarkov et son poulet. Il observa un moment le four, et finit par trouver comment l'allumer.

Marden : Voilà. Dites, vous comptez le manger en entier, ce poulet ?

L'elfe de sang adressa un sourire amical à Zarkov, pendant que le four commençait à chauffer.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mer 24 Juin 2015 - 2:46

Mozdram regarda la druidesse s'éloigner avant de reporter son attention sur un brouhaha provenant de la cuisine. En rejoignant l'endroit pour mieux comprendre, il vit que trois compagnons luttaient pour faire marcher une machine à vapeur pittoresque. En comprenant que c'était un four, il se fit la réflexion interne que l'ingénierie d'Azeroth le surprendrait toujours. Elle lui semblait en effet archaïque et hasardeuse, pourtant parfois elle fonctionnait. Son peu de culture concernant les autres races ne lui fit pas dire de quelle origine provenait cette "merveille" mais les nombreux rouages visibles lui donnaient un certain charme, pour sûr. Finalement, quand ils réussirent à la faire fonctionner, il se dévoila aux yeux des autres, réservant manifestement une part du festin en devenir. Après tout il était resté enfermé dans son bureau toute la journée, il était normal qu'il soit pris d'une petite fringale.

-

L'atmosphère de la salle d'entraînement avait été obscurcie par la magie noire s'émanant de Jadear et d'Endirvis. Pourtant les deux restaient inertes, sourds aux questions d'une Alhia peu rassurée. De leur côté cependant, Endirvis continuait son interaction, se demandant si Jadear avait la volonté nécessaire pour suivre un tel entraînement. Finalement, il releva la tête et son œil jaune scintilla davantage un instant, comme si une de ses deux personnalités avait pris le contrôle.

Endirvis : Ton état de ma'wchelomb'we fait de toi quelqu'un qui doit app'wend'we à l'instinct. Commençons sans plus attend'we ton initiation... P'wemiè'we ép'weuve : tue moi.

Les paroles avaient été froides et directes, ainsi que probablement surprenantes. Le troll tout à fait sérieux se permit seulement de décroiser les bras mais ne bougea pas de place comme si l'ordre qu'il venait de donner était parfaitement normal. Un sourire malsain se fit tout de même sur son visage muté, trahissant un dérangement mental certain. Oui, il allait adorer la suite des évènements.


-

Arkturus remercia Siasske rapidement, ne perdant pas de temps en mondanités avant de partir avec Ghalron. Après tout, une longue route les attendait et il avait tout de même hâte de se reposer. Avant de quitter l'endroit définitivement, il avait fait en sorte de faire garder la monture de la kaldorei de manière sûre par des gardes de l'ASDA, au moyen de quelques pièces d'or. "On est jamais trop prudent, surtout dans un recoin pauvre comme celui-ci où des syndicats du crime exercent probablement un pouvoir sur les autorités et les habitants" avait-il dit à son camarade chevalier de sang. Le worgen blanc tourna un dernier regard vers le bidonville alors qu'il grimpait sur sa monture réticente, regrettant presque de ne pas rester pour aider les autochtones. Finalement, il se résigna et ordonna à son cheval d'aller au galop en direction de la Ville de Lumière.

En voyant les autres partir, Thrain interrogea du regard Siasske avant de sortir de l'eau. Une fois au sec, il s'assit à ses côtés, grelotant légèrement mais il se permit d'esquisser un sourire après une réflexion interne qu'il se décida à partager.


Thrain : C'est bizarre... Je sens davantage le froid maintenant... C'est à peine si je pouvais sentir les baisses de température auparavant... Excepté la foi où j'ai failli mourir parce qu'un Infini m'avait assommé et poussé dans un fleuve des Grisonnes.

Il se gratta le menton, se disant que décidément il frôlait souvent la mort.


Thrain : Hm, j'imagine que le sang démoniaque est réellement parti alors.. Et ma rage sanguinaire avec lui.

Il souffla alors, soulagé que cette malédiction soit enfin purgée. Cependant, il se doutait maintenant qu'il allait devoir répondre à certaines questions et en poser quelques unes à son tour... Après tout, les orcs se devaient d'être libérés du sang de Mannoroth depuis le sacrifice de Grom, il était un cas exceptionnel et il le savait. Pourtant, il n'en avait jamais fait part, à personne. Le Ragesang pensait son état incurable et pourtant un druide worgen, au moyen d'un rituel kaldorei, l'avait libéré. Bien qu'il en était infiniment reconnaissant, quelque chose n'était pas net dans cette histoire.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mer 24 Juin 2015 - 18:13

Dans la salle d'entrainement, Alhia était toujours à deux mètres des deux Compagnons, n'osant pas bouger suite à son appel qui restait sans réponse. Elle ne faisait pas un mouvement, pas un bruit, sans trop savoir ce qu'elle pourrait bien interrompre.
Après de longues minutes sans bouger, et voyant qu'elle ne parviendrait définitivement pas à les faire réagir, elle recula prudemment sur quelques mètres avant de se retourner pour aller jusque l'échelle et sortir de la pièce étouffante. La lumière et la chaleur rassurante du reste de l'appartement lui firent oublier un peu l'ambiance étrange qu'il y avait en-dessous de ses pieds. Elle se dirigea vers la cuisine d'où un léger fumet odorant commençait à s'échapper, se léchant les babines.


Al' : Oh chouette, vous faites à manger! J'espère que c'est assez gros pour tout le monde..!

La Druidesse s'installa à la table de la cuisine en posant ses coudes dessus et sa tête sur ses mains, regardant Marden et Zarkov face à elle qui surveillaient la cuisson de la viande, un air un peu soucieux sur le visage cependant, se demandant si elle devait parler de ce qu'elle venait de voir au sous-sol ou non.

~

Siasske avait remis ses bottes peu après le départ de Ghalron et Arkturus, commençant à ressentir le froid de l'eau les pieds ainsi mouillés. Elle réfléchissait à la tâche difficile que le Worgen venait de lui confier concernant l'état de Thrain, s'interrogeant sur la meilleure façon de lui annoncer qu'il n'était pas plus sauvé qu'avant, mais juste vivant. Finalement lorsqu'il revint s'asseoir à côté d'elle et après l'avoir écouté, elle décida qu'il n'était plus utile de réfléchir et se mit à genou face à lui.


Sia' : Je ne vais pas y aller par quatre chemin, et je vais probablement être égoïste. Arkturus m'a proposé de te sauver par un rituel, sans que l'on ait aucune information sûre : non-utilisé depuis très longtemps, toi étant très affaibli, la probabilité que tu meurs était très élevée. Il m'a laissé le choix, et je n'ai pensé qu'à moi en acceptant. Mais tu aurais très bien pu...

La Chasseresse ne termina même pas sa phrase, non pas parce qu'elle avait peur des mots mais plutôt parce qu'elle ne savait pas trop comment tout expliquer.
Devant l'incompréhension de Thrain, elle soupira et lui répéta presque mot pour mot ce que le Druide lui avait dit quelques heures plus tôt : le rituel et le Champion de Goldrinn, leur estimation sur la capacité de Thrain et sur son "éligibilité" à la chose, comment il n'avait fait qu'échangé sa "malédiction" et sa fureur démoniaque pour quelque chose qui n'était probablement pas mieux.
En disant tout ça, elle se fit la réflexion qu'en tant que Belluaire, être inspiré par Goldrinn lui-même convenait probablement plus à Thrain que par une quelconque énergie démoniaque venue d'elle ne sait où.


Sia', une fois les explications finies : Je comprendrais que tu m'en veuilles : je n'aurais pas plus être égoïste qu'en ce moment même, et même si j'ai essayé d'être la plus rationnelle possible en pesant les pour et les contres, je tiens trop à toi pour accepter de te laisser partir ainsi.

L'Elfe se mordit les lèvres, se relevant et reculant un peu de l'Orc afin de le laisser assimiler tout ce qu'elle venait de lui dire.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Meeran le Jeu 25 Juin 2015 - 14:37

Meeran restait à la fenêtre, à regarder les gens passer. Il était bon de se reposer, il n'allait pas s'en priver. Dès demain il reprendrait l'entraînement au combat à la masse d'armes et au bouclier... Le léger fumet qui provenait probablement de la cuisine le fit sourire : c'était une très bonne idée. Peut-être devrait-il descendre pour conseiller des épices ou un accompagnement? Mais il resta finalement planté là, en se demandant quel accompagnement il pouvait proposer avec un poulet et qu'est-ce que ces locaux pouvaient potentiellement avoir à offrir comme accompagnements, herbes et épices...

Un peu plus loin, un peu plus bas, un peu plus mort, Jadear était interloqué. Il savait que le troll n'était pas complètement sain d'esprit, mais il n'avait fait que lui adresser la parole pour lui dire des choses de plus en plus étranges. Que ce soit des noms inconnus ou des propos comme "tu es mort", "voici le plan des Ombres" et "tue-moi". Jadear commençait à ne plus trop savoir comment se sentir. À ce stade, Endirvis aurait très bien pu lui demander de changer le pneu de son oreille gauche pour que l'huile du presse-citron se change en licornes volantes, ça lui aurait paru tout à fait cohérent avec la personnalité du troll. Mais peut-être était-ce là sa façon à lui se lui faire oublier, après tout il était déjà passé par la mort. Il avait bien dû accepter son état à un moment ou à un autre. Alors il allait tenter de se concentrer sur ce que lui demandait le Chevalier de la Mort... Euh enfin, cela voulait dire le tuer non?..
Peu importe, il devait probablement savoir ce qu'il faisait. Ce n'était pas la première fois qu'une personne qui lui enseignait lui demandait des choses étranges.
Jadear : Euh... Bien...

L'elfe regarda autour de lui, mais aucune arme n'était présente. Il regarda ses poings. Devait-il réellement avoir l'intention de le tuer? Il tenta de se mettre dans cet état d'esprit et ses mains commencèrent à se draper d'un mince voile encore plus sombre que l'environnement ne l'était déjà, bien que Jadear fixait Endirvis et ne s'était donc pas aperçu de ce changement.
Il se mit en garde, afin d'indiquer au troll qu'il était prêt, puis se lança à l'assaut...
avatar
Meeran

Messages : 519
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Jeu 25 Juin 2015 - 21:27

Thrain s'assit un temps, histoire d'accuser le coup. Si au début, il avait l'air mécontent, ses traits s'étaient vite adoucis au fur et à mesure qu'il prenait le temps d'y réfléchir. Certes tout cela sonnait comme une fausse joie, un retour au point de départ pusqu'il possédait encore une malédiction mais quelque chose avait bel et bien disparu. L'orc demanda alors à l'elfe de la nuit de s'assoir à côté de lui, il fallait parler.

Thrain : Tu ne sais pas tout Siasske. *prend une longue respiration* Il faut savoir que mon père et ses collègues ont tout changé chez moi et que... Même si je pouvais paraître normal, tout ça n'était qu'une façade pour mes plus bas instincts. Tout avait été calculé quand ils avaient faire boire cette horrible mixture à ma mère alors enceinte. Il voulait faire de moi un guerrier suprême, attiré par d'autres races guerrières afin de procréer un soldat encore plus ultime. Mon père a finalement vu sa folie mais il était trop tard, j'étais né. N'ayant pas le courage de me tuer, il s'est enfui, essayant au passage de renouer ses liens perdus avec les éléments. Dans les montagnes, il m'a éduqué selon l'ancienne voie mais malgré ses efforts, tout existait encore chez moi. Je ne vivais que pour le sang. *grave* De plus, je devais résister à de terribles sirènes... Je ne sais pas comment j'ai résisté mais...

Il passa alors sa main sur la joue de l'elfe avant de lui accorder un regard triste.

Thrain : J'aurai pu continuer mes massacres mais surtout... J'aurai pu te faire du mal... Alors certes, tu m'as condamné à une vie de colère mais il faut se dire que je n'ai jamais rien connu d'autres. Mes autres penchants se sont en allés.

Le Ragesang prit encore un léger temps de pause avant de plonger un regard bien plus sérieux et convaincu dans celui de son amante. D'une voix rassurante, il dit alors ces quelques paroles.

Thrain : Tu as bien fait Siasske.

-

Endirvis n'avait pas calculé la vitesse du premier coup et se le prit en plein visage. Le troll partant légèrement en retrait se rattrapa rapidement. Avec la vitesse d'une bête sauvage, il se releva et empêcha le second poing de Jadear de l'atteindre. Le chevalier de l'impie maintenant en supériorité face à son élève, fit ployer le genou à ce dernier.

Endirvis : Hm, bien. Tu as w'éussi à me toucher mais il y a un p'woblème tu n'as pas d'a'wmes ni d'a'wmu'we. C'est quelque chose que nous w'égle'wons en temps voulu. Pou'w l'instant, il faut que tu te libè'wes de mon emp'wise.

En disant cela, le troll commença à broyer le bras du marchelombre de sa main mutante, n'hésitant pas à abhorrer une grimace menaçante et n'arrêtant sous aucun prétexte. D'ailleurs la magie du troll commençait à s'étendre sur le bras droit du mort-vivant, flétrissant davantage sa chair à nue alors que les os se fendaient les uns après les autres.


Endirvis, continuant : Souviens toi, la douleu'w n'est qu'une illusion.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Sam 27 Juin 2015 - 2:50

L'Elfe de la Nuit haussait de plus en plus les sourcils en écoutant les explications de son compagnon concernant sa naissance. Elle fit une moue très contrariée lorsqu'il eut fini de parler, apparemment le père de Thrain venait de perdre de l'estime pour elle, beaucoup, alors qu'elle l'avait pourtant apprécié en général.
Cependant elle fut soulagée de voir que l'Orc ne lui en voulait pas, et même qu'il estimait qu'elle est fait le bon choix. Elle se serra donc contre lui, finalement rassurée par la tournure des choses.


Sia' : Je préfère tout de même que se soit Goldrinn plutôt qu'un "démon" qui t'habite. Mais ça c'est probablement à cause de mes origines. C'est un peu pour ça que j'ai dit oui à Arkturus...

Siasske se remit debout après, tendant une main à Thrain pour l'entrainer dans son mouvement.

Sia' : Que dirais-tu de se trouver un endroit tranquille, loin de la civilisation si possible, afin de se retrouver au calme tous les deux. Je vis déjà entre quatre murs trop souvent, j'aimerais encore plus fuir le monde maintenant que je suis hors de Shattrath.

La Chasseresse pencha légèrement la tête sur le côté, avec un sourire en coin, alors que son félin s'éloignait tranquillement d'eux, aillant déjà compris le message.

~

A Shattrath donc, Alhia avait fini par réussir à manger, d'abord en fouillant dans les placards à l'image d'Azriv, ensuite probablement par une petite part de poulet si les hommes n'avaient déjà pas tout engloutis une fois sorti du four.
Une fois rassasiée, elle s'était installée dans le dortoir, sur son lit, avec un bouquin qu'elle parcourait d'un air à la fois curieux et soucieux. Livre dont le titre indiqué clairement qu'il portait sur des arts obscurs tel que la nécromancie, les ombres et tout ce genre de choses. Apparemment, la jeune Druidesse s'inquiétait vraiment de ce qu'elle avait vu dans le sous-sol, et de l'état d'Endirvis : sa blancheur n'était vraisemblablement pas normale, mais elle n'arrivait pas à savoir comment il avait pu devenir comme ça d'un coup, ou ce qui avait pu provoquer un tel changement.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Meeran le Sam 27 Juin 2015 - 14:00

   S'il était mort, Jadear n'en restait pas moins sensible. La surprise l'envahit lorsque le troll lui saisit le bras, et laissa place à la douleur à peine quelques secondes plus tard. Comment ça la douleur n'est qu'une information outrecuidant personnage que tu es avec ta peau blanche et tes yeux au néon, lâcha-t-il dans un grognement assez bref pour que tout ceci se résume à un audible "grnf".
   Alors qu'il sentait la pression faite sur son bras, il porta les yeux sur la main d'Endirvis et vit une tache noire grandir, emprunter ses veines et faire enfler sa peau autour de la prise du troll. Cette vision lui donna un haut-le-cœur et la douleur reprit, bien plus forte encore qu'auparavant. Il frappa Endirvis dans le creux du coude pour le forcer à plier le bras puis le fit tomber d'un balayage parfaitement exécuté et très rapide. Endirvis ne lâcha cependant pas prise de sitôt et emmena le bras de Jadear vers le bas, qui suivit comme un vulgaire chiffon accroché au bout d'une ficelle que l'on tire. Son bras cependant bien qu'il ne fut pas complètement cassé, avait été endommagé par la chute.
   L'elfe, trop préoccupé par le combat tenta de maîtriser Endirvis en s'appuyant sur lui avec le coude, ignorant la douleur tandis qu'il serrait la main de son autre bras, valide, autour du cou du Chevalier de la Mort.
avatar
Meeran

Messages : 519
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Sam 27 Juin 2015 - 16:58

Thrain sourit en en voyant la main tendue de Siasske, elle le pardonnait. Heureux de sa compréhension et de la complicité qu'ils avaient entre eux, il se laissa entraîner par l'elfe de la nuit dans les sous-bois, Shen'kyro et Hope restant en arrière, près de la rivière, attendaient patiemment que leurs maîtres reviennent. Plus tard, dans la nuit, le hurlement des worgs de la Forêt de Terokkar accompagna leurs tendres ébats.

-

Endirvis, ignorant toutes les tentatives de Jadear, continua à étendre la marque impie qui décomposait peu à peu la chair, menaçant de faire fondre littéralement le nouveau mort-vivant en intégralité. Malgré sa difficulté à maintenir sa prise, le chevalier de la mort restait totalement serein, à l'inverse des combats où il dévorait avec délice ses ennemis. Alors que Jadear pensait reprendre l'avantage, le troll se permit de lui donner un conseil.

Endirvis : Pas comme ça, tu vas juste w'éussi'w à te tuer. N'oublie pas qui tu es. N'oublie pas tes nouveaux pouvoi'ws.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Zarkov le Lun 29 Juin 2015 - 20:47

Après avoir finit de déguster le poulet qui ne pouvait qu'être cuit à la perfection avec autant d'attention, Zarkov proposa à Marden et Azriv d'aller continuer la soirée dehors pour prendre l'air. Les deux elfes semblaient ne pas être contre la proposition. Le gilnéen prit donc un verre de vin et sortit avec ses deux compagnons, son corbeau sur l'épaule et son araignée dans le dos.
Ils s'arrêtèrent au pied d'un arbre et le worgen sortit du tabac ainsi que son nécessaire à fumer. Il resta silencieux un moment, profitant le la fraicheur de l'air tout en roulant sa cigarette. Zevran s'était posé sur une des branches de l'arbre pendant que Merrill commença déjà à y tisser une toile.

Zarkov : Décidément ce ciel est très étrange. La tête levée. Vous êtes déjà venu ici je suppose ?

Sans même attendre une réponse il tira une première fois sur sa cigarette avant de doucement souffler la fumer.

Zarkov : Vous en voulez ?
avatar
Zarkov

Messages : 29
Date d'inscription : 16/12/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 29 Juin 2015 - 22:16

Marden avait accepté la proposition avec bonheur, peu habitué à être entre quatre murs. Quant à Azriv, il ne refusait pas d'aller profiter un peu de la fraîcheur nocturne. Le mage était mis un peu mal à l'aise par la présence de l'araignée, mais elle avait l'air domestiquée, ou du moins c'est ce qu'il choisit de se dire. Les trois Compagnons s'assirent dans l'herbe en un genre de cercle, chacun avec son verre. Marden accepta volontiers de partager la cigarette, mais contre toute attente, Azriv déclina poliment, sans doute que le tabac tout seul ce n'était pas plus son truc que ça.

Marden : Ouais on est déjà venus, les dernières fois. Par contre c'est pas vraiment mon coin, c'est assez nouveau pour moi aussi.

Le rôdeur prit le temps de fumer tranquillement en écoutant les bruits nocturnes. Il reporta son attention sur le gilnéen, tout en lui rendant son bien. Cette accalmie était une occasion de faire connaissance, il en était conscient. Il tendit sa main ouverte et serra celle de Zarkov, tout en lui souriant.

Marden : Je m'appelle Marden, au fait. ça fait un petit moment que je suis avec cette bande de cinglés, on s'y habitue, à force. Mais t'es pas au bout de tes surprises. J'pense pas avoir besoin de présenter Azriv, je crois que vous avez déjà fait connaissance tous les deux.

En tant que réaction, l'intéressé émit un petit rire avenant, tout en replaçant une mèche de cheveux.

Azriv : C'est vrai, nous avons eu l'occasion d'avoir une... petite discussion privée.

Il adressa ensuite un [Regard de Braise] de niveau 3 à Zarkov, laissant Marden avoir la subtile, mais pernicieuse impression d'être soudainement la cinquième roue du carrosse.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Meeran le Mer 1 Juil 2015 - 0:37

   Jadear écarquilla les yeux. Le conseil du troll l'interpellait. Quels nouveaux pouvoirs?

Sa mémoire lui rappela alors tous ces moments étranges, où les choses se passaient si vite que seules ses pensées, presque son instinct, lui faisaient parcourir une dizaine de mètres en quelques secondes et frapper ses adversaires plus fort, plus vite... Cet instinct de prédateur en quête de survie qui s'installait peu à peu en lui. Il n'était pas certain que c'était ce qu'il voulait, mais n'avait-il pas déjà fait de nombreux pas sur cette voie ? Avait-il encore un choix? Toutes ces questions, il devrait les garder pour plus tard.
Mais en réalité, il n'avait jamais réellement eu de choix quant à cette partie de lui. Si certains ont le pouvoir de choisir, son destin n'avait eu que trop peu de variables. Il devrait donc embrasser sa condition ou mourir... Était-ce bien lui qui venait de se souffler ceci à l'esprit?
Si il devait accepter sa condition, ou mourir, c'était en tout cas maintenant qu'il devait faire ce choix. La marque d'Endirvis occupait la moitié de son bras et commençait à ronger son coude, tandis que sa main était déjà engloutie de noirceur et de pourriture. Ses yeux se posèrent sur ladite marque, ce qui acheva de lui faire prendre sa décision. L'effroi, la douleur, le fatalisme, mais surtout l'instinct, lui firent retirer son bras d'un mouvement vif. Il observa le mouvement de son appendice tellement celui-ci était étrange. Le mouvement commença avec la main. Elle devint floue, et si sombre qu'elle se fondait avec l'environnement, presque invisible. Elle commença à se tordre et rapidement, le même mouvement suivit sur le reste du bras. Ce tentacule qu'était devenu son bras était difficilement définissable. Fumée ou appendice huileux ? Dans tous les cas, cela mis fin à la prise d'Endirvis et Jadear était à nouveau libre bien que cette dernière action l'étonna au point qu'il ne faisait plus attention à son équilibre et tomba au sol tandis que son bras se reformait.


Jadear : Aïe! ...*raclement de gorge* En fait ça va.

   Le marchelombre observa son bras, noircit, pourri. Quelque peu effrayé, il lança un regard à Endirvis, son bras posté devant lui à la fois pour le lui montrer et pour s'en servir comme d'un éventuel bouclier.
avatar
Meeran

Messages : 519
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mer 1 Juil 2015 - 17:10

Endirvis sourit en voyant son jeune apprenti se libérer finalement de sa poigne qui allait s'annoncer autrement fatale pour ce dernier. Il quitta ensuite son rictus pour aider l'elfe mort-vivant à se relever. Le troll recula ensuite de quelques pas sans adresser un mot, laissant sa lame runique sortir de son fourreau de chair dans le bruit ragoutant que les compagnons commençaient à connaître. Le marchelombre dû penser à ce moment que l'entraînement continuait mais le Flétrisseur en décida autrement.

Endirvis : Tu vois cette lame ? Elle se nomme B'wisâme. Aussi t'wiste que ça puisse pa'waît'we, je ne me souviens plus si c'est moi qui l'ait nommé ainsi, ou un de mes ennemis... *plus sombre* Ou bien même elle même.

Il resta un moment à admirer les runes bleues, qui s'illuminèrent comme pour indiquer qu'elle savait qu'on parlait d'elle, indiquant qu'elle possédait probablement une conscience à part entière.

Endirvis : Pourtant ça ne fait que quelques mois qu'elle existe mais g'wâce à nos aventu'wes, elle a dévoré l'éne'wgie de nomb'weux adve'wsaires, géné'walement t'wès puissants, comme tu as pu le w'ema'wquer.

Sa lame rentra de nouveau dans sa chair mais un léger bruit, presque suppliant, provenant de la lame put attirer l'attention du marchelombre. Il semblait que Brisâme ne souhaitait pas tout de suite être rengainée.

Endirvis : En ce moment même, elle me w'éclame ton icho'w et ton âme. Et j'aime'wai bien tout lui donner. *secoue la tête, avec un sourire* Voilà un des p'woblèmes avec l'Omb'we. C'est une petite g'wosse qui che'wche à bouffer tout ce qu'elle considè'we comme de la nou'wwiture. Elle en est tellement avide qu'elle se pe'wmet même de t'o'wdonner de le faire. Il faut v'waiment en avoi'w des g'wosses pou'w w'ésister.

Le chevalier de la mort s'assit ensuite à la manière des trolls, les jambes pliées mais le postérieur ne touchant pas le sol. De sa main mutante, il balaya le sol noir comme pour tenter de dessiner mais la terre refusait toutes ses tentatives, se reformant en un clignement d’œil.

Endirvis : De ce que j'ai app'wis chez les Chevaliers de la Lame d’Ébène, chacun entend une voix diffé'wente. Moi, c'est celle de mon pè'we adoptif. Et pa'wfois celle du W'oi Liche. *regard à Jadear* Not'we pouvoi'w vient à un p'wix et il n'y a pas besoin que la voix soit w'éelle pou'w qu'on se sente manipuler.

Il se releva par la suite et proposa à Jadear de continuer leur entraînement le lendemain. En effet, les autres devaient s'inquiéter et il ne valait mieux pas éveiller des soupçons inutiles sur eux. Avant de quitter leur nouveau terrain d'entraînement, l’œil jaune du troll perdit en intensité et il s'approcha par la suite de Jadear. De sa main gauche, il attrapa le bras de l'elfe et reprit une grande partie de l'énergie impie qui avait failli tuer son nouvel élève, ne laissant plus qu'une large marque qui ne partira probablement jamais.

-

Arkturus revint finalement en compagnie de Ghalron, il discuta un instant avec les trois en dehors de l'appartement avant de rejoindre Mozdram, toujours terré dans son bureau. Le worgen blanc le mit au courant du retour de Thrain, même s'il le savait déjà, ainsi que du besoin que quelqu'un reste à ses côtés, expliquant ainsi l'absence de Siasske. À sa surprise, le Krokul lui fit un sourire et lui jura de ne pas en faire part aux Vigiles. Quand le druide, inquiet, lui dit que c'était un paris risqué, que les Psykers allaient probablement le sonder, Mozdram lui répondit seulement qu'ils avaient juste le droit d'essayer dans un sourire confiant.


-

Quelques jours passèrent ainsi, sans incident, aucun, où chacun apprenait à mieux à se connaître. Les compagnons purent remarquer que Jadear et Endirvis passaient davantage de temps ensemble. En effet, ils s'isolaient, généralement dans la nuit, pour continuer leurs entraînements, sans en faire part à personne. De son côté, Siasske n'était pas revenue de son périple avec Thrain, profitant de leur semblant de liberté tant qu'ils le pouvaient encore. Arkturus quant à lui s'assurait tout de même du bien être du Champion de Goldrinn, restant ainsi généralement proche d'Alhia. Le worgen avait d'ailleurs oublié la gaité de cette jeune druidesse venue du monde parallèle. D'abord surpris, il se réjouit finalement de quelqu'un se comportant ainsi dans la Compagnie. Il se dit que cela évitait probablement aux autres de perdre définitivement le moral. En tout cas, lui, elle l'aidait.


Finalement, alors que la fin de la semaine s'annonçait, Mozdram fit venir tout le monde dans la bibliothèque, près de la cheminée, le lieu de réunion. Craignant un moment une nouvelle mission, la plupart des compagnons changea d'avis en voyant le sourire cordial de Mozdram. Petit détail pas si anodin, derrière lui se trouvaient des caisses en bois encore fermées.

Mozdram : Suite à nos récents exploits, j'ai réussi à soutirer des Vigiles le droit de profiter du carnaval qui se déroule en contrebas. Ça nous fera du bien à tous, pour oublier une partie des horreurs que nous avons vu récemment. *tousse* Cependant, nous allons devoir faire bonne mesure tant que nous nous trouverons dans le Haut-Quartier. Une coutume humaine ou elfe, je ne sais plus, veut que les dignitaires des grandes factions se cachent derrière des masques et de "somptueux" habits.

Le Roué se retourna finalement pour ouvrir les boîtes, réclamant au passage de l'aide d'un compagnon afin qu'il s'occupe des autres. À l'intérieur des caisses se trouvaient de magnifiques habits, bien qu'un peu fantaisistes. Le tissu était généralement d'un blanc immaculé, les parures - plumes, masques, boutons, épaulières etc - quant à eux se trouvaient dorées : les couleurs de la Ligue des Psykers.

Mozdram : Nous allons devoir représenter la Ligue, alors il va falloir s'habiller en accord. *avec un léger sourire* Cependant, il est probable que plus tard dans la nuit, je permette un léger détour dans la Basse-Ville, où la fête sera bien plus intéressante.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Jeu 2 Juil 2015 - 14:58

Les quelques jours qui avaient précédés s'étaient montrés bénéfiques pour les Compagnons, et la plupart s'attendaient effectivement à être renvoyés en mission. Azriv, qui avait passé la majeure partie de son temps ces derniers jours à "faire connaissance" avec Zarkov, quitte à parfois être surpris par d'autres, était le seul à n'être que moyennement surpris par la célébration qui s'annonçait, même si la nouvelle de leur participation était inespérée. Au rang des personnes enthousiasmées, il se positionnait probablement en haut de l'échelle, sinon sur les barreaux les plus hauts. Fêter le carnaval lui manquait, et même s'il n'était pas dans sa ville, qu'importe, la fête n'en serait probablement que plus amusante. Surtout dans les bas quartiers. Une pensée à sa famille, qui désapprouvait de ce mélange avec les roturiers, lui arracha un sourire. C'était comme un genre de vengeance, même après son émancipation. La lueur d'intérêt dans ses yeux se mit à briller de plus belle lorsque le contenu des caisses fut dévoilé. Ces tenues étaient somme toute assez proches de celles qu'il avait pu porter avec le temps, et voir ces pièces d'étoffe lui ramenaient autant de bons souvenirs que d'intérêt pour ce qui allait suivre. Il fut le premier à se défaire du rang des Compagnons curieux pour s'approprier un des costumes, remarquant au passage que certains de ses camarades, parfois de manière inattendue, et parfois pas du tout, n'avaient pas l'air très emballés par l'idée. Ses draperies festives au bras, il en profita pour communiquer sa pensée sur cette fête, ce qu'elle représentait, ce qu'elle donnerait comme occasions, et à quel point elle était préférable à un énième départ en mission, qui suivrait inexorablement sous peu de toutes façons. Ghalron émit un grognement, Gawel haussa les épaules, et Marden, tout sourire en coin, s'avança à son tour pour prendre une tenue, celles-ci lui rappelant, non sans plaisir, les tenues du théâtre de rue. Un théâtre plutôt aisé, mais l'idée était là. Ces tenues étaient prévues pour le haut du panier, ça ne faisait pas de doute. Marden admirait l'étoffe, travaillée et immaculée, en se disant avec malice qu'elles seraient également du plus bel effet parmi une foule plus diverse.

Même après le laïus enthousiaste d'Azriv, et il estimait beaucoup les conseils du jeune Compagnon, Ghalron était, sinon résigné, au moins dubitatif. Les belles étoffes, ça n'avait jamais été son domaine de prédilection, alors si en plus il fallait parader devant leurs geôliers, il aurait préféré rester au lit. De plus, le manque de sang commençait à lui monter à la tête, et il craignait un peu de faire des bêtises si on le plaçait au cœur d'une foule qui ne se doutait de rien. Cependant, la présence de masques le rendit un peu moins hésitant, appréciant le doute sur l'identité qu'ils permettaient. Peut-être pourrait-il s'amuser un peu. La bonne nouvelle concernant la santé de Thrain avait été la seule éclaircie de la semaine. Il ne l'avait pas trop ébruité autour de lui, d'abord parce qu'Alhia s'en était chargée, mais aussi par ce qu'il définissait comme un genre de respect pour leur camarade. Peut-être le verraient-ils à cette occasion ? C'était aussi une bonne raison de participer aux festivités.

Quant au fusilier rouge, la mention du carnaval avait suffi à ce qu'un vieux monstre se réveille, et ne vienne lui étreindre la poitrine : Il n'aimait pas les foules. Sans jamais en avoir fait part à qui que ce soit, il savait pertinemment que les trop grands rassemblements le rendaient malade, et ce n'était pas une façon de parler. Gawel n'en laissa rien paraître, ou du moins il essaya, et se choisit une tenue, prenant un peu de temps pour en trouvait une correspondant à sa grande taille. Il laisserait le masque de côté, cependant. Se dissimuler ainsi, il laissait ça à ceux que ça intéresserait. Même avec le peu de motivation à participer à cette fête, le grand elfe de sang estimait tout de même qu'il était de son devoir de protéger, mais aussi de surveiller, ses Compagnons moins raisonnables. Il jeta un regard autoritaire en direction de Ghalron et d'Azriv, reconnaissant que les circonstances seraient propices à leurs manigances de fauteurs de troubles.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Invité le Jeu 2 Juil 2015 - 23:08

Alors que le Sin'dorei lui répondait vaguement qu'il ne savait pas très bien de quoi il en retournait, le jeune gilnéen prenait conscience des raisons pourquoi ils n'avaient pas l'air très bien dans leurs assiettes.  Il s'éloignait d'eux l'instant où Zarkov vint quérir la présence d'Azriv, jugeant qu'il devait encore apprendre à se repérer correctement dans les locaux de la Compagnie. D'autant plus que le worgen semblait avoir les dents longues et ne souhaitait pas manger que le croupion du poulet cette nuit-là. Ou alors le jeune gilnéen se faisait des idées absurdes. Maintenant qu'il était l'un des leur il avait tout intérêt à se familiariser tant avec les membre de la troupe d'armes qu'avec l'endroit qu'ils allaient fréquenter entre  les missions. Il parti donc à la recherche de la cuisine d'où sortaient son compatriote gilnéen ainsi que le Sin'dorei répondant au nom de Marden. Il explora la pièce en quête de quelque chose à se mettre sous la dent, et une brioche fit parfaitement l'affaire. Il explora les autres pièces en mâchouillant la pâtisserie à mie épaisse, avant de remarquer une trappe au sol un peu plus loin. Il hésita un instant, avant de se dire qu'il irait voir à quoi ressemblait la pièce du dessous le lendemain, avant de se diriger vers les dortoirs et d'y installer le reste de ses affaires, prêt à se reposer après l'interrogatoire mental qu'il avait subit plus tôt dans la journée.

Le reste de la semaine avait été très varié en activité. Par choix et par préférence le jeune gilnéen s'entraînait quotidiennement à l'usage de sa lame, préparant des sorts dans l'acier de l'arme et tâchant de perfectionner son art comme il l'avait toujours fait en compagnie de son père avant d'entrer dans l'armée. Il s'était mis dans la tête qu'il devait se surpasser pour arriver au niveau des personnalités telles que Ghalron ou Mozdram s'il voulait briller sous le feu des projecteurs. Ainsi il put croiser les quelques membres de la compagnie qui malmenaient des mannequins en bois et autres sols tamisés en exécutant des pirouettes et autres techniques impressionnante. Lorsqu'il ne s'entraînait pas il cherchait la compagnie de Gawel, Azriv, Alhia et Arkturus. Il avait beaucoup d'affinités avec ces quatre là quand il s'agissait de converser de faits de société ou bien de philosophie de vie. Quand il s'agissait de plaisanter, le gilnéen faisait toujours preuve d'une solide retenue, bien qu'à quelques remarques des druides il se permettait de sourire, leurs traits d'esprits respectifs étant parfois en dualité, l'une optimiste et énergique tandis que l'autre se complaisait dans un cynisme plaisant. Ses interactions avec les autres membres de la Compagnie étaient plus limitées, mais n'en demeuraient pas pour moins courtoise et présentaient toujours un intérêt quelconque pour apprendre une ou deux chose sur autrui. Il pouvait s'agir d'une passe d'arme ou alors une rencontre à la bibliothèque pour parler de littérature. Tous ces événements s'étaient passés bien vite, si bien qu'il ne se rendit même pas compte qu'ils n'étaient toujours pas partis au combat depuis un moment.

Vint le jour où ils furent convoqués pour participer au carnaval. La malle devant ses yeux, le jeune gilnéen venait à se demander si faire la vitrine du Conseil des Psykers était une bonne chose en tant que patriote. Bien entendu il travaillait désormais pour eux mais il se souvenait de la mission que lui avait confié Artrad. Il se décida alors à fouiller dans les déguisement, avec une idée bien précise en tête. Il trouva une redingote et un costume en queue de pie qu'il trouva bien à son goût ainsi qu'un masque de corbeau, tous noirs et ornés, avec ici et là les fioritures montrant bel et bien quel genre de personne pouvait porter un tel accoutrement. Il assembla alors un déguisement aux allures de corbeau, le symbole de sa nation, et avec un sourire plus que satisfait se rangea aux côtés d'Azriv, comparant sa tenue avec la sienne avec le recul qui était le plus approprié. Il cherchait des yeux Arkturus, se demandant avec quels vêtements un worgen pouvait s'habiller en de telles circonstances. La question du Roué ne se posait même pas : la carrure du Draenei n'allait sans doutes lui permettre que d'amples habits. Il glissa au jeune Heurteciel quelque paroles quand aux probables costumes que les autres membres de la compagnie allaient sélectionner.

«Je suis tout particulièrement curieux de savoir ce que ces Dames vont choisir.» ajouta-t-il sur un ton de légereté et de courtoisie, en faisant référence à Siasske ainsi qu'Alhia.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum