La découverte du nouveau monde...

Page 15 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Ven 10 Mar 2017 - 23:16


Azriv avait soutenu le regard de Ghalron avec une certaine angoisse, alors que le groupe s'éloignait, et que pour une fois, le chevalier ne serait pas des leurs. Une fois de plus, l'ambiance sur place ne leur disait rien qui vaille, et encore plus une fois dans le dédale de tunnels. Le mage avait du mal à dissimuler la claustrophobie que le lieu provoquait chez lui, et il se concentrait sur la personne devant lui pour ne pas se laisser prendre à la paranoïa, voire à une crise de panique. Le mage suivait donc intensément Siasske du regard, puisque c'est elle qui se trouvait immédiatement devant lui. Il eut vite l'impression qu'ils avançaient dans ce décor depuis des heures. Marden avait remarqué cet état, et les respirations parfois hachées du mage, et avait tenté de lui dire qu'ils ne craignaient rien, mais même lui n'y croyait pas vraiment. Le rôdeur provoquait pas mal de bruit en se mouvant, du à l'équipement qu'il avait avec lui en toutes circonstances. Cela lui avait attiré quelques regards noirs, amadoués par le fait que ses affaires s'étaient souvent montrées plutôt salvatrices. Marden n'était pas outre mesure effrayé par cet environnement, mais il s'en méfiait, et restait attentif à la moindre présence, sursautant une ou deux fois suite à quelques bruits auxquels il ne s'attendait pas. Il garda le silence pendant le périple, ne jugeant pas nécessaire de se créer d'autres distractions. Gawel, lui, était animé d'une autre peur. Certes le tunnel n'était pas franchement rassurant, surtout avec cette monotonie constante, mais lui appréhendait ce vers quoi ils allaient. L'idée d'une violente bataille entre des êtres aussi énormes, et eux au milieu, l'aurait presque fait frissonner. Le fusilier, qui avait tenu à garder son arme en main au cas où les choses tournent mal, se crispa quand son esprit choisit le meilleur moment pour lui rappeler la rencontre avec les morts-vivants de leur dernière mission. Les tunnels ne lui faisaient pas peur, pas plus que les vieux os ou les pierres abandonnées, mais si les os marchaient, c'était une toute autre histoire. Le fusilier rouge réprima un frisson, et se concentra sur la cadence, écoutant la conversation qui avait lieu, comme la plupart des personnes présentes, puisqu'à part les directives de Therdag, l'endroit ne donnait pas beaucoup d'occupations. La soif de vengeance d'Arkturus ne l'étonnait pas au vu du vécu qu'il avait avec Léodan, et qui pouvait l'en blâmer ? Gawel ne le portait pas dans son cœur non plus, même s'il n'avait pas vécu d'expérience comparable. Ce qu'Arkturus raconta des évènements lui rappela les monstres que Léodan avait lâchés. Gawel se crispa un peu plus, horrifié par les visions qui lui revenaient, sans parler de l'odeur. Il y a des choses qui ne s'oublient pas. Tentant de maintenir son calme, le fusilier eut un air dubitatif lorsque leur supérieur évoqua le fait que Léodan paierait pour ses crimes. Quel crédit fallait-il donner à cette promesse ?
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Ven 10 Mar 2017 - 23:56

Marchant en rythme avec le groupe, les deux Kaldoreis suivaient la cadence avec une attitude légèrement zombiesque. L'enfilade de couloirs tous semblables les uns aux autres était d'un ennui mortel, et Alhia n'avait pas cherché d'autres raisons que les monstres à la question pourquoi autant de cadavres parmi le labyrinthe qu'ils parcouraient. Toutes deux elles écoutèrent l'échange qu'eut Arkturus avec Nathaniel, qui vint briser le silence monotone parmi leur rang.
La Druidesse se mit à réfléchir en entendant le Worgen. Elle partageait son avis concernant le fait que Léodan méritait justice et qu'il avait commis des actes impardonnables : il n'y avait pour elle pas de doutes permis sur le fait qu'il méritait une punition pour ce qu'il avait fait. Mais l'idée de la mort la rebutait encore beaucoup, et surtout une mort voulue comme dans cette situation, bien que son Maître ait essayé plusieurs fois de lui faire comprendre que c'était parfois la seule solution. L'idée de le tuer ne ferait qu'assouvir temporairement la vengeance du Worgen, mais elle libérerait également le psyker d'une quelconque représailles et c'était sûrement ce que ce dernier désirerait plutôt qu'à retourner dans un lieu comme le Donjon. Alhia ignorait ce qu'il pouvait bien s'être passé là-bas, et elle s'en fichait, tant que ça ne la concernait pas, mais elle se doutait bien que le nécromancien préférerait mourir que de retourner dans un tel endroit. Aussi la Druidesse décida-t-elle qu'il valait mieux le juger de manière juste et légale, et l'enfermer pour l'empêcher de sévir à nouveau, que de le tuer comme un barbare à la sortie de sa chambre. Lorsqu'elle fut satisfaite par son propre raisonnement intérieur, elle leva le menton avec un sourire content, et un "hm!" d'approbation, pendant quelques secondes, avant de retourner à l'ennui de leur avancée.
Quand à Siasske... Elle tiqua sur la vengeance du Druide et Maître de sa cadette. Elle savait qu'il détestait le Nécromancien, il l'avait suffisamment fait comprendre lorsqu'ils étaient rentrés avec lui, mais il leur était pour le moment bien trop utile pour une vengeance précipitée, et elle n'avait pas envie qu'il utilise le premier prétexte venu, estimant qu'il ne leur était plus utile, pour parvenir à ses fins.
La manière qu'utilisa Arkturus pour faire entendre "raison" à Nathaniel lui arracha un léger rire jaune, mais elle ne fit pas de remarques, se contentant de reprendre leur marche en restant attentive, et de passer à côté de lui sans lui adresser un regard, pressée de parvenir à atteindre la fin des tunnels et de se rapprocher de leur objectif.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 13 Mar 2017 - 10:04

En s'enfonçant plus profondément dans les entrailles de la montagne, les compagnons se mirent à entendre des bruits étranges trahissant une présence surnaturelle. Alors qu'ils se trouvaient dans l'un des derniers tunnels avant d'atteindre un des points clés qui allait permettre à la Compagnie de se reposer après cette longue marche, une sorte de chuchotement lancinant parvint à certaines oreilles. Ceux qui l'entendait n'arrivaient plus à se défaire de sa sombre emprise.

? : Nous savons ce que vous voulez...

La voix semblait à peine humaine et ne venait vraisemblablement de nul part, comme si elle avait accompagné le vent pour atteindre les compagnons. Rendant ses phrases plus inquiétantes encore, des murmures énigmatiques en fond accompagnaient ses phrases, comme pour envoûter les compagnons.

Mjoll : C'est le tunnel qui nous parle ou..?

? : Rejoignez nous... ou connaissez une souffrance éternelle...

Cette voix était différente. Elle gardait le côté pernicieux de la précédente mais semblait venir de quelque chose de plus brutale, d'une monstruosité plus intimidante encore. Les compagnons s'étaient arrêtés, cherchant à trouver la source de ces paroles déconcertantes maintenant que tout le monde l'entendait clairement... Puis soudain, un rugissement.

Une créature bondit en dehors d'une des crevasses camouflées par l'obscurité. S'apprêtant à atterrir sur Gawel, il fut arrêté net dans sa tentative lorsqu'une sombre lame traversa son thorax, le tuant instantanément. Alors qu'il tombait au sol, certains compagnons cherchèrent alors à le détailler. Therdag expliqua, entre deux pas pour se reculer, que les montres étaient ici, resserrant l'étau peu à peu. Celui-ci semblait vaguement ressembler à un nain, au vu de sa carrure mais son corps avait subi de lourdes mutations physiques. Sa peau était recouverte d'une sorte de chitine noire qui forçait un mélange impur entre lui et son armure. Tout ce qui se passait ici rappelait à Mozdram les sombres évènements de la Bataille des Maîtres, pour son plus grand déplaisir.

Toutefois, Arkturus, notamment, n'avait pas été surpris seulement par l'attaque de cette créature inconnue mais aussi de l'intervention éclaire du sauveur de Gawel : Nathaniel. Personne n'avait eu le temps de dégainer, sauf lui. En l'observant, le worgen fut à la fois étonné et dégoûté par sa découverte. À la place de son bras se trouvait une longue lame noire, maintenant couverte du sang de la créature. Contrairement à Endirvis, son bras était littéralement devenu une épée, ne présentant donc aucune des mutations dérangeantes et organiques de leur ancien ami troll. En voyant le worgen l'observer, "l'humain" redonna une forme plus familière à son bras.


Arkturus : ... Qu'est-ce que vous êtes ?
Nathaniel : Un... changeforme, plus ou moins.
Arkturus : Et quel gen...

Soudain des gravas tombèrent au milieu d'eux et des cris partiellement déformés se mirent à résonner dans le complexe souterrain, prouvant le point de Therdag. La menace était déjà là, tout autour d'eux. Le guide sombrefer, légèrement paniqué, fit signe aux autres compagnons qu'il était de temps de partir.


Therdag : Ne laissez pas les skardyns nous entourer, suivez moi !

Ils se mirent alors à courir, exécutant l'ordre de Therdag qui les emmena encore plus profondément dans le dédale. Même si le guerrier ne voulait pas s'arrêter et semblait sûr de lui, Mozdram avait le pressentiment qu'ils fonçaient droit dans un piège tendu par ces "skardyns". Sa malheureuse appréhension se confirma quand ils pénétrèrent dans une zone d'excavation qui permettait d'accéder à d'autres galleries, même si dorénavant la majorité des entrées étaient bouchées par des éboulis. Ce large endroit avait été vraisemblablement une zone de campement idéal pour la plupart des expéditions sombrefers. Maintenant, les monstres de Grim Batol en avaient pris le contrôle et surgissaient de plusieurs endroits de la pièce, forçant les compagnons à créer une formation similaire à celle de leur combat contre les vagues d'écorches-rocs de la Supremine. Therdag indiqua aux autres compagnons que leur porte de sortie était le tunnel en haut du dernier échafaudage encore stable mais il se coupa net vers la fin de sa phrase en voyant qu'un grand nombre de skardyns gardait déjà l'endroit.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 13 Mar 2017 - 10:50

Al’ : Oh non, pas encore…

Les oreilles de Siasske avaient tressaillies en entendant les chuchotements, et les mouvements vifs de ses yeux démontraient qu’elle en avait cherché la source, à l’instar de la tête d’Alhia qui s’était tournée dans tous les sens pour essayer de savoir ce qui les attendait, aillant peur d'avoir affaire à un autre Yogg-Saron.
Une furieuse impression de déjà-vu habitait les deux Elfes de la Nuit alors que le groupe s’était arrêté, et la voix stridente de la Druidesse émettant un cri se rappela à leur bon souvenir lorsque Gawel échappa de peu à la mort, sauvé par un Nathaniel qui se révélait de plus en plus surprenant, et pas forcément dans le bon sens se dit la jeune Elfe. Un deuxième lui échappa avec la pluie de gravas et les cris qui résonnaient autour d’eux, tandis que Siasske s’était concentrée sur la créature morte, intriguée par leurs ennemis à venir.

A ce moment précis, Alhia venait de lâcher sa réflexion alors qu’ils venaient d’essayer de fuir et se retrouvaient, une fois encore, pris en étau par des créatures étranges et cauchemardesques dans une des salles où se rejoignaient et partaient les galeries du complexe souterrain. La boule au ventre, la Druidesse attrapa machinalement le corset en cuir de la Bien-Née positionnée devant elle pour la protéger.


Al’ : Siasske..?
Sia’ : Oui..?
Al’ : Je sais que je pose cette question souvent, mais on va mourir..?
Sia’ : Non.
Al’ : D’accord…

Peu rassurée, l’Elfe déglutit avant de soupirer dans le but de calmer ses angoisses, mais c’était un peu peine perdue alors qu’elle regardait alternativement les skardyns se regroupant autour d’eux et l’échafaudage qui les mènerait vers la sortie.
Sa consœur placée devant elle avait déjà attrapé l’une de ses armes et alors qu’elle avait jeté un coup d’œil à l’échafaudage, elle comptait actuellement de manière rapide les skardyns qui les encerclaient. La meilleure option qui lui venait à l’esprit à ce moment précis était de monter rapidement à l’échafaud afin de déloger les créatures bloquant le passage pour ensuite couvrir la remontée des autres, et après quelques instants de flottement pendant lesquels tous se demandaient ce qu’il allait se passer, elle fit part de son observation aux autres, afin de voir si certains avaient d’autres solutions
.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 13 Mar 2017 - 12:49


Le calme avait été de courte durée. Si Ghalron avait été la, peut-être se serait-il même réjoui de cette attaque, après ces tunnels sans fin. Gawel n'avait du sa survie qu'à la rapidité et l'efficacité de Nathaniel, mais aussi à la solidité de son cœur, l'attaque du skardyn ayant provoqué plus qu'un petit sursaut chez le fusilier, et la surprise l'avait convaincu que tirer serait une bonne idée, aussi deux coups étaient partis dans une des parois, ne touchant heureusement personne, mais les claquements des coups de feu résonnèrent longuement dans le tunnel, même alors que les inquiétants murmures indiquaient à tous que la tranquillité (si on pouvait vraiment la nommer ainsi) était rompue. Le fusilier avait observé le corps de ce qui l'avait attaqué avec un regard terrifié, n'ayant jamais vu pareille créature, et imaginant ce qui lui serait arrivé si Nathaniel n'était pas intervenu. Il avait ensuite suivi le bref échange entre Arkturus et leur supérieur, lui-même intrigué par les capacités de Nathaniel, avant de devoir courir pour ne pas se laisser surprendre plus encore. Les bruits qui venaient de derrière eux, semblant même venir d'autour d'eux, témoignant d'ennemis invisibles pour eux, mais qui étaient à leurs trousses, n'auguraient rien de bon, et Marden espérait que ces adversaires-là ne seraient pas aussi coriaces que leur "armure" le laissait penser. Difficile de l'évaluer, mais après tout, Nathaniel avait ôté la vie à l'un d'eux aussi promptement qu'il était apparu. Le rôdeur faisait de son mieux pour garder la tête froide, en pensant au fait qu'ils avaient survécu à pire, même si cette rencontre soudaine après ses deux semaines d'inactivité -il n'avait guère eu le temps de s'entraîner à son réveil- ne le rassurait pas plus que ça, il espérait qu'il ne ferait pas tout le travail. Lorsque le groupe arriva dans le presque cul de sac où, vraisemblablement, le combat serait impossible à éviter, Marden fit mentalement un rapide schéma du lieu, retenant les positions où il se trouvait, ainsi que celles des nombreux skardyns. Le plan de Siasske lui paraissait plutôt intéressant, et il s'approcha d'elle pour en entendre les détails. Gawel faisait face à l'endroit d'où ils venaient, son fusil à la main, surveillant l'arrivée des ennemis mutés.

Marden : Il faudrait que les plus agiles d'entre nous s'occupent de ça. Mais un seul ne suffira pas, ils sont beaucoup trop. Même à deux, j'ai franchement des doutes. Peut-être que si on réussit à les faire tomber on peut gagner du temps. Azriv ?
Azriv : *pas franchement rassuré* Oui ? Quoi ? Pas question que je monte là-haut ! T'as vu combien ils sont ?!
Marden : Mais non, justement, tu crois que tu pourrais peut-être les déloger ? Avec un sort ? Je pense que des explosifs ce serait pas une bonne idée, on risque plus de péter l'échafaudage qu'autre chose.
Gawel : En plus j'en ai plus.
Marden : Ah oui c'est vrai. Bon, du coup ?
Azriv : Ben si vous pensez que c'est une bonne idée...

Le jeune mage clôtura sa phrase par un regard interrogateur et un peu paniqué à l'adresse de Siasske, attendant de savoir si elle voyait les choses comme ça, ou si elle préférait une autre approche. Dans tous les cas, Marden sortit une de ses lames courtes, jaugeant la distance qui les séparait de l'échafaudage, le nombre d'ennemis présents, et on ne savait pas trop quels autres paramètres le rôdeur retenait quand il se préparait à combattre, ou dans ce cas, à drastiquement raccourcir la durée d'une altercation. Azriv semblait absorbé par les skardyns, loin de se douter que les monstres qu'avait évoqué Therdag lors du plan auraient cette apparence. Son regard passait d'un skardyn à un autre, Azriv réalisant de plus en plus qu'ils étaient nombreux, que le groupe ne devait disposer que de quelques secondes avant qu'ils ne passent à l'attaque, et que Ghalron n'aurait pas été de trop. Le mage souffla un coup, dans une tentative de se concentrer sur leur objectif. Même sans Ghalron, ils avaient avec eux des combattants expérimentés, et Nathaniel leur réservait apparemment d'autres surprises. Il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, si ? Azriv n'en était plus si sûr.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mar 14 Mar 2017 - 13:33

Alors que les compagnons établissaient une stratégie pour sécuriser les alentours de l’échafaudage, un bruit commençait à se faire entendre depuis le tunnel qui était leur objectif. C'était comme si une énorme masse de métal raclait le sol, tirée par quelque chose d'encore plus lourd. Le bruit était à la fois hautement désagréable mais suffisamment long pour intensifier la tension déjà palpable. Les skardyns, eux, s'étaient tus, préférant s'amasser lentement autour des compagnons, comme une meute de loups entourerait une proie faible et isolée. Même si les compagnons étaient totalement acculés, les créatures cauchemardesques semblaient attendre un signal avant de les attaquer de toutes parts. Le bruit crispant s'arrêta finalement et la Compagnie pouvait maintenant discerner une nouvelle silhouette notable en haut de l'échafaudage. La luminosité était faible, maintenu uniquement par les lampes à huile accrochées aux ceintures de certains compagnons, empêchant de le détailler avec précision. Tout ce qui était visible était sa silhouette, déformée comme ses semblables mais il était beaucoup plus grand et large que les autres, comme s'il était une nouvelle espèce à part entière. Après un silence pesant où la monstruosité les observait, celle-ci se décida à rugir puis à sauter pour atteindre les compagnons en contrebas.

Une sorte de gigantesque étoile du matin liée à son propre bras gauche s'écrasa avec fracas devant Therdag. Le nain resta paralysé un instant, se rendant compte pendant quelques centièmes de seconde qu'il venait d'éviter de justesse de finir écraser. De son côté, décidée à ne pas manquer une seule opportunité, Cynelwen profita de la lenteur visible de leur ennemi pour masquer son attaque. Surgissant dans son dos grâce à une rapide téléportation, elle tenta de le frapper au niveau de sa colonne vertébrale mais elle comprit trop tard que sa tentative était vaine. Une majeure partie de son arme et le bout de ses doigts s'enfoncèrent dans la chair de leur ennemi avant que celle-ci ne se solidifie pour la bloquer. Voyant la gardienne dans une très mauvaise posture, à savoir brinquebalante et ne pouvant se défaire du dos de l'immonde créature, Mozdram sortit ses kamas à chaînes et les envoya droit vers la tête de leur colossal ennemi dans le but de le faire tomber au sol. Celui-ci, plus agile qu'on ne pourrait le penser, attrapa un des liens métalliques avec sa gueule et tira le krokul en avant, qui, surpris, se ramassa lamentablement sur le sol.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 14 Mar 2017 - 15:13

Son arc en main, dans une position de défense, semi-accroupie, Siasske suivait des yeux les mouvements des Skardyns se rapprochant de leur groupe, jetant parfois des regards vers le haut de l'échafaudage qui les mènerait vers la sortie. Alhia derrière elle laissait parfois échapper des petits couinements de peur, alors que Gawel et Marden échangeaient suite à l'idée lancée par la Bien-Née. Cette dernière écoutait aussi leur réponse, et en voyant qu'on la regardait afin d'avoir une quelconque approbation, elle répondit.

Sia' : En effet à deux ça peut être encore risqué... Azriv pourrait être utile avec sa magie, mais j'ai peur qu'elle soit également dangereuse pour l'échafaudage. Un sort raté et il pourrait fondre sous la chaleur et nous empêcher de sortir.
Al' : *Entre deux couinements.* Arkturus et moi on peut peut-être utiliser nos plantes pour les bloquer..!?
Sia' : C'est peut-être une solution, mais elle vous demandera beaucoup en ressources et en concentr-

La voix de Siasske se tut alors qu'un bruit ignoble remontait du dit tunnel tant convoité. Elle se retourna en même temps que les autres vers la sortie, attendant avec fébrilité de voir ce qui arrivait, alors que la Druidesse derrière elle se recroquevillait de plus en plus au fur et à mesure que le son s'intensifiait. Plissant les yeux, la Chasseresse détailla leur ennemi, plus gros et plus imposant que les autres, qui venait de se révéler. Après un moment qui sembla extrêmement long à Alhia, elle lâcha un piaillement beaucoup plus puissant que les autres lorsqu'il atterri brutalement devant eux dans un nuage de poussière, ses yeux s'écarquillant de plus en plus en voyant la dangerosité de son arme.
Le temps sembla reprendre son rythme normal lorsque Cynelwen attaqua, suivit peu après de Mozdram, les deux essais se trouvant être des échecs dû aux capacités surprenantes de leur ennemi.
D'un mouvement de la main, Siasske encouragea Alhia à l'aider.


Sia' : Bloque-le sur place, il est trop dangereux pour rester libre de ses mouvements..!

Acquiesçant fébrilement, sa cadette maîtrisa son claquement de dent en serrant les mâchoires pour se concentrer, agitant ses mains engourdies, qu'elle tendit vers le sol. Celui-ci commençait à se craqueler, révélant les racines qui en croissaient de manière accélérée, mais soudain, tout retourna sous terre, et elle s'y retrouva plaqué le nez contre la pierre dure sans avoir le temps de réagir, alors qu'un Skardyn s'était laissé tomber sur elle depuis une crevasse surélevée pour l'empêcher d'arriver au bout de son action. Enfonçant ce qui semblait être des griffes dans la chair de son dos, il était vraisemblablement décidé à rester où il se trouvait afin de faire plus de mal à l'Elfe, qui criait déjà bien assez de douleur comme cela.
Dans le même temps, Siasske avait armé son arc et activé l'une de ses flèches arcaniques dans le but de transpercer le crâne de leur adversaire, mais celui-ci l'avait remarqué, et lorsqu'elle décocha sa flèche, il n'eut qu'à l'esquiver d'un mouvement vers l'avant. La pointe de métal enchantée lui creusa une profonde éraflure sur le sommet du crâne, mais c'était loin d'être suffisant pour arrêter Skardoc, alors qu'elle sursautait en entendant sa consœur crier.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Mar 14 Mar 2017 - 17:03


L'arrivée du monstrueux ennemi avait coupé court aux tentatives d'établir une stratégie. À la tension et le danger qu'il ajoutait, pour ne rien gâcher, les skardyns embusqués commençaient à se rapprocher dangereusement, la présence de l'imposante monstruosité lourdement armée les rendant probablement plus audacieux, comme s'il agissait en chef de harde. Pour preuve, l'un d'eux qui se laissa tomber sur Alhia, l'attaquant vicieusement. Sans réfléchir à deux fois, Marden se rua vers le skardyn, et enfonça son poignard jusqu'à la garde dans la nuque du monstre, ne lui laissant pas le temps de réagir, le tuant sur le coup. Il dégagea le corps et aida Alhia à se relever rapidement, s'assurant qu'elle allait bien. En plus de ses blessures, la druidesse semblait complètement paniquée, mais hélas il y avait de quoi, cette embuscade s'annonçait éprouvante. Alors que le rôdeur se mettait en position défensive, tirant une de ses épées en observant les skardyns les plus proches, il se retourna vers le reste du groupe, voulant s'assurer qu'ils avaient le contrôle de la situation. Il vit d'abord la piètre posture de Cynelwen, ainsi que Mozdram à terre. Marden serra les dents, occupé à repousser un skardyn téméraire en le menaçant de sa lame. D'un coup, il remarqua qu'Azriv semblait différent. Certes il avait toujours l'air un peu dépassé par les évènements, mais quelque chose était différent. Son regard était vissé sur l'imposant skardoc, et son visage était comme fermé. Le mage leva un bras, main ouverte, pointée vers le monstre. Marden plissa les yeux, négligeant sa propre défense pour observer la scène. C'est en voyant les lèvres d'Azriv bouger, formant des mots inaudibles, que le rôdeur lâcha un cri, un "NON !" qui couvrit une partie du bruit dans la salle. Il tourna les talons, et fonça en direction de Cynelwen, laissant l'instinct de survie qu'il avait pour le groupe prendre le dessus sur celui de sa propre personne. La gardienne parvint à se téléporter, se dégageant de la peau du skardoc, mais pas assez loin. Marden n'arrêta sa course qu'en la heurtant violemment, la faisant tomber au sol, et lui avec, un peu plus loin. Au moment où la Gardienne l'aurait remis à sa place pour cet affront, l'atmosphère se réchauffa, Azriv récita quelques derniers morts à un volume un peu plus élevé, et il y eut d'un coup un souffle de flammes très concentrées, qui passèrent juste au-dessus du duo, et au dessus de Mozdram, qui ne dut son salut qu'à sa précédente chute.

 L'origine du sort était sans surprise au vu de sa nature, même si Azriv n'avait que rarement manifesté une telle aptitude. Le souffle vint roussir la paroi du fond de la salle, les flammes rugissant comme un monstre déchaîné. Marden considéra qu'avec quelques secondes de différence ils auraient tous fini en grillades, et il espérait bien que Cynelwen ne lui en voudrait pas trop de l'avoir un peu bousculée. Quant à la cible du sort, il ne se portait pas si bien; apparemment pas prémuni contre ce genre d'attaques, il avait encaissé de plein fouet la puissance destructrice du sort, qui avait enflé jusqu'à faire presque la taille du skardoc. Sa peau et son armure avaient fondu par endroit, voire continuaient à se consumer, et il était clair qu'il souffrait atrocement, mais il était encore bien conscient. La où le feu avait dévoré des lambeaux de chair, la peau se reformait, mais lentement et avec difficulté. Heureusement aucun des Compagnons n'avait eu à subir cet effet, même si Marden s'en souviendrait un moment. Gawel regardait Azriv, les yeux écarquillés. Le mage baissa son bras, il semblait se réveiller d'un état second, clignant plusieurs fois des yeux, et semblant essoufflé. Pas vraiment étonnant, avec les ressources qu'il avait du mobiliser, enfin selon la maigre compréhension de la magie qu'avait le fusilier. Les yeux du mage reprirent peu à peu la teinte verte qu'ils avaient d'ordinaire, et il observa la scène comme s'il s'ignorait capable de produire une telle destruction.

Gawel : Oh putain. Marden ?! Tout va bien ? Mozdram aussi ?
Marden : *de loin, après un moment* Euh ouais, mais, on a eu chaud !
Gawel : ... C'est bon ils vont s'en sortir. Azriv quand même.
Azriv : *reprend son souffle* Hein ? Quoi ?
Gawel : Merde quoi. *se concentre à nouveau sur les skardyns*

Azriv eut une pensée pour Ghalron, qui lui aurait probablement crié dessus parce qu'il n'avait pas prévenu. Les choses auraient pu mal tourner, il n'aurait pas vraiment eu tort. Le mage secoua la tête, achevant de se réveiller de son sort, et se remettant dans le combat. Même avec ce coup d'éclat, ça n'était pas encore fini. Son regard passa d'un skardyn à un autre. Quelques unes des créatures semblaient plutôt hésitantes à les attaquer, pour le moment.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mar 14 Mar 2017 - 18:26

Alors que Mozdram se relevait lentement, tentant de se remettre du souffle de feu, qui était passé juste au dessus de lui, brûlant au passage sa queue de cheval, le skardoc s'avançait en titubant vers la Compagnie, émettant des grognements, ou plus probablement des râles de douleur, avec une certaine difficulté. Son bras se leva, non sans mal, pour soulever son arme dans le but évident d'écraser le krokul visiblement troublé mais il s'arrêta net quand une lame fit son apparition au travers de son imposante gorge. Nathaniel sortit littéralement des ombres, accroché au dos de l'immonde créature. Par la suite, la monstruosité s'écroula sur le sol, définitivement morte et les skardyns ne perdirent pas un seul instant pour s'enfuir de tous les côtés.

Cynelwen remercia Marden du regard, lui accordant même un franc sourire, presque troublant, avant de se relever et d'envoyer un regard foudroyant en direction d'Azriv qui venait tout juste de terminer son impressionnant sortilège. Therdag aida par la suite Mozdram à se relever tandis que Mjoll observait l'échafaudage qui était maintenant dans un bien piètre état dû à la puissance du sort du sin'dorei.


Mjoll : Joli coup crachefeu mais maintenant on va devoir trouver autre chose.

Le fort accent de la vrykule ne l'aidait pas à la rendre plus aimable, voir même tout simplement moins intimidante. Elle soupira et sortit une flèche avec un lien qui pouvait servir de corde afin d'aider à monter ce qui les séparait du tunnel. Après que Mjoll l'ait plantée dans un endroit sûr et qu'elle se soit assurée de la sûreté de la montée, les compagnons se mirent à escalader les uns après les autres, à l'exception notable de Cynelwen et d'Arkturus qui avaient d'autres moyens pour s'y rendre. Arkturus se prit à penser que Ghalron aurait grogné de jalousie en les voyant esquiver ce que le chevalier sans bannière aurait probablement considéré comme un supplice, ce qui lui arracha un sourire. Le worgen aida ensuite Alhia puis Azriv pour la fin de la montée. Alors qu'ils s'empoignaient, il envoya un regard timide au mage de sang. Bien que le druide n'appréciait pas la magie arcanique, sous aucun de ses aspects, ou même les folies d'Azriv, il ne pouvait se faire à l'idée de le sermonner. Ils étaient entre rebelles après tout.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Mar 14 Mar 2017 - 18:50


Le combat se finit avec beaucoup moins de peine que ce qu'on aurait pu penser, et Azriv en fut un des premiers étonnés. Les quelques regards noirs dont il écopa le déconcertaient, puisque lui-même n'ayant jamais appris à utiliser correctement son pouvoir, la destruction qu'il avait engendrée n'était autre qu'une matérialisation de sa peur de voir ses compagnons périr, et de l'urgence que représentait un ennemi pareil. Azriv accueillit donc ces remontrances non verbales avec les oreilles basses, ne se défendant pas. Il avait l'habitude maintenant, et d'un autre côté, d'autres regards empreints d'admiration lui redonnaient du baume au cœur. Marden remarqua cet air un rien abattu et s'approcha de son confrère, non loin de Gawel, qui lui observait les environs, craignant de ne voir réapparaître très rapidement les sales têtes des skardyns.

Marden : ça aurait pu mal tourner, mais on est tous la, et on a d'autres moyens d'avancer.
Gawel : Et puis ça a eu le mérite de leur faire peur. Mais fais quand même attention.
Marden : Je crois qu'il a compris, tu sais.
Azriv : Oui, désolé. Je me suis emporté.
Marden : Laisse-moi te dire un truc, heureusement que Ghalron s'emporte pas comme ça, sinon on serait tous morts, et lui avec. Allez, on y va.

Ces paroles permirent à Azriv de sourire un moment à cette idée, ne pensant plus à sa culpabilité pour avoir mis plusieurs de ses supérieurs en danger d'un seul coup. Il regarda Marden s'y reprendre à plusieurs fois pour récupérer sa dague dans le crâne d'un skardyn, avec force bruits peu ragoûtants. Le rôdeur se dirigea ensuite vers leur porte de sortie, et fut parmi les premiers à escalader sans peine la corde, cet exercice présentant peu de difficultés pour lui. ça n'était pas exactement la même chose pour Gawel, qui dut passer ses armes à ceux déjà en haut, et se faire aider, alors qu'il pestait contre cette corde qui pourtant ne lui avait rien fait. Azriv adressa humblement un remerciement reconnaissant à Arkturus pour l'avoir aidé sur la fin de son escalade, alors qu'il commençait à avoir quelques difficultés. Quelque chose dans le regard du druide l'interpella, mais il se retint de lui demander si tout allait bien.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 14 Mar 2017 - 23:26

Sitôt Alhia remise sur ses jambes grâce à Marden, qu’elle remercia fébrilement, Siasske s’inquiéta de son état. La Druidesse la rassura avec une grimace et se tortillant légèrement, elle passa sa main couleur verdâtre dans son dos afin de soigner les vilaines griffures que venait de lui infliger le skardyn. Avec un soupir de soulagement elle se redressa totalement, juste à temps pour voir Marden écarter assez brutalement Cynelwen de la trajectoire du sort d’Azriv. Celui-ci venait d’incanter un souffle puissant et monstrueux sur le skardoc qui se tordit de douleur sous les flammes magiques et se retrouva dans un piètre état lorsque le sort s’essouffla perdant la vie juste après de la main de Nathaniel.
La Bien-Née regarda avec méfiance les skardyns s’éparpiller lorsque mourut leur "chef", visiblement affolés sans leader, avant de finalement remarquer l’échafaudage désormais inutilisable. Avec une grimace la Chasseresse lâcha un "c’est ce que je craignais", mais en voyant la mine attristée du Mage, elle se permit de passer une main dans son dos avec un "Bien ouej’ Belle démonstration..!", lui adressant un sourire amical, avant de s’atteler à grimper à la corde lorsque Mjoll donna le feu vert. La chose fut aisée compte tenu de l’agilité de la Kaldorei, et lorsqu’elle arriva en haut elle s’apprêtait à se retourner pour aider sa cadette, lorsqu’elle constata que c’était Arkturus qui s'était déjà penché pour aider son élève à atteindre le sommet, élève qui semblait avoir trois fois plus de difficultés que n’importe qui d’autre à grimper le long de la corde.
Une fois tout le monde au-dessus, en vie et entier, Siasske questionna Therdag sur la suite du chemin à prendre pour continuer sur leur quête.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Mer 15 Mar 2017 - 14:35

Nathaniel regardait les cadavres des créatures qu'ils venaient tout juste de combattre avec un certain dégoût. Le chef d'Umbra avait un mauvais pressentiment les concernant, après tout leur petit groupe n'avait pas besoin d'encore plus d'adversaires lors de leur quête. D'autant plus qu'ils se sentaient toujours observés, les murmures des créatures ne lui disant rien qui vaillent, même s'ils s'étaient tus suite à l'apparition des skardyns.

Pendant que Mozdram organisait l'ordre pour pénétrer dans le tunnel étroit, Mjoll remballait son équipement tout en observant les réactions de son maître. Elle connaissait vraisemblablement bien la créature qu'était le Spectre de la Ravenholdt et dévorer des âmes à ce point déformées n'allait pas à l'aider à "stabiliser sa nature", quoiqu'en pense son protégé. Therdag passa donc en premier, suivi de près par Mozdram qui avait enfilé pour la première fois sa capuche afin de camoufler ses cheveux calcinés. À sa suite se trouvaient en file et dans l'ordre Nathaniel, Cynelwen, Siasske, Gawel, Marden, Alhia, Azriv, Arkturus puis finalement la grande chasseresse vrykule qui devait s'abaisser quelque peu pour ne pas toucher le plafond avec sa tête.


Mjoll, blasée : Les nains construisent vraiment trop bas.
Therdag : Pourtant mon clan aime travailler avec des créatures...
Mjoll, méfiante : Terrifiantes ?
Therdag, se retournant et lui faisant un sourire : Impressionnantes, c'est le bon mot.

Mjoll lui fit un clin d’œil tandis que le guide, fier de son effet, se décida à continuer la marche. Il ne fallut qu'un quart d'heure cette fois pour atteindre la sortie de ce tunnel alors que certains compagnons soupiraient déjà, n'espérant visiblement pas de nouveau devoir marcher indéfiniment dans un dédale entouré par des monstruosités malgré toute l'expérience qu'ils pouvaient posséder. Une porte se trouvait au fond de leur périple, qui en annonçait un autre. Pour Arkturus, elle semblait bien trop travaillée et détaillée pour être une porte fortifiée mais elle restait fermée, bloquant leur progression. Alors que certains proposaient déjà de l'enfoncer, Marden passa devant nonchalamment dans le but clair de crocheter la porte, devant les yeux circonspects de certains agents d'Umbra, pas encore habitués à l'attirail du voleur, qui se prêtaient décidément à toutes les situations. Cynelwen, de son côté, se décida à se téléporter dans la pièce d'en face, afin d'avertir de tout danger immédiat.

La porte fut finalement ouverte, renversant une vieille commode et ils se retrouvèrent ainsi dans une antique maison de pierres, majoritairement en ruines et ayant vraisemblablement appartenue au clan Marteau-Hardi. La gardienne attendait près d'une table brisée, nettoyant son arme circulaire qu'elle avait réussi à extirper, avant de partir, du cadavre du skardoc fumant. À ses pieds se trouvaient le corps d'un cultiste du Marteau du Crépuscule, fraichement tué. Mozdram lui soumit alors un regard interrogateur.


Cynelwen : Un couard qui se cachait de ses semblables. Il a imploré ma clémence mais nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui hurle pour signaler notre présence... Pas plus d'un en tout cas. *léger regard vers Alhia*

Le krokul soupira mais admit intérieurement qu'il aurait probablement fait la même chose que la froide kaldorei, ne pouvant se permettre de sauver la vie d'un zélote, peu importe ses regrets.

Mozdram : Et maintenant ?
Therdag, admiratif : Je suis étonné que cette bâtisse tienne encore debout. Ces sauvages des plaines savaient construire à l'époque. *jette un coup d’œil* Dehors, les cultistes se mobilisent près des entrées évidentes de la cité. Il semblerait que les Infinis les attaquent de tous les côtés dans le but d'une attaque simultanée.
Nathaniel : Parfait, cela nous permettra de nous faufiler avec plus d'aisance jusqu'à notre objectif.
Therdag : Oui, nous passerons par les ruelles et je laisserai votre "instinct" nous guider Maître.

Le Spectre de la Ravenholt acquiesça en direction du nain sombrefer, touché, quoiqu'un peu troublé, par le respect qu'il lui témoignait.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Mer 15 Mar 2017 - 16:35


Azriv ne donna pas ses impressions verbalement, quelque peu impressionné par ses équipiers, et ne souhaitant pas attirer plus l'attention qu'avant, même s'il adressa un franc sourire à Siasske pour sa réaction. Il n'aimait pas particulièrement être sous terre, comme la majorité de ses compagnons, probablement, même si Therdag semblait être à son aise. Heureusement les tunnels n'étaient pas trop étroits pour eux, prouvant que les nains voyaient les choses en grand, si seule la vrykule devait se baisser pour avancer. Le mage était un peu anxieux à l'approche de la porte, espérant qu'une confrontation n'arriverait pas immédiatement. Le combat qui l'avait laissé dans un piteux état lui restait en mémoire, et il se savait encore un peu diminué, surtout après un tel déferlement arcanique. Il regarda Marden s'affairer avec un fin sourire. Il était clair que le rôdeur avait l'habitude, et prenait peut-être une certaine fierté à se montrer ainsi utile, même si tous les regards n'étaient pas forcément bienveillant. Après avoir réussi à ouvrir la porte il reprit sa place au sein du groupe, rangeant ses outils avec soin, un geste qui montrait qu'il y tenait. La première chose, outre la bâtisse, que le groupe remarqua en pénétrant dans la salle fut le cadavre tout frais laissé par Cynelwen. La plupart des Compagnons n'eurent pas besoin de plus d'explications, et auraient sûrement agi de la même façon s'ils avaient été à la place de la Gardienne, même si Azriv ne pouvait s'empêcher de se sentir attristé pour le pauvre bougre. Marden observait déjà ce qu'il pouvait de l'extérieur, toujours en première ligne quand il s'agissait d'établir des plans. Azriv, lui, détaillait la maison avec intérêt, semblant presque étonné de voir autre chose que des tunnels.

Marden : J'm'attendais pas vraiment à ce genre d'endroit.
Azriv : Est-ce que ça veut dire qu'on sort enfin de ces maudits tunnels ?
Gawel : Oh je me réjouirais pas trop vite à ta place. ça va pas être une partie de plaisir.
Marden : T'en fais pas, ils ont raison, on a une belle distraction pour avancer sans être vus.

Le fusilier semblait peu convaincu, et même s'il avait réussi à retrouver son calme, il n'en était pas pour autant enthousiaste et confiant, mais cet état était habituel. Ils arrêtèrent la de concert leurs considérations et avis personnels et échangèrent des regards inquiets pour certains, déterminés pour d'autres. Le plus dur était à venir, et ils ne l'ignoraient pas. Azriv eut quand même une pensée pour Ghalron, se demandant à quoi était occupé le chevalier, à ce moment même. Il se força à se focaliser sur leur propre devenir.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Jeu 16 Mar 2017 - 12:22

Mozdram : Cachez-vous !

Ces simples mots permirent aux compagnons de se concentrer de nouveau pleinement sur leur objectif. Dans un silence inquiet, les forces d'Umbra s'exécutèrent, se camouflant comme ils le pouvaient, évitant autant que possible de faire du bruit. Alors que les pas de l'escadron de soldats s'éloignaient, la Compagnie se décida à continuer ce cruel jeu de cache-cache mais cette fois-ci à l'intérieur de la ville. Marden passa en premier, usant de sa perception de voleur et de sa ruse pour éviter aux groupes de cultistes de les repérer. Il était suivi de près par Nathaniel, qui sentait vraisemblablement une piste magique, tandis que Therdag le conseillait sur les bons chemins à prendre.

Le climat était tendu à l'intérieur de la ville et s'attarder sur l'état délabré de celle-ci n'était pas la meilleure manière de se changer les idées. Ceux qui s'étaient déjà rendus à Forgefer purent se rendre compte que Grim Batol semblait en être une copie, seulement en beaucoup plus sombre et inquiétante, comme si la malédiction de Modgud n'avait pas seulement condamnée l'endroit mais aussi imprégnée les murs. Les grandes rues étaient maigrement éclairées par les braséros et les torches placés ici et là par les crépusculaires. Ceux-ci préféraient d'ailleurs se reposer dans des tentes plutôt que dans les antiques maisons majoritairement en ruines. Sous les ponts se trouvait un immense lac de lave permettant à des élémentaires destructeurs envoyés par Ragnaros de se mouvoir avec plus d'aise. En observant les zélotes qui se déplaçaient, eux, à l'intérieur de la ville, Arkturus ne put s'empêcher une réflexion interne. Ils ne semblaient pas si différents de ceux qu'il avait déjà croisé dans ses pérégrinations. Ils avaient tous cette lueur de peur ou de rage dans les yeux, qui leur permettaient de continuer d'avancer. La majorité de ces personnes s'était probablement tournée vers cette secte par désespoir. Le worgen serra le manche de son épée, se convaincant qu'ils n'hésiteraient sûrement pas à le tuer, et même si ce n'était pas le cas, le druide devait suivre l'exemple de Cynelwen : ne prendre aucun risque.

Alors qu'ils évoluaient au milieu de ruines de deux maisons, profitant des débris pour se camoufler, Marden mit fin soudainement à la marche en levant simplement son avant-bras et en fermant le poing. Le rôdeur avait entendu un bruit suspect, comme si quelqu'un se déplaçait mais ce n'était pas un soldat. Prenant un risque, il passa un œil dans l'une des fissures pour regarder à l'intérieur d'une partie plus intacte de la maison où il put remarquer qu'un skardyn se trouvait là, près d'une porte grande ouverte qui menait à un long tunnel, de la même manière qu'eux. Toutefois, il était clair pour le voleur que cette créature présentait des différences fondamentales avec ses semblables qu'ils avaient rencontrés il y a peu dans le complexe souterrain. Même s'il n'était pas un expert, Marden savait comment identifier un marqué des Infinis et ce skardyn au vu de ses yeux bleus luminescents et de sa peau craquelée était définitivement l'un d'entre eux. Déduisant qu'ils avaient une bonne longueur d'avance sur les skardyns, Marden murmura simplement les choix suivants. Soit ils condamnaient la porte, barrant le passage aux autres skardyns afin d'éviter que ceux-ci ne les repèrent et les suivent jusqu'à la prison d'Alexstrasza, qui selon Nathaniel n'était plus très éloignée de leur position actuelle, soit ils comptaient sur leur furtivité afin de s'éloigner d'eux, sachant que le skardyn présent était ignorant quant à leur présence et qu'aucune cohorte de cultistes n'avait été vue dans les environs.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Jeu 16 Mar 2017 - 14:04

Gawel ne se sentait pas à l'aise dans ces missions de quasi-infiltration, avec son grand gabarit -par rapport à ses semblables du moins- et sa maladresse certaine. Il se contenta de suivre le mouvement, en espérant qu'ils ne seraient pas repérés, et que ceux qui montraient la voie savaient ce qu'ils faisaient. Une fois de plus, il regretta de ne pas avoir ses précieux cigares. Il régnait dans les ruelles de Grim Batol une ambiance sombre, étouffante. À cause de ce qu'il s'y était produit et de ses occupants, probablement aussi à cause du lac de lave. Le fusilier se figea lorsqu'il vit le geste de Marden. Le rythme de son cœur s'accéléra une fois de plus, alors qu'il craignait un autre face à face potentiellement fatal. Lui, et probablement d'autres compagnons, purent se rasséréner un peu lorsque Marden leur exposa -discrètement- la situation. Ils ne pouvaient absolument pas rester ici des heures à disserter du pour et du contre de telle ou telle décision, et devaient se mettre d'accord rapidement. Gawel se tourna vers Azriv, qui semblait remis de ses émotions, mais qui n'avait pas non plus l'air très sur de leur situation. Après un moment d'hésitation, Azriv répondit à voix basse, pour ne pas éveiller les soupçons chez le skardyn de faction, même si une certaine détresse restait audible dans son timbre.

Azriv : Mais si on doit s'occuper de la porte, on risque d'attirer l'attention à ce moment-là non ? Surtout si il peut avertir des copains.
Gawel : *sur le même ton* Oui, mais si on ne s'en occupe pas et qu'on se fait repérer en avançant, ce sera peut-être pire.
Marden : Va falloir se décider, les deux possibilités sont risquées. On est pas la pour tricoter de la laine de verre, vous le savez autant que moi.

Un peu surpris d'abord, les deux autres sin'dorei acquiescèrent silencieusement en échangeant un regard.

Gawel : Je pense que condamner la porte serait plus sûr.
Marden : C'est un début.

Marden tourna son regard vers le reste du groupe, évaluant leurs réactions et potentielles idées, il semblait un peu stressé mais ça n'avait rien d'étonnant; ils n'étaient pas vraiment en terrain amical.


avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Ven 17 Mar 2017 - 9:37

Avançant silencieusement, Siasske surveillait les alentours de la ville en ruines, alerte au moindre bruit ou mouvement qui aurait pu les faire découvrir. Ils progressaient lentement mais sûrement à travers les rues et quartiers, Alhia suivait de près son aînée, essayant tant bien que mal d'imiter son attitude et sa démarche pour limiter les bruits. Il y avait cependant sa respiration saccadée qui s'élevait parfois un peu plus fort dans le silence relatif de leur formation. La Druidesse n'était pas sereine du tout dans cet environnement, la mort brutale du cultiste de la main de Cynelwen peu avant l'avait un peu secoué, lui ce pauvre ère qui n'avait rien demandé. Malgré son inexpérience elle avait reconnu la peur dans les yeux de certains, et elle regrettait que tous soient tués là où certains se seraient peut-être repentis. Dont celui que la Gardienne avait froidement assassiné. Et bien qu'elle ait jeté un regard insistant à Arkturus, attendant sa réaction outré à cette découverte, le Worgen n'avait émis aucune protestation, ce qui chagrinait un peu plus sa jeune apprentie.
Le climat de la ville ne l'aidait pas à se sentir mieux, en majeure partie à cause du lac de lave qui l'inquiétait et la faisait étouffer dans cette atmosphère chaude et tendue.

Elle rentra légèrement dans Siasske lorsque Marden fit s'arrêter leur procession, ne s'attendant pas à ce qu'ils se stoppent aussi vite. En entendant les échanges entre les Compagnons elle comprit rapidement la situation, mais Siasske répondait déjà à leur camarades.


Sia', bas : Je suis d'accord avec Gawel, condamnons la porte. Ça leur fera une sortie de moins et ça les forcera à faire demi-tour ainsi qu'à perdre du temps si nous sommes repérés et qu'on les envoie à nos trousses.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Ven 17 Mar 2017 - 11:39

Mozdram, ne perdant pas de temps, se releva sans précaution et envoya un regard presque blasé aux restes de la Compagnie, ayant visiblement hâte de s'éloigner aussi loin que possible de cette ville maudite qui allait véritablement se transformer en véritable champ de bataille d'ici quelques instants.

Mozdram : Alors, qu'est-ce qu'on attend ?

Le Krokul se plaça près d'un mur en ruines qui permettait d'accéder à la maison. Une fois sûr de son coup, il se mit rapidement à découvert, dans l'embouchure, puis jeta sa lance avec force sur le skardyn qui ne put émettre qu'un hoquet de surprise avant de se taire définitivement. Rapidement, les compagnons se placèrent stratégiquement près de la porte tandis que des rugissements de skardyns s'entendaient depuis le tunnel. Arkturus ayant eu une idée, envoya un regard sérieux à son apprentie, qui semblait visiblement troublée par les événements. Le worgen ne s'en soucia que très peu sur le feu de l'action et commença à s'entourer de magie druidique.

Arkturus : Fermez la porte ! Alhia et moi nous allons la recouvrir de sarments. Même s'il y en a toute une horde, ça devrait les ralentir suffisamment pour nous laisser le temps de s'éloigner loin d'eux !.. Je pense.

Ne se concentrant pas sur la fin hypothétique murmurée par le druide, Mozdram, Mjoll et Therdag s'exécutèrent, replaçant la porte dans un élan qui unissait leur force tandis que dans le tunnel, les skardyns chargeaient dans un étonnant accès de rage.

Arkturus : Maintenez là ! Ça ne devrait pas être très long. *à Alhia* Tu es prête ? J'ai besoin de toi, sois forte.

Le druide worgen se rapprocha de ses trois compagnons colossaux alors qu'ils devaient déjà retenir les assauts répétés des créatures cauchemardesques. À la surprise des plus pessimistes, les racines géantes du worgen commençaient déjà à alléger le fardeau du trio de guerriers en encadrant les quatre coins de la porte finement ouvragée. Même si cela pouvait les rassurer sur l'issue de cette initiative osée, le druide avait besoin de l'aide de la jeune elfe pour que son sort prenne effet plus vite.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Ven 17 Mar 2017 - 14:33

Les deux Elfes de la Nuit se reculèrent lorsque les trois gros bras du groupe décidèrent de remettre la porte à sa place, même si Alhia avait déjà pris une distance raisonnable en voyant Mozdram attaquer avec violence le skardyn. Siasske surveillait les alentours avec appréhension, craignant de voir arriver une horde de cultistes et de monstres sur leur position.

Alhia, comprenant l'urgence de la situation, réagit immédiatement lorsque son Maître exposa son plan et lui demanda son aide. Elle eut une seconde d'hésitation sur la manière de faire, mais finalement elle activa sa magie et plaça ses mains sur le dos et sur l'un des bras d'Arkturus afin de lui transférer une part de son énergie. Plutôt que de faire pousser ses propres sarments pour augmenter le nombre de racines bloquant la porte, elle préférait renforcer celles du Worgen. Ce dernier avait plus d'expériences qu'elle et elle estimait donc que ses racines, de manière naturelle, profitaient de cette expérience et de cette force de l'habitude, là où elle pensait que les siennes seraient plus faibles dû à son manque d'entrainement.
En fermant les yeux dans un soupir concentrée, elle commença son transfert, faisant bien attention à garder le contrôle sur ce qu'elle faisait pour éviter une perte superflue d'énergie.

Derrière eux, la Bien-Née observait sa cadette agir, remarquant que cette dernière réagissait de plus en plus en vite et comprenait plus facilement ce qu'on attendait d'elle lorsqu'on demandait son aide. L'air concentrée de la Druidesse sur son visage corroborait avec ce qu'elle pensait, et cela confortait Siasske dans l'idée qu'elles avaient pris la bonne décision quelques heures auparavant.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Ven 17 Mar 2017 - 15:44

Les elfes regardèrent la scène avec une certaine appréhension, mêlée de curiosité pour certains. Gawel se dit que ce n'était pas comme ça qu'il aurait fait le travail, mais il ne dit rien, considérant que ça n'était pas une mauvaise idée non plus. Azriv se tendit en entendant les skardyns qui se rapprochaient, son angoisse se manifestant par sa prise qu'il serra sur le bras de Gawel, par réflexe probablement, puisque le fusilier se comportait avec lui comme un protecteur. Gawel ne lui en tint pas rigueur, il savait ce que le mage ressentait, il connaissait bien cette peur. Lui-même aurait pu être plus à l'aise, mais il fallait avoir confiance en leurs équipiers à présents. Marden regarda les racines qui s'étendaient, tout de même impressionné par cette démonstration, en espérant que cela serait suffisant. Alhia et Arkturus étaient coutumiers de ce travail conjugué, et il fallait bien admettre que cela allait probablement leur rendre la tâche bien plus facile. Tous attendaient dans une certaine tension, sachant que la "tranquillité" relative serait rompue dans les minutes qui suivaient. Marden jeta un coup d’œil à Azriv, voyant que le mage semblait plutôt anxieux, et ce depuis qu'ils étaient partis en mission. Le rôdeur posa sa main sur l'épaule du mage, dans le but de le rassurer. Pas sûr que ça aurait un effet, mais il ne perdait rien à essayer de stabiliser le mage. Une explosion de flammes mal contrôlée n'aurait vraiment pas été bienvenue. Le rôdeur se concentra à nouveau sur la porte, écoutant avec attention les bruits qui leur parvenaient de l'autre côté.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Dim 19 Mar 2017 - 12:39

Les trois brutes se reculèrent chacun leur tour en s'apercevant que leur force n'était plus nécessaire pour maintenir la porte. Les deux druides, sans même échanger un mot, finissaient leur travail, leur union solidifiant les liens alors que les créatures cherchaient toujours à l'enfoncer, en vain. Mozdram les regarda avec un maigre sourire aux lèvres et d'un air fier, il souffla dans sa moustache. La gardienne se positionna à côté de lui, visiblement détendue. Elle envoya un léger regard à Marden puis s'adressa au krokul.

Cynelwen : Au début, je n'y croyais absolument pas mais... Je dois avouer que c'est une bonne équipe.
Mozdram, faussement étonné : Ah ! Vous savez parler ?

Les deux figures, pourtant généralement austères, s'accordèrent sur un sourire, témoignage d'un respect mutuel. Ce moment de sérénité et de confiance dans ce lieu sordide fut toutefois interrompu par le rugissement terrifiant d'une redoutable créature. Nathaniel s'approcha alors rapidement d'une brèche dans le mur pour identifier l'auteur. C'est à ce moment là qu'un immense dragon noir survola la zone. Il était visiblement dans un état déplorable, sa chair était en décomposition, la plupart de ses os étaient apparents et ses yeux étaient gorgés d'électricité. Rapidement, il s'éloigna dans la ville noire jusqu'à ce que la Compagnie le perde définitivement de vue. La vrykule s'approcha de son maître, qui semblait visiblement troublé par l'apparition de cette nouvelle abomination.


Mjoll : Ça va ?
Nathaniel : ... Nous sommes sur la bonne voie.

Le Spectre de la Ravenholdt envoya un regard convaincu au reste du groupe avant de sortir en premier de la maison en ruines tandis que les skardyns tambourinaient toujours la porte condamné. Les compagnons comprirent rapidement que cette fois, pour se rendre jusqu'à leur objectif, les ombres n'allaient pas les protéger. Ils allaient devoir se mettre à découvert, dans un lieu qui regorgeait d'ennemis et d'horreurs indicibles. Nathaniel, bien loin de frémir comme Arkturus, avança d'un pas résolu, les guidant au milieu de la grande rue comme s'ils y avaient leur place. Alors qu'ils traversaient le pont qui les séparaient de l'autre grande rue, un groupe de cavaliers les repéra au loin. En s'approchant d'eux, les compagnons remarquèrent que les montures des  crépusculaires étaient des atrocités expérimentales, ressemblant à des drakes plus chétifs et sans ailes. L'un d'entre eux, un orc, dégaina sa longue épée et la pointa en direction du supposé chef de ce groupe inconnu, qui sortit du rang sans broncher.

Zélote, à Nathaniel : Déclinez votre identité, chien.

Les autres compagnons, aux aguets, s'apprêtaient eux aussi à sortir leurs armes de leur fourreau respectif alors que la tension s'accumulait. Mozdram remarqua, en observant les cavaliers, que le capitaine qui s'adressait à leur chef de faction avait un cor à la ceinture. S'il le voulait, ce cavalier pouvait appeler à l'aide, ce qui compliquerait la tâche encore davantage pour le petit groupe. Toutefois, dans un calme olympien, Nathaniel baissa sa capuche, dévoilant pour la première fois son visage. Son interlocuteur sembla surpris et baissa immédiatement son arme, comme s'il avait fait une énorme erreur.

Nathaniel : Tu me demandes cela à moi, pauvre insolent ?!

Sur le visage du Spectre de la Ravenholdt, le calme avait fait place à la colère. Tout le rendait terrifiant. Sa peau noire était écailleuse à certains endroits, comme les pommettes ou le contour de ses yeux, eux même reptiliens. Une lueur semblait d'ailleurs s'en échapper, comme un feu similaire à celui manié par Oc'Durn durant son combat avec la Compagnie. Au milieu de ses cheveux noirs gominés se trouvaient deux protubérances osseuses, qui semblaient être des cornes en pleine croissance.

Zélote : Je... Je suis désolé, je ne pensais pas que... Maître Nefarian n'avait pas dit...
Nathaniel : Tu vas payer pour ton affront, idiot !
Zélote : Non, ayez pitié !

Il plaça la paume de ses mains en face de lui avant de projeter dans un rayon concentré de terribles flammes vampiriques. Au contact de la chair, elles se mirent à brûler rapidement le cavalier et sa monture, unissant dans la douleur leurs hurlements jusqu'à ce que la mort ne mette fin à ce sombre spectacle qui n'avait pourtant duré que quelques secondes. Certains cultistes montés envoyèrent un regard apeuré en direction de Nathaniel alors que la plupart fixait le sol. Toutefois, aucun n'avait osé levé le petit doigt pendant sa morbide démonstration. Le Spectre s'approcha de l'un d'entre eux, qui se recroquevilla instinctivement, s'imaginant déjà connaître le même sort que son capitaine.


Nathaniel : Que cela vous serve de leçon. *fait un signe de la tête* Allez, dégagez d'ici.
Cultiste, apeuré : Oui, seigneur.

La troupe s'éloigna sans aucune autre protestation. Les cadavres, près de la Compagnie, finissaient de se consumer, leurs âmes rejoignant visiblement le chef d'Umbra qui savourait ce festin macabre. Mjoll s'approcha de lui, avant d'envoyer un regard méfiant au groupe, s'attendant apparemment à ce que l'un d'entre eux lui saute dessus. Cynelwen et Therdag baissèrent la tête, connaissant la nature de leur chef. Même si la situation ne s'y prêtait guère, une discussion allait devoir se faire ici et maintenant afin de calmer les esprits.

Arkturus, accusateur : ... Tu n'es pas qu'un changeforme, Nathaniel... Tu es un dragon.
Nathaniel, de dos : Je n'ai pas encore atteint ce stade mais c'est vrai... Je suis un membre du Vol Crépusculaire, pas de naissance si cela peut vous rassurer.
Arkturus : Tu nous as menti, tout comme le Conseil et les Vigiles avant toi.
Nathaniel, se retournant : C'est vrai... Je ne m'appelle pas non plus Nathaniel Werenholm. En vérité, ce nom est celui de l'assassin présumé de Thoradin Dungalion. Sa mort a précipité la chute de l'Empire d'Arathi, empêchant au passage une guerre ouverte avec les quel'dorei.
Mozdram, agacé : Loin de moi l'idée de mettre un terme à ce formidable cours d'histoire mais je me demandais si, à tout hasard, tu avais d'autres révélations de ce genre en réserve ?
?, remettant sa capuche : Mon véritable nom est Irion, ou le Fils des Ténèbres si on s'en réfère aux Infinis. *regardant autour de lui en gardant son calme* Nous n'avons malheureusement pas le temps pour que je vous raconte mon histoire mais je ne vous ai pas menti sur un point... Et c'est celui que vous devez retenir. Je veux sauver ce monde, autant que vous... Je suis celui qui tue les tyrans, pas l'un d'entre eux.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 20 Mar 2017 - 11:37

Comme sortant d’un rêve, Alhia rouvrit doucement les yeux lorsqu’elle sentit que leur travail était terminé, et après avoir lentement retiré ses mains du Worgen, elle s’ébroua pour s’aider à reprendre conscience de son environnement. En rattachant ses cheveux dans son dos, elle fit un sourire timide à Arkturus, satisfaite par ce qu’ils venaient tous deux de réussir, appréciant toujours et un peu plus à chaque fois leur collaboration.
Par la suite elle recula vers Siasske, qui la dévisageait depuis plusieurs secondes déjà, notant les joues roses de sa cadette et son attitude mi- gênée mi-timide vis-à-vis du Druide, ce qui la fit sourire. Alhia fronça les sourcils en la voyant sourire bêtement, mais sa réaction ne fit qu’amuser un peu plus la Bien-Née.
La légèreté du moment s’arrêta là lorsque le rugissement du Dragon, s’envolant peu après, retentit tout près d’eux. La Druidesse se mit immédiatement à l’abri derrière Siasske, apeurée, qui elle avait repris son air sérieux et son attitude alerte, se mettant tout de suite en marche à la suite de Nathaniel lorsqu’il reprit leur avancée.


Al’, bas : On est obligés de marcher à découvert..?

D’un mouvement de tête la Chasseresse confirma le doute de sa cadette alors qu’ils passaient le pont, et elle fut même obligée d’empêcher la jeune Elfe de crier lorsque le groupe de cavalier les interpella, et surtout lorsqu’elle découvrit sur quoi ils étaient montés. Silencieuse de manière forcée, la mauvaise surprise et le dégoût de cette dernière se manifestèrent par ses yeux s’élargissant à mesure qu’elle constatait l’horreur des créatures crépusculaires, qui semblaient n’avoir de drake que leurs "origines".
Cependant, tout comme Siasske, elle passa à un étonnement suspect en entendant la réponse de Nathaniel. Toutes deux s’attendaient plus à une mise en garde pour la Compagnie qu’à une menace envers leurs interlocuteurs, et la surprise fut à son paroxysme lorsque que le chef d’Umbra baissa sa capuche, révélant sa nature et surtout, provoquant une véritable peur parmi les Orcs.
La main de Siasske avait glissé de la bouche d’Alhia dû à leur incompréhension, mais il n’y avait nul besoin de faire taire la Druidesse maintenant. Alors que Nathaniel punissait le cavalier de tête qui s’était approché, elle restait bouche bée et sans voix, même lorsque les cavaliers repartirent dans l’autre sens.
A côté d’elle, Siasske avait un air concerné sur le visage, et la question qui pendait à ses lèvres finit par se faire entendre dans un demi-murmure, alors que tout le monde se retournait vers le Spectre.


Sia’ : Qu’est-ce que vous êtes…

Il n’y avait nulle agressivité dans la voix ou même l’attitude de la Bien-Née, juste une totale incompréhension. De plus, la manière dont Mjoll s’était placée vers Nathaniel dans le but évident de le défendre si les Compagnons se retournaient contre lui fit doucement rire la Chasseresse, elle qui avait laissé entrer le Traqueur dans le manoir d’Umbra.
La voix d’Arkturus apporta une première réponse aux questions de tous, et même si Alhia avait fini par fermer la bouche (avant de se retrouver avec une mouche dedans), elle restait abasourdie par ce qu’il venait de passer, tout en écoutant les explications d’Irion
.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 20 Mar 2017 - 12:25

Les trois elfes avaient assisté à la scène sans qu'on les entende, d'abord parce que parler aurait été contre productif pour leur mission, ensuite par surprise, par peur peut-être pour certains, et suspicion pour d'autres. De toute évidence, le calme d'Azriv ne tenait qu'au fait qu'il était assez intelligent pour savoir que s'ils voulaient que les choses se déroulent -à peu près- bien, il devait rester calme et continuer à suivre les ordres. Quand le groupe de cavaliers s'approcha, et pendant qu'Alhia manifestait l'horreur que ces êtres lui suscitaient, Gawel détacha son regard des zélotes pour s'assurer qu'Azriv n'allait pas avoir une réaction similaire, ou pire, qu'il n'allait pas déchainer les flammes de l'enfer avant que ce ne soit le moment. Le mage était pâle, et clairement pas à son aise, mais il semblait suivre le mouvement. Gawel considéra le fait qu'il n'était pas particulièrement rassuré non plus, et continua à observer la scène nerveusement. Marden semblait plus calme, mais il était prêt à dégainer une lame et à se défendre rapidement. Le rôdeur arborait un air circonspect quand il comprit qu'il n'y aurait pas besoin de s'en prendre au groupe de cavaliers, alors qu'ils partaient sans demander leur reste, en laissant la carcasse fumante d'un des leurs derrière eux, dont il ne restait d'ailleurs presque plus rien. La encore, personne ne dit mot, mais nul doute que personne ne perdait un mot des explications que "Nathaniel" donnait. Gawel avait accusé le choc lorsqu'il avait révélé son visage -et sa nature, par la même. Le fusilier n'était certes pas convaincu que leur supérieur ne soit un humain, mais il ne s'attendait certainement pas à ça. Il avait remarqué l'attitude défensive de Mjoll, pas vraiment étonnant. Il pouvait comprendre l'hostilité, ou au moins les suspicions des Compagnons face à cette révélation, même si lui ne serait pas de ceux qui auraient pris les armes contre lui. Le fusilier avait conscience que les évènements qui se produisaient dans le monde le dépassaient, aussi préféra-t-il accorder du crédit aux dires du chef d'Umbra, même si un esprit sensé aurait du mal à croire qu'il soit totalement sincère avec eux. Gawel se renfrogna, considéra son état d'anxiété, regretta une fois de plus de ne pas avoir ses précieux cigares. Azriv semblait un peu plus calme après ces explications, mais lui aussi affichait une mine suspicieuse, apparemment déjà fatigué de cette expédition et de ces révélations. En plus de ça, l'apparition de ce qui semblait être un dragon mort-vivant n'était vraiment pas quelque chose qu'il souhaitait constater de plus près, et il craignait que cela finirait par arriver. Le mage scrutait les environs d'un air anxieux, craignant de voir des renforts arriver d'une minute à l'autre. Avaient-ils tous oublié qu'ils étaient actuellement exposés aux yeux de tous ? Finalement ce fut Marden qui s'exprima, après avoir passé toutes les explications à fixer Irion d'un air qu'on pouvait presque interpréter comme composé de surprise amusée, que l'on pouvait également déceler dans sa voix lorsqu'il parla.

Marden : Ben merde, vous êtes plein de surprises, vous.

La désinvolture de la réponse put attirer l'étonnement de quelques Compagnons, mais la plupart savaient que venant de Marden, cette manière de s'exprimer n'était pas anodine et avait souvent pour but de désamorcer les situations difficiles. Le rôdeur ne put s'empêcher un petit rire en constatant certains regards étonnés. Il reprit un air un peu plus sérieux.

Marden : Bon, heu, on devrait avancer. Tout le monde est au courant que c'est pas une bonne idée de rester ici. On a des tyrans à tuer.

Azriv se contenta de manifester son approbation en hochant la tête timidement. Il dévisagea une dernière fois Irion avant qu'il ne remette sa capuche. La pensée l'effleura que ça devait probablement être assez désagréable de se faire observer ainsi, mais son étonnement prenait le pas sur son bon sens. Un moment, il se demanda si Ghalron, eut-il été présent, serait resté calme pendant la scène, ou s'il aurait bondi sur les zélotes ou même sur leur étrange supérieur.

avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 20 Mar 2017 - 14:26

Mjoll se détendit suite aux réactions successives des Compagnons qui témoignaient plus de la surprise, voir d'une certaine rancœur suite aux mensonges, plutôt que du dégoût et de l'agressivité. De son côté, Irion sourit à Marden lorsque celui-ci tenta de calmer les esprits afin de véritablement se focaliser sur la lourde tâche qu'ils avaient à accomplir. Le dragon crépusculaire sous forme humaine se retourna et indiqua qu'ils avaient encore un peu de marche avant d'atteindre leur but.

Arkturus s'arrêta à côté du tas de cendres. Peu importe la manière, il trouvait cela tout simplement ignoble de dévorer des âmes. Il n'avait jamais réussi à s'y faire avec Endirvis, alors il ne comptait pas l'accepter pour Irion. Le worgen lui envoya d'ailleurs un nouveau regard, le jaugeant sous d'autres angles. Tout ce qu'il avait dit était probablement vrai. Il souhaitait réellement être un protecteur d'Azeroth, aux côtés et non au détriment des mortels... Mais deux des plus grandes menaces actuelles étaient aussi des dragons. Des gardiens qui avaient juré de protéger ce monde et qui maintenant cherchaient à le réduire en miettes. Peu convaincu, mais ayant réussi à se calmer, le druide suivit le groupe dans un mutisme qui en disait long alors que les portes qui protégeaient Grim Batol cédaient et que le chaos se propageait.

Arrivant au fond de la grande rue, qui n'était protégé étonnement par aucune force, se trouvait un pan rocheux, qui semblait être une partie de la montagne elle même. Ne se laissant pas tromper, Irion s'approcha et laissa la puissance sombre qui consumait son corps se répandre, comme pour prouver qu'il connaissait les secrets de ce lieu. Soudain, un déclic venant d'un mécanisme sembla s'activer avant de séparer dans un bruit assourdissant le mur en deux afin de laisser entrer les compagnons. Heureusement, le vacarme des batailles qui s'étendaient dans toute la ville leur servait de parfaite couverture. Ainsi, le Spectre de la Ravenholdt envoya un regard confiant aux compagnons et pénétra en premier.

Même si la salle semblait grande, démesurée même, il était quasiment impossible de voir deux mètres devant soi puisqu'elle était maigrement éclairée par quelques torches portant l'emblème du Marteau. Des œufs éclos, et ayant connus de lourdes mutations, étaient éparpillés un peu partout sur une sorte de sol visqueux et organique. Alors que Mozdram étudiait l'un d'entre eux, vérifiant qu'il n'y avait rien à l'intérieur, la porte commença à se fermer lentement derrière eux. Irion garda la tête froide et ordonna aux compagnons de ne pas bouger. Une fois le calme rétablie, une respiration lourde et difficile se mit à résonner dans toute la pièce. Se retournant lentement, le Fils des Ténèbres s'avança en face de lui, s'éclairant grâce aux flammes qu'il avait fait apparaître dans sa main. Lorsqu'il découvrit qui était l'auteur de ces souffles saccadés, il recula de quelques pas, révulsé par ce qu'il voyait.


(Thème)

Un wyrm gigantesque disposé en trophée se trouvait juste en face d'eux. De longues chaînes noires reliées aux plafond étaient enroulées autour de ses deux pattes avant, l'empêchant totalement de se mouvoir grâce à un sort obscur tandis que le reste de son corps touchait le sol. Mozdram se fit la réflexion que les liens ressemblaient grandement à la chaîne utilisée par Ruul lorsqu'ils avaient soumis des drakes du néant à leur volonté, seulement celles-ci étaient beaucoup, beaucoup plus grandes. Arkturus s'approcha lui aussi et tomba à genoux, visiblement brisé par le sort réservé à Alexstrasza, l'une des plus grandes gardiennes de ce monde. En observant son corps, aux écailles devenues majoritairement pâles, les compagnons remarquèrent qu'elle était recouverte d'entailles et là où elles étaient le plus profondes, des tubes étaient posés, remplis d'un liquide vert qui semblait la maintenir en vie. Continuant dans l'horreur, son aile gauche avait été littéralement arrachée et il lui manquait énormément de canines. Davantage, ses cornes avaient été brisées et son œil droit était blanc, visiblement aveugle, rongé par une sorte d'acide. Elle dirigea sa tête avec difficulté vers le groupe rassemblé devant elle.

Alexstrasza : Je pensais bien te voir un jour ici... Irion.

Même après tous ces sévices physiques, la voix de l'Aspect de la Vie prenait toute la pièce mais restait calme et relaxante, comme si rien ne l'avait véritablement affectée.

Irion : Je suis désolé ma Reine... J'aurai dû être là plus tôt pour vous délivrer.
Alexstrasza : C'est trop tard pour moi, nous le savons tous les deux. Je veux juste que tu saches que je n'ai jamais voulu de cette vie pour toi. Ce qu'a fait cette renégat est au delà du pardonnable...
Irion, se voulant rassurant : J'ai toujours su que vous n'aviez rien à voir dans cette histoire.
Alexstrasza : Je sais aussi pourquoi tu es ici... Que je meurs ou non ne change rien à ton plan, Irion.

Le dragon crépusculaire leva sa tête en direction de l'Aspect torturé. Elle cherchait à lui adresser un sourire.

Alexstrasza : Je suis d'accord... Je t'aiderai de mon mieux, jusqu'à la fin.

Reposant son regard sur le sol, Irion hocha lourdement la tête, réticent à l'idée de faire ce qui devait être fait.

Alexstrasza, posant son œil valide sur les Compagnons : … Même après tout cela, je ne perds pas espoir en ce monde. Il mérite qu'on se batte pour lui... *à Irion* N'oublie jamais, mon enfant, que toute vie est précieuse.

Irion qui s'était relevé fronça les sourcils en direction de son aînée, luttant contre ses émotions. Son visage était crispée, la tristesse cherchait à l'envahir et à le retenir. Il s'approcha à tâtons vers Alexstrasza avant de poser sa main sur une partie de son ventre qui n'était pas posé sur le sol.

Alexstrasza : Tu es le nouvel Aspect, Irion. Celui qui nous manquait... Celui de l'Ordre.

La main du Spectre s'enflamma, laissant une marque de plus en plus profonde dans la chair de l'Aspect de la Vie. N'ayant même plus la force de gémir, Alexstrasza réussit tout de même à murmurer une dernière parole avant de s'éteindre, privant à jamais le monde de son regard bienveillant.


Alexstrasza : Mon âme... pour Azeroth.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3228
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 20 Mar 2017 - 18:35

Une fois que tous les Compagnons avaient plus ou moins compris et accepté les faits, le groupe put à nouveau avancer. Ils étaient sur leurs gardes, se sachant pertinemment en territoire ennemi, même si Irion pouvait leur permettre de progresser sans trop d'écueils. La tension remonta un peu lorsqu'ils pénétrèrent dans l'immense salle sombre. Rien dans l'atmosphère n'aidait à prendre la situation à la légère; ni la noirceur, ni les restes d’œufs répandus sur le sol, et encore moins quand le passage se referma derrière eux. Azriv sursauta et prit une grande inspiration, réussissant à rester calme et composé, malgré l'atmosphère plus qu'inquiétante. Après tout ils pourraient faire face à ce qui arriverait, comme ça avait toujours été le cas. Cependant ce maigre sentiment de confiance en leur capacité et de rassurement ne dura pas, lorsqu'ils purent voir ce qui se tramait réellement dans cette pièce.

Les têtes se levèrent presque parfaitement simultanément, alors que tous les yeux se tournaient vers le même sinistre spectacle. Gawel manqua de laisser tomber son fusil, qui n'avait pas quitté ses mains, bouche bée devant tant d'horreur, Azriv vit toute sa confiance brisée soudainement, et Marden ne semblait plus tout à fait prêt à rire de la situation. Le rôdeur éprouvait sans doute moins de peine qu'Arkturus ou qu'Irion, mais il n'en demeurait pas moins choqué par ce qu'il voyait, surtout à l'installation qu'il devinait conçue pour maintenir l'Aspect dans un état qui n'était qu'une cruelle parodie de la vie. L'ironie en devenait douloureuse, ça n'était pas le moment de détendre la situation avec une de ses remarques, et d'ailleurs, aucune ne lui venait à l'esprit. Il n'avait pas son éternel air neutre, mais semblait assez abattu par la situation. Ils avaient trouvé ce pour quoi ils étaient venus, mais ce genre de destin leur aurait fait souhaiter qu'ils ne trouvent pas. Le rôdeur posa une main sur l'épaule d'Azriv, qui ne parvenait pas à détacher ses yeux du spectacle, et surtout de la tête d'Alexstrasza. Même si elle n'affichait pas d'expression humaine, ce qui aurait pu rendre l'empathie envers elle plus difficile, tous semblaient avoir conscience d'être témoins de quelque chose de profondément atroce, et le jeune mage semblait révulsé par ce qu'il voyait, et par toute la souffrance qui se dégageait de cet être. Gawel resta un peu en retrait, ne s'approchant pas plus de l'Aspect moribond. Il était sans nul doute attristé par son destin, mais à aucun moment il ne s'était attendu à la trouver intacte et en pleine santé, prête à leur prêter main forte. Non, son sort était implicite dans cette mission. Le fusilier ne parvenait pas à la regarder trop longtemps, comme si ce spectacle le dérangeait tellement qu'il ne pouvait en soutenir la vue plus de quelques secondes. La voix étonnamment chaleureuse de l'Aspect lui fit relever cependant la tête pour observer le court échange entre Alexstrasza et Irion, et ce qu'il advint de l'Aspect de la Vie, comme pour les autres Compagnons sans doute. Sans ajouter un mot, tous suivirent le déroulement de cette discussion, et la "délivrance" qu'Irion exécuta, l'air un rien hésitant.

Certains vécurent cela avec un infime soulagement, voyant quelque consolation à ce que les souffrances d'Alexstrasza s'arrêtent enfin, la ou d'autres furent attristés par le fait qu'il n'y avait pas eu d'autre possibilité pour la sauver, mais ils savaient que c'était la se bercer d'illusions. Ils mirent un moment à repenser à leur mission et leurs priorités, conscients d'avoir assisté, une fois de plus, à quelque chose qui les dépassait. Marden regardait Irion d'un air inquiet, incertain de ce qui les attendait à présent, mais il ne dit rien, de peur de mettre une fin abrupte à un moment trop important, trop poignant pour qu'on ne le presse. Le rôdeur observa rapidement ses Compagnons, se demandant comment ils vivaient les évènements, et s'ils seraient tous capable de tenir le coup. Ce qu'ils venaient de vivre était assurément un choc à encaisser, mais ils n'étaient pas encore sortis de cette situation. Gawel n'était clairement pas à l'aise, et Marden devina que comme d'autres de ses pairs sans doute, il n'appréciait pas la nature d'Irion, et voudrait sans doute s'éloigner de lui au plus vite.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3249
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 21 Mar 2017 - 22:31

Docilement, Alhia se remit en route lorsque Nathaniel repartit. Contrairement à Arkturus elle évita soigneusement de regarder le tas de cendres qui se trouvait non loin d’eux, la vision des flammes obscures dévorant l’Orc lui avait largement suffi. Siasske avançait devant elle, attentive aux éventuelles menaces. Mais la présence d’Irion leur apportait étonnamment une certaine sécurité alors qu’ils procédaient dans la ville, jusqu’à s’arrêter face à un mur.
La voix d’Alhia ne pouvant s’empêcher de faire une remarque ("Eh bien, c’est un sacré mur, là dit-donc.") s’éleva parmi le groupe, l’ironie indiquant qu’elle n’avait pas encore compris pourquoi on s’était arrêté devant. La Bien-Née ne retenu pas son coup de coude dans les côtes de la jeune Elfe, qui se plaignit comme quoi ce n’était pas nécessaire, lorsque Nathaniel activa le mécanisme de ce qui se révéla aux yeux de Alhia être une porte dissimulée. On ne l’entendit pas, mais il y eut un discret "oooooh" à l’ouverture de celle-ci.

Prudemment, son arc en main, Siasske pénétra dans l’immense pièce à la suite du Spectre. Les quelques torches accrochées au mur lui suffisaient amplement pour parcourir la salle des yeux et voir ce qui l’habitait. Alhia derrière elle sursauta en même temps qu’Azriv lorsque la porte se referma, alors que la Chasseresse, qui voulait s’avancer, se stoppa dans son mouvement lorsque Nathaniel leur demanda de ne pas bouger.
Ses oreilles frémirent lorsqu’elle perçut le souffle lourd et saccadé. Elle savait déjà qui se trouvait  en face d’eux, il n’y avait aucun doute sur le fait qu’ils venaient d’atteindre le but de leur mission.
Elle n’était seulement pas prête à voir ce qu’elle découvrit en s’attardant dessus.


Sia’ : Par Elune…

La Bien-Née porta la main à sa bouche, horrifiée par la scène. Quand bien même elle n’ait pu avoir qu'un vague aperçu de Dragons aussi imposant, et de l'Ultime Aspect qui plus est, elle avait lu concernant les autres de nombreuses descriptions dans les livres. Mais celui qui se trouvait en face de leur groupe à cet instant précis n’était rien de ce qu’elle avait lu. Alexstrasza n’avait plus rien de puissante ou majestueuse alors que les épaisses chaînes noires la soutenaient. Siasske dévisageait la Wyrm les larmes aux yeux, profondément attristée et révulsée par ce qu’elle était devenue, et entendre la voix calme et chaleureuse de la gardienne malgré son état ne fit que faire couler plus de larmes.
Alhia à côté d’elle était muette, incapable de prononcer un seul mot malgré son effroi devant tant de… violence. Les mutilations de la Dragonne lui faisait mal au cœur, elle tenait d’ailleurs juste au-dessus contre sa poitrine sa main crispée, une autre serrant l’épaule de Siasske. N’y pouvant plus elle finit par s’affaisser à genoux contre les jambes de son aînée, en pleurs également.

Alors que Nathaniel exécutait son terrible rituel, la Chasseresse se baissa, se mettant à genoux et prenant dans ses bras Alhia qui pleurait en murmurant que tout était perdu. La douleur et la peine, ainsi que le désespoir et l’absence de leur lien mental poussèrent la Druidesse à évoquer d’une voix rauque et emplie de chagrins ce qu’elle ressentait.


Al’ : Comment on va faire sans une telle puissance pour vaincre le Mal Sia’..? Si même l’Aspect de la Vie disparaît de la surface d’Azeroth, qu’est-ce que nous pauvres ères pouvons-nous faire..!? L’espoir, la préservation, et tout ce qu’elle représentait, -on ne peut rien sans tout ça… Si il n’y a plus d’Aspects pour apporter l’équilibre qu’est-ce qu’on peut faire..!?

Siasske ne répondit pas, son esprit était embrumé des mêmes pensées à cet instant. Elle se contenta donc de serrer un peu plus sa frêle apprentie dans ses bras, fixant un point quelque part dans la salle de ses yeux embués de larmes, ne trouvant pas les mots pour réconforter la Druidesse qui se lamentait contre elle.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2783
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum