[Fiche] Azriv, c'est qui déjà ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fiche] Azriv, c'est qui déjà ?

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 2 Avr 2012 - 22:35

"Un pétard à la mèche humide, mais quel feu d'artifice quand il veut bien ! Comment il a fait pour survivre seul ?" - Le Rôdeur
"C'est pas un mauvais bougre, ce gosse. Il nous a collés quelques frayeurs. J'aimerais qu'il soit un peu plus sérieux parfois, entre lui, Marden et Alhia, ça nous fait un paquet de singes à encadrer." - Le Fusilier
"On a eu des mauvaises périodes, mais je lui dois beaucoup. Lui dites pas que j'ai dit ça." - Le Chevalier

Personnage :


Nom : Heurteciel
Prénom : Azriv
Titre et/ou Surnom : Flambeur, Azrichou, eh toi là bas
Age : 74 (~19)
Race : Elfe de sang
Orientation : Homosexuel convaincu; hédoniste
Classe : Mage de sang


Archétypes : Mauvais élève; junkie; dom juan; pleutre; impulsif; sentimental sans l'admettre
Psychoses et Troubles mentaux : Paraphilie pour certains, mégalomanie, trouble de la personnalité narcissique

Famille du personnage :


Nom, Prénom et situation du père : Etaryon Heurteciel, magistère arcaniste, décédé depuis peu.
Nom, Prénom et situation de la mère : Lysa Heurteciel (née... Heurteciel), magistère arcaniste, décédée depuis peu.

Nom(s), Prénom(s) et Situation(s) des frères : -
Nom(s), Prénom(s) et Situation(s) des soeurs : Maëlli Heurteciel, récemment diplômée en magie pyromantique (avant son grand frère)


Description :


-Physique :


Azriv est un elfe de sang, et ça se voit. On peut dire qu'il fait honneur à sa race, car c'est un fort bel échantillon. Grand, élancé, le visage fin et sans cicatrices, le cheveu long,propre, soyeux et d'un noir de jais, ce jeune elfe a tout pour plaire. Si l'on se fie à des standards de beauté habituels -ou en tout cas pour son peuple-, il est difficile de lui trouver des défauts, physiques en tout cas. Issu d'une union entre un frère et une sœur, les choses auraient pu être pire, mais il semble s'en être tiré pour le mieux, continuant à perpétrer la beauté de sa lignée, en commun avec sa sœur, qui pourrait être décrite comme une version au féminin d'Azriv, les deux elfes ayant souvent du expliquer aux curieux qu'ils n'étaient pas des jumeaux, contrairement à ce qu'ils laissaient penser. Les yeux du jeune mage ne dérogent pas au standard de son peuple, teintés du vert témoignant de la corruption subie. C'est d'ailleurs très marqué chez lui, montrant une utilisation supérieure à certains de ses confrères. Il arbore un court bouc bien entretenu, à croire qu'il en a fait des plans détaillés, mais le reste de son menton est toujours bien rasé, sauf en cas d'extrême urgence où il n'aurait absolument pas le temps. Il ne chante pas, au contraire de Marden, mais il a néanmoins une voix plutôt agréable, ce qui contribue encore à son charme.

 Contrairement à la plupart des mages -ou apprentis-, il dédaigne les robes, ne comprenant pas tout cet intérêt pour un vêtement si peu pratique, et si peu intéressant à regarder. Il préfèrera le port de la tunique, souvent dans des tons noirs, rouges et ors, certaines de ces tenues portant les armoiries de sa maison, mais tous ses vêtements représentent bien la caste riche et ancienne à laquelle il appartient. Il porte souvent des gants, en raison de ses mains souvent légèrement brûlées à cause de la magie qu'il manipule. Cet élément, et d'autres, comme notamment le temps qu'il passe à se préparer en se levant, tôt le matin vers quatorze heures trente, sont indicateurs ne sa volonté de se montrer toujours sous son meilleur angle possible, ce qui, il faut bien l'admettre, est quasiment tout le temps le cas, même dans des conditions très dures. Cependant, force est de constater qu'avec ces dernières années, il apparaît un peu moins soigné qu'habituellement, mais ça n'enlève rien à son charme, qui tient plus de sa prestance et de sa personnalité que de ses belles tenues. Il a également du abandonner une habitude de souligner son regard au trait noir, n'ayant pas le train de vie pour actuellement.



-Caractère :

Ça, on ne peut pas lui reprocher d'être idiot, non, vraiment pas, il peut être très intelligent quand il veut, mais disons que ce n'est pas de sa faute s'il a passé cinq années en plus que ses petits camarades dans son école de magie de haute gamme : Il n'est vraiment pas fait pour le travail. Azriv est l'exemple même du jeune homme plein d'insouciance : Fut une époque, il passait ses journées à dormir, ses fins de journées à fumer, et le reste de la nuit à se livrer à des activités que ses parents condamnaient de leur vivant, sans qu'il ne veuille rien en écouter. En effet, bien que d'un naturel plutôt gentil voire altruiste, Azriv n'a jamais vraiment aimé l'autorité, qui ne lui a jamais attiré que des ennuis. De par son comportement sympathique et fêtard, il est un compagnon idéal, mais pas des plus efficaces quand il s'agit d'être un peu plus sérieux.

Cependant, Azriv n'a pas toujours été aussi inconscient. Il sait parfaitement que son train de vie est déraisonnable en plus d'être dangereux pour lui, mais il ne semble pas en avoir grand chose à faire. Pour l'instant, il passe entre les gouttes, évitant les conséquences néfastes et autres mauvaises surprises, et se porte très bien. Azriv semble cependant être un élément instable, et il lui arrive de paraître plus calme, plus sage quelques temps, pour une raison qui échappe généralement. Il oscille entre un comportement de sale gosse et des instants de sagesse qui mentent sur son âge.

 Le feu mêlé à son organisme pourrait bien avoir déteint sur son caractère, prêt à tout ravager pour obtenir ce qu'il veut, et étonnamment bouillonnant si on le bouscule. Certains disent même que qui voudrait se rapprocher de lui devrait se préparer à de vilaines brûlures, mais c'est sans doute là une simple vision poétique de la nature de cet elfe, même s'il est indéniable que cet élixir expérimental aura laissé des séquelles.
Il a parfois du mal à faire la part des choses entre ses désirs -qu'il aime à satisfaire sans conditions-, ses sentiments, et ses devoirs -qu'il aime à suivre le moins souvent possible. Cela lui à causé du tort dans le passé, et ça ne rend pas sa vie facile tous les jours au sein de la Compagnie.



Résumé Chronologique :


-Naissance à Lune d'Argent, dans une ancienne famille positionnée très haut socialement, au rang des grands magistères et autres barons.

-Difficultés avec ses parents dès le plus jeune âge : Il ne veut absolument pas se bouger, et donne immédiatement le ton de leur relation.

-Inscription forcée à l'école de magie la plus cotée de la ville. ça ne servira qu'à lui faire détester de plus en plus ses parents, avec une nouvelle raison : première année passée de justesse.

-Mariage plus ou moins forcé avec une fille de très bonne famille. ça ne dure pas bien longtemps.

-Il acquiert sa réputation de raté en magie, qui ne semble pas vraiment être son fort. Les arcanes, domaine de prédilection de ses parents, il ne veut pas en entendre parler, le givre, vanté par un des jeunes professeurs qu'il juge sympathique (et qui le trouvera également à son goût aussi) il n'arrive qu'à créer des glaçons éphémères. Seule la pyromancie lui réussit un peu mieux, mais malheureusement, ce sera aussi très destructeur pour l'école. Il commence à coûter cher à sa famille.

-Une autre année s'écoule tranquillement. Azriv abandonne les efforts, choisissant de travailler encore moins qu'avant, ce qui était pourtant assez difficile. Il consacre désormais ses heures de cours à dormir, et voit tranquillement l'écart se creuser. La même année, un nouvel élève fait son entrée dans l'école : Ezral. Élève inhabituel s'il en est, puisqu'il s'agit d'un jeune humain, du jamais vu dans cette école. Ils sympathisent, Ezral étant visiblement apitoyé par les échecs d'Azriv. Il insiste pour l'aider, mais tout ce qu'il obtient de lui est une amitié à double tranchant, puisque influencé par Azriv, il travaillera aussi un peu moins. Les deux larrons sont vite repérés, et au bout de quelques mois, plus personne n'est aveugle à ce qu'il semble se passer.

-Au grand dam de ses parents et d'une grande partie de son entourage, il forme un couple avec Ezral, après quelques mois. Il choisira de passer outre l'avis de ses parents, faisant assez vite son choix. Cela le décide également à quitter pour de bon le domaine familial, allant s'établir en ville avec Ezral, avec qui il vit une relation heureuse. C'est aussi à cette période-là qu'il se met à fumer, encouragé par l'absence de ses parents, qu'il prend pour une liberté totale.

-Après un an de bonheur dont il n'aurait pas osé rêver, le rappel brutal que la réalité est dure et cruelle lui parvint : Quelques jours avant les examens de fin d'année, Ezral, souhaitant aider Azriv plus que tout, afin qu'ils restent au même niveau, a l'idée de préparer un genre d'élixir qui était sensé booster ses capacités magiques. Cela fonctionnera, mais pas du tout comme voulu. Lors d'une dispute avec le jeune humain, justement au sujet de sa potion qui n'aurait eu aucun effet, Azriv s'énerve, perd le contrôle, et carbonise le malheureux au lieu de se contenter de le bouder comme font les couples normaux.

-En proie à la panique et au désespoir, il envoie dans les jours qui suivent une lettre à la sœur d'Ezral, dont le défunt parlait souvent, et à qui il avait l'air de beaucoup tenir. La culpabilité qui le ronge le force à tout avouer, mais il est sûr qu'il ne verra jamais cette personne de toute façon. Il tente à deux reprises de mettre fin à ses jours avant de se résigner, par lâcheté, pensera-t-il, pris de dégoût envers lui-même.

-Quelques mois plus tard, il décide qu'il ne peut pas continuer à se morfondre, et choisit d'adopter le style de vie qu'on lui connaît : flambeur, fêtard et insouciant, enchaînant les aventures, et fuyant les relations sérieuses.

-Le temps passe sans qu'il n'obtienne de diplôme, mais il n'en a, à ce stade, plus grand-chose à faire, plus intéressé par sa nouvelle philosophie. L'annonce de la mort de ses parents, tous deux victimes d'un accident de voyage, viendra perturber ce petit cycle, lorsqu'on lui apprend l'existence d'une petite sœur, avec qui il n'a que dix ans d'écart, et dont il doit à présent s'occuper. Obstiné, il ne changera pas pour autant son style de vie, malgré que sa sœur partage à présent son appartement. Il ne voilera ni sa consommation, ni ses fréquentations.

-Maëlli est, de son côté, une brillante élève, ce qu'Azriv comprend comme une provocation finale de ses parents. C'est également elle qui détient tout l'héritage qui aurait du lui revenir, mais Azriv survit sans l'argent de sa famille , grâce à son petit commerce personnel. Après avoir terminé ses études, elle s'engage chez les Saccage-Soleil, et elle et son frère se perdent alors de vue pendant quelques temps.


Thème(s) :

L'homme du moment, Alexis HK. C'est le côté un peu mélancolique, mais aussi le lien avec Ezral.

Despite What You've Been Told, Two Gallants, double tranchant de son habitude de changer d'amant aussi souvent.

Paroles:
"I guess by the bloodstain of your lips
And the wander of your fingertips
I should prove true to my emptiness
And stay here

Well I'm just a kid of ill repute
But the skin I wear's my only suit
And you are just a substitute
For the one that I hold dear"

Primadonna Girl, Marina and the Diamonds
How To Be A Heartbreaker, même artiste


Voxo' :

Olaf Hayer mais surtout dans cette chanson, plus précisément de 1:28 à 1:48 (on rigole pas avec les voix !)
Timbre : cristallin et chaleureux

Phrase assimilée :

"Il n'est point de fruits défendus pour les seigneurs de ce monde."

"tu veux qu'on se lie à demeurer au premier objet qui nous prend, qu'on renonce au monde pour lui, et qu'on n'ait plus d'yeux pour personne ? La belle chose de vouloir se piquer d'un faux honneur d'être fidèle, de s'ensevelir pour toujours dans une passion, et d'être mort dès sa jeunesse à toutes les autres beautés qui nous peuvent frapper les yeux ! Non, non : la constance n'est bonne que pour des ridicules ; toutes les belles ont droit de nous charmer, et l'avantage d'être rencontrée la première ne doit point dérober aux autres les justes prétentions qu'elles ont toutes sur nos cœurs. Pour moi, la beauté me ravit partout où je la trouve, et je cède facilement à cette douce violence dont elle nous entraîne. J'ai beau être engagé, l'amour que j'ai pour une belle n'engage point mon âme à faire injustice aux autres ; je conserve des yeux pour voir le mérite de toutes, et rends à chacune les hommages et les tributs où la nature nous oblige. Quoi qu'il en soit, je ne puis refuser mon cœur à tout ce que je vois d'aimable ; et dès qu'un beau visage me le demande, si j'en avais dix mille, je les donnerais tous. Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, et tout le plaisir de l'amour est dans le changement. On goûte une douceur extrême à réduire, par cent hommages, le cœur d'une jeune beauté, à voir de jour en jour les petits progrès qu'on y fait, à combattre par des transports, par des larmes et des soupirs, l'innocente pudeur d'une âme qui a peine à rendre les armes, à forcer pied à pied toutes les petites résistances qu'elle nous oppose, à vaincre les scrupules dont elle se fait un honneur et la mener doucement où nous avons envie de la faire venir. Mais lorsqu'on en est maître une fois, il n'y a plus rien à dire ni rien à souhaiter ; tout le beau de la passion est fini, et nous nous endormons dans la tranquillité d'un tel amour, si quelque objet nouveau ne vient réveiller nos désirs, et présenter à notre cœur les charmes attrayants d'une conquête à faire. Enfin il n'est rien de si doux que de triompher de la résistance d'une belle personne, et j'ai sur ce sujet l'ambition des conquérants, qui volent perpétuellement de victoire en victoire, et ne peuvent se résoudre à borner leurs souhaits. Il n'est rien qui puisse arrêter l'impétuosité de mes désirs : je me sens un cœur à aimer toute la terre ; et comme Alexandre, je souhaiterais qu'il y eût d'autres mondes, pour y pouvoir étendre mes conquêtes amoureuses." - Tirade de l'inconstance, Dom Juan (Molière)

"Nothing better here on earth
Beware addiction is near
Falling down or glorious
Faced with desire shall we kneel" -
Heavenly

Inspirations :

- Dom Juan, Tirso de Molina & Molière
- Felix Dawkins, Orphan Black

Trivia et traits randoms :

-Il aime manger très épicé. Lui laisser la charge de la cuisine, c'est souvent s'assurer de ne pas pouvoir toucher à la nourriture. Nul doute que sa résistance s'est forgée au fur et à mesure.
-Lorsqu'il menait sa petite vie "normale", Azriv avait l'habitude de tenir des carnets sur ses conquêtes. Il en possédait trois. Le premier contenait des fiches sur ses conquêtes, le deuxième des fiches sur les gens qu'il ne devait pas, ou plus, approcher, et le troisième, dont il prenait le plus grand soin, contenait des gnomophotos dont Eärfalas n'aurait pas nié l'intérêt. Lorsque sa sœur a débarqué dans son appartement, il a commencé à cacher le dernier, et à écrire les deux autres en langage codé.
-C'est un fait qu'Azriv est fin nul en magie théorique, mais il adore lire toutes sortes d'autres ouvrages, et est un véritable puits de connaissances inutiles.
-Même si cela peut sembler parfaitement immoral, ses deux parents sont frère et sœur, puisqu'il est courant chez la noblesse haute-elfe/elfe de sang de cultiver une volonté féroce de garder la lignée la plus pure possible. Il a d'ailleurs à un moment été question pour Azriv de se marier avec sa sœur, proposition rejetée en bloc par les deux parties.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fiche] Azriv, c'est qui déjà ?

Message  Ghalron Fière-Lame le Jeu 6 Déc 2012 - 16:17

Faceclaim :



Ezra Miller
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum