La découverte du nouveau monde...

Page 1 sur 18 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Dim 6 Sep 2015 - 22:14

Si Alhia et Siasske s'étaient affolées à l'arrivée des Centaures, la Taurène avec elles n'avait au contraire pas bougé, habituée à leur passage dans le Bosquet. Elle se leva en époussetant sa robe derrière la Chasseresse qui avait posé la main sur la garde de son épée, prête à dégainer s'il le fallait.

Hillà': Calme, Siasske. Ce ne sont que nos alliés.

Elle passa devant les deux Elfes en se dirigeant vers les Centaures qu'elle salua d'un mouvement de tête. Siasske lâcha son arme et indiqua à sa jumelle de la suivre, rejoignant la Compagnie qui se rassemblait pour le départ. Alhia s'empressa derrière elle, curieuse de découvrir leur escorte. Elle dévisagea les hommes chevaux de haut en bas, et se mit même à croire que se serait eux leur "monture" lorsque Kallian s'adressa à eux, mais les kodos derrière eux montraient clairement que non.
La Chasseresse se tourna vers Hillàya pendant que les premiers Compagnons prenaient place sur le dos des gros reptiles.


Sia' : J'ignore combien de temps nous resterons à Mellion, ou bien si nous repasserons par ici en repartant.
Hillà' : quand bien même se serait le cas, il se peut que je ne sois plus ici dans les jours qui viennent.
Sia': Dans ce cas...
Hillà' : Que la Terre-Mère veille sur toi et tes Compagnons.
Sia' : Qu'Elune te guide mon amie. J'ai été ravie de te retrouver, même pour un temps aussi court.
Hillà' : Tout autant que moi.

Elles se saluèrent de la même manière qu'elles s'étaient retrouvées, puis Siasske guida Alhia jusque Gawel derrière lequel elle la fit monter, avant de prendre place également sur l'imposante monture. La Taurène s'écarta de l'escorte et attendit sereinement leur départ.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Dim 6 Sep 2015 - 22:50

Ne perdant que peu de temps en cérémonie, les centaures annoncèrent leur départ au travers de quelques vocalisations guerrières. Les kodos reconnaissant les huées se mirent directement à suivre les hommes-chevaux partis au galop. La vitesse de ces derniers était phénoménale et pourtant les massifs reptiles les suivaient avec aisance, secouant tout de même quelque peu leurs passages.

Mozdram sur un kodo s'était vite habitué à la cadence de cette bête et dans un sourire il se remémora un temps passé mais délicieusement simple. Il se souvint alors des paisibles balades à dos d'elekk dans la crépusculaire Vallée d'Ombrelune avec sa compagne, l'unique amour de sa vie, Aadrin. Une femme qui de par sa simple présence arrivait à éclipser même les plus magnifiques couchers de soleil. Ensemble, ils passaient des nuits loin de tout, à la belle étoile, dédiant toutes leurs pensées à l'autre, oubliant les problèmes extérieurs pour un sentiment égoïste mais galvanisant... Cette époque semblait lointaine mais il ne put s'empêcher de serrer son pendentif, l'image d'un Naaru sculpté dans un saphir, un présent et dorénavant souvenir que lui avait fait Aadrin lors de leur première rencontre... Oui, il l'aimait toujours.

Arkturus, après avoir partagé son admiration de l'ouvrage des druides qui avaient tout de même réussi à revitaliser une zone maudite s'était retourné pour voir où se trouvait Alhia. Il reconnut un air enfantin alors qu'elle penchait de gauche à droite en fonction des mouvements de leur monture et ne put s'empêcher un sourire. Cette naïveté joviale l'empêchait de penser aux possibles horreurs qu'ils allaient rencontrer d'ici peu.

Quelques instants plus tard, ils se trouvèrent en dehors de la jungle, arrivant finalement au désert gris qui représentait anciennement tout Désolace. Après une bonne heure, loin des Terres Sauvages, la caravane put remarquer des hyènes charognardes se battant contre des vautours avides pour la carcasse d'un kodo sauvage dont il ne restait plus grand chose. Le changement avait été brutal, comme si toute la vie qui s'épanouissait devant leurs yeux avant leur départ n'existait pas réellement. La marche s'arrêta quelques mètres plus loin, faisant fuir au passage les animaux alentours. Le chef des maraudeurs se retourna vers ses invités, permettant à ceux qui ne l'avaient pas vu de détailler davantage son visage. Deux petits os traversaient son nez et Endirvis se fit d'ailleurs la réflexion que c'était assez commun dans sa tribu native aussi.


Kallian : Soyez sur vos gardes ici, ce territoire n'appartient à personne. Aussi, les Infinis ne sont pas la seule menace possible sur cette terre désolée.

Mozdram lui fit un signe de tête, lui prouvant qu'il allait être vigilant. Satisfait, Kallian relança la marche, cette fois dans un silence mortifère.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Dim 6 Sep 2015 - 22:53

Déroulé du reste de la marche

Nombre aléatoire (1,10) : 2

(plus c'est proche de 10, plus ce sera dangereux)
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 7 Sep 2015 - 3:18

Cependant, malgré les mises en garde de Kallian, le seul évènement notable que la Compagnie put remarquer, fut un troupeau de six kodos se déplaçant vers le plus proche point d'eau à quelques kilomètres. Les bêtes étaient bien plus lentes et imposantes que ceux servant de montures aux compagnons. Elles étaient aussi rachitiques contrairement aux animaux domptés appartenant aux Gelkis. Le reste de la marche fut donc plutôt calme et le besoin d'une escorte, hormis pour se repérer lorsqu'ils étaient encore dans la jungle ne semblait plus nécessaire. D'un autre côté, si le Vol Infini avait été alerté de leur présence, l'histoire aurait été tout autre.

Finalement, ils arrivèrent devant Mellion. Ils purent ainsi remarquer que l'endroit ressemblait davantage à un poste militaire. Les remparts semblaient avoir été renforcés récemment par des métaux importés directement d'Outreterre mais ne cachaient pas l'architecture orque. Pour autant, cette amélioration semblait dérisoire puisqu'aucun défenseur ou guet n'étaient discernables. Mozdram descendit de sa monture, n'espérant aucune complication avec les centaures gelkis. Après tout il pouvait comprendre s'ils étaient curieux quant à leurs objectifs. Toutefois ce ne fut pas le cas puisqu'aucun des centaures ne regardait directement la base, préférant lui tourner le dos, comme pour invalider son existence.


Mozdram : J'imagine que c'est ici que nos chemins se séparent.
Kallian : C'est mieux ainsi, moi et mes hommes ne voulons pas pénétrer dans cet endroit maudit.
Mozdram : Maudit ?

Le Roué passa son doigt sur sa fine moustache avant de continuer sa phrase.

Mozdram : Que savez-vous de Mellion ?
Kallian : Avant d'être réquisitionné par la Ligue, cette base fut le dernier point d'ancrage de la Lame Ardente dans la région. Elle était connue à l'époque sous le nom de Forteresse de Hache Tonnerre. C'était un lieu affreux où tous les vices imaginables prenaient formes.

Voyant que le chef des Justicars voulait en savoir davantage, Kallian lui fit face et dans un soupir continua son récit.

Kallian : Lorsque nos clans nouvellement unis ont assiégé l'endroit, nous avons dû faire face à d'affreux démons mais aussi à des hybrides instables. Des créatures qui étaient anciennement des centaures. Heureusement, nous avons réussi à détruire toute opposition mais même après cela, nous avons subi la malédiction de cet endroit. Celui qui mit fin à la vie de Kohor le Noir, le dirigeant de la Lame Ardente, un commandant kolkar renommé devint fou peu de temps après.
Mozdram, intrigué : Qu'est-ce qu'il lui est arrivé ?
Kallian :  Exécuté après qu'il ait assassiné son khan. Le nouveau khan, Demras, ordonna la mise à mort de toute la famille du commandant pour éviter la propagation de la malédiction.

Il lança finalement un regard vers Mellion mais ne mit pas longtemps avant de le détourner.

Kallian : Peu importe que ce soit aux mains des Héritiers, cet endroit est damné.

Alors que le maraudeur faisait demi-tour, le Roué ne put s'empêcher de le retenir, voulant lui demander une dernière chose.

Mozdram : Dites moi Kallian... Comment a réagi votre peuple quand les Psykers sont apparus ?
Kallian : Vous voulez dire les Sans-Pelages ? Dès qu'ils se sont manifestés, les Trois Khans savaient que ces êtres aux capacités incroyables allaient menacer notre union fragile. Alors avant que le Conseil ne décide de les réunir dans cette "Ligue"... Nous avons reçu pour ordre de nos chefs de les exterminer. Ces prétendus demi-dieux n'ont pas fait long feu chez nous.

Le vétéran le remercia de cette information puis le laissa partir. Kallian s'inclina puis adressa quelques menus encouragements aux compagnons avant de mener sa troupe vers une nouvelle destination. Alors que Mozdram les regardait disparaître au loin, Endirvis descendit de sa monture et s'adressa à lui.


Endirvis : Peut-êt'we que le Conseil au'wait dû fai'we pa'weil. Ça au'wait évité quelques p'woblèmes.
Mozdram : N'assumons rien pour le moment.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Lun 7 Sep 2015 - 11:55

Après que la patrouille soit repartie, les compagnons descendirent de leurs montures, Azriv adressant au passage quelques mots à Arkturus pour remercier le Worgen de s'être occupé de guider l'animal. Ce n'était pas grand-chose, mais il éprouvait l'envie de le remercier pour ça, probablement parce que c'était une tâche que lui n'aurait pas voulu faire. Marden observait le poste, apparemment fantôme, avec attention. Il avait cherché à déterminer ce que Mozdram pensait de ces histoires d'exterminer les psykers, mais n'obtint pas vraiment de renseignements satisfaisants, et en était retourné à l'observation des lieux, cherchant, pour l'instant en vain, à déceler des signes de vie. Gawel descendit de sa monture à son tour, peu rassuré. Pour lui, cet endroit avait des airs de piège, et il ne savait plus vraiment s'il devait se fier à ces impressions où s'il devenait paranoïaque. Quant à Ghalron, qui avait révoqué son destrier dés leur arrivée, il regardait les environs avec une morosité qui allait de pair avec l'endroit. Jusque là, cette mission l'ennuyait presque autant que la semaine à tourner en rond dans leurs appartements, mais au moins il n'avait plus mal au crâne. Il se demanda un moment ce qu'en pensait leur compagnon mage, qui était souvent assez émotif, mais celui-ci avait porté plus d'attention sur les patrouilleurs que sur leur mission, n'ayant jamais vu de centaures auparavant.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 7 Sep 2015 - 16:36

Durant la traversée du désert, entre deux ballotements, Alhia avait regardé la région avec un air attristé, tant le contraste entre le bosquet Cénarien et ce qui s'y trouvait à l'extérieur était frappant. Elle se sentait vide en plein milieu de cet endroit, sans réellement savoir pourquoi.
Siasske derrière elle ne disait rien, mais resta aux aguets pendant le restant de la marche, surveillant les plaines désertiques qui les entouraient. Une fois arrivés à Mellion, elle descendit en première afin d'aider sa jumelle à faire de même par la suite puis se tint non loin de Mozdram et Kallian, écoutant d'une oreille les paroles du Centaure. Lorsque lui et le reste de sa troupe repartirent, elle se retourna vers la forteresse vide avec un mauvais pressentiment. Alhia remarqua d'ailleurs qu'elle serrait son arc dans l'une de ses mains, sans savoir depuis combien de temps.


Al' : Cet endroit me fait peur Sia'...
Sia' : C'est ce silence qui m'inquiète personnellement. Il n'y a personne en vue qui ne soit là pour surveiller les abords de la base, il n'y a même rien qui ne ressemble à un guet.
Al' : Tu... Tu crois que c'est un piège..?

Siasske tourna la tête vers elle, intriguée par la question. Elle prit quelques secondes pour la considérer avant de regarder de nouveau le camp.


Sia' : Nous verrons bien.

Elle se retourna vers Mozdram et la Compagnie afin de voir s'ils étaient prêts à avancer, tandis que la Druidesse se collait contre elle, apeurée. Elle ne savait pas trop ce que Kallian entendait par "hybride" et "expérimentation", mais rien que les images et les réflexions dans l'esprit de la Chasseresse laissaient voir que ça ne pouvait pas être amical.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 7 Sep 2015 - 21:32

Ils se décidèrent finalement à monter la dernière pente qui les séparait de Mellion. Le chemin semblait étrangement long pour quelques compagnons anxieux, comme si à mesure qu'ils avançaient, la base s'éloignait d'eux. Cependant, tout ceci n'était qu'une illusion crée par l'appréhension et ils arrivèrent rapidement jusqu'à la herse. Étrangement celle-ci n'était pas totalement fermée, juste assez pour qu'en s’allongeant, quelqu'un puisse passer. Celui qui avait voulu l'ouvrir n'avait pas dû avoir le temps de finir. Avec précaution, Mozdram pénétra en premier à l'intérieur de la place forte.

( Thème musical )

S'attendant à une possible menace, il se redressa rapidement, sa lance dans la main, paré à toute éventualité. Néanmoins, il remarqua rapidement que l'endroit était totalement vide de vie, le silence étant seulement brisé par le bruit des quelques bannières de la Ligue flottant au vent. Le Krokul détailla ensuite rapidement l'endroit. La place était disposée très simplement, une grande forteresse se trouvait près de la montagne qui coupait la voie arrière, puis directement à sa gauche un autre bâtiment était présent, probablement servant de caserne puis finalement quelques tours de guet avaient été implémentées aux remparts. Définitivement, ce n'était pas un complexe militaire imprenable, même si le caractère offensif de l'architecture pouvait en rebuter plus d'un. Les pics et les arbres morts faisaient en effet la part belle en terme de décoration. Nul doute que la Ligue n'avait pas pris le temps de reconstruire la base à leur image, préférant s'atteler à leurs expérimentations. Pour autant, malgré cette ambiance mortifère, Mozdram remarqua plusieurs détails troublants. Des traces de sang se trouvaient éparpillées sur quelques grains de sable qui n'avaient pas été encore emportés par les bourrasques de la région. Aussi, quelques objets fragiles, comme des caisses de ravitaillement, avaient été cassés. Au vu de la disposition des fragments, c'était vraisemblablement par un choc violent.


Mozdram : Restez sur vos gardes, il s'est définitivement passé quelque chose ici.
Arkturus : Nous ferions mieux d'explorer davantage l'endroit.
Endirvis : La cou'w est dése'wte en tout cas.
Arkturus : En effet, la caserne nous apportera peut-être plus d'indices.
Mozdram : Soit. Quelques personnes devront rester dehors pendant que nous investiguerons le bâtiment. Cette zone est limitée, il serait simple que quelqu'un s'échappe sans qu'on le remarque... Et s'il y a un rescapé, j'ai besoin de l'interroger. *serre son poing*
Endirvis, un grain de sable ensanglanté dans sa main : C'est ét'wange. La mo'wt est omnip'wésente ici et pou'wtant, je ne la vois pas.

Le Roué, pour une fois, se rangea de l'avis du chevalier de la mort. Le worgen quant à lui avait les oreilles baissées, inquiet quant à l'avancement de cette mission et le peu de réponses qui leur était fourni pour le moment. De plus, si les Ligemorts s'étaient en effet attaqués aux Psykers, un des deux camps se devaient d'être victorieux. Pourtant, son flair ne sentait aucune odeur particulière, comme si tout avait été nettoyé, aseptisé.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mar 8 Sep 2015 - 0:12

Au fur et à mesure qu'ils montaient, la main de Siasske se crispait de plus en plus sur le bois de son arc alors qu'elle jetait des regards vifs partout autour d'eux, guettant le moindre signe de vie, ou de mort. Sa jumelle lui filait littéralement le train, de plus en plus angoissée à mesure qu'ils approchaient de la Forteresse.
L'Elfe de la Nuit guetta à travers la herse lorsque Mozdram passa en dessous, avant de se faufiler également à la suite d'Endirvis et Arkturus. Elle aida Alhia à se glisser par le passage avant de s'avancer dans la cour pour examiner l'endroit, puis s'approcha des caisses brisées, s'agenouillant à côté pour observer les éclats et essayer de deviner ce qu'elles avaient pu transporter. Tout à ses observations, elle écouta les trois autres échanger sur l'état de la place et la possibilité d'aller fouiller l'un des bâtiments.
Ses propres sens de traqueuse étaient alerte à l'ambiance du lieu, même si elle ne sentait pas la mort comme le Troll ou le Worgen, mais elle ne parvenait pas à entendre un quelconque bruit qui évoquerait que quelqu'un soit dissimulé dans un recoin de la place ou qu'il y est de l'activité dans les bâtiments.
"- Siasske, partons, l'endroit est vide!
- Hors de questions. Nous sommes ici pour trouver des réponses.
- Mais il n'y a rien, c'est un camp fantôme, je sais pas d'où vous tenez vos renseignements mais c'est nul!"
La Chasseresse tourna la tête en sa direction, vraisemblablement peu satisfaite de la réaction de sa jumelle.
"- J'ai peur Sia', partons je t'en prie!
- Je comprends que l'ambiance de l'endroit n'aggrave tes angoisses, mais ce qu'il s'est passé ici semble trop important pour passer à côté."
Alhia la regarda avec un air de chien battue, suppliante, mais lorsque Siasske s'adressa à Mozdram pour l'informer qu'elle acceptait de rester dans la cour, elle préféra se taire et se contenta de se replier sur elle-même en regardant sans cesse les murs, les remparts et les bâtiments tout autour d'elle.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Jeu 10 Sep 2015 - 14:42

L'ambiance générale pesait plutôt lourd, l'absence quasi totale de bruit aggravant encore plus l'air lugubre du lieu, qui donnait comme l'impression d'un cimetière, les tombes en moins et l'angoisse en plus. Ghalron regardait autour de lui nerveusement, sa lame mécanisée dégainée, s'attendant à voir surgir des adversaires embusqués à tout moment. Il était en alerte, se concentrant pour entendre le moindre bruit louche, mais il n'entendait guère plus que les respirations et les pas des Compagnons, mais ça ne l'aidait pas à se rasséréner. Il détestait les surprises, et n'aimait pas beaucoup plus ce calme oppressant. Marden et Gawel se tenaient prêts au combat également, même s'ils doutaient de la présence d'une embuscade et n'étaient pas aussi tendus que pouvait l'être Ghalron. Le plus vétéran du groupe n'avait pas l'air très affecté par la tension régnant, cherchant à déceler lesdites expérimentations. Il était aux aguets, mais ne ressentait que peu la tension qui semblait affecter certains des membres du groupe. Garder la tête froide lui paraissait essentiel pour le bon déroulement des choses. Les compagnons s'interrogèrent du regard lors de la proposition stratégique du Roué. Le fusilier rouge prit la parole après Siasske, se portant également volontaire pour garder les arrières du groupe. Il aurait volontiers suggéré que Ghalron reste avec eux également, permettant non seulement de mettre ses talents de combattant à profit si jamais, mais surtout de l'éloigner du reste du groupe vu son état quelque peu anormal, même pour lui, mais il n'en dit rien, laissant les autres décider de leurs positions. Marden indiqua qu'il préférait rester avec le groupe d'investigation, où ses talents seraient, selon lui, mieux exploités. Il s'adressa ensuite au mage.

Marden : Une préférence, Azriv ?
Azriv : Hm ? *nerveusement* Tant que je suis accompagné.
Marden : Pas de problèmes de ce côté.
Azriv : Alors ça m'est un peu égal.
Marden : On en décidera. *regarde la forteresse appuyée contre la montagne* ça peut pas être si terrible.

Le rôdeur reporta son regard sur Mozdram, attendant la suite des évènements.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Jeu 10 Sep 2015 - 15:43

Endirvis, alors que les autres se décidaient quant à la répartition de chacun, avait posé sa main sur le sol, cherchant désespérément à trouver quelque chose à réanimer. En vain, puisqu'il semblait que même les cadavres des centaures et des cultistes de la Lame Ardente avaient disparu. Qu'est-ce qui avait bien pu causer un nettoyage aussi parfait ? Cela éveillait grandement sa curiosité, pourtant, le troll décida de rester au côté de Siasske et Gawel. Rechercher des informations n'était plus son premier talent depuis sa conversion. De plus si survivant il y avait, il comptait bien l'interroger avant Mozdram. Que quelque chose d'inconnu l'empêche d'utiliser ses talents était intolérable et il se devait de le punir.

Mozdram se mit ensuite en route en direction de la caserne avec le reste de la Compagnie. La porte du bâtiment étaient dans un bien piètre état mais cela semblait dater d'avant l'arrivée des Psykers. Quoiqu'il en soit, cela rendait plus aisée le passage. Le Roué passa en premier, comme à son habitude, troquant sa lance pour ses kamas rétractables. Après avoir attendu les autres, ils s'enfoncèrent dans le premier couloir, totalement vide et délabré. Cependant quelques mètres plus loin, ils arrivèrent près des dortoirs, dans une pièce à leur droite. Des affaires étaient toujours présentes au pied des lits, ce qui intrigua le Krokul. Ce dernier pénétra alors dans la pièce, gardant toujours sa vigilance. Après quelques recherches dans leurs affaires, les compagnons découvrirent des badges portant le signe d'un crâne de Roué, le symbole des Ligemorts Cendrelangues.


Mozdram : Il semblerait que mes anciens collègues dormaient ici.
Arkturus : Hm, ça voudrait dire que la cohabitation a dû fonctionner un temps pour qu'ils aient une pièce attribuée.
Mozdram : Possible. Continuons.

Cependant, alors que le chef de la Compagnie s'apprêtait à sortir de l'endroit pour aller plus avant, il fut arrêté net par une onomatopée de Marden qui semblait avoir découvert quelque chose. Il lui tendit sa trouvaille : un fragment de ce qui semblait être un minéral, ressemblant très fortement à un diamant mais sans en être exactement un. La sensation au toucher n'était pas réellement la même selon les dires du rôdeur. Se questionnant sur les raisons de la présence d'une telle gemme ici, Mozdram ordonna à son collègue de la lui donner. À peine eut-il le temps de poser ses doigts sur la fausse pierre précieuse que ses yeux se révulsèrent et que son corps se paralysa totalement.

"Les prouesses de Castus m'impressionneront toujours. Purifier une pierre d'âme pour l'infuser d'Immateria afin de graver des pensées à l'intérieur, c'est incroyable. Ce gnome appelle ça des Fragments de Mémoire. Petit génie. Enfin, je suis heureuse que les Vigiles m'aient enfin autoriser à avancer mes recherches. J'imagine que mes dernières découvertes concernant le vieillissement accéléré de notre corps, et l'impossibilité de créer naturellement une nouvelle génération de psykers, les a alarmé. Je suis tout de même déçu de ne pas pouvoir continuer, en sécurité, à l'intérieur du Promontoire mais il est vrai que les Maraudines feront d'excellents cobayes."

Le Roué tomba alors en arrière. Une fois au sol, il cligna frénétiquement les yeux, hébété par ce qu'il venait de se passer. Arkturus, après l'avoir aidé à se relever, s'enquit de sa situation.


Mozdram : *soufflant* J'étais à l'intérieur du crâne de quelqu'un d'autre, dans le passé. C'était une sensation hors-du-commun. *reprenant ses esprits* Cette personne, elle semble avoir été mandaté par les Vigiles pour trouver un moyen de créer de nouveaux Psykers.
Arkturus : Vous avez appris tout ça avec cette simple chose ?

Le worgen blanc pointa du doigt la gemme qui se trouvait dorénavant au sol. Le Krokul acquiesça sans un mot, toujours légèrement chamboulé.

Mozdram : C'est étrange, pourquoi cette vision m'est parvenue mais pas Marden ?
Arkturus : Notre statut d'Inflexible nous empêche toute intrusion dans notre esprit, que ce soit une menace ou un simple apport d'informations. J'imagine que "ça" ne fait pas exception.
Mozdram : C'est probable... D'autant plus que c'est chargé de leur magie... Ils les appellent des "Fragments de Mémoire".
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Ven 11 Sep 2015 - 0:25

Sous la pression de Siasske, qui avait exigé sa présence là-bas afin de se tenir informée de quoi que se soit d'important, Alhia avait suivi en trainant des pieds Mozdram et son escorte, peu rassurée de devoir rentrer dans le bâtiment délabré. Elle marcha sans rien dire, apeurée en tournant la tête dans toutes les directions. Suivant les indications de la Chasseresse, elle observa les emblèmes des Ligemorts et l'état de la pièce pour que l'Elfe puisse se faire son propre avis.
La découverte de Marden l'intrigua grandement, alors que pour Siasske ce fut surtout la réaction du Roué au contact de la pierre qui l'interpella, et notamment ce qu'il en avait appris. La jeune fille fut au premier abord tentée de toucher la gemme mais la manière d'agir qu'avait eu Mozdram à son contact la découragea, et l'avis de la Chasseresse à propos d'éventuelles conséquences pour un Inflexible lié la retint aussi.
"- De nouveaux Psykers?
- C'est ce qu'il vient de dire...
- Les expérimentations portent donc sur leur futur...
- Comment ça?
- Il est évident qu'à moins d'une autre vague psychique, d'autres Psykers n'apparaitront pas comme l'ont fait les premiers. Et on ignore si leur pouvoir se transmet. Et apparemment ils sont très inquiétés par leur vieillissement prématuré. Cependant, cette idée de "Fragments de Mémoire"... malgré ce que ce fragment nous révèle, cela reste une chose très intéressante.
- Moi ça me fait froid dans le dos."

De son côté, Siasske avait parcouru la cour en long, en large et en travers à la recherche de quelque chose de notable. Elle s'était arrêtée régulièrement auprès d'un objet brisé, d'un débris quelconque. Mais elle observa la moindre chose, attentive à un indice ou un détail, allant jusqu'à grimper sur les remparts. Là-haut elle commença par observer les alentours de Mellion avant de s'accroupir contre le rebord après s'être retournée vers l'intérieur du camp, attendant qu'il se passe quelque chose : qu'un élément attire son œil depuis les hauteurs, ou que soudainement quelqu'un ne se révèle à leur présence.
Dans le même temps, elle avait suivi l'avancée des Compagnons à l'intérieur de la caserne grâce à sa jumelle.
En ce moment même, ses yeux luisants passaient vivement d'un abri à l'autre, d'un recoin au centre de la cour, aux aguets.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Jeu 17 Sep 2015 - 18:32

L'intérieur du bâtiment avait quelque chose de glaçant, probablement à cause de l'absence totale, en apparence du moins, de présence vivante. Azriv se forçait à dissimuler son malaise, mais il aurait clairement eu envie d'être ailleurs. Ghalron fermait la marche, attendant fébrilement une embuscade. Dans les quartiers des Ligemorts, vides eux aussi, Marden avait pensé au premier abord que sa trouvaille était une babiole contrefaite, de par sa ressemblance imparfaite avec le diamant. Il avait eu un mouvement de recul, et Ghalron un mouvement vers son arme, lorsque le Roué tomba sous l'influence d'une sorte de vision, mais tomba aussi littéralement. Quelques secondes plus tard, lorsqu'il émergeait de ce cancer foudroyant simili coma, les Compagnons qui formaient l'escorte se montraient plutôt perplexes, Marden ayant regardé fixement sa main pendant quelques secondes, avant de s'intéresser à la suite des évènements. Certains des Compagnons vocalisèrent leurs impressions.

Azriv : D-des nouveaux Psykers ? C'est... assez moyen, non ?
Ghalron : Bah, est-ce que ça nous regarde ?
Marden : *l'air fatigué par le comportement de Ghalron* Dans la mesure où on ne sait pas ce qu'ils vont faire avec une potentielle armée de Psykers assez puissants, ouais, ça peut nous regarder.


Ghalron se contenta d'un grognement désapprobateur, puis porta son attention sur Mozdram, attendant de savoir ce qu'ils devraient faire ensuite.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Jeu 17 Sep 2015 - 20:24

Mozdram sembla pris soudain d'une intense réflexion. Il n'avait pas considéré cette option. Une armée de psykers serait en effet grandement puissante, probablement assez pour vaincre le Vol Infini mais au vu du nombre d'apostats qui rôdaient dans les recoins sombres d'Azeroth, cela semblait aussi extrêmement dangereux et imprudent. Les Vigiles étaient méticuleux et n'accordaient leur confiance qu'à peu de personnes, encore plus rarement à leurs congénères. Cependant, le fait que la Ligue se soit mis en tête de créer de nouveaux psykers prouvait soit qu'elle s'intéressait à leur futur à long terme, soit qu'elle voulait achever un but plus complexe, que ce soit la création en masse ou le contrôle des individus.

Arkturus le coupa dans sa réflexion en indiquant aux autres qu'un escalier se trouvait à la fin du corridor. Le Krokul acquiesça et après une légère inspection des autres salles, vides et dénuées de toute indice, il se décida à emprunter le fameux escalier. Il passa en premier, le secondant se trouvait Ghalron, l'arme au poing. Avec une telle couverture, il savait que si embuscade il y avait, ce ne serait pas sans verser des litres de sang. Cependant il n'en fut rien puisque l'endroit où ils arrivèrent étaient à nouveau déserte de vie mais semblait tout de même appartenir à quelqu'un d'important, probablement le chef du projet. La salle était ronde, assez grande pour accueillir un lit, une table de travail et quelques autres babioles, probablement sentimentales et sans importance. Mozdram nota une bannière de Lune-d'Argent, indiquant que la personne était probablement un elfe, mais aussi que la chambre avait été rénovée. Les fenêtres avaient été renforcées et on ne pouvait que très maigrement voir ce qui se passait dehors. Après quelques recherches dans les tiroirs du bureau, Mozdram découvrit une enveloppe scellée magiquement. Il demanda à Azriv de l'ouvrir. Ce dernier s'exécuta, non sans difficulté, puis dans un dernier grognement réussit à briser le sceau protecteur, en manquant d'ailleurs d'enflammer leur trouvaille. Le Krokul découvrit alors qu'un autre Fragment de Mémoire s'y cachait. Fébrilement et après quelques secondes d'hésitation, il le prit entre ses doigts.


"Je viens de recevoir une nouvelle inquiétante. Le Conseil de Shattrath a eu vent de nos expérimentations et a décidé d'envoyer un contingent des Ligemorts Cendrelangues nous surveiller. J'espère que leur coopération sera totale, sinon cela risquerait grandement de freiner notre projet. Je ne leur cacherai rien cependant, notre groupe comme le leur veut le rétablissement d'Azeroth. De toute façon, suite à nos échecs pour recréer un psyker, nous allons avoir besoin d'eux pour mon alternative alors autant faire preuve de bonne foi."

Mozdram se réveilla de nouveau, encore au sol. Après un instant pour se rétablir totalement, le Krokul fit part de ce qu'il avait vu.


Arkturus : Alors, de nouvelles informations ?
Mozdram : Pas réellement. En tout cas, cette personne ne semblait pas avoir de mauvaises intentions. Elle souhaitait une coopération totale avec les Ligemorts Cendrelangues, dans l'espoir de recevoir de l'aide de leur part.
Arkturus : De l'aide, pour créer de nouveaux psykers ?
Mozdram : Je ne sais pas, il semblerait que toutes les tentatives de la Ligue se soient soldées par des échecs. Alors elle a mentionné une alternative...
Arkturus : Serait-ce la cause de leur disparition ?

-

Siasske, postée aux remparts, put remarquer qu'une tempête de sables commençait à se former au loin. Afin d'alerter ses camarades, elle descendit mais alors qu'elle posait le pied au sol, le long silence pesant mais inoffensif prit fin. Des murmures soudains résonnaient désormais à l'intérieur de la cour. Elles étaient totalement incompréhensibles mais les voix semblaient tourmentées. Soudain, leur volume commença à s'intensifier, devenant au passage de plus en plus agressives. Alors que les compagnons à l'extérieur cherchaient la source de leur origine, tout se tût. Après un léger temps où seul le vent rageur du désert était audible, une créature parfaitement humanoïde s'extirpa du sol, sans faire bouger un grain de sable ou émettre le moindre bruit. Elle était d'un blanc translucide, à la limite de l'opacité, exactement comme la magie qui entourait les Psykers pendant leurs incantations. Cette figure sans organes visibles semblait en être intégralement constituée. C'était un revenant élémentaire d'Immateria. Il lévitait au dessus du sol mais cela ne l'empêcha pas de charger sur Endirvis, prouvant ses intentions néfastes. Le troll ne perdit pas de temps à essayer de négocier et le transperça de sa lame runique après avoir évité son coup, sachant parfaitement que l'Immateria savait drainer n'importe quelle autre magie. Alors que son épée runique transperçait le corps fragile du revenant, celui-ci se brisa telle la glace d'un miroir. Ses morceaux tombèrent au sol puis à l'impact devinrent poussières. Le cri strident de la créature à sa mort fit reculer de quelques pas le chevalier de l'impie mais en réveilla aussi davantage.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Invité le Ven 18 Sep 2015 - 18:46

+musique+


Si l'avertissement de Siasske l'avait tiré de sa léthargie, le cri qu'avait poussé le revenant élémentaire d'Immateria mit carrément tous ses sens en alertes. Le jeune gilnéen tira la garde de son épée et parcourut les couloirs du campement abandonné en toute hâte, dépassant Azriv et quelques elfes qui investiguaient non loin d'ici. Sans nul doutes que le mage et les autres allait le suivre, mais pour l'heure il devait enquêter de ce qu'il se tramait au dehors dans la cour. Sa tenue en cuir blasonné et ses articulations souples lui permettaient de piquer un véritable sprint, épée battante contre son flanc, en direction de la source du danger : la cour. La vision qui s'offrit alors à lui lui coupa le souffle, le laissant interdit devant une bonne dizaine d'apparitions étranges qui flottaient au-dessus du sable, regardant dans des directions différentes, comme s'ils s'agissaient de spectres au comportement erratique. Cependant, voir Endirvis avec sa lame dégainée et des débris étranges à ses pieds lui mit la puce à l'oreille. Augustus, sur sa corniche, tenta d'approcher une des apparitions avec la pointe de l'épée et prudemment, cependant dès qu'il fut à découvert et détectable, sa cible fondit sur lui à une grande vitesse en poussant un cri strident.

«Quoiiiiaaaaah?!»

Sous le coup de la surprise il ne put que pousser un léger cri de stupeur en chargeant sa lame d'énergie arcanique, par pur réflexe, et tenta de parer l'attaque de la créature. Lorsque le métal rencontra le revenant un violent choc le projeta vers l'arrière, le forçant à prendre appuis sur un muret qui se trouvait derrière. Il serra les dents et regarda autour de lui succinctement pour vérifier si aucun autre monstre n'allait tenter de l'attaquer par surprise. Par pure chance il se trouvait dans un couloir de son, ce dernier étant porté par le vent qui emmenait la tempête à quelques mètres du campement, et quand le vent s'engouffrait dos à la créature pour s'écraser sur le mur derrière lui, la faible dispersion des bruits avait permis d'étouffer sa cascade pour les créatures aux alentours. Endirvis allait sans doutes avoir besoin d'un coup de main de son côté, mais pour l'heure le gilnéen était aux prises avec cet étrange adversaire. Ce dernier ne semblait même pas avoir été égratigné par la lame chargée par les arcanes, et semblait même légèrement plus imposant qu'avant, entouré d'une aura protectrice. Pire encore, il était certain que sa magie l'avait touché car il pouvait ressentir une partie de son mana réagir dans le corps du revenant. Cependant quelque chose clochait, et ce n'était pas bon signe. C'était comme si son attaque avait été internalisée par la créature, et agissait comme un condensateur. Condensateur qu'il venait de charger! Le jeune homme pesta intérieurement et tâcha de trouver une alternative viable pour contrer ce genre de créature. Il n'avait aucune idée de si les attaques basiques allaient être d'une quelconque efficacité contre cet adversaire, mais il pensait que c'était la meilleure chose à essayer pour ce genre de situation. Mais sans doutes que le bouclier nouvellement formé par la créature allait poser quelques problèmes, et user de magie encore une fois allait encore plus compliquer la situation.

Le revenant ne lui donna hélas pas le loisir de penser à un plan d'action plus construit qu'elle le chargea une nouvelle fois, cette fois-ci avec plus de vitesse, comme si elle était portée par les vents. C'était l'instant de vérité pour savoir s'il pouvait faire mouche. Quand la créature arriva à hauteur d'épaule pour lui asséner un coup violent qui allait probablement lui arracher le haut du corps, il plaça la pointe de son épée vers le ciel et orienta l'arrête de sa lame dans l'angle du bras de la créature. Comme attendu le bouclier encaissa le choc mais au moins le jeune magelame put s'en sortir et rétorquer. Il n'avait pas chaumé ces dernières semaines, et malgré le fait qu'il passait de très mauvaises et fatigantes nuis il avait insisté pour continuer de s'entraîner. Et voir Ghalron se battre contre des pauvres mannequins lui avait donné quelques idées.

«Si mon père me voyait faire ça à notre précieuse escrime familiale, il me tuerait sur-le-champ.» pensa-t-il.

Il joignit sa deuxième main sur la garde de son épée, faisant comme s'il s'agissait de l'une des lourdes armes du chevalier sans bannière et appuya de toutes ses forces pour repousser la créature qui l'avait acculé. Parfois, la sauvagerie avait du bon. Il profita de son gain d'élan pour donner un coup de pied haut, juste en dessous de la tête de la créature pour la terrasser. Quand la semelle d'acier de sa botte rencontra l'Immateria protégé par sa gangue arcanique il crut sentir ses os abondamment crisser, comme s'ils protestaient d'être soumis à une telle pression. La douleur qui en résulta lui arracha quelques gouttes de sueur et une grimace pénible. Le revenant semblait vraiment vulnérable sans ce bouclier, et les coups qu'il venait de porter venaient de lui faire gagner assez de temps pour se positionner au-dessus de la nuque du monstre flottant pour trancher sèchement. Alors qu'il s'attendait à des gerbes d'étincelles, ce fut un véritable éclatement de matière qui se manifesta quand la créature poussa son dernier soupir dans le vent poussant. Augustus se protégea les yeux avec son avant-bras, évitant que les fines projections accompagnant le sable ne viennent se loger là et le rendre aveugle.  Le jeune von Lutgardis s'éloigna ainsi prudemment de son lieu d'affrontement pour retourner en direction de la cour, où le reste des affrontements devaient certainement se produire, afin de prévenir les autres de ne pas faire usage de magie arcanique si ce n'était pas déjà trop tard.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Sam 19 Sep 2015 - 15:34

Les cris et les mouvements avaient alertés le groupe, et Ghalron avait foncé vers la sortie du bâtiment, bousculant légèrement un ou deux Compagnons au passage, et faisant sursauter Alhia, pour rejoindre les autres, probablement pas motivé par une décision stratégique bien réfléchie, mais vu la nature des opposants, il avait eu raison de s'y ruer, plutôt qu'Azriv. Cela ne déverserait pas sang et tripes, mais au moins c'était déjà un peu d'action. Les cris des revenants emplissaient l'air de temps à autre, forçant les combattants à s'y habituer, s'ils voulaient pouvoir en venir à bout. L'un d'eux repéra Ghalron dès son arrivée dans la cour, et lui fonça dessus en lançant un hurlement. Ghalron vacilla une seconde, surpris malgré lui par la force du cri, mais il eut assez de temps pour dégainer son fendoir, et sans plus y réfléchir asséner un violent coup devant lui, après un rapide calcul de l'endroit où se trouverait le revenant au moment où la lame s'abattrait. Le fendoir entra en collision avec la "tête" du revenant, qui se brisa avant que le cri ne fut terminé, s'éparpillant en petits fragments autour de Ghalron, qui essayait de comprendre la situation. Il avisa les autres combattants, Gawel venait de mettre fin à l'existence d'une de ces choses d'un coup de lance, provoquant la même explosion de ce qui semblait très similaire à du verre. 

À présent, le fusilier fixait Ghalron, attendant de sa part une explication sur la nature de ces étranges adversaires. Après tout, le groupe chargé de l'investigation avait peut-être découvert des choses importantes à l'intérieur. Profitant de l'absence de revenant sur sa trajectoire, Ghalron rejoignit le reste du groupe, passant à côté d'un Augustus aux prises avec un revenant, mais il avait l'air de s'en sortir. Il lui lança un bref encouragement avant de rejoindre les autres, aidant Siasske à se débarrasser d'un autre adversaire qui allait s'en prendre à elle depuis l'arrière. L'injection d'adrénaline à laquelle Ghalron était soumis lui faisait le plus grand bien, et c'est presque le sourire aux lèvres qu'il rejoignait ses compagnons.

Gawel : Tout va bien à l'intérieur ? C'est quoi ces trucs !
Ghalron : Ouais ça roule, c'est calme. Peut-être que ça le restera pas, mais ils devraient être assez nombreux pour faire face aux éventuels problèmes. C'est pas le plus important, écoute je sais pas si Siasske vous a communiqué l'info', mais ces trucs sont très probablement le fruit des expériences pas normales qui se sont passées ici.
Gawel : On aurait pu s'en douter !
Ghalron : Ouais, bref, le fait est que quelque chose a du dégénérer. Je sais pas si c'est juste des apparitions bizarres, ou si c'est carrément ce que sont devenus les Psykers qui étaient là avant.
Gawel : J'en doute, ou alors ce serait vraiment plus que l'ombre d'eux même. Sans mauvais jeu de mot.
Ghalron : En tout cas ils sont très fragiles pour ce qui est des frappes brutes, mais vaut mieux pas essayer la magie. On aura pas trop de problèmes de ce côté-là toi et moi, mais faut surveiller Azriv, et surtout bien le mettre au courant. On voudrait pas qu'il nous les renforce en essayant de rendre service.
Gawel : Les autres vont venir ?
Ghalron : Je sais pas, je pense pas. On peut se débrouiller seuls, si y on est pas submergés. Doit encore y avoir des trucs à l'intérieur.

L'ex chevalier de sang avisa ensuite Endirvis, qui évitait lui aussi tout usage de magie, même impie, contre ces aberrations. En tout cas, les choses faisaient un sacré boucan, tant en attaquant qu'en expirant. Un autre revenant, matérialisé depuis peu, fonça vers Ghalron par l'arrière, mais celui-ci ne se laissa pas surprendre, et volta dans un cri, le fendoir prêt à accueillir le revenant.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 21 Sep 2015 - 17:08

Le mot armée ne sembla pas plaire à Alhia, qui prit un air renfrogné en grognant : dans sa tête les armées évoquaient surtout mort et destruction. Et comme beaucoup des Compagnons semblaient posséder une confiance très limité en leur commanditaires, la possibilité qu'elle soit composée de Psykers l'enchantait encore moins.
Par leur lien elle comprit que Siasske avait eu les mêmes inquiétudes que Mozdram, la rassurant encore moins. Alors que le Roué s'enquérait du contenu d'un second Fragment, la Druidesse regardait autour d'elle en reniflant un peu fort, et s'approcha des babioles attirante posées ça et là dans la grande pièce ronde. Elle voulut tester le lit, mais la voix d'Arkturus l'en empêcha et elle sursauta en entendant l'échange, concentrée qu'elle était sur l'observation des bibelots.
Siasske s'apprêtait à continuer ses divagations sur ce qu'elle venait de comprendre quand soudainement Alhia comprit le mot "ALERTE" plus que les autres, qu'elle répéta à voix haute.


Al': Alerte..?

D'abord pour elle-même à la base, les réactions qu'eurent les autres en se retournant d'un coup vers elle la firent hausser les sourcils et elle le répéta avec un peu plus de voix et de motivation, alors que Ghalron se précipitait déjà vers la sortie sans attendre d'invitation.

Al' : Alerte!


A l'extérieur, Siasske venait d'enjamber un monceau de débris en dégainant son épée pour rejoindre le centre de la cour où Endirvis venait de détruire l'un des élémentaires. Dans son champ de vision elle aperçu également Augustus qui arrivait d'un autre coin de la place en criant qu'il ne fallait surtout pas utiliser de magie, immédiatement suivi de Ghalron qui déboulait du bâtiment. La Chasseresse eut un mouvement de tête pour elle-même, bien que la magie ne fut clairement pas son arsenal premier en matière de combat.
Elle se reconcentra sur le centre alors qu'une autre partie de ces mêmes choses se formaient à nouveau sur le sol et les menaçaient. Siasske décida de ne pas attendre plus longtemps et essayant d'ignorer les sons des créatures, fondit sur l'une d'elle finissant de se matérialiser pour abattre son épée dessus et l'ouvrir en deux en profitant du peu de surprise que son mouvement venait de créer. Elle s'en débarrassa rapidement en se protégeant des éclats avant de se retourner soudainement en entendant une autre "explosion" dans son dos, constatant que le Chevalier de Sang venait de lui filer un gros coup de main. Elle s'arrêta quelques secondes le temps d'écouter l'échange entre Gawel et lui, précisant qu'il n'y avait pas que les élémentaires qui les attaquaient et qu'une tempête semblait se préparer au loin.
Le dialogue fut rapidement coupé par d'autres créatures s'en prenant à eux, et la Chasseresse eut juste le temps de dire à Alhia de prévenir Mozdram que pour le moment la situation était contrôlée dans la cour et qu'il valait mieux qu'ils continuent d'enquêter, avant d'être forcée d'esquiver de justesse une attaque et de se reconcentrer sur l'action dans la cour.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Lun 21 Sep 2015 - 23:26

Endirvis sourit alors que les Compagnons se mettaient à la tâche avec entrain. Voilà une des choses qui lui avait le plus manqué durant ces moments dans le Royaume des Ombres. Certes le temps passait bien plus rapidement dans ce domaine mais absolument rien ne pouvait être plus plaisant que de combattre aux côtés de ses amis, soudés par ce lien inexplicable. Le coupant dans ses pensées, un revenant d'Immateria apparut devant lui. Dans un réflexe, Endirvis s'empressa d'enfoncer son épée dans la créature. Cependant, le monstre se dématérialisa immédiatement et suffisamment longtemps pour que l'action du troll soit ineffective. Profitant de la surprise du chevalier de la mort alors qu'il passait au travers, le revenant appliqua ses "mains" sur la lame runique, absorbant une partie de la magie impie. Prestement, Endirvis dégagea sa lame mais le drain avait duré suffisamment longtemps pour augmenter la taille et la puissance du revenant, qui dépassait maintenant aisément le troll. Ce dernier, outré qu'on s'accapare la puissance de Brisâme, évita plusieurs attaques avant d'asséner un coup de taille rageur qui fit voler en éclat une partie du revenant. Alors qu'il allait enchaîner rapidement pour continuer à l'affaiblir, la créature se chargea d'Immateria avant de créer une explosion qui propulsa le chevalier de la mort jusqu'au bas des remparts. Suite à cette action, la créature avait repris une taille standard, sa partie manquante totalement reformée.

-

Après avoir entendu les paroles d'Alhia, Mozdram se mit à fouiller de manière plus précipitée la salle, n'hésitant pas à tout renverser. Arkturus l'aida d'ailleurs mais tous deux, à leur plus grand désarroi, ne trouvèrent rien de concret. Alors que le Roué allait ordonner à ceux qui étaient restés avec lui d'aller rejoindre la cour pour prêter main forte à leurs camarades, un revenant apparu derrière Alhia. Cette dernière laissa échapper un cri étouffé, avant de se couper aussi succinctement et de pâlir à vue d'œil lorsque la créature posa sa main translucide sur son épaule pour lui dévorer son énergie magique et vitale. Arkturus, sans réfléchir, fit pousser des sarments depuis une plante quasiment morte tombée sur le bureau. Bien qu'elles étaient magiques, le revenant devait tout de même posée sa main dessus pour en aspirer l'énergie, ce n'était pas un sort offensif brut. Il n'en eut cependant pas le temps car la violence des lianes l'en empêchèrent, le plaquant rapidement sur le mur, laissant le temps au Roué de jeter sa lance pour l'abattre.


Arkturus, à Alhia : *inquiet* Ça va ? Lorsque j'ai vu cette créature te toucher, j'ai bien cru que s'en était fini.
Mozdram, retirant difficilement sa lance du mur : Dépêchez-vous de vous remettre de vos émotions, il y en a encore d'autres dehors.

Arkturus acquiesça, reprenant son sérieux. Il ne put s'empêcher un frisson de peur et quelques pensées inquiètes alors qu'il quittait la pièce. Ces créatures n'étaient en aucun cas naturelles, et pourtant il avait l'étrange impression d'y avoir aperçu un semblant de vie. Dans tous les cas, la manière dont étaient nées ces choses l'inquiétaient davantage, que ce soit délibérément ou non.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mer 23 Sep 2015 - 22:55

A peine reconcentrée, Siasske dût faire face à plusieurs élémentaires qui attaquèrent là où les deux Elfes de Sang et elle s'étaient regroupés pour échanger sur ce qu'il se passait.
La Chasseresse s'écarta immédiatement des autres afin de ne pas provoquer d'attaques groupées, apercevant au passage Endirvis voler jusqu'aux remparts. En freinant elle se retourna vers l'endroit d'où il avait été projeté pour y découvrir le Revenant qui s'en était pris à lui et qui venait de reprendre sa taille initiale ainsi que son bras manquant. L'Elfe alla prêter main forte au Troll pour se relever avant de charger la créature pour lui asséner un coup de taille au milieu du corps dans le but de l'ouvrir en deux sur une large partie, esquivant un retour de coup en s'écartant, jetant un œil à Endirvis pour voir si il allait finir le monstre. Elle fut malheureusement accostée par l'un d'entre eux qui l'envoya roulé dans une caisse en bois qui termina de se briser sous son poids par la charge brutale, et la suivit en levant les deux bras au-dessus de sa tête immatérielle pour les abaisser avec violence sur elle pendant qu'elle était à terre. Elle roula sur le côté pour l'éviter puis se redressa, l'épée en avant pour traverser le corps fait d'Immateria par l'un des flancs et l'ouvrir en deux jusqu'à l'autre flanc. Il éclata en morceau qui s'évaporèrent une fois au sol pendant qu'elle se relevait et s'apprêtait à en attaquer un autre.

~

Dans la caserne Alhia regarda Mozdram s'agiter frénétiquement pour fouiller, et décida du coup de l'aider en agitant tout un tas de bordel également, sans grand succès se retrouvant les bras ballants face à la situation.
Ses agitations prirent fin à l'apparition du Revenant et surtout lorsqu'il posa la main sur elle. Le contact était... étrange. Elle eut l'impression d'être soudainement absente et sortie de son corps lorsqu'il commença à s'emparer de ses énergies vitale et magique, faiblissant en l'espace d'un instant. Le drain ne dura qu'une dizaine de secondes mais ce fut beaucoup pour la pauvre fille qui s'écroula à genoux, tout pâle, et rapidement soutenue et relevée par le Worgen blanc semblant très inquiet. Elle hocha faiblement la tête lorsqu'il lui demanda si tout allait bien.


Al' : Je, je crois que oui... Brrr, quelle expérience horrible!

Elle eut un frisson et lâcha doucement Arkturus pour voir si elle tenait debout toute seule, ce qui était apparemment le cas, et elle suivit fébrilement Mozdram et le Druide hors de la pièce.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Jeu 24 Sep 2015 - 17:19

Alors qu'ils sortaient du bâtiment, Arkturus ne put s'empêcher un regard inquiet à l'attention d'Alhia, encore légèrement hagarde. Finalement, il concentra son attention sur les dernières horreurs qui combattaient leurs camarades dans la cour. Il émit un rugissement furieux, probablement en l'honneur de Thrain puis il se mit à courir en direction de Gawel, en se mettant sur ses quatre pattes pour gagner davantage de vitesse. Alors que ce dernier allait asséner un coup savant de sa hallebarde pour mettre fin au combat, le bond sauvage du worgen lui empêcha de savourer pleinement sa victoire. Le revenant était certes détruit, mais pas par la main du fusilier rouge. Le worgen, dans une certaine désinvolture familière, lui envoya un sourire.

Arkturus : Comme au bon vieux temps.

Mozdram de son côté avait rejoint Augustus, lui même accompagné de Ghalron. Comme à son habitude, ce dernier avait récolté l'ire de nombreux ennemis. Afin de les tirer de ce mauvais pas, un des quatre revenants s'était vu embroché par la charge furieuse du Roué, laissant le loisir au magelame et au chevalier sans bannière de profiter de la distraction. Lorsque le chef se retourna après s'être assuré du sort de son adversaire, il ne restait que des amas des revenants. Surpris, Mozdram inclina la tête, esquissant en même temps une moue approbatrice.


-

Endirvis, aidé par Siasske pour se relever, fit de nouveau face au revenant d'Immateria, qui lui ne perdit pas de temps en défi de regard. Il se dirigea en furie sur le troll, qui esquiva de peu tandis que la créature passait, littéralement, à travers les barricades. Le troll se tourna ensuite vers les murs protecteurs, attendant la nouvelle apparition de la créature... Qui ne se fit pas à cet endroit. Le revenant sortit des sables, derrière le chevalier tandis que ce dernier ne réagissait toujours pas dû à l'absence de bruit. Soudain, un rictus vicieux se fit sur le visage d'Endirvis alors qu'une créature bondissait dans son dos. La furie rachitique ne retint pas ses coups et transforma le revenant en poussières. Satisfait, le troll se retourna, regarda Selendre revenir jusqu'à lui avant de comprendre que la bataille avait pris fin, pour le moment. Dans un soupir, il rejoint le groupe, plus avancé dans la cour, apprenant via quelques bribes qu'une tempête de sables approchait de leur position.


Mozdram : De toute façon, nous avons encore un bâtiment à passer au peigne fin. À l'intérieur, nous serons à l'abri de la tempête...
Endirvis, se faisant une place : En espé'want que d'aut'wes de ces c'wéatu'wes n'appa'waissent pas.
Mozdram : Tu n'apprécies pas la découverte de nouveaux adversaires, troll ?
Endirvis : Pas lo'wsqu'ils me volent mes pouvoi'ws.
Arkturus, un peu plus en retrait : Je comprends mieux maintenant.
Endirvis : Hm ?

Arkturus se grattait le menton en regardant les restes de leurs adversaires se disperser aux quatre vents. En voyant qu'il avait attirer l'attention sur lui, il se massa le cou, gêné, avant de s'expliquer.


Arkturus : Je comprends pourquoi cette base s'appelle Mellion. J'ai cherché durant le trajet la raison d'une telle dénomination mais avec les découvertes des Fragments de Mémoire et de ce que cherche à faire ici les Psykers... Cela semble logique.
Mozdram : Que veux-tu dire ?
Arkturus : Oh oui, pardon, j'imagine que tu n'es pas familier quant à l'histoire des hommes et des elfes. Pour la faire courte, Mellion est le premier mage humain. Le premier réussi j'entends, sur plusieurs générations. Il est né des expérimentations des elfes de Lune-d'Argent qui ne se firent pas sans heurt ou cri... Surtout qu'elles se soldaient généralement par des échecs.
Mozdram : Hm, je vois. Et pourquoi ont-ils fait ça ?
Arkturus : Ils avaient besoin de l'aide des humains de l'Empire d'Arathi pour sauver leur Royaume des serres des trolls Amanis mais l'apport de troupes régulières n'a pas suffit. Pour l'anecdote, ce sont les descendants de Mellion qui ont bien plus tard fondé la cité de Dalaran.
Mozdram : Intéressant, ce ne serait donc rien de plus qu'un clin d’œil historique.
Arkturus : Peut-être, mais je doute sincèrement que ce soit ces créatures l'alternative dont le psyker a parlé. J'ai bien l'impression que le dirigeant de ce centre d'expérimentations voulait quelque chose de durable et qui serait capable, à lui seul, de nous faire gagner cette guerre contre les Infinis.
Mozdram : Peu importe ce qu'il voulait, ce sont les conséquences qui comptent.
Endirvis, moqueur : Et il semble que tout ne se soit pas passé comme p'wévu.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Ven 25 Sep 2015 - 21:59

Une fois le calme et le silence (si l'on excepte la tempête de sable approchante) retombés, les Compagnons prirent quelques minutes mesurées pour se remettre des évènements. Malgré la violence de l'attaque, personne ne semblait en avoir vraiment souffert, et c'était heureux. Azriv avait pris conscience qu'il ne fallait pas qu'il attaque ces ennemis-là en voyant ce que certains sorts isolés avaient comme effet. Aussi, le mage s'était-il contenté de rester en arrière, faisant attention à la situation sans pouvoir aider ses camarades. Gawel n'y était pas allé de main morte avec sa lance, choisissant apparemment le meilleur moyen -en sa possession- pour défaire les revenants. Le fusilier était un peu essoufflé, et frustré par le vol de son coup de grâce, mais il renvoya un sourire au Worgen. Cette saine compétition lui avait presque manqué, non pas que Ghalron soit le dernier pour se prêter à ce petit jeu-là, mais les deux elfes se battaient de manière trop différente pour que le jeu fut loyal. Les compagnons achevèrent de se rejoindre devant le bâtiment, chacun vérifiant que les autres allaient bien, et écoutant les enseignements de leur confrère druide, chacun étant plus ou moins intéressé.


Ghalron : Eh ben, ça a le mérite de réveiller son homme en tout cas.
Gawel : Ces trucs sont pas nets.
Marden : C'est sûr. On devrait continuer l'enquête, si y a que ça pour nous arrêter, c'est gérable.
Azriv : *d'un ton troublé* Hm... Oui, c'est vrai que le nom de la base est logique. ça sonne comme un nom de code pour l'opération, dans ce cas, en plus de l'allusion historique de circonstance.
Marden : C'est probablement pas loin de la vérité. Tout va bien, Azriv ?
Azriv : Oui. On devrait s'abriter avant d'être pris entre ces choses et la tempête, mais quelque chose me dit qu'on est pas au bout de nos surprises.

Les elfes s'entre-regardèrent suite à cette remarque un rien clairvoyante, et acquiescèrent silencieusement. Si Azriv ne paraissait pas en forme, c'est que l'atmosphère lui pesait, et qu'il craignait une mauvaise surprise. Ne pas pouvoir venir en aide à ses compagnons lui déplaisait, plus qu'il n'aurait jamais pu l'imaginer il y a quelques années, lorsqu'il passait ses journées à se prélasser. Être un fardeau ne faisait pas partie de ses aspirations, et il espérait pouvoir se rendre utile par la suite, mais si leurs ennemis en ce lieu demeuraient ces créatures éthérées, alors il n'y avait pas grand-chose qu'il pourrait faire, ses compétences en maniement de quelque arme que ce soit étant pour ainsi dire inexistantes. Au moins Ghalron semblait plus alerte et mieux disposé après cette escarmouche, même avec l'absence de sang. Azriv se mit en tête de chercher à rester proche du chevalier sans ordre s'il devait y avoir une autre attaque. Marden avait remarqué cet air troublé, et ne pouvait pas blâmer leur jeune compagnon. Cet endroit devait lui faire cet effet, car il semblait avoir perdu en enthousiasme depuis leur arrivée. Et pour cause, non seulement le lieu n'était pas rassurant, mais l'énergie magique tordue présente autour d'eux lui semblait légèrement oppressante, alors l'effet devait être amplifié pour le mage, qui attendait la suite les oreilles basses et l'air incertain.
avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Mer 30 Sep 2015 - 1:13

Une fois dehors, Alhia s'était rapidement dirigée vers la Chasseresse qui venait de faire éclater son dernier adversaire en morceau et rengainer maintenant ses épées en avançant vers le centre de la cour et la Compagnie. Toute son attention se tourna vers Arkturus lorsqu'il s'exprima un peu derrière eux, et elle écouta attentivement les révélations qu'il leur faisait concernant Mellion.
"- Si ces choses ne sont pas l'alternative de ce que le monsieur voulait faire, alors c'était quoi?"
Siasske tourna la tête vers la jeune Druidesse à côté d'elle encore toute pâle et frissonnante par moment, qui avait du mal à se rassurer dans cet environnement hostile.
"- Je pense pouvoir présumer sans trop de risques que se sont les résultats des échecs des expériences.
- Les échecs?
- Se sont probablement des restants de magie qui se sont agglomérés pour former ces créatures, suite aux expériences ratés. Il est clair que les Psykers ont usé de leur pouvoir pour les tests. Je ne serais pas surprise d'avoir raison."
Alhia avait l'air perdu avec toutes ces histoires d'expériences, mais ce qu'elle retenait c'était que les Psykers semblaient en danger à l'avenir, et que Siasske estimait apparemment qu'ils prenaient trop de libertés face à ce risque, notamment en expérimentant des "remèdes".
"- Qu'est-ce qu'on va faire alors?
- Chercher d'autres indices, d'autres pistes. Découvrir ce qu'ils ont vraiment fait et pourquoi il n'en reste aucunes traces."
La Chasseresse ajusta sa ceinture d'armes en disant cela avant d'indiquer aux autres qu'il serait préférable de se presser, jetant un coup d’œil par delà les remparts en direction de la tempête.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Jeu 1 Oct 2015 - 22:35

Après que tout le monde se soit assuré de l'état de chacun, Mozdram ordonna de pénétrer à l'intérieur du bâtiment. Un premier obstacle se présenta alors. Contrairement à la caserne, les portes bien qu'en mauvais état, tenaient toujours debout. Après avoir écouté les quelques paroles d'Endirvis faisant l'éloge de l'expertise de Gawel dans la démolition, à grand renfort d'onomatopées suggestives, le chef de la Compagnie accepta de le laisser se charger de cette affaire. Promettant d'éviter d'exploser l'intégralité de la base, le Fusilier Rouge, après quelques minutes de manœuvre fit sauter les derniers soutiens de la porte, la laissant s'écraser au sol, libérant ainsi le passage. Endirvis, de son bras non-muté, tapa amicalement le dos de l'elfe de sang. Rapidement, la Compagnie pénétra à l'intérieur de la Forteresse de Mellion, alors qu'Arkturus lançait un regard derrière lui. Au delà du visage troublé d'Alhia, le worgen était dérangé par une totale sensation d'impuissance. Ils étaient acculés par la tempête et se devaient d'allez se réfugier dans l'endroit qui allait probablement leur dévoiler de bien sombres secrets. Même si habituellement d'un naturel curieux, le druide n'avait clairement pas hâte au déroulement de la suite des évènements.

Évoluant au sein des couloirs exigus et délabrés, Mozdram avait ordonné à Siasske d'invoquer une de ses chandelles magiques, tout le monde ne pouvant pas prétendre être nyctalope. Quelques torches éteintes traînaient au sol, des roches ayant servis à la fondation les accompagnaient, éparpillées, comme si un séisme avait secoué tout l'endroit. Finalement, ils arrivèrent à la dernière entrave, une autre porte. Plus petite et moins solide, elle était scellée par un crâne qui luisait d'une magie blanche et bien connue dorénavant, l'Immateria. Cependant, alors que des soupirs semblables à ceux des revenants se faisaient entendre de nouveau et que la plupart des Compagnons dégainaient leurs armes, le sortilège se dissipa de lui même de la boîte osseuse.


Thème de la rencontre

Sous les yeux étonnés de la Compagnie, la porte s'ouvrit et découvrit un imposant draeneï en simples guenilles, assis au milieu de la salle circulaire, il semblait en pleine méditation. La plupart des Compagnons possédant des affinités magiques, notamment arcaniques, purent sentir qu'une aura impressionnante et envahissante s'émanait de lui. Mozdram lança un rapide coup d'oeil aux coins de la pièce afin de déceler toute présence mais hormis des murs noirs et quelques tables renversées, qui avaient probablement servis pour les expérimentations des Psykers, le Roué ne remarqua rien de notable. Se doutant que la personne devant lui les avait laissé rentrer volontairement, et qu'elle avait aussi des réponses à ses questions, Mozdram s'approcha, tout en faisant signe aux autres de rester en arrière.

Draeneï : Pas un pas de plus.

Sa voix, soutenue par une autre plus féminine qui répétait ses paroles en écho, en surprit plus d'un. Néanmoins, ce n'était pas cela qui avait fait sursauter Mozdram... La première voix, il la connaissait. C'était celle d'un de ses anciens camarades à l'époque de sa vendetta sur la Horde, avant même l'invasion d'Azeroth par les mêmes peaux-vertes. Se remettant rapidement du choc, il reprit de sa contenance.


Mozdram, grave : Arterius...

Ne quittant pas totalement sa méditation, le draeneï leva tout de même sa tête, comme étonné qu'on le reconnaisse.

Arterius : Oui, nous portions encore ce nom il y a peu. Certains souvenirs nous disent que nous nous connaissons... Mozdram est-ce cela ?
Mozdram : Qu'est-ce qui est arrivé ici ? Quelle est la raison de ton amnésie ?

Un léger rire résonna alors dans toute la pièce, mettant mal à l'aise probablement plus d'un Compagnon...


Arterius : Une amnésie ? Nous avons connu... la consécration mon vieil ami. Tu veux savoir ce qui s'est passé ? Très bien nous allons te l'expliquer. Shalen, la chef du Projet : Mellion, avait reçu l'autorisation de travailler sur la création d'une nouvelle génération de psykers.
Mozdram : Oui je le sais, je suis tombé sur ses Fragments de Mémoire.
Arterius : Bien, tu sais aussi que ce furent des échecs cuisants puisque les seuls cobayes disponibles furent des cadavres décomposés et des âmes en peine. C'est à ce moment critique qu'Arterius et ses hommes sont intervenus. Comprenant que les intentions de Shalen étaient pures, Arterius a ordonné à certains de ses hommes de participer à leurs expérimentations.
Mozdram : Tu les as condamné...
Arterius : Peut-être mais grâce à leur sacrifice, nous avons accompli bien plus.
Mozdram : Qu'avez-vous accompli exactement ?

Soudain, Arterius se releva, faisant reculer de quelques pas Mozdram, ce dernier craignant une attaque impromptue. Il n'en fut rien puisque le draeneï se contenta de se retourner, toujours les yeux fermés. Il était grand, même plus grand et massif que Mozdram lui même. Sa peau était d'un bleu turquoise et ses longs cheveux blancs tombaient le long de ses épaules. Six tentacules étaient aussi présents sur son menton. Le plus impressionnant fut cependant de voir Le Ligemort Cendrelangue, dans une sobre démonstration, lever simplement les bras. Immédiatement une énergie blanche l'entoura, de la même manière que les Psykers.


Mozdram : Elle a réussi à recréer des Psykers ?
Arterius : Non c'est impossible, une Vague Psychique demande bien trop de paramètres pour être refaite, même à une échelle locale. Par contre nous sommes devenus bien plus. Nous sommes le premier des Démiurges, une symbiose parfaite entre un corps idéal, une âme illuminée et une âme commune, leur permettant entre autre de manier l'Immateria sans que le corps ne tarisse.

Mozdram parut étonné, mais pas horrifié, bien au contraire d'Arkturus. Le Roué avait l'habitude de ce genre d'expérimentations folles après son temps chez les Illidari, mais en voir une réussie le surprenait. Cependant, il sentit comme un doute traverser les voix fières du prétendu "Démiurge".

Mozdram : Il y a un "hic" n'est-ce pas ?
Arterius, baissant la tête : Les Ligemorts ont été un problème. Au point culminant de son travail, Shalen approcha Arterius afin de le récompenser pour sa coopération. Sûre d'elle, elle lui proposa de devenir le premier des guerriers qui mettraient fin à la Domination. Tout aussi confiant, il accepta et il disparut, longtemps. Trop longtemps pour que ses hommes ne se méfient pas.
Mozdram : C'est à ce moment là que tout a déraillé.
Arterius, hochant la tête : Certains Psykers dévoués au Projet, conscients que les Ligemorts avaient la puissance nécessaire pour prendre la base de force, décidèrent de les subjuguer. Malheureusement, manquant de précaution, ils furent percés à jour. Après les avoir interrogés puis exécutés, les Ligemorts Cendrelangues se sont senti poussés à bout et décidèrent de pénétrer dans la Forteresse. Aussitôt en apprenant ses nouvelles, Shalen accéléra le processus, ordonnant à ses hommes de retenir les soldats d'élite... Ensuite...
Mozdram : Ensuite ?
Arterius : Les Ligemorts finirent par éliminer toute opposition, avançant jusqu'à ce lieu même. Ils virent alors leur commandant, sanglé sur une table et criant de douleur alors que Shalen entreprenait un rituel occulte. Assumant le pire, un des Ligemorts attaqua et égorgea Shalen. C'est à ce moment là que la magie d'Immateria s'est libérée, provoquant une catastrophe sur plusieurs mètres, consumant la chair et les os, tout en altérant les âmes. Peu après, nous nous sommes réveillés...

Mozdram, passa son doigt sur sa moustache, perplexe. Toute cette histoire faisait beaucoup à appréhender d'un seul coup, et il ne comprenait pas encore exactement pourquoi son ancien ami, qui devait dorénavant être toute autre chose, s'identifiait parfois avec son prénom ou à la première personne du pluriel.


Mozdram : Donc... Le rituel n'a pas eu les effets escomptés.
Arterius : Si, cependant il n'est pas complet. Ce qui explique pourquoi nos esprits vacillent par moment et que nous ne maîtrisons que peu nos pouvoirs. Si vous le permettez, nous aimerions vous accompagner jusqu'à Shattrath, les Vigiles seraient plus à même de juger si nous sommes une menace.
Mozdram : Et grâce aux recherches de Shalen, créer d'autres de ces guerriers d'Immateria.
Arterius : C'est une possibilité.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Siasske OmbreLune le Lun 5 Oct 2015 - 1:49

Sous la lumière de ses connues et reconnues boules magique, la Compagnie avait progressé avec Siasske non loin de la tête de groupe et Alhia au milieu. Cette dernière avait jeté des regards inquiets autour d'elle tout le long de leur recherche parmi les corridors, alors que l'Elfe de la Nuit devant elle était restée concentrée sur l'obscurité autour d'eux, attentive au décor et à une éventuelle embuscade qui ne vint pas. Leur marche se termina devant une porte scellée, et la Druidesse passa la tête au dessus de l'épaule droite de Siasske afin de voir “pourquoi on s'arrête?”, découvrant avec stupéfaction le crâne luisant qui retenait la Compagnie d'aller plus loin. Lorsqu'elle remarqua plusieurs armes en mains, elle se fit plus petite, ne comprenant pas d'où la menace pourrait arriver. Son attention se reporta sur la tête osseuse devant elle lorsqu'elle arrêta de luire et que la porte s'ouvrit.
A peine entrée dans la pièce, Siasske plissa le nez en réaction à la présence importante de magie en suspension dans l'air. Elle voulut avancer mais leur Chef indiqua le contraire, et elle se tourna donc de manière à avoir le passage permettant l'accès à la pièce dans son champ de vision, restant sur le côté du groupe.
Alhia eut un sursaut en entendant l'écho dans la voix du Draeneï face à eux, alors que sa consœur ne bougeait pas d'un poil, peu perturbée par la chose. La Druidesse fut immédiatement intriguée par cette particularité, et également par la difficulté qu'avait l'homme à s’identifier clairement, écoutant ce qu'il avait à dire. Cependant elle recula d'un pas lorsqu'il se releva et s'entoura d'énergie blanche, alors que Siasske quant à elle serra doucement les poings en le regardant faire.
Elle restait attentive à tout ce qu'il leur disait, enregistrant les explications concernant les expériences et leur résultat, et la fameuse “alternative”.
De ses réflexions internes il en résultat qu'elle demeurait partagée au sujet du Démiurge. Ce qu'avait fait les Psykers était incroyable sur le plan magique et sa nature Bien-Née ne pouvait que le reconnaître. Mais son récent changement pour les Elfes de la Nuit la faisait clairement gronder intérieurement contre la chose, et contre cette magie trop peu connue pour le moment.
Alhia au milieu de tout ça regardait le Draeneï avec des yeux curieux et à la fois contrarié. De son point de vue la chose lui semblait malsaine, très malsaine. Le réceptacle de son âme aujourd'hui n'était en aucun cas celui qu'elle désirait, et entendre que cette alternative, ce "Démiurge" se trouvait être la fusion de deux âmes contraires lui hérissaient quelque peu le poil. C'était barbare, et les actes de barbarie et de cruauté restaient des choses qui lui échappaient totalement. Elle s'empressa d'interroger mentalement la Chasseresse.
“- Alors c'est donc ça qu'ils voulaient faire..?
- Pas exactement… Mais c'est une manière de se renforcer pour eux.
- Tu ne l'aimes pas, toi non plus, n'est-ce pas?
- Ce n'est pas que je ne l'aime pas, c'est que je ne suis pas réellement rassurée par cette nouvelle.
- Pourquoi?”
Le regard de Siasske passa du Démiurge à sa jumelle avant de se reporter sur lui.
“- On ignore beaucoup de choses sur les paramètres d'une telle expérience, et ça va devenir quelque chose de très secret, nous ne saurons rien de plus que ce qui a été dit ici malheureusement. De plus, on ne saura pas non plus à quoi serviront ces guerriers si tant est qu'ils parviennent à en recréer.
- Mais tu considères que c'est une bonne chose qu'ils aient réussi?
- C'est douloureux apparemment, et dangereux également. Si d'autre rituel comme celui-ci venait à être interrompu, imagine les conséquences d'une telle explosion sur de plus grosses villes.
- Ça ne me dit pas si tu trouves ça bien ou non?
- Pour moi, ça ne l'est que très peu : ils modifient un être, ils lui ajoutent quelque chose… Ils font des expériences sur des gens vivants et qui sont sans doute loin d'être volontaire. Les Psykers risquent de franchir des limites morales sans pouvoir revenir en arrière, et en prétextant de le faire parce que c'est nécessaire. Et c'est ainsi que l'on finit par basculer...”
La Druidesse se frotta le menton, se répétant ce qu'elle venait “d'entendre”, se confortant dans son idée que ce qu'il avait sous les yeux n'était pas naturel, et n'avait pas de raison d'être, lorsque quelque chose vint agiter son esprit, une sensation quelque peu nouvelle.
“- Ils te font peur..?
- Non.
- Alors pourquoi je sens que tu as peur? Qu'est-ce qui te fait peur..?
- De ne plus être du bon côté.”
Siasske planta son regard froid dans celui d'Alhia qui déglutit bruyamment sur le coup, peu habituée encore à ce genre de réaction. Elle se frotta les bras en frissonnant avant de regarder de nouveau le centre de la pièce, tandis que la Chasseresse baissait les yeux sur le sol.
avatar
Siasske OmbreLune
Fondatrice

Messages : 2782
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24

http://lacompagnie.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Mozdram le Jeu 8 Oct 2015 - 19:54

Arkturus se tenait en arrière, ayant posé sa main sur sa gueule, les yeux totalement écarquillés pendant toute la discussion. Il regardait Arterius, autant terrifié que dégoûté par sa présence. Sa simple existence défiait la nature elle même. Clairement la Ligue des Psykers avait atteint le même niveau que le Fléau pour lui. Contrairement au druide, Endirvis semblait bien plus intrigué par le Démiurge. S'il devait en rencontrer d'autres à l'avenir, le chevalier de l'impie était peu sûr que dévorer des âmes à ce point altérées était une bonne idée, pour autant il avait très envie de tenter l'expérience. Finalement, Mozdram quitta son mutisme et hocha la tête en direction de son ancien camarade.

Mozdram : Soit, nous allons vous accompagnez jusqu'aux Vigiles. Pour l'instant cependant, nous devons rester ici, une tempête approche.
Arkturus : Quoi ? Tu n'es pas sérieux, c'est une aberration, elle ne possède pas le droit de vivre !
Mozdram : Je suis celui qui prend les décisions ici...
Arkturus : Les âmes ne sont-elles pas sacrées dans votre peuple ? Comment peux-tu...
Mozdram, serrant le poing : Silence misérable importun. N'essaye pas de me donner de leçon, je connais davantage mon peuple et ses traditions que toi avec tes foutus bouquins.

Le Roué s'avança jusqu'au worgen qui avait quitté son air défiant pour se recroqueviller sur lui même.

Mozdram : Reste à ta place et ne remets jamais en question mes ordres.

Le worgen, généralement impétueux comme l'avait démontré sa rencontre avec Artrad, ne voulut pas continuer la discussion. Il acquiesça, la mort dans l'âme avant de croiser les bras et s'adosser contre un mur. Mozdram lui lança un dernier regard furieux avant de se retourner vers le Démiurge. Le druide avait raison... C'était contre les traditions les plus vieilles de son peuple, depuis le départ d'Argus, et le fait que son ancien compagnon ait, ne serait-ce que, considéré la solution l'étonnait grandement. Pour autant, il se devait de rester impassible et obéissant, pas parce qu'il était encore accroché à Arterius mais bien parce que c'était nécessaire.

-

Quelques minutes passèrent ainsi, dans un silence gêné provoqué par la colère soudaine de Mozdram. Soudain, une brise surnaturelle traversa la pièce, faisant frissonner Arkturus qui se mit directement sur le qui-vive. Arterius qui était retourné à sa méditation fut alors pris de légers spasmes. Mozdram, l'ayant remarqué, s'approcha avec précaution du Démiurge.


Mozdram : Arterius ?
Arterius : ... Ils viennent pour nous.
Mozdram : Qui donc ?
Arterius : Les âmes des défunts... Ils...

Il se releva avant de reculer, manquant de trébucher en atteignant le plus proche mur. Il posa sa main sur ce dernier avant de se laisser tomber, lentement.


Arterius, étrangement calme : Nous perdons contrôle... Ils nous submergent.

Endirvis s'approcha du Roué, souriant devant la nouvelle péripétie qui se présentait à eux.

Endirvis : Je les vois. Les w'evenants sont autou'w de lui, ils l'assaillent. Il faut le tuer mec. Maintenant.

Le Roué n'ayant pas totalement confiance en Endirvis, hocha tout de même la tête. Il ne doutait pas des paroles du chevalier de la mort, Arterius devenait véritablement un danger et il valait mieux s'en débarrasser tout de suite avant que les âmes tourmentées ne détruisent toute parcelle de lucidité. Cependant, se doutant des motivations ultérieures du troll, il ne lui laissa pas le plaisir de le faucher. Ainsi, le chef de la Compagnie s'approcha de son ancien camarade, un kama à la main.

Arterius : Fais-le.

Mozdram acquiesça sombrement avant de porter un coup qui devait lui trancher la gorge... Qui fut arrêté net par le Démiurge grâce à la puissance de l'Immateria. Alors qu'Arterius se relevait, maintenant les yeux parfaitement ouverts, rayonnant de cette magie blanche, il obligea le Roué à se plier.

Arterius : Nous... réclamons vengeance !

Ses deux voix n'étaient plus les mêmes, remplacées par une tempête unie mais hétéroclite de sons imbuée d'une même volonté. Alors qu'il allait achever Mozdram, un énorme sarment surgit du sol, brisant le sol affaibli par les évènements, puis lui attrapa la main avant de le jeter plus loin. Rapidement, Arterius se remit sur ses sabots, défiant les Compagnons de se jeter sur lui pendant qu'Arkturus aidait le vétéran à se relever.


Endirvis : Il a été consumé.
Arkturus : Il est donc perdu, éliminons-le.

Une secousse provoquée par le Démiurge vint ponctuer la phrase du druide, laissant quatre revenants s'extirper du sol, ne laissant aucun doute sur les intentions du monstre crée par la Ligue des Psykers.
avatar
Mozdram
Modérateur

Messages : 3227
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Ghalron Fière-Lame le Dim 11 Oct 2015 - 23:48

Décidément, c'était encore une bonne nouvelle, ainsi que de quoi montrer que les solutions les plus évidentes étaient souvent les plus sensées. Malgré la pesanteur de la situation, et la panique qu'elle pouvait inspirer à certains, Marden se montrait agacé, voire même las. En réagissant plus vite, les Compagnons auraient peut-être pu se débarrasser de cette menace plus rapidement et sans écueils, mais l'heure n'étais plus vraiment aux regrets. Les charges et autres attaques brutales ne semblaient pas des plus conseillées, aussi Marden décida sans plus attendre de se charger des revenants qui s'invitaient à la fête, ne se sentant pas des plus qualifiés pour s'en prendre de front à leur adversaire. Dans un geste vif et sans saccades, il mit fin à l'existence d'un des spectres, lui ayant à peine laissé le temps d'apparaître. Les cris des êtres éthérés emplissaient déjà la pièce. Ce faisant, le rôdeur se fit à lui-même une remarque sur les merveilleuses expériences des Psykers, et pourquoi les laisser continuer était décidément une excellente idée. Sans perdre de temps, il se tourna vers un autre spectre, qui était justement en train de lui foncer dessus. Marden eut tout juste le temps d'esquiver l'attaque, se jetant en avant pour atteindre le spectre immédiatement, avant que celui-ci n'aie le temps de faire des dégâts.

Un peu en retard sur la situation, Ghalron jura à voix haute, énervé par son incapacité à voir ce coup venir. Marden devait avoir raison finalement, il n'était pas du genre à trop réfléchir. Il s'était méfié en entrant dans la salle, mais c'était probablement plus du à l'atmosphère étrangement pesante qui l'avait assailli plutôt qu'à un quelconque mauvais pressentiment. Le sang lui battait les tempes, lui hurlant de se jeter sur cet ennemi arrogant -à raison- et de lui faire mordre la poussière, mais quelques restants de raison le retenaient difficilement, quelque chose lui soufflant que cet adversaire-là serait plus coriace qu'un simple sous-fifre. C'était après tout un être d'exception, il ne se laisserait pas faire, comme il l'avait déjà montré en laissant entrevoir son potentiel. Le chevalier sans bannière eut brièvement l'idée de se servir de la Lumière, mais il ne voyait pas en quoi elle l'aiderait dans cette situation. Avisant un moment où Arterius ne semblait pas, du moins en apparence, se soucier de lui, il céda, et se lança dans la mêlée, ses deux lames au poing, tentant de se convaincre dans un dernier élan de lucidité que si cette charge ne se montrait pas efficace, au moins, il offrirait une diversion de choix. Il mêla avec fureur sa voix aux cris des revenants, alors que sa lame allait atteindre sa cible.

Azriv était angoissé. Par la situation, par le lieu, par l'ambiance au sein du groupe, par le fait qu'il était là au lieu d'être dans son lit, ou au moins pas en présence d'aspirateurs à magie et d'expériences moralement plus que discutables. Il était resté avec Gawel une fois de plus, celui-ci assurant sa protection comme un parent bienveillant. La situation était claire, Azriv était vulnérable, et pas d'une grande aide contre les revenants. Peut-être pouvait-il faire quelque chose contre le Démiurge, mais au vu de la concentration d'Immateria dont il était le récipient, la théorie que l'attaquer par l'arcane ne ferait que le renforcer n'était pas négligeable, et personne n'avait besoin de ça. Le jeune mage en était donc à rester à l'abri derrière l'imposante silhouette du fusilier rouge, espérant que personne ne le prendrait pour cible. Quant à Gawel, il venait d'annihiler un spectre qui s'était approché d'eux avec la ferme intention d'en découdre, et s'était ensuite concentré sur Arterius, d'abord en cherchant comment s'en prendre à lui efficacement, ensuite par la force des choses, comprenant la situation concernant leur camarade ex chevalier de sang qui devenait plus que pressante. Le fusilier glissa un "mais quel con c'est pas croyable" entre ses dents au moment de l'impact, se tenant prêt à le couvrir malgré lui.


avatar
Ghalron Fière-Lame

Messages : 3248
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La découverte du nouveau monde...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 18 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum