[Fiche] Dans la famille OmbreLune, je voudrais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fiche] Dans la famille OmbreLune, je voudrais...

Message  Siasske OmbreLune le Sam 17 Juil 2010 - 19:12




... la fille.
Identité :

Nom : Ombre-lune.
Prénom : Siasske.
Surnom : Sia'.
Titre : /
Age : 259ans.
Taille : ~ 1m85-90.
Poids : ~ 75-80kg.
Race : Elfe de la Nuit (Shen'Dralar).
Sexe : Féminin.
Orientation : Bisexuelle.
Classe : Chasseresse.
Alignement : Neutre/Bon.
Allégeance(s) : Neutre, affiliée aux Héritiers d'Azeroth, à la Ligue puis à Umbra par le biais de la Compagnie uniquement.
Croyance(s) : Goldrinn, Elune (anciennement Azshara).
Langue(s) : parlées couramment, Darnassien/Commun/Orc. Bon niveau, Thalassien/Taurahe + quelques notions dans différents dialectes.
Mentor(s) : Ses deux parents, puis les différents dirigeants du corps de gardes qu'elle a rejoint lorsqu'elle vivait à Eldre'Thalas.
Élève(s) : Alhia OmbreLune.
Spécialisation(s) : Conjuratrice. Épées (une main surtout, mais elle se débrouille avec une deux mains), haches (vite fait), dagues, armes d'hast, arc, arbalètes et couteaux de lancer.
Familier(s) : Hope, Sabre-de-Givre blanc mâle, vivant.
Alhia, jeune panthère noire femelle, retrouvée âgée de quelques semaines sous le cadavre de sa mère : son enveloppe physique a disparu et son âme a été transférée dans un corps d'Elfe de la Nuit suite à un rituel perturbé par des âmes en peine.
Sel'nass (monture),
Si'iam (Hippogriffe).


Famille du personnage :

Père : Hilmèn Ombre-lune, Assassin ; décédé en cherchant à venger sa femme.
Mère : Val'es de Hautebraise, Arcaniste ; décédée lors des nombreux sacrifices ordonné par le Prince Tortheldrin.
Frères/Sœurs : Fille unique.

Époux : Almalril Doucebrise, marchand itinérant, assassiné à Darnassus.
Enfant(s) : /


Description :
_ Physique :

Siasske respecte les critères que l'on attend des femmes Elfes de la Nuit : grande, fine et musclée avec une attitude féline dans les gestes, chose très accentuée lorsqu'elle chasse. Elle possède une peau au ton mauve, une chevelure lui arrivant pratiquement au bas du dos dans des tons plus violets foncés et des yeux luisants dans le noir, chose propre à sa race, aux iris bleu de glace pouvant s'assombrir lorsqu'elle est énervée, entourés d'un tatouage Elfique (une forme évoquant une tête de rapace entoure chacun de ses deux yeux). Ses oreilles sont percées à la base de deux clous chacune, et elle a vers la pointe de l'oreille gauche un petit anneau et un autre clou avec une chainette où est accrochée une plume. Elle porte un lacet en cuir au cou, qui retient une demi-Lune en argent, appartenant autrefois à son époux.
Armurée d'un ensemble de cuirs et de mailles aux tons sombres, le tout lui permet de rester silencieuse et facilement camoufable en cas de besoin. Pour se défendre ou attaquer elle possède deux épées longues à sa ceinture d'armes, une arme d'hast à double tranchant apparaissant souvent par-dessus son épaule gauche, tandis que son épaule droite retient un carquois de cuir sombre contenant près d'une trentaine de flèche empennées aux couleurs vives, carquois auquel elle peut accrocher son arme la plus efficace : un arc fait de bois noir, gravés de symboles Elfiques argentés sur la poigne et accompagné de plumes colorés à chaque encordage. En cas de désarmement, une dague dissimulée est accrochée dans son dos, et deux lames de lancer sont placées dans chacune de ses bottes respectivement. A noter que son arc, ses flèches et l'une de ses épées sont enchantés de manières à être réinvoquées par l'Elfe si elle s'en trouve séparée, à condition que ces dernières soient encore entières (une arme détruite perdra son enchantement).

Dernier signe particulier : Siasske possède une marque noire sur son épaule gauche pouvant s'apparenter à un tatouage, partant de la nuque et s'étant étendue jusque le haut de sa poitrine : il est très rarement visible car caché sous son armure, et son origine démoniaque lui permet certaines actions, en plus d'être dorénavant un atout esthétique pour l'Elfe.

_ Caractère/Mental :

Votre Chasseresse préférée est affublée d'un caractère très solitaire. Étant fille unique de base, elle grandit seule à Eldre'Thalas, se fit très peu d'ami(e)s parmi sa patrie d'origine, et suite à la mort de ses parents elle s'enferma dans ses entrainements quotidiens à la garde. Ses relations sociales s'améliorèrent après sa fuite lorsqu'elle rencontra Almalril et qu'il l'aida à intégrer les Elfes de la Nuit, lui présentant ses propres ami(e)s au sein des Kaldoreis qu'elle mit du temps à adopter cependant. Mais elle se limita à ses connaissances là seulement, et sa nouvelle occupation en tant que Mercenaire des Elfes n'aida pas à améliorer ce trait très exacerbé de son caractère. La mort d'Almalril mit fin à ce désir d'établir des relations sociales durable.
Siasske est également très pragmatique : elle préféra tuer un ami ou une personne proche pour le bien commun que risquer de voir son monde périr. Elle n'a d'allégeance à personne, hormis son peuple d'adoption qu'elle n'hésitera que très peu à défendre si besoin en est. Pour le reste, elle le dit elle-même "Je n'ai d'allégeance à personne, je ne fais que passer d'un groupe à l'autre selon ce que j'estime bon.". Elle restera tout de même toujours loyale aux personnes qu'elle choisira de joindre, tant qu'ils resteront dans l'optique du "bien" qu'elle a. Son pragmatisme est doublé d'un sens objectif qu'elle essaye de maintenir autant que faire se peut, dans le but d'être toujours juste. Si elle aime traquer et tuer des hommes et femmes dans l'exercice de ses fonctions, elle saura refuser un contrat qu'elle n'estime pas juste ou pas "bon", n'étant pas totalement dénuée de sens moral.
Au premier contact, elle reste une personne très distante et froide, se contentant d'observer et d'analyser ce qu'elle entend/voit afin d'être prête à réagir en cas d'urgence.

Mais malgré cette apparence bienveillante, Siasske cache un terrible défaut : un égoïsme extrêmement exacerbé lorsque la vie de ses proches se trouve menacée, la rendant pratiquement aveugle à toute raison. Cela lui aura valu plusieurs actions terriblement injustes et loin des principes qu'elle s'est imposée, comme la mort de nombreuses personnes lors de sa violente vendetta après la perte de son mari, ou la destruction pure et simple d'une âme humaine pour sauver un compagnon animal.


Chronologie :

- An -225 : le 27 de Tiris, naissance à Eldre'Thalas (Hache-Tripes maintenant) parmi les Shen'Dralars.

- Pendant les cent cinquante ans qui suivent, elle apprend le maniement de la magie auprès de sa mère, Arcaniste, mais reste une practicienne somme toute basique, sans qualité exceptionnelle. Elle apprend également quelques rudiments dans l'art de l'Assassinat de par son père, qui souhaite s'assurer que sa jeune fille soit prête à parer à toute éventualité dans sa vie.
Dans le même temps elle est approchée par le corps de garde de la cité après avoir eu connaissance de ses capacités martiales et magiques, qu'elle rejoint donc, permettant de mettre à jour un talent d'archère impressionnant.

- An -75 : après avoir sacrifié tout son culte de zélotes, le Prince Tortheldrin se tourne vers le sacrifice de civils en masse pour conserver la prison d'Immol'thar : la mère de Siasske est prise et tuée pour le "bien commun" ; son père, désireux de la venger en assassinant lui-même le Prince, sera déclaré comme traître et tué après avoir échoué.

- An -40 : les civils commençant drastiquement à manquer, le Prince décide d'utiliser les gardes d'Eldre'Thalas en remplacement : sentant des heures plus sombres venir, Siasske décide de s'enfuir de la ville Elfique et part pour le Nord, à la recherche de quelque chose de meilleur.

- Sa fuite se passe bien dans les premiers mois, jusqu'à ce que les effets du manque magique et de la perte de son immortalité se fassent de plus en plus ressentir. Elle est retrouvée fiévreuse et errante dans les bois d'Orneval par un Elfe de la Nuit, marchand ambulant, connu sous le nom d'Almalril qui la récupère et s'occupe d'elle, l'aidant peu à peu à se remettre du manque arcanique. Il lui apprend ses croyances, celle des Elfes de la Nuit, ce qui lui permettra de se détacher un peu plus de son ancienne patrie.

- Une fois complètement rétablie, elle prend la décision de l'accompagner dans ses voyages, appréciant sa compagnie et souhaitant le remercier de l'avoir soutenu pendant plusieurs semaines. Alors qu'il séjourne momentanément au Berceau-de-l'Hiver, elle tombe nez-à-nez avec un Sabre-de-Givre : cependant au lieu de l'attaquer dans le but de la tuer, ils se jaugent tous les deux, s'ensuivant pendant deux semaines un jeu de chasse entre eux. La compétition se termine lorsqu'elle se fait attaquer par un Yéti des neiges alors qu'elle chassait dans les montagnes pour Almalril et elle. Brutalement mis à terre par la créature, le félin blanc se portera à son secours en éliminant le Yéti. En s'approchant de la Chasseresse, un lien fort s'établit entre eux, et ils enterrent la hache de guerre, devenant inséparables par la suite. Elle décidera de l’appeler Hope.

- Après cet épisode elle devient Mercenaire pour le compte des Elfes, et après environ trente ans d'une relation amoureuse passionnée, se marie avec Almalril en l'an -20.

- Pendant la Troisième Guerre, elle intègre les Elfes de manière durable en se joignant à eux lors des combats, toujours aux côtés de Almalril, tout deux œuvrant pour leurs terres. Ils assistent impuissants à la destruction de l'Arbre-Monde, puis elle suit sa nouvelle patrie au nord du continent et s'installe à Darnassus au sommet de Teldrassil avec lui. Elle reprend par la suite ses activités de mercenaire, mais se tournant cette fois-ci vers la Chasse à la prime, prenant ses contrats auprès de toutes les races amenés à lui en proposer.

- An 26 : découverte de la mort de son époux Almalril, empoisonné à Darnassus, alors qu'elle se trouve dans les Royaumes de l'Est. A la suite d'un pacte établi avec les Gardiennes, elle est autorisée à rendre justice elle-même à une seule condition : jamais plus elle ne pourra revenir à Darnassus, sous peine d'être exécutée.

- An 26-28 : après une longue traque sanglante, met fin à la vie du responsable de la mort de son époux. Cependant la traque la fera passer par l'Outreterre où un Illidari rebelle, sentant son affiliation à la magie de par sa nature Elfique et sa naissance parmi les Shen'Dralars, appose sur elle une marque noire, dont le but est clairement de pouvoir prendre le contrôle de l'Elfe. Parce qu'elle s'est débattue, au lieu d'être quelque chose de discret, la marque s'est étendue sur sa peau.

- Au détour de sa traque, elle tombera sur le cadavre d'une panthère noire et son nourrisson, une toute petite panthère à la fourrure aussi noire que celle de sa mère, âgée de quelques semaines seulement, qu'elle récupérera et élèvera avec l'aide de Hope.

- An 28 : son époux vengé, retourne en Outreterre mettre fin aux jours du démon qui l'a marquée afin de prévenir tout risque de contrôle. De justesse elle le détruit avant qu'il ne puisse l'utiliser mais la marque bougera de nouveau sous l'influence de la présence magique de son auteur, et, par chance, formera aujourd'hui les formes esthétiques qu'on lui connait.

- An 28  : puisque Teldrassil lui est interdit, elle décide de reprendre ses activités de Chasse à la prime jusque là délaissée à cause de sa traque. La mort d'Almalril la laisse extrêmement bouleversée, son fort caractère solitaire s'en retrouve encore plus accentué, aidé par ses activités meutrières également.

- An 30 : en apprenant que nombre de Gardiennes ont retourné leur capes et se sont alliées à Malygos, Siasske décide de retourner à Darnassus, dans l'espoir que celles en poste là-bas avec lesquelles elle avait conclu son pacte soient également parties. Malheureusement pour elle et malgré ses précautions, elle se fait repérer sur les plages de Sombrivage avant qu'elle n'ait le temps de prendre le bateau pour Teldrassil. Alors qu'elle croupit dans une cellule depuis plusieurs semaines en l'attente d'être jugée, Chromie apparaît devant elle en lui proposant de la faire sortir, si tant est que la Chasseresse accepte de l'aider à protéger Azeroth. L'Elfe acceptera sans plus réfléchir, trouvant là le moyen idéal de s'enfuir et d'accomplir son objectif personnel : veiller, à son échelle, à l'équilibre du monde.


Au cours de sa vie, Siasske a donc abandonné tout usage "quotidien" et abusif de la magie comparée au reste de sa patrie. Cependant grâce à l'enseignement de sa mère, et à ses origines, elle a su adapter ses connaissances et ses usages magiques à son travail : elle est aujourd'hui capable de conjurer des sorts et "d'enchanter" ses flèches sur l'instant, lui permettant de varier ses attaques et s'adapter à beaucoup de situation, ce que l'on peut qualifier de magie de combat. Elle doit rester prudente cependant, les conjurations pouvant lui être coûteuses en énergie.
Elle aime aussi à invoquer quelques petites choses basiques juste pour le plaisir ou pour amuser la galerie (et sa jumelle surtout).


Trivia et choses inutiles :
- Comment beaucoup le savent irl, Siasske est stérile, elle n'aura donc jamais de "mini-elle" (comme dirait l'autre). Bien que la stérilité ne soit pas héréditaire, il est connu que les races Elfiques mettent moins d'enfants au monde que d'autres, ce qui expliquent en partie que Sia' soit fille unique. L'autre partie concerne le fait que sa propre mère ait eu extrêmement de mal à tomber enceinte, "léguant" donc à sa fille une stérilité incurable.
- Malgré ce léger problème, Siasske n'a jamais cherché à avoir de descendance (même après avoir vécu pendant plusieurs décennies avec son époux), n'étant pas spécialement attirée par les enfants pour l’instant. Elle met donc ce détail à son avantage et notamment lors de certaines missions l'amenant à séduire tel ou tel personne pour arriver à ses fins. La Chasseresse apprécie d'ailleurs de temps en temps de jouer de ses charmes naturels en s'entourant de la gente masculine pour une soirée, juste pour le plaisir de plaire.
- Elle a longtemps eu un rythme de vie très nocturne, profitant de la lumière de la Lune pour chasser ses cibles, et disparaissant dans la nature pendant la journée pour dormir ou prendre le temps de se ressourcer avant de repartir à la recherche de ses cibles ou éventuels futurs contrats.

-Siasske est un peu mère poule, inconsciemment la maternité lui manque, du coup, Alhia en pâtit beaucoup, et le reste de la Compagnie a peut-être déjà pu noter quelques actions de maman-Sia' en action.
- Siasske est nyctalope. Voilà.
(Elle voit presque parfaitement dans le noir total, et avec une vue semblable au jour dans des endroits sombres. Ce qui explique son rythme de vie nocturne auparavant, ne voyant pas l'utilité d'utiliser des torches pour se repérer.)
- Elle est croyante, pratiquante quand elle le veut. Elle a été élevée avec les croyances en Goldrinn et Azshara qui fut remplacée par la suite par Elune grâce à Almalril mais chacune l'accompagne différemment dans sa vie : le Dieu Loup s'image à ses côtés par sa fureur et sa férocité au combat au corps à corps (ce qui explique que l'Elfe soit aussi à distance qu'au contact lors des bastons), tandis qu'elle s'adresse désormais plus à Elune pour ce qui touche réellement au domaine et au soutien divin telle que les prières d'accompagnements dans l'au-delà, des demandes de protections à la déesse Lune, la médiation, etc... Mais elle n'est pas du genre à montrer ses Dieux dès qu'elle parle, et respecte les croyances des autres.
- Almalril Doucebrise était un Elfe de la Nuit tout à fait quelconque lorsqu'elle l'a rencontré, et c'est justement ce qui l'a intéressé d'abord chez lui. Le plaisir qu'elle eut à discuter avec lui en toute simplicité, et à découvrir les Kal'doreis par son biais, ainsi que la perspective de lui apprendre tout ce que elle savait (aussi bien sur son peuple d'origine que sur sa maitrise des armes et de la chasse) les ont rapprochés tous les deux jusqu'à leur relation amoureuse et le mariage. C'est bien après qu'elle se mit à l'emmener avec lui en balade. Il était également un moyen pour elle de rester les pieds sur la terre ferme et toujours aussi objective que possible, lui offrant un soutien moral lorsqu'elle s'interrogeait parfois sur le bien fondé de ses actions, dont il ne partageait pas toujours son enthousiasme, bien loin d'être un tueur comme sa femme.

Thème du personnage :

Ce morceau n'est pas le thème à proprement parlé du personnage, mais plutôt celui d'un passage de sa vie, et je vous le donne dans le mille : la découverte de la mort d'Almalril.

http://www.deezer.com/track/4122575
(Il m'a donné des frissons rien qu'à l'écouter, et tout comme le thème d'Alhia, l'entendre à été comme une sorte de révélation.)

Représentation de Sia' :


Rajoutez juste le tatouage sur l'oeil, et rallongez les oreilles (que je trouve un peu courte pour une Elfe), assombrissez la peau et les cheveux, vous avez Siasske comme je l'imagine.

Une autre représentation possible, d'ailleurs :



Et la dernière, sans doute la plus fidèle à ce jour puisque réalisée sur mesure par mon ex selon mes recommandations :
(Elle est issue d'un dessin que vous pouvez trouver à la suite de mon texte intitulé "Méfiez-vous de ces Dames." dans la bibliothèque.)
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

[Fiche] Dans la famille OmbreLune, je voudrais...

Message  Siasske OmbreLune le Sam 24 Nov 2012 - 23:17

La Alhia que nous connaissons tous étant le malheureux résultat d'une rituel malmené, cette fiche regroupe des informations concernant l'âme du félin (Alhia) et le physique de Lailain (l'Elfe de la Nuit) qui sont différenciées lorsque nécessaire.



... l'âme du familier perdue.

Personnage :

Nom : OmbreLune.
Prénom : Alhia.
Titre : /
Surnom : Al', Alhi'.
Age : 83ans (de corps), 4ans (d'âme).
Taille : ~ 1m70-75.
Poids : ~ 55-60kg.
Race : Elfe de la Nuit.
Sexe : Féminin.
Orientation : Hétérosexuelle.
Classe : Druidesse.
Alignement : Neutre/Bon (très poussé).
Allégeance(s) : anciennement à son peuple et au Cercle Cénarien, aux Héritiers d'Azeroth par les Ligemorts Cendrelangues puis la Ligue. Aujourd'hui à Umbra.
Croyance : La Nature (et les petits oiseaux), Elune.
Langue(s) : commun, Darnassien. Comprends les langues que Siasske maitrise grâce à leur lien.
Mentor(s) : Le maître Druide Belthis Viveallure à Darnassus, puis Siasske OmbreLune, Chasseresse indépendante et chasseuse de tête.
Élève(s) : /
Spécialisation(s) : Sait utiliser un bâton, maîtrise un nombre assez large de sorts de guérison.


Famille du personnage :
_En tant que Lailain,

Père : Calil Chanterivière, Druide. Situation inconnue.
Mère : Valyris Chanterivière. Situation inconnue.
Frères/Sœurs : Un frère, Palhyres Chanterivière, commerçant. Situation inconnue.

_En tant que Alhia,

Père : /
Mère : Une panthère à la fourrure noire, décédée.
Frères/soeurs : /


Description :
_ Physique :

Plus petite et plus fluette que Siasske en tant qu'Elfe de la Nuit, Alhia arbore une peau d'un ton violet beaucoup plus clair et une chevelure d'un vert flamboyant qu'elle attache dans son dos. Son visage ainsi dégagé laisse apercevoir un faciès jeune et jovial, aux yeux argentés. Tandis que sa consœur Chasseresse détonne et provoque une irrésistible attirance de par ses gestes et son attitude très féline, Alhia ait doté d'un charme plus enfantin et plus discret, agissant plus par mignonnerie dans ce qu'elle dit et fait.
En guise d'armure elle porte une robe en cuir verte tirant sur le marron repiquée ça et là de motifs de plantes et autres fleurs pour la décorer. Elle posséda pendant un temps un bâton de Druide tout simple mais qui fut coupé en deux suite à une rencontre ennemie.

_ Caractère/Mental :

Toujours souriante, toujours joyeuse, Alhia est l'innocence même depuis l'accident lors de la Bataille des Âmes Tourmentées. Incarnation vivante d'un esprit animal encore très jeune, elle découvre le monde des mortels avec de grands yeux ouverts et curieux sur tout et n'importe quoi. Posant des questions tout le temps, pleurant comme une enfant pour un oui ou pour un non, effrayée par le moindre inconnu, elle reste quelqu'un de très agréable lorsque tout est tranquille. Elle ne manque jamais de choses à dire, à faire, à voir et à entendre. Avide de savoir, elle adore qu'on lui raconte des histoires, que se soit celles du monde où elle évolue ou bien celles de ses camarades : elle veut tout connaître.
Le fait que son corps d'Elfe soit habité par une âme animale amène parfois à des situations très farfelues dans lesquelles la jeune fille a tendance à se comporter comme le ferait un félin, et ce même malgré les enseignements de Siasske qui l'éduque et l'enseigne depuis qu'elle a rejoint la Compagnie.
Malgré tant de joie et de légèreté, il arrive qu'Alhia soit triste ou au moins un peu perdue dans le vaste monde qu'est Azeroth. Beaucoup de choses manquent encore de sens pour elle, parfois étant totalement abstraites parfois trop cruelles et horribles à ses yeux, et il arrive qu'elle en vienne à regretter son ancien corps et son ancienne vie qui lui parait souvent bien plus simple.


Chronologie :
_En tant que Alhia,

- An 26 : alors que sa mère est tuée par des chasseurs, Alhia, alors toute jeune et n'aillant que quelques semaines, est récupérée par Siasske deux jours plus tard qui la trouve cachée sous le cadavre de l'imposante panthère noire. Longuement chassée et blessée, la bête parvint à semer ses tueurs et mourra finalement de ses blessures et de fatigue, laissant sa jeune progéniture seule et sans défense. Grâce à Siasske qui s'attache au bébé panthère, et à Hope qui saura faire un bon père adoptif pour Alhia, elle grandit rapidement en étant protégée et très aimée de la Chasseresse.

- An 28 : Reconnaissante envers l'Elfe de la Nuit, la panthère aillant bientôt atteint son âge adulte, l'accompagne de plus en plus dans ses périples, sous l’œil attentif de Hope qui continue de la guider et lui faire découvrir le monde qu'il connaît depuis qu'il vit avec sa maîtresse. C'est donc tous les trois qu'ils sont kidnappés par le Vol de Bronze afin de protéger Azeroth, et également envoyés cinq ans plus tard dans un monde ravagé par la guerre.

- An 33 : Lors de l'épisode de la Bataille des Âmes Tourmentées, Alhia est mortellement blessée pendant les combats, et Siasske, dans son égoïsme, insiste pour la sauver. Dans cette dangereuse tentative qui échouera, elle causera de graves dommages à deux êtres : le corps de Alhia mourra, tandis que son âme se retrouvera piégée dans le corps de la Druidesse lui aillant offert son aide, faisant disparaître celle de la femme.

_En tant que Lailain,

- An -49 : naissance le 21 de Arath de l'Elfe de la Nuit Lailain dans la région d'Hyjal.

- Pendant les 50années qui suivent elle grandit tranquillement parmi les Elfes jusque la bataille du Mont Hyjal et la suite où elle fuit avec sa famille puis s'installe à Darnassus puis décide de devenir Druide et suit un entraînement auprès d'un Maître.

- Suite à l'invasion Infinie, elle fuit de nouveau jusqu'en Outreterre, se retrouvant séparée de ses proches peu après son arrivée dans ce nouveau monde et doit se débrouiller toute seule.

- An 33 : lors de la Bataille des Âmes Tourmentées, elle fait la rencontre de Siasske OmbreLune et de la Compagnie. La Chasseresse est confrontée à la perte d'un de ses familiers, et Lailain accepte de l'aider en utilisant un rituel druidique (initié par l'idée de Thrain Sombrefeu) qui permettrait de lier les deux entités. Désireuse de sauver l'un de ses compagnons, Siasske accepte mais le rituel se trouve perturbé par l'apparition de Shirrak le Veillemort, causé par la confrontation entre le Royaume des Ombres et le rêve d’Émeraude. Il relâche des âmes en peine qui les attaque. L'âme de la Druidesse est détruite dans le processus et se retrouve remplacée par celle de Alhia, le félin de Siasske, dont le corps physique meurt également. Suite à cette perturbation, un lien mental entre les deux entités se crée, permettant aux deux Elfes de communiquer entre elles.

- An 33à nos jours : La Compagnie prend avec elle la jeune Elfe maintenant complètement perdue suite à ce violent changement. Le corps de Lailain se trouve être le réceptacle d'une âme animale, donnant lieu à des situations parfois déroutantes, mais donnant surtout naissance à une jeune enfant ignorante des civilisations mortelles.


Trivia et choses inutiles :
- Le corps de Lailain est celui d'une jeune Elfe en pleine fleur de l'âge, qui aurait 83ans, tandis que l'âme du félin qui l'habite n'a que 2ans et demi/3ans, venant donc à peine de passer dans l'âge adulte de sa race.
- Les tout débuts de sa cohabitation avec la Compagnie ont été très étranges pour les deux côtés. Pour l'une parce qu'elle découvrait un tout nouveau corps et un tout nouveau mode de vie, pour les autres parce qu'il a bien fallu être patient pour lui apprendre ne serait ce que les premières bases de leur habitudes de vie à eux.
- Malgré plusieurs mois passés parmi les Compagnons il lui arrive encore d'avoir des réflexes purement et simplement animaliers, comme se jeter sur de la viande crue, d'origine animale ou... humaine. Certains sont dégoutés, d'autres trouvent ça drôle ou normal.
- L'une des plus étranges expériences que son âme aura vécu fut le coït (appelons un chat un chat (lol)), tout simplement. Les sensations nouvelles et la manière l'ont laissé quelque peu pantoise plusieurs jours plus tard, ce qui a fait rire Siasske.


Thème du personnage :



Pourquoi celui-ci? Parce que je trouve qu'il a un côté très féerique et très enfantin qui convient très bien au personnage, tout en possédant une mélodie plus sombre qui évoque également ses angoisses et son malaise.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum