La découverte du nouveau monde...

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 16 Nov 2015 - 17:47

Si certain modérait leur consommation, le verre de Siasske lui avait déjà été vidé une première fois, signe que la Chasseresse en appréciait la saveur. Tout en s'appuyant au dossier de sa chaise, faisant tourner le vin dans son contenant, Siasske fit rouler ses yeux en haussant les sourcils avec un air amusé suite à la réflexion de Marden.

Sia' : Vous êtes tous plus casse-cous les uns que les autres... Il faut bien quelqu'un pour veiller au grain quand le grand patron n'est pas là!
William : Te connaissant je m'étonne de te voir aussi attentive à ces... "enfants". *Mime les guillemets.*
Sia' : Que veux-tu... *Haussement d'épaules.*

L'attitude désintéressée de Siasske fit rire William qui décelait pourtant le plaisir qu'avait son amie à tenir ce rôle derrière son apparence désabusée.
L'Elfe se redressa en lui souriant avant de reposer son verre et continuer à manger.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 16 Nov 2015 - 19:25

Cette discussion continua ainsi pendant quelques minutes, William expliquant même à demi-mot à quel point il était soulagé de revoir Siasske en pleine forme et aussi resplendissante qu'autrefois, si l'on exceptait le restant de balafre qu'elle avait dorénavant sur le visage. Endirvis ne put retenir un regard méfiant à l'attention du démoniste, n'appréciant pas que celui-ci flirte avec la dulcinée de son meilleur ami. Néanmoins, il s'empêcha toute action, curieux de voir jusqu'où l'humain allait pousser ses tentatives, pour le moment, infructueuses.

Les verres et les paroles allant bon train, les Compagnons n'entendirent pas tout de suite les bruits de protestations qui venait de l'extérieur. Cependant, en entendant les premières armes dégainées, tout le monde se tut. Le silence était lourd, indicateur de la tension qui montait. Oliom se leva et avança lentement en grognant jusqu'à la grande porte. Soudain, un garde illidari pénétra dans la pièce, s'adressant directement à William.


Garde : Maître Shascan. Des Ligemorts Cendrelangues sont apparus dans la cour, ils souhaitent savoir la raison de la venue de membres de la Ligue des Psykers ici. Que devons-nous faire ?

William se leva alors, prenant un air sombre et sérieux. Il s'avança jusqu'au garde et dans l’entrebâillement de sa porte remarqua que ses hommes tenaient en respect les soldats d'élite. Un, plutôt imposant, avait même dégainé une large épée. Alors que le démoniste le détaillait dans l'obscurité, le grand guerrier, tel un fauve, le décela du coin de l’œil. Ce dernier dirigea alors son attention vers la porte que le démoniste consentit à ouvrir, se dévoilant ainsi aux yeux inquisiteurs du féroce combattant.


Voix étrangement familière : Si vous voulez que tout se passe sans effusion de sang, vous avez intérêt à tous sortir de là.

Endirvis se leva alors à son tour de manière précipitée, il lança ensuite un regard étonné en direction de la porte alors que William tentait de calmer les esprits. Oui, il avait définitivement reconnu cette voix.


Endirvis : Th'wain ?
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 16 Nov 2015 - 20:43

Tout en délicatesse Siasske avait répondu à William, insistant sur le fait qu'elle était agréablement surprise de retrouver un ami en ces temps troublés. Bien sûr, le Démoniste ne fut pas stupide, comprenant le message mais même malgré toutes ces années il restait têtu.
L'Elfe apprécia comme il le fallait le repas et le moment qu'ils partageaient tous : à l'appartement ils vivaient chacun à leur rythme, et si ce n'était pour Alhia qui courrait toujours partout, elle ne verrait pas souvent les autres, or en cet instant elle prenait le temps de manger avec ses camarades de bataille et de discuter de choses et d'autres. Jusqu'à ce que ses oreilles ne frémissent soudainement à l'entente du bruit à l'extérieur, au même moment que William et les autres les perçoivent également. Passant une main dans son dos, elle imita l'humain à l'autre bout de la table qui venait de se lever et s'approcher de l'entrée alors qu'un de ses gardes l'informait de la situation.
A l'évocation des Ligemorts et du nom de Thrain, elle ne retint pas son exclamation de surprise.


Sia' : Quoi!?

William se retourna vers elle dans l'embrasure de la porte, alors qu'elle se rapprochait d'un pas rapide, surpris qu'elle connaisse les troubles-fêtes, ou au moins l'un d'eux. Il sortit à sa suite sur le pas du bâtiment, et lui attrapa le bras afin de la forcer à se retourner vers lui, quelque peu contrarié par la situation.

William : Tu connais cet Orc..?

Elle pencha la tête sur le côté, passant son bras au sien afin de le rassurer.

Sia' : Laisse moi m'en occuper, s'il te plait.

Elle le regarda droit dans les yeux en lui demandant de bien vouloir rester hors de tout ça, et il acquiesça lentement après un moment de silence, lui serrant le bras, semblant inquiet. Elle lui fit un sourire avant de le lâcher, et se tourna vers son compagnon de coeur, avançant vers lui en reprenant un ton plus sérieux et formel.

Sia' : Il est inutile de faire couler ne serait-ce qu'une goutte de sang, rassure-toi.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 16 Nov 2015 - 23:52

Thrain : Siasske... Je...

Thrain sembla surpris en voyant sa bien-aimée ici, il secoua la tête alors qu'un de ses hommes, un humain au visage ferme et rempli de balafres s'approchait de l'orc, un air interrogateur sur le visage. L'orc ordonna à ses troupes de rengainer, mettant fin à la tension crée par les véhémentes provocations du Ragesang. La Compagnie eut le loisir alors de découvrir la nouvelle équipe qui accompagnait dorénavant Thrain. En premier lieu se trouvait d'abord l'humain qui possédait une taille standard ainsi qu'un corps svelte qui laissait présager quant à ses capacités acrobatiques. Deux épées de combat étaient attachées à sa ceinture, dévoilant son ambidextrie tandis que ses courts cheveux grisés témoignaient d'une certaine ancienneté. Non loin se trouvait trois roués, dont la race formait après tout le cœur des Ligemorts. Ces derniers se ressemblaient étrangement, possédant tous la même couleur de peau, un violet sombre et dont la majorité du visage était camouflé par une capuche, hormis, bien sûr, leurs yeux bleus luminescents. Cependant, ils étaient tout de même différenciables grâce à leurs équipements. En effet, celui à la capuche orange portait une lourde armure ainsi qu'un large pavois, un autre, à la capuche verte, maniait l'arbalète dans une tenue bien plus légère en cuir tandis que le dernier, à la capuche bleue, usait de la magie arcanique et s'était paré d'une robe de combat.

Thrain, gêné : C'est pas comme si j'allais risquer un incident diplomatique de toute façon. C'était juste pour les titiller un peu.
Humain Ligemort : Pourquoi te justifies-tu commandant ? Tu la connais ?
Thrain, avec un demi-sourire : Plutôt oui. C'est une agréable surprise que de te voir là Siasske, je m'attendais plutôt à un de tes maîtres sans poils ni couilles.

Après avoir dévisagé le démoniste qui les observait de loin, l'orc reprit un air sérieux. Son second croisa les bras alors que les triplés restaient en arrière, observant les environs pour déceler la moindre menace.

Thrain : Nous avons reçu des informations troublantes d'une rencontre entre la Ligue des Psykers et des Illidari qui n'a pas été mentionné auprès du Conseil. Au vu de votre présence et de votre allégeance actuelle, il semble que cela soit vrai. *s'adressant à tous* Sachez que le Conseil vous a l’œil, peu importe vos manigances, nous saurons les déceler. Si vous continuez de mentir à vos propres alliés pour préférer vous adonnez à vos sordides manigances, que ce soit les Illidari ou la Ligue, cela va bien mal finir pour vous, et nous n'avons clairement pas besoin de ça à l'heure actuelle.

Thrain baissa ensuite la tête, déjà fatigué par son assignation.


Thrain : Nous allons rester ici jusqu'à nouvel ordre et assister à votre "rencontre amicale".
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 17 Nov 2015 - 0:21

L'Elfe de la Nuit s'arrêta à quelques mètres de Thrain et son escouade, détaillant sa nouvelle équipe.Son attitude gênée la fit sourire alors qu'elle écoutait ses explications, et elle se rapprocha un peu plus pour finalement être juste en face de lui.

Sia': Mes "maîtres" comme tu dis préfères déléguer, tout comme viennent de le faire les tiens en vous envoyant ici.

Lorsqu'il eut fini de s'exprimer à tout le monde, elle se permit de poser une main sur son torse puissant avant de lui répondre à voix basse, de manière à ce que lui seul puisse l'entendre.

Sia': Ce n'est qu'une rencontre amicale entre nos deux factions, nous venons juste tâter le terrain, voir comment se portent le relationnel entre tout le monde. Tes provocations auraient pu faire pire que juste brasser de l'air cependant... Même si je comprends les inquiétudes du Conseil. *Après un petit silence.* Mais je suis contente de te voir ici cependant!

Suite aux derniers mots de l'Orc, elle s'écarta de lui en souriant avant de se retourner vers William qu'elle appela à elle. Celui-ci la rejoint alors qu'elle arrivait au milieu de la distance séparant les deux groupes, et prit la main qu'elle lui tendait dans les siennes.

Sia' : William, très cher ami, aurais-tu l'obligeance de les accueillir à ta table? Nous sommes tous ici pour les mêmes raisons après tout, nous ne voulons que protéger notre monde...
William, suspicieux : Soit, je vous en prie, entrez. Il reste des tas de plats encore chauds et non entamés, et assez de siège pour accueillir tout le monde..! Je ne laisserais pas des Ligemorts sur le pas de mon ambassade voyons...

Avec un sourire obligeant il invita l'escouade de Thrain à entrer dans le bâtiment, Siasske le remerciant d'un regard long avant de regagner sa place. Le Démoniste attendit que tout le monde soit entré avant de refermer derrière lui, faisant également déposer les armes aux nouveaux venus comme il l'avait fait faire à la Compagnie.
Puis il se réinstalla à sa place originale, tentant tant bien que mal de lancer une nouvelle conversation.
Siasske à son bout de table eut un soupir alors qu'elle échangeait des regards avec les Compagnons, assez incertaine quant à l'issue du repas.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Mar 17 Nov 2015 - 7:33

Marden, qui avait hésité à se lever dans un bond, après s'être rappelé qu'il avait été dépossédé de ses armes, accueillit l'escouade avec une mine neutre, dure à lire, comme à son habitude. Cela mettrait de l'animation pour sûr, et Endirvis n'était à présent plus le seul élément gênant. Il y avait d'autres moyens de se faire bien voir des gens qu'en leur disant "je viens observer tes moindres faits et gestes", et la cordialité n'était clairement pas ici le but de la manœuvre. Le rôdeur aux longues oreilles ne dit mot, comme à son habitude également, se contentant de détailler rapidement chacun des nouveaux arrivant, adressant un petit signe de tête à leur ancien Compagnon en guise de salutations. L'incident diplomatique semblait pointer son vilain museau à leur huis, mais ils devraient tout faire pour l'empêcher, aussi, chacun se força, bon gré mal gré, à continuer le repas et les politesses comme il se devait, offrant à la vue une bien curieuse mascarade de pouvoir.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mar 17 Nov 2015 - 13:56

Témoin de la proximité entre William et Siasske, Thrain ne put émettre qu'un léger grognement à l'attention du démoniste, que son second, l'humain portant d'ailleurs le nom d'Alexei Koff, remarqua. Au passage, l'orc accepta d'entrer dans l'ambassade mais ordonna aux triplés de faire une ronde, pour observer chaque recoin de la Halte. L'orc s'assit alors, non loin du démoniste, tandis qu'Endirvis s'était amusé à lever son bras encore indemne pour le saluer, tout ça en ayant un immense sourire aux lèvres et un peu de vin sur les dents. Le Ragesang s'amusa légèrement de la fougue de son ami, se souvenant aussi des bons moments qu'il avait pu passer avec la Compagnie. Cependant, il reprit très vite une attitude stoïque, regardant rapidement chacun des repas sur la table. William le remarqua d'ailleurs, et après avoir coupé sa conversation qu'il entretenait avec Siasske, décida d'apaiser la méfiance de l'orc.

William : Allons allons, faites-vous plaisir. Rien n'est empoisonné.
Thrain, ayant écouté quelques bribes de parole : Oui clairement, ton poison semble être dans tes paroles, ce qui fait de toi le plus inoffensif des serpents.
Alexei : Commandant...

Thrain soupira, se demandant à quoi rimait cette rencontre amicale, persuadé que quelque chose de plus sordide se tramait. Portant dorénavant son regard dans la pièce, l'orc aperçut alors dans un des coins l'imposant ogre, qui serra d'ailleurs les poings en voyant le Ligemort le détailler. Curieux, il se mit à l'observer de loin, persuadé d'avoir déjà entendu parler d'ogres possédant des caractéristiques similaires.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Ven 20 Nov 2015 - 1:31

Siasske s'était rapprochée de William, sans oublier son verre, afin de discuter plus aisément avec lui, remarquant au passage la désapprobation de Thrain. Elle ne put s'empêcher un regard blasé en sa direction en entendant sa remarque, et proposa au Démoniste d'aller échanger plus loin et laisser les autres profiter du repas, notamment les derniers arrivés. Elle s'approcha d'un escalier permettant d'accéder aux étages et s'installa sur la deuxième marche, William s'appuyant contre le mur, face à elle.

William : Je ne pensais pas te revoir un jour, après ce qui est arrivé en Azeroth, et à Hurlevent particulièrement.
Sia' : Je sais, cela fait plusieurs années depuis la mort d'Almalril. Et la guerre qui ravage notre monde est terrible.

Il acquiesça lentement avec un air attristé.

William : Comment vas-tu depuis tout ce temps?
Sia' : Les choses n'ont pas énormément changées pour moi… Disons que maintenant je chasse en groupe, et des cibles plus grosses, mais fondamentalement, je suis toujours "payée" à tuer des gens. D'abord pour les Ligemorts, maintenant pour la Ligue.
William : N'est-ce pas un peu "prestigieux" tout de même..?

L'Elfe releva les yeux sur lui avec un air grave, faisant presque regretter sa question à l'homme face à elle.

Sia' : C'est une punition William, une prison.
William : N'exagères-tu pas un peu?
Sia' : Tu n'es pas à ma place… Ils m'offrent le sang et le frisson du combat, mais ils me prennent ma liberté.
William : N'as-tu aucuns moyens de leur échapper?
Sia' : Je ne peux pas… Et puis, je suis d'une certaine manière utile au monde ainsi, j’œuvre, parfois contre mon gré, au rétablissement d'Azeroth. Si je partais maintenant, je ne donnerais pas cher de ma peau. Si nous nous séparions… Je pense que l'on serait tous un peu perdu.

La Chasseresse tourna son regard vers les Compagnons présents dans la pièce en disant ces mots, les observant échanger sur divers sujets tout en mangeant ou buvant, riant parfois.
Elle se retourna vers son vieil ami, soupira, et finalement laissa échapper la réflexion qu'elle retenait depuis son arrivée.


Sia' : Tu es en train de prendre un chemin dangereux Will', surtout parmi les Illidaris. Ta place n'est pas ici, tu n'es pas quelqu'un de mauvais, ne verse pas dans ce côté obscur d'un art que tu crois contrôler. Tu serais plus efficace à mes côtés, à Shattrath avec les Héritiers.
William : Détrompe toi Siasske. Ce que j'apprends aujourd'hui m'est bien plus profitable que les affaires des Héritiers, je me sens plus utile ici qu'ailleurs.

Il croisa les bras en la regardant d'un air supérieur, qu'elle n'apprécia guère, mais il la rassura rapidement, lui prenant les mains et la faisant se relever pour qu'elle se tienne debout devant lui, à quelques centimètres, changeant aussitôt d'attitude.

William : Ne t'en fait pas, je maîtrise la situation. Et je suis toujours l'un de tes informateurs favoris. Demande moi, et tout ce que je sais t'appartiendra.

Se disant, il lui fit une petite courbette. Elle savait qu'il était honnête sur ce point là, et que la moindre de ses questions trouveraient réponse s'il était en mesure de la lui fournir.

Sia' : J'apprécie ton aide, mon ami.
William : Tu sais que je ferais n'importe quoi pour t'aider.

Il passa une main sur sa joue, ses doigts effleurant les cicatrices qui s'y trouvaient, et il ne manqua d'ailleurs pas de lui faire une remarque là-dessus, à laquelle elle répondit quelque chose comme "les risques du métier", en souriant.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Ven 20 Nov 2015 - 12:34

Thrain remarquait avec un certain étonnement que le repas avait pris une tournure tout autre qu'un évènement diplomatique, même mineur, écoutant ses anciens camarades discuter de tout et de rien - surtout de rien - tandis que leur hôte s'était isolé avec Siasske. Les observant sagement, l'orc ne put s'empêcher de notifier le naturel tactile du démoniste qui témoignait d'une certaine proximité entre les deux, présageant même d'une certaine envie, au moins de la part de l'humain. Lorsqu'il le remarqua finalement, après avoir pris le temps de savourer un verre de vin, la main sur la joue de sa bien-aimée, son sang ne fit qu'un tour. Poussé par le devoir, mais surtout par une jalousie exacerbée, le Ragesang se leva et s'approcha très rapidement du couple isolé.

William, voyant l'orc s'approcher : Je vous vois venir d'ici mon ami ! Ne vous inquiétez pas, nous ne partagions aucun secret malicieux, juste quelques familiarités.
Thrain : À vrai dire, je m'en fous. Par contre t'as intérêt à vite enlever ta main du visage de Siasske si tu veux pas recevoir la mienne dans ta sale face gangrénée.
William : Je vous demande pardon ?

Le démoniste recula légèrement de Siasske, craignant comprendre que la kaldorei, son fantasme de toujours s'était amouraché de ce rustre sans pareil.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Ven 20 Nov 2015 - 13:26

Marden se servit un autre verre de vin, peu amusé par le déroulement des évènements, et décidé à ne pas se faire remarquer. Ceci dit, il s'ennuyait jusqu'à ce que leur ancien compagnon fasse montre d'un comportement pour le coup pas très diplomatique. Marden esquissa un sourire lorsque Thrain confronta William, pas aussi gêné que si l'Orc avait été dans leur groupe, mais il reconnaissait ces gamineries rustres, en ayant déjà entendu un paquet avec ses compagnons habituels. Si la situation devait tourner au drame, il pourrait toujours se servir du couteau dans sa botte, mais il n'était pas trop à l'aise avec l'idée du reste de ses armes laissées à l'entrée. Sirotant le liquide sombre, il se dit qu'il y avait quand même peu de risques que le conflit n'éclate, estimant les gens assez intelligents pour ne pas en venir aux mains pour ces histoires. Il glissa un coup d’œil à Jadear, se demandant si celui-ci était également dubitatif par rapport à leur sécurité.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Ven 20 Nov 2015 - 19:01

Siasske venait de prendre la main de William pour l'écarter d'elle, s'apprêtant à parler, lorsque Thrain progressa rapidement vers eux, et à son visage contrarié, elle en devina facilement la raison.
Le mouvement de recul qu'eut le Démoniste lui déplut, alors qu'elle-même se rapprocha de l'Orc. Il eut la certitude que ces deux-là partageaient effectivement quelque chose lorsque Siasske demandait d'une voix douce quel était le problème de Thrain, et que celui-ci répondait assez énergiquement qu'il n'appréciait guère de voir ce pantin lui tourner autour.


William : Elle ne vous appartient pas que je sache..! *Air renfrogné.*
Sia' : William! Un peu de délicatesse je te prie.
William : Excuse-moi...

Il soupira en décroisant les bras, et finalement se frotta les mains, reprenant une attitude plus sérieuse.

William : Ainsi, tu as su trouvé quelqu'un pour combler le vide d'Almalril?
Sia' : Je ne le comble pas, je l'efface. Thrain est complètement différent de lui...

William regarda l'Elfe qui souriait en lui répondant, et qui avait naturellement passé son bras à celui de l'Orc, se tenant contre lui. Il était clair, même si elle ne disait rien, qu'elle éprouvait pour lui quelque chose de vrai, et fort.
Ainsi, il finit par baisser la tête, s'avouant une nouvelle foi vaincu, et d'une parole et d'un mouvement de la main, les incita à retourner parmi les autres.
Siasske ne s'exécuta pas immédiatement, le laissant se rassoir seul à la table, préférant demander à Thrain si il était rassuré.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Dim 22 Nov 2015 - 0:04

Alors que William se retournait pour rejoindre la table, s'avouant d'une certaine manière vaincu devant le nouvel idylle de sa désirée, Thrain baissait la tête, légèrement honteux de ses paroles. Il prit les mains de Siasske et la regarda dans les yeux, une certaine flamme dans les siens.

Thrain : Navré, j'ai agi sans réfléchir encore une fois... *avec un léger sourire* Mais j'apprécie quand tu me démontres ton affection.

Le Ragesang l'embrassa alors fugacement avant de retourner vers la table, alors que son second, les ayant observé, le défigurait légèrement du regard. L'orc ne le remarqua pas et laissa se dérouler le dîner, sans aucune intervention désobligeante de sa part, réservant ainsi ce plaisir à Endirvis qui avait par deux reprises crée un certain malaise en parlant de l'orientation sexuelle supposée du démoniste puis en demandant, sans gêne aucune, depuis combien de temps ce dernier fantasmait sur les courbes de la kaldorei. William, ignorant ces questions maladroites et inappropriées, semblait tout de même bien moins souriant qu'au début de l'évènement diplomatique, digérant bien mal d'avoir laissé sa chance filer entre ses doigts.

Finalement, après avoir fini le repas qui pour beaucoup semblait interminable, William se décida à inviter la Compagnie à parcourir la zone d'entraînement avec lui, voulant ainsi démontrer le pouvoir, et sa "juste" application des Illidari. Ne laissant aucun doute sur leur maîtrise de la magie, des arcanistes Illidari prouvèrent aux compagnons, ainsi qu'aux Ligemorts qui les suivaient de près, qu'ils pouvaient contrôler un élémentaire de magie arcanique, même si souvent cela se trouvait éphémère. Ces mages prouvant leur pouvoir sur des élémentaires aussi volatiles et chaotiques avaient pour but d’impressionner mais ce fut simplement de l'effroi que Thrain ressentit, plus encore quand des démonistes firent leur démonstration. Ils se paradaient ainsi avec des traqueurs dimensionnels à leur côté, les faisant disparaître à loisir grâce à de simples claquements de doigts. Toutefois, ce fut les paroles suivantes qui dégoutèrent véritablement l'orc.


William : Notre prochain but est de d'appliquer nos connaissances sur des êtres humanoïdes, en particulier les gangr'orcs, qui bien qu'ils soient nos alliés et nos plus actifs membres au sein des Illidari, sont aussi probablement les plus grandes bombes à retardement.
Endirvis : W'assu'want.
Thrain : Contrôler vos alliés hein ? C'est une autre forme d'esclavage oui.
William : C'est nécessaire, nous avons besoin d'eux pour rendre plus sûr l'Outreterre mais une fois que cela serait fait, rien ne nous protégera d'eux.
Thrain : Un peu de la même manière que le Vol Infini avec les Sans-âmes.
William : Ça n'a rien à voir.
Thrain : Au contraire. Les orcs et les elfes qui ont rejoint "volontairement" la Gangr'Horde ne sont volontaires que dans votre version des faits, je n'y vois que des esclaves qui n'ont plus qu'un seul but, occire toute menace en usant de la magie démoniaque dont vous les avez abreuvé. Cependant, ils sont bien plus rusés que n'importe quelle créature, ils ne peuvent ni être domptés, ni maîtrisés.
William : Alors que devrions-nous faire, restez les bras ballants en attendant qu'ils deviennent avides de sang ?
Thrain : Ils le sont déjà. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils ne se retournent contre vous, et toutes vos tentatives n'y changeront rien. Les Illidari ne peuvent pas repousser l'inévitable. Ils n'auraient jamais dû exister, c'est une abomination que votre prétendu maître, qui je le rappelle se faisait surnommer encore il y a peu "le Traître", a rendu possible pour consolider son pouvoir en attendant quelque chose de plus stable. La seule solution serait de les éradiquer, tous jusqu'au dernier.
William : Qui pense comme les Infinis dorénavant ?

Thrain le foudroya du regard, n'appréciant que très peu cette comparaison, qu'il venait pourtant juste de faire. Néanmoins l'orc se décida à se taire, laissant William continuer fièrement la présentation de son défilé des horreurs devant les yeux ébahis d'Endirvis, qui appréciait grandement les exactions des Illidari, se retrouvant totalement dans leur façon de penser.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 24 Nov 2015 - 2:35

Siasske secoua légèrement la tête en regardant Thrain, amusé par ce qu'il venait de lui dire, avant de rejoindre la tablée et sa place originelle, écoutant les conversations autour d'elle. Les remarques d'Endirvis la faisait parfois rire selon le contexte, mais lorsqu'il s'agissait de William, elle grinçait un peu des dents en dévisageant le Troll.
William avait perdu son air suffisant maintenant qu'il savait qu'elle restait inaccessible,et le pauvre Démoniste tentait tant bien que mal de sauver les apparences en entretenant les conversations diverses autour de la table. Siasske se sentait désolée pour lui, qui malgré toutes ces années continuait à courir après des espoirs pourtant maintes fois brisés, mais d'un autre côté, son obsession commençait à le conduire sur des chemins erronés et elle espérait que cet énième refus le secoue assez pour se remettre en question.

Pendant les présentations des troupes et les démonstrations, la Chasseresse resta proche de Thrain, attentive à ce qu'elle voyait et entendait.
Pour le moment elle ne disait rien, se contentant de mémoriser les explications de William faisant son cours. Les contrôles d'élémentaires ainsi que des bêtes ne la firent pas plus hérisser le poil que ça, contrairement au belluaire qu'elle sentait tendu à côté d'elle. La tension qui s'accentua un peu plus entre les deux hommes concernant les gangr'orcs se faisait sentir également, mais elle ne dit rien, suivant William qui continuait à démontrer les “talents” des Illidaris.
Une petite voix dans sa tête vint la contrer, mais elle l'ignora. Parler ne servait à rien dans des débats stériles de ce genre, les solutions qu'offraient la Ligue ou les Illidaris étaient loin d'être ce qu'il se faisait de mieux, mais dans les temps présents, son pragmatisme lui dictait qu'il ne fallait pas faire la fine bouche.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Mar 24 Nov 2015 - 15:30

Égal à lui-même, Marden écoutait et observait les évènements presque passivement, mais un observateur attentif -ou qui le connaissait bien, comme Jadear- pouvait aisément deviner qu'il n'en pensait pas moins. Cependant, leur objectif n'était pas d'imposer leur opinion aux Illidaris, ce que certains ne pouvaient apparemment pas s'empêcher de faire. Il leva les yeux au ciel, comme un réflexe automatisé, en constatant que certains n'avaient pas leur langue dans leur poche en ce qui concernait leur idée des Illidaris et de leurs prestations. Certes, on pouvait être méfiant envers ces pouvoirs, qui pouvaient être mal utilisés, chacun le savait, de son côté, Marden n'en dirait rien, mais il appréciait le spectacle, sensible à la maîtrise apparente des capacités des Illidaris. Il observait les prestations avec un petit sourire en coin, les bras croisés, écoutant d'une oreille les griefs de leur ancien meneur, qu'il jugeait trop prudent pour l'heure, mais ça n'était la que son humble avis. Le rôdeur salua d'ailleurs pour lui-même le manque d'intervention de Siasske dans cette conversation. Il n'y avait pas besoin de plus de désapprobation et de grincements de dents à cette rencontre.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mar 24 Nov 2015 - 18:16

Finalement Thrain se tut, ayant enfin déversé l'intégralité de sa bile sur ses alliés douteux. Avec une moue dépréciative, il continua, muet, à observer les mages et démonistes démontrant leur pouvoir, faisant parfois imploser des élémentaires juste dans le but d'impressionner. Après tout ce monde était déjà détruit, alors pourquoi se soucier des répercussions que cela pourraient avoir sur son écosystème ? Pour le clou du spectacle, ils poussèrent même le vice jusqu'à invoquer un immense Avatar d'Arcane fugacement, illuminant ainsi toute la Halte d'un bleu tellement clair et pur qu'il semblait être de l'Immateria. Alors qu'Endirvis, totalement convaincu, discutait des avantages d'une adhésion aux Illidari avec Oliom, William se décida à regrouper la Compagnie pour leur faire leurs adieux. En effet, il était temps pour lui de mettre fin à l'évènement diplomatique et de se soucier un peu plus des Ligemorts Cendrelangues de Thrain qui fouillaient l'endroit de fond en comble. Ce dernier se trouvait d'ailleurs en retrait, discutant tranquillement avec Alexei. Avant qu'ils ne partent tous, l'orc posa ses yeux mélancoliques sur Siasske alors que celle-ci se faisait prendre une dernière fois la main par William. L'humain lui fit alors un doux baiser sur le dessus avant de s'incliner et de leur souhaiter bon voyage.

Alors que la Compagnie s'envolait de nouveau vers le Promontoire, Thrain s'approcha de William, lui ordonnant vraisemblablement quelque chose mais le reste de l'action resta un mystère puisque les rylaks passèrent à ce moment précis au dessus de la cime des arbres. Endirvis, légèrement peiné, se doutait que c'était probablement la dernière fois qu'il voyait son meilleur ami. Néanmoins, il savait dorénavant qu'il pouvait très bien vivre sans lui, et vu son penchant moralisateur, il était même mieux pour le Saignepeste de s'éloigner du Ragesang.


-

Arkturus jouait aux cartes contre Gawel lorsque Siasske pénétra dans l'appartement. Les deux compères étaient légèrement éméchés, et pour cause, deux bouteilles de whisky totalement vidées se trouvaient non loin d'eux, sans pour autant qu'il n'y ait aucun verre à l'horizon. Alhia derrière eux, se massait la tempe, ayant probablement elle aussi été imbibé de ce délicieux alcool. La druidesse, malgré l'ivresse, semblait tout de même focalisée sur le jeu, cherchant à comprendre les règles, tout en assimilant chaque carte. Mozdram, entendant le bruit de porte qui s'ouvrait puis se fermait, ne fut pas long avant de réquisitionner la chasseresse dans son bureau pour l'escorter jusqu'aux Vigiles afin qu'elle fasse son rapport directement à leurs maîtres. Endirvis les regarda s'en aller tous les deux puis se décida à s'asseoir sur un tabouret pour observer, de relativement loin, les trois compagnons s'amuser.


Arkturus : Et paf ! Combo voleur, tu perds quatre points de vie et t'as perdu. *regarde ses cartes* Ah merde, non c'est toi le voleur.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Meeran le Mer 25 Nov 2015 - 23:11

Tout en se maintenant sur sa monture, derrière Endirvis, Jadear se repassait toutes les réactions du Chevalier de la Mort durant la rencontre diplomatique. Il devrait lui demander, lorsqu'il le pourrait, quelles étaient ses intentions par rapport aux illidaris.

Meeran, lui, était soulagé de rentrer. L'arrivée de Thrain l'avait énormément crispé. Non pas qu'il n'appréciait pas Thrain, même s'il n'avait qu'un amour limité pour les orcs qu'il connaissait mal, mais ce dernier avait failli faire tourner la rencontre en fiasco total.
Pas fâché de rentrer, il pensait déjà à sa prochaine douche.
avatar
Meeran

Messages : 519
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Jeu 26 Nov 2015 - 15:20

Le trajet se passe sans que quiconque n'eut quelque chose à dire, certaines personnes semblant même soulagées que la rencontre soit finie, et on pouvait les comprendre. Marden était de ces personnes, pas fâché quand même qu'il n'y ait pas eu d'incident trop troublant. Ce genre de rencontres étaient au moins aussi éprouvantes qu'une petite escarmouche, et c'est avec un relâchement visible que les compagnons arrivèrent dans leurs quartiers, se retrouvant presque nez à nez avec leurs compères éméchés. Marden s'amusa immédiatement de la situation, surpris de voir que c'était Gawel qui se détendait ainsi. Il se demanda immédiatement où se trouvait Ghalron, mais il chassa la pensée, se disant bien qu'il ne devait rien faire d'inquiétant, et qu'il en était probablement à maugréer à propos de son ennui. Le rôdeur reconnaissait le jeu de cartes, dont il savait les parties plutôt animées, mais celles-ci avaient l'air de plutôt bien se passer, sûrement par la présence bienvenue de quelques bouteilles. Après un éclat de rire victorieux, le fusilier rouge leva un regard interrogateur -et saoûl- vers son comparse rôdeur, qui lui indiqua d'un signe de tête précis que la rencontre s'était passée sans encombres. Gawel sourit et l'encouragea à les rejoindre pour prendre un verre, sans se demander s'ils avaient laissé de quoi. Les appartements étaient plutôt calmes, Ghalron étant en train de dormir, et Azriv allait, selon les dires de Gawel, revenir de la douche promptement, même si c'était là mal connaître l'amour du jeune mage pour les douches chaudes.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Dim 29 Nov 2015 - 22:19

Assistant silencieusement aux démonstrations, Siasske ne pouvait s'empêcher de penser aux conséquences que tout ceci pourrait avoir. William était d'un enthousiasme effrayant alors qu'il parlait des Illidaris et de leur capacités, faisant montre de son admiration pour cette faction qui lui offrait tant de possibilités, totalement ignorant des effets que son attitude produisait sur l'Elfe. Elle était inquiète, beaucoup, pour l'humain, mais il resterait sourd à ses sermons si elle venait à lui en faire, répéterait encore et encore que tout était sous “contrôle”, alors elle le laissait s'enivrer tout seul devant le spectacle. Au moins son obsession s'effaçait avec cette activité.

Finalement la démonstration cessa, et avec elle arriva l'heure de repartir pour les Compagnons qui se regroupèrent face au Démoniste leur souhaitant bonne chance dans le futur avec la Ligue et leur missions. Elle adressa un sourire tendre à son vieil ami lorsqu'il lui fit un baise-main, l'appréciant toujours malgré ses défauts, avant de se tourner vers Thrain, l'apercevant en train de regarder dans leur direction. Penchant la tête sur le côté, elle lui fit un sourire et un signe de la main pour lui dire au revoir avant de se détourner et rejoindre leur monture, s'envolant dans les cieux de l'Outreterre en direction de Shattrath.

~

De retour au sanctuaire, elle fut accueillie à l'appartement par sa jumelle, contente de la revoir, qui déclara à toute vitesse quelque chose comme “On s'amuse bien je comprends rien mais c'est chouette!”, attitude justifiée par les deux bouteilles d'alcool vide et la grimace de la Druidesse qui venait de se lever trop vite pour essayer de la prendre dans ses bras. Elle n'en eut pas le temps lorsque Mozdram sortit de son bureau en avançant dans leur direction, poussant la Chasseresse à ressortir à peine entrée, l'escortant jusqu'aux Vigiles.
Face à leur maître, elle fit un rapport bref et concis des événements, s'attardant plus sur les détails des démonstrations que sur le dîner en lui-même, mais sur le chemin du retour en compagnie du Roué seul, elle échangea avec lui sur la totalité de la soirée, désireuse de connaître un peu plus en profondeur son avis concernant les Illidaris et leur méthodes.

Dans le salon, Alhia continuait de commenter la partie, et venait même de ramener de quoi manger, se plaignant d'avoir le ventre vide et que le mauvais alcool n'était pas vraiment utile ici.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 30 Nov 2015 - 21:15

Les Vigiles écoutèrent le rapport de Siasske consciencieusement depuis leur balcon, cachés par l'obscurité de la pièce. Ils ne posèrent aucune question ni ne semblèrent s'intéresser davantage à cette rencontre diplomatique, la révoquant dès qu'elle eut fini de décrire les exploits des Illidari. Une fois dehors, libérée de cette ambiance austère dont les Psykers étaient les maîtres incontestés, Siasske se permit de demander son ressenti à Mozdram.

Mozdram : Tu sais que j'ai anciennement fait parti des Illidari. Au tout début, comme beaucoup des membres de mon peuple, je les ai pris pour des sauveurs, des parias qui avaient réussi à se réunir pour triompher contre l'adversité, sans pour autant sombrer dans le côté obscur. Quelque part je me voyais en eux, nous qui avions été abandonné par notre propre peuple. *soupir* Je me suis vite rendu compte que même s'ils n'étaient pas semblables à la Légion, cela n'en faisait pas des bonnes personnes pour autant. Je ne doute pas des intentions d'Illidan, ni de ses plus fervents suivants. Je suis aussi tout à fait certain qu'ils sont totalement sûr de ce qu'ils font mais en réalité, il est clair qu'ils n'ont aucune idée des répercussions que cela va produire. Ils sont puissants, et il est mieux de les avoir de notre côté il est vrai, mais la Ligue n'arrivera à rien avec eux. Ce sont des enfants... Des enfants qui possèdent la puissance nécessaire pour détruire des planètes.

Il ne laissa pas le temps à la Kaldorei de continuer ses demandes, s'enfonçant un peu plus profondément dans ses idées noires. Mettant un point définitif à la discussion, le Roué pénétra de nouveau dans son bureau une fois arrivé aux appartements et laissa aux autres le droit de s'amuser. Derrière sa porte, il remarqua la lettre où figurait deux yeux de panthère. Elle était différente de la première qui l'avait mis en garde des Psykers lorsqu'il avait pour la première fois pénétré dans ce bureau. Il le savait dorénavant, l'heure de la délivrance approchait.

-

Ainsi les jours passèrent dans un relatif calme, Arkturus continuait de tenter d'oublier les horreurs dont il avait été témoin en passant le plus clair de son temps avec les autres compagnons, notamment Gawel et Azriv. Grâce à son amitié naissante avec le pyromancien, il commença à moins le craindre, oubliant parfois de le considérer comme une bombe à retardement. Bien qu'il était trop tôt pour savoir s'il allait s'habituer un jour aux arcanistes, il était clair qu'il avait fait un sacré pas en avant. Cependant, il était évident que ces moments d'insouciances ne pouvaient durer.

Alors que chacun vaquait à ses occupations, la porte de l'appartement vola en éclats. Mozdram sortant rapidement de son bureau en entendant le vacarme fut rapidement entouré par plusieurs gardes de l'ASDA. Non loin d'eux se trouvait un des Vigiles, plus précisément, Mordecai qui posa ses yeux inquisiteurs sur les Compagnons qui furent amener un à un dans la bibliothèque par les soldats en armure blanche. Alors que certains continuaient l'inspection de chaque recoin de l'appartement, d'autres restèrent dans la pièce, se mettant à des points stratégiques pour répondre au mieux à une tentative de rébellion de la Compagnie.

Arkturus craignait le pire dorénavant, les Psykers avaient-ils tout découvert, et si oui, étaient-ils condamnés à la libération par la mort ou à une éternité d'emprisonnement ? Le worgen était terrifié, imaginant les châtiments les plus sordides. Paralysé sur place, ses yeux se déplaçaient à une vitesse folle, détaillant chacun des gardes les entourant avant de se poser finalement sur Mordecai. Son armure était fine mais de puissants enchantements l'entouraient, alimentés constamment par l'Immateria qui s'émanait littéralement de lui. Son visage était camouflé par un heaume, marqué de la lanterne de la Ligue, qui cachait l'intégralité de son visage, ce qui renforçait davantage le malaise quant on se concentrait sur lui. En effet, il ne semblait pas réellement vivant, s'approchant plus d'une machine. Mettant fin au silence pesant, Mozdram s'exprima, cherchant à comprendre la raison de cette intervention hostile chez eux.

Mordecai : Allons Mozdram, ne fais pas l'innocent, ne vois-tu pas qu'il manque quelques personnes ici ?

Mozdram tourna sa tête pour s'arrêter sur chacun des visages des compagnons présents avant de ressentir de puissantes sueurs froides quant il comprit où le nain voulait en venir.

Mozdram : Je ne suis pas au courant des faits que vous reprochez à Endirvis et Jadear.
Mordecai : C'est-ce que nous allons voir.

Sans même le toucher, Mordecai débuta un interrogatoire mentale, laissant s'échapper rapidement de l'Immateria de la paume d'une seule de ses mains. L'énergie blanche arriva en quantité rapidement jusqu'au front du Roué, le frappant d'une force suffisante pour faire basculer sa tête. Alors que ses yeux se révulsaient, son corps se mit à léviter au dessus du sol. L'Immateria se répandit aussi dans toute la pièce, la teintant entièrement de blanc alors que plusieurs des fournitures de la bibliothèque tombaient au sol. Finalement, Mordecai mit fin à son sort, reposant doucement le Roué sur ses sabots. Alors que celui-ci reprenait lentement conscience, laissant le temps aux soldats de se rapprocher, qui attendaient tout de même un ordre de leur maître avant de passer à l'action, Mordecai leur fit signe de s'éloigner.

Mordecai : Tu dis vrai... Ce qui fait de toi un bien piètre chef. Néanmoins, il est encore temps de se faire pardonner.
Arkturus : Qu'est-ce qu'il se passe ?
Mordecai : Votre collègue, et je suppose ami, Endirvis a quitté le Promontoire en compagnie de Jadear il y a quelques heures, massacrant sur le chemin plusieurs des gardes ainsi que quelques psykers.
Arkturus : Quoi ?! Ils ont fait ça à seulement eux deux ?
Mordecai : Possible, nous l'ignorons en réalité. Ce dégénéré possède la puissance d'un Seigneur du Vide dans le bras, nous aurions dû l'éliminer dès que nous en avions la possibilité.
Mozdram : À quoi rime cette intervention alors ? S'il cherchait à s'échapper, il n'a plus aucune raison de revenir ici.
Mordecai : Il est vrai, mais je ne pouvais rien laisser au hasard. Après tout, cet esprit malade est resté avec vous tout simplement parce qu'il vous appréciait, il aurait pu très bien vous quittez à de nombreuses reprises. Néanmoins, je me doutais de votre innocence. J'ai une proposition à vous faire, et bien que mes collègues soient réticents, je pense qu'il est bon de vous laissez encore une chance.
Mozdram : Vous voulez qu'on le traque, et qu'on le tue n'est-ce pas ?
Mordecai, hochant la tête : Oui. Mais vous ne le ferez pas seul, je vais venir avec vous, ainsi que les Ligemorts Cendrelangues qui l'ont repéré dernièrement dans la Forêt de Terokkar.

Mordecai, sans plus de cérémonie, sortit de la pièce, ordonnant aux gardes éparpillés de le suivre. Arkturus lui était resté totalement bouche bée, quelque part heureux d'avoir échappé à la mort, mais aussi extrêmement étonné de la soudaine trahison d'Endirvis. Mozdram, tournant toujours le dos aux compagnons, ramassa un des bouquins qui s'était envolé puis le remit à sa place.

Mozdram, grave : Il est temps désormais. Nous n'avons plus le choix.

Le Roué lança un regard lourd aux Compagnons avant de quitter la pièce et rejoindre Mordecai ainsi que quelques uns de ses gardes qui allaient l'accompagner dans la traque du chevalier de la mort.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 30 Nov 2015 - 22:37

Malgré le repos des derniers jours, et le récent détachement qui opérait passivement lui et Jadear, Marden ressentit la nouvelle comme un couteau dans sa chair, prenant le coup comme une erreur de sa part. S'il avait du suivre ses pressentiments et agir seul, comme autrefois, il aurait soit tenté de s'éclipser, soit de se débarrasser discrètement, bien qu'il ne savait pas trop comment, d'Endirvis. Ce troll n'apportait que des mauvaises nouvelles, et ce depuis un moment. Il n'avait pas oublié les diverses fois où la paix n'avait été que trop fragile, et maintenant, le manque de prévoyance, et l'abus de pardon de la part de cette Compagnie se révélait être une épine conséquente dans leur flanc. Quant à Jadear... S'il avait bel et bien sombré dans la même folie qu'Endirvis, alors il faudrait se charger de l'abattre, peu importe leur ancienne amitié. Les Psykers n'inspiraient pas plus que ça confiance au rôdeur, mais il n'était pas stupide au point de vouloir se rebeller maintenant. Et puis ils ne seraient peut-être pas de trop dans la traque de leurs collègues.

Les autres se tenaient silencieux également. Gawel paraissait résigné à la tâche. D'abord renier l'autorité ne faisait pas partie de ses habitudes, et il s'attendait à devoir accomplir cette sordide besogne un jour, peut-être dans de plus mauvaises circonstances encore. Le vétéran regardait cependant les intrus d'un œil mauvais lorsqu'ils quittaient la pièce, marmonnant entre ses dents quelque chose de discourtois. Quoi qu'on en dise, le fusilier était cependant soulagé que Ghalron ne se fut pas trouvé dans cette petite expédition. Il jeta un coup d’œil à ce dernier, se demandant ce qu'il pensait de l'histoire. On ne lisait pas grand-chose de ses émotions, c'est à dire qu'il ne jurait pas, et qu'il ne semblait même pas heureux d'en découdre. ça aussi, c'était compréhensible. Endirvis avait été son ami, même s'ils étaient clairement moins proches qu'avant, probablement que Ghalron, à qui il arrivait d'être sensé une fois de temps en temps, n'était plus tout à fait en accord avec les idées du chevalier de la mort. Non, le chevalier sans ordre n'était pas heureux de devoir s'élancer pour combattre Endirvis, il semblait y aller avec un entrain morne, comme on va péniblement s'atteler à une tâche pénible, mais nécessaire. Dans tout ça, Azriv se rangeait du côté de ceux qui "pouvaient s'y attendre", mais à la fois, retarder l'évènement lui convenait bien, car combattre Endirvis lui était aussi désagréable qu'effrayant. Et encore, c'était encore pire à présente, depuis ses "absorptions" les plus récentes. Le jeune pyromancien sentait bien qu'il allait bien vite regretter ces quelques jours d'oisiveté, et les conversations plaisantes qu'il avait pu avoir avec les uns et les autres. Il espérait, peut-être naïvement, qu'après ces tristes combats, il n'aurait pas la perte de plus de membres de cette seconde famille à déplorer.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 1 Déc 2015 - 0:41

Pendant que les jours s'enchainaient tranquillement, Alhia passait la majeur partie de son temps auprès des Compagnons, cherchant à en savoir toujours plus sur tout et n'importe quoi, que cela les concerne de près ou de loin (voire même très loin parfois). Elle dessinait également beaucoup, recouvrant des pages entières de gribouillis en tout genre, surtout sur la Compagnie qu'elle adorait représenter en scène ou en portrait.
Siasske de son côté méditait, s'entrainait, lisait ou bien encore écrivait. Ces derniers jours elle remplissait de plus en plus les pages d'un journal, dont elle avait d'ailleurs empêché sa cadette d'en lire le contenu. Cette dernière n'avait bien sûr pas écouté et avait scrupuleusement scruté ses pensées pour en découvrir la nature, se faisant remonter les bretelles au passage.
La Chasseresse continuait à éduquer et entrainer sa jeune apprentie, qui continuait à se plaindre de la dureté de la chose, alors que lorsqu'elle passait du temps avec Arkturus, cela semblait plus agréable et surtout moins douloureux le lendemain.

Les deux Elfes s'entretenaient dans la bibliothèque, assise chacune d'un côté d'une table avec un livre entre elles, lorsque le calme tranquille de l'appartement fût brisé en même temps que la porte par les gardes de l'ASDA. Siasske s'était immédiatement redressée en adoptant une posture défensive, prête à riposter en cas d'attaque, alors qu'Alhia avait hurlé d'effroi, se jetant sous la table en pensant que le ciel allait leur tomber sur la tête. La Druidesse avait été sorti brusquement de sa cachette par l'un des gardes alors que la Chasseresse avait grogné en se défaisant avec tout autant de brusquerie de la poigne d'un autre d'entre eux la forçant à se regrouper parmi les autres.
Personne ne se rebella, ç’aurait été stupide, mais Siasske avait dans son attitude quelque chose d'hostile qui répondait à la menace, quand bien même elle n'avait aucune intention de frapper qui que se soit. Alhia près d'elle regardait autour d'elle les gardes et le Vigile avec affolement, cherchant à comprendre ce qu'il se passait. A l'évocation de l'absence de deux d'entre eux, Siasske eut un tic nerveux de la tête, constatant qu'effectivement tout le monde n'était pas ici. Elle s'en voulut immédiatement de ne pas avoir remarqué ce détail et de ne pas l'avoir même constaté bien plus tôt.
Alhia dût être retenue pour ne pas s'interposer entre Mordecai et Mozdram : bien qu'il restait moche, il avait sû les guider et s'était même montré de leur côté plutôt que du leur, et elle n'avait pas spécialement envie de le voir se faire attaquer ainsi. La Chasseresse la calma en lui répétant que rien ne lui arriverait, juste de la fatigue. Un hoquet de surprise commun s'échappa de la bouche des deux Elfes en apprenant la nouvelle concernant Endirvis et Jadear, Alhia se laissa s'affaisser contre Siasske avec le contre-coup, portant la main à son front. Ses yeux étaient grand ouverts, complètement ébahis, alors que son ainé écoutait les explications, se faisant rapidement une décision sur la question. Sans hésitation, elle suivit Mozdram lorsqu'il sortit, la jeune fille derrière elle mettant plus de temps à assimiler toute la vague d'information. Finalement elle se précipita derrière la Chasseresse, cherchant à la faire changer d'avis, comme à son habitude.


Al' : Siasske, c'est notre ami..!

Habituellement cependant, elles conversaient mentalement sur ce genre de questions, mais Siasske répondit à voix haute à la protestation.

Sia', serrant les poings : Plus maintenant.

Avec horreur Alhia découvrit l'expression déterminée sur le visage de l'Elfe de la Nuit, et s'arrêta nette, incapable d'accepter le sort qui semblait pratiquement scellé pour le Troll. Uroloki aussi avait été leur ami, et elle avait voulu prendre sa vie également. Était-ce ainsi que chacun d'entre eux devaient finir? Jugés par les autres, amenés à devoir périr de leur mains, que se soit d'un acte volontaire ou non? Siasske avait été égoïste dans le passé pour sauver ses proches, ne pouvait-elle l'être encore une fois?
Alors que les derniers Compagnons la dépassait, elle se résigna à suivre le mouvement, essayant de se convaincre que peut-être on l'écouterait une seconde fois, que quelqu'un serait sauvé à nouveau grâce ou à cause d'elle. Le jugement de Siasske avait semblé implacable aussi la première fois, pourtant elle s'était résignée. Pourquoi pas deux
?
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mer 2 Déc 2015 - 0:32

La chevauchée commença alors une fois que tout le reste de la Compagnie fut regroupé en dehors des quartiers. Alors que chacun chevauchait des montures plus traditionnels, Mordecai se trouvait sur un imposant ours noir en armure blanche. Celui-ci entouré de ses étincelants gardes indiqua la marche à suivre sans attendre. Mozdram suivait non loin du Vigile, restant totalement impassible, ne montrant ni satisfaction, ni peur. Arkturus se trouvait un peu plus en retrait de la file, témoignage de sa crainte quant au fait probable qu'Endirvis et Jadear ne soient pas les seuls pertes que la Compagnie ait à déplorer. Il était même probable que durant la bataille qui s'annonçait, certains soient même transformés en mort-vivant. Même lui doutait de son invulnérabilité à la nécromancie à présent, se souvenant avec effroi des exploits morbides de Léodan Finrad. Qui sait, le chevalier de la mort avait peut-être égalé la puissance de ce Psyker dorénavant ?

À l'intérieur de la Forêt de Terokkar, l'atmosphère semblait plus lourde, l'ambiance plus sombre et les pas plus hésitants. Mordecai donnait toujours le rythme, ralentissant finalement aux abords d'un bosquet décrépi. Des ligemorts cendrelangues, s'y trouvant déjà, constataient avec une certaine horreur le passage pour le moins marqué du chevalier de la mort. Rappelant à tous le Fléau d'antan, le sol était totalement flétri sur plusieurs mètres, faisant mourir même le plus petit brin d'herbe, alors que des arbres continuaient de dépérir lentement, touchés par la magie déployée ici. Mozdram s'approcha de ses anciens camarades, remarquant avec un certain regret que le chef de ce groupe se trouvait être son ancien mentor, Sanoru. Son confrère le regarda avec un certain rictus déplaisant, peu appréciatif de devoir faire le ménage suite aux erreurs de Mozdram.


Sanoru : Je t'avais prévenu.
Mozdram : Silence, où est-il ?

Sanoru se retourna et laissa au Justicar le loisir de découvrir le sombre rituel que le chevalier de la mort avait concocté. L'éclat d'un marcheur du vide se trouvait au milieu d'un cercle noir de cadavres totalement noircies et méconnaissables, fumant encore de la magie noire.

Sanoru : Ce chien est malin, il s'est enfui directement dans le Royaume des Ombres. Ça va être difficile de le retrouver maintenant.
Arkturus : Et il a même sacrifié des innocents pour arriver à ses fins.

Mordecai descendit de sa monture, constatant par lui même ce qu'avait commis le troll des jungles. Il se pencha ensuite, observant minutieusement les macchabées jonchant le sol. Le nain tourna la tête de l'un d'entre eux, l'un des moins abîmés, avant de se relever en grognant.

Mordecai : Au contraire, ces "innocents" sont ceux qui lui ont fourni les connaissances nécessaires pour qu'il s'enfuit.
Arkturus : Vous reconnaissez ces gens ?
Mordecai : En effet, ce sont des traîtres qui se sont convertis corps et âme à l'expansion du Vide sur Azeroth.
Mozdram, à Sanoru : Vous étiez au courant de ça ?
Sanoru : Oui. Quelques unités Cendrelangues ont dû faire face à eux dans le passé. D'anciens membres du Projet : Umbra, une cellule de la Ligue au début de sa création que le Conseil avait grandement encouragé. On pensait les avoir éliminé jusqu'au dernier.
Mozdram : Une erreur que les deux ont payé au prix fort on dirait.
Sanoru : Et ton petit groupe aussi, car s'ils ont donné leur vie pour qu'Endirvis nous échappe sans que tu ne le remarques. *regardant la Compagnie* Cela n'annonce que le début de vos problèmes.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mer 2 Déc 2015 - 1:33

Siasske chevauchait derrière Mozdram, son imposant Sabre-de-Givre se calant sans difficulté sur le rythme de course qu'avait donné le Vigile pour s'élancer.
Cette partie de chasse impromptue réveilla en elle un instinct mis en sourdine depuis qu'elle voyageait avec la Compagnie, et elle ne pouvait s'empêcher d'apprécier l'adrénaline que cela lui donnait. Ils étaient après une cible, une proie. Ce n'était pas une sortie pour sauver quelqu'un ; ici on partait pour tuer et tout paraissait totalement différent ainsi dans l'esprit de la Kaldorei. Ses sens ne réagissait plus de la même manière que lorsqu'elle était inquiète pour un proche perdu.
Alhia à l'arrière de la file l'avait vu agiter l'une de ses mains dans le vide pendant la course : aux mouvements tordus que faisaient ses doigts, elle comprit rapidement que c'était une incantation. La chose se confirma lorsque les armes de la Chasseresse se matérialisèrent sur elle : son carquois et son arc s'accrochèrent à son dos, l'un de ses fourreaux d'épées trouva place à sa taille et dans sa main ouverte en arrière, alors qu'elle se tenait penchée sur sa monture, un éclat de lumière resta accroché pendant une seconde sur le métal noir de la dague qui ne quittait que très rarement son fourreau dorsal.
La Druidesse croisa brièvement le regard de son ainée alors qu'elle rengainait l'arme, et ses lèvres formèrent un “non” muet et implorant qui fut ignoré. Vainement elle essayait de parler mentalement avec Siasske, de la faire changer d'avis, sans y parvenir.
Alhia ne savait plus quoi penser et quoi faire lorsque le groupe ralentit et finit par s'arrêter aux abords du bosquet où Endirvis s'était trouvé peu avant. Les effets néfastes de son passage lui soulevèrent le coeur : plus que jamais elle ne comprenait pas ce qu'il était en train de se passer. Alors que quelques mois encore le Troll avait été joyeux, communicatif et toujours prompt à détendre une atmosphère, il avait aujourd'hui fuit avec un autre des leurs pour l'entrainer dans sa chute, avait tué et massacré des innocents, acquis des connaissances terribles, s'était réfugié dans un autre monde et dévasté une terre derrière lui. Les choses allaient trop loin pour elle alors que Siasske incarnait physiquement une fausse justice à ses yeux, une hypocrisie jouée depuis trop longtemps, se targuant d'agir pour le bien mais abattant dans le dos des personnes qu'elle avait côtoyées et certainement aimées. Alhia eut l'impression de découvrir la vérité, celle qu'Arkturus avait voulu lui montrer en lui expliquant qu'il n'y avait ni bien ni mal, juste la loi du plus fort, du plus malin.

Siasske s'était approchée plus près avant de descendre de monture pour observer minutieusement l'endroit et surtout l'amas de gens que le Chevalier de la Mort avait utilisé pour s'enfuir. Elle ne fit aucune remarque sur l'échec quant à l'élimination totale des membres de cette cellule, mais se mit à fixer Sanoru lorsqu'il énonça sa menace, restant silencieuse.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Jeu 3 Déc 2015 - 17:37

Alors que les Compagnons étudiaient les environs, cherchant un moyen de retrouver aisément Endirvis, bien qu'il était hautement improbable de trouver une telle solution dans les branchages dépéris, Mordecai fut pris d'une illumination. D'une impulsion sévère, il attira l'attention sur lui, commençant au passage à jouer avec l'Immateria qui prenait forme entre ses doigts.

Mordecai : Il y a bien un moyen de le retrouver. Un Psyker peut pénétrer dans le Royaume des Ombres sans mourir dans les dix secondes qui suivent. De plus, s'il est relativement expérimenté dans le domaine, ce dernier peut entourer ses alliés d'un bouclier protecteur d'Immateria pendant une durée limitée, mais que je vais estimer suffisamment long au vu de mes capacités.
Mozdram : Nous allons le traquer dans le Royaume des Ombres ? C'est de la folie.
Mordecai : Il suffit, nous avons perdu assez de temps. Mettez-vous tous autour de la pierre, grâce à cela, je pourrai nous téléporter sur ses plus proches traces.

Peu confiant, le Roué ordonna tout de même à ses camarades de se regrouper, ne ménageant que peu les cadavres des supposés fidèles d'Endirvis. Alors que l'incantation prenait de l'ampleur, créant un vent surnaturel qui secouait tout autour de lui, l'éclat du marcheur du vide se leva et se mit à briller d'un blanc immaculé, totalement recouverte de la magie du Psyker. S'attendant à être projeté dans le noir domaine des esprits, Arkturus fut surpris d'être attiré tel un aimant auprès de la gemme et son ébahissement ne fit que s'accroître quant il vit les autres compagnons, prisonniers à ses côtés.

Mozdram : À quoi rime ce cirque ? Faites nous descendre tout de suite !
Mordecai : N'ose pas me donner d'ordres, perfide traître. Si Endirvis ne peut-être retrouvé, alors vous serez tenu comme responsables.

Se rendant compte de la ruse du Psyker, Mozdram envoya un regard implorant en direction des Ligemorts Cendrelangues, restés en retrait, observant sans agir les Justicars soumis à la volonté de l'Éthéré.


Arkturus : Votre soif de justice ne rime à rien, pourquoi nous inculper nous de ce crime odieux ? Nous sommes dans le même camp.
Mordecai : Vous êtes devenu un problème depuis bien trop longtemps pour qu'il n'y ait que cela sur la liste des reproches, worgen.

Sanoru s'approcha de l'Éthéré en acquiesçant, prenant un air solennel avant d'énoncer tous les crimes que la Compagnie avait supposément commis.

Sanoru : Les faits qui vous sont reprochés sont : coopération avec les Ashnari, en mettant d'abord au pouvoir Eldhuru avec l'assassinat de Gandling puis en les aidant dans leur purge des derniers Thuzadins. Le meurtre du Kor'kron Adash Soleil-Hurlant. La connaissance de secrets interdits sur le Puits Solaire. La mort de l'Étheré Manuk. La Nuit Rouge, d'après le sondage mental de la seule rescapée des faits. Le meurtre d'Eskrokar et ses associés qui plus est à l'intérieur du lieu saint qu'est le Temple de Karabor. Ainsi que le massacre et l'esclavage de drakes du néant.

Devant l'accusation conséquente, visiblement préparée de longue date par leurs juges, Mozdram ne put s'empêcher de grogner férocement. Il se sentait parfaitement idiot d'être tombé dans ce guet-apens prévisible. Il était même possible qu'Endirvis soit partiellement innocent dans l'histoire, ayant pressenti cette mascarade, il avait probablement pris la fuite.

Sanoru : Et le dernier mais non des moindres : la coopération avancée de votre chef avec les fanatiques d'Umbra.

Mozdram écarquilla les yeux, comprenant soudainement que malgré ses précautions, son secret avait été percé à jour.

Sanoru : Tu ne cherches même pas à le nier hein ?
Mozdram : C'est inutile. Que votre laïus soit vrai ou faux, quoique je dise, vous considérerez les Inflexibles comme une menace à votre hégémonie, que ce soit la Ligue ou le Conseil. L'un pour ses capacités à résister à vos intrusions mentales, et l'autre pour la soif de sang qui réside dans chacun des membres de ce groupe, qui était pratique quand cela restait caché. Au moins, vous avez trouvé de quoi vous unir, c'est vrai que le Vol Infini n'était pas suffisant.
Mordecai : Il suffit, vous allez être emmené directement dans le Donjon en attendant votre sentence. Cependant, je tiens à vous prévenir que durant le trajet, il est très peu probable que tous survivent à l'exposition continue à l'Immateria. Je veux que vous sachiez que je n'y prends aucun plaisir.
Inconnu : Moi non plus mon frère.

Ponctuant la phrase qui semblait venir de nul part, une silhouette, possiblement humanoïde apparu furtivement derrière le nain avant de laisser exploser un condensé de magie d'Immateria dans son dos, projetant Mordecai sur quelques mètres, coupant au passage le sort, libérant la Compagnie. Immédiatement après la fin du flash blanc, Mozdram prit ses armes et avisa le Vigile au sol, remarquant aussi que leur sauveur avait disparu. Alors que son ours s'approchait de son maître, le corps du Psyker disparu entièrement en vagues lumières blanches rejoignant le ciel. Arkturus s'approcha au côté du Roué, usant de sa magie druidique pour faire fuir le féroce animal dans les forêts, cette bête n'avait après tout rien à voir dans le combat fratricide qui allait suivre. Mozdram, ne se posant pas plus de question, profita du léger hébètement de leurs nouveaux ennemis pour se jeter au milieu de la mêlée qui s'annonçait, avisant un des Ligemorts Cendrelangues. Néanmoins, ces hommes et ces femmes n'étaient aucunement semblable aux adversaires que la Compagnie avait pu affronter durant leur pérégrination. Le Roué, après plusieurs tentatives et blessures, réussit toutefois à en repousser d'un coup de lance avant d'être mis à l'écart par son ancien mentor Sanoru d'un violent coup de masse.


Bilan du combat :

Sanoru : 0/1
Ligemorts Cendrelangues : 0/6
Justicars : 0/3

PS : Les Ligemorts Cendrelangues sont des adversaires extrêmement agiles, préférant des armes favorisant la vitesse et les frappes chirurgicales ainsi que des armures plus légères. Les Justicars présents sont engoncés dans d'imposantes armures et savent tout autant encaisser de féroces coups que de repousser les adversaires grâce à leurs lourdes armes. Les deux groupes d'élite feront aussi preuve d'une coopération semblable à la Compagnie, n'hésitant pas à aider un camarade en détresse.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Jeu 3 Déc 2015 - 18:24

S'il avait pu être légèrement de mauvais poil auparavant, Ghalron était à présent non seulement sous tension constante, mais également plutôt enragé par les actions de manipulation qu'ils subissaient. Le chevalier sans ordre avait appris, au cours de sa vie, à éviter les supérieurs et à haïr les menteurs et les lâches. S'attendant à voir ressurgir leur mystérieux sauveur  de manière aussi vive qu'il était apparu, puis avait disparu, il ne savait pas encore trop quoi en penser, à part qu'il aurait bien voulu planter sa lame entre les deux yeux de Mordecai, et que ce plaisir lui avait été retiré. En revanche, celui qu'il considérait comme un infâme lèche-bottes à abattre se trouvait en face d'eux, et tout portait à croire qu'ils allaient devoir y planter leurs crocs. Ghalron portait sur lui un regard dément, un regard de bête, montrant clairement son intention de passer ses nerfs sur lui, mais d'abord, et ses autres Compagnons le savaient aussi pertinemment, il faudrait s'occuper de ses collègues. Bien qu'il ait craint les représailles de la Nuit Rouge si son implication venait à être découverte, Ghalron ne put s'empêcher un rictus lorsqu'il envisagea le sondage mental d'une personne qui avait vu les horreurs perpétrées. C'était un beau spectacle, et y repenser le mettait en jambes. Pour l'heure, Endirvis attendrait.

Le pyromancien était perdu. Enfin, jusqu'à ce qu'il comprenne l'embuscade qui leur avait été tendue. Il ne savait plus vraiment à qui faire porter la responsabilité de ce qui leur arrivait, dans tout ce foutoir, ayant soudainement l'impression qu'ils étaient assaillis de toutes parts, même par leurs prétendus alliés. On était bien loin de la vie tranquille qu'il menait auparavant, assurément. Il vit Ghalron se préparer à attaquer, visiblement un Justicar, même s'il devait brûler de s'en prendre à Sanoru. Il vérifia également la position de ses autres collègues les plus proches, anxieux que certains ne soient pas prêts au combat, mais c'était là oublier que leur vie n'était constituée que d'escarmouches et de batailles depuis quelques temps maintenant. Marden était prêt à se prévenir des attaques, surveillant Ghalron du coin de l’œil, comme dans l'attente que celui-ci bondisse en avant et ne se mette en grave danger, une fois de plus. Concernant Gawel, il avait préparé son fusil à la hâte, et venait d'ailleurs de signer son engagement dans le combat en tirant sur un des Ligemorts, qui allait s'en prendre à Mozdram. Deux balles étaient parties, la première éraflant à peine la peau de l'adversaire, mais la deuxième avait bel et bien touché, explosant à l'impact, traversant aisément l'armure légère au niveau de la cage thoracique. Ghalron lança un hurlement bestial, se jetant sur le Ligemort touché, espérant qu'il pourrait le prendre par surprise alors que celui-ci se remettait de la blessure par balle. Le chevalier sans ordre trancha de son fendoir, réussissant à créer une belle plaie au ventre avant de se faire repousser, ou plutôt de reculer pour ne pas prendre de coup trop grave. Le Ligemort parvint à lui infliger un coup assez rude à la jambe, mais les conséquences auraient été plus graves s'il était resté devant lui.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum